Aller au contenu

Commentaire De Idrac


Invité ____

Messages recommandés

Entreprises & secteurs / Transport & Logistique La Tribune.fr - 16/01/07 à 8:28

Transport public

La présidente de la SNCF préfère la "prévention" au "service minimum"

Anne-Marie Idrac, affirme dans un entretien paru ce mardi dans le quotidien régional Sud Ouest préférer "la prévention" et "le dialogue" à une loi sur le service minimum dans les transports publics. Sur les régimes spéciaux, la présidente de la SNCF estime que le débat doit se faire "sans stigmatiser les uns ni les autres". La présidente de la SNCF, Anne-Marie Idrac, affirme dans un entretien paru ce mardi dans le quotidien régional Sud Ouest préférer "la prévention" et "le dialogue" à une loi sur le service minimum dans les transports publics.

"S'il y a une loi, on l'appliquera. Quand j'étais à la RATP, j'avais été amenée à dire que pour cette entreprise-là, je n'avais pas besoin de loi. A titre personnel, et par tempérament, je préfère la prévention, le dialogue dans la gestion des affaires", indique Anne-Marie Idrac. Un discours qui va à l'encontre de celui du candidat UMP à l'élection présidentielle. Dimanche, Nicolas Sarkozy, s'est engagé à faire appliquer le service minimum dans les transports "dès le début du mois de juillet" s'il est élu chef de l'Etat.

Interrogée sur la question des régimes spéciaux, Anne-Marie Idrac répond être "la présidente d'une entreprise qui n'est pas comme les autres", et que le débat "doit se faire sans stigmatiser les uns ni les autres". "Je suis la présidente des cheminots. Je ne laisse pas stigmatiser les cheminots", affirme-t-elle.

Le conseil d'administration de la SNCF doit examiner mercredi le budget annuel de l'entreprise, qui prévoit une poursuite de la réduction des effectifs de la société, qui emploie environ 162.000 salariés.

Modifié par ____
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avant de parler de service minimum, il serait plus intelligent d'arrèter de tout mettre en oeuvre pour discrediter les salariés de la SNCF des qu'un mouvement de protestation se met en place... Legifèrer sur un service minimum revient a dire que le gouvernement contraint , sous peine de poursuites judiciaires, les mechants et irresponsables employes de la SNCF à assurer les prestations que les gentils clients attendent. Cela permettra au gouvernement de se montrer protecteur vis a vis des voyageurs et de continuer a denigrer la grande famille des cheminots aupres de la population francaise. Et qu'adviendra t il du droit de retrait? Si un drame suite a une agression survient et qu'un retrait global est mis en place, vous serez tous jetes en prison? Franchement ce n'est pas serieux et c'est demago au possible...

Pour les regimes speciaux de retraite, que ce soit fin 2007 ou dans 15 ans, ils sont voués a disparaitre, les gouvernements successifs feront tout pour montrer du doigt ces " branleurs " de la SNCF qui profitent d'une tonne d'avantages sur le dos de ceux qui se crevent au travail et qui n'auront que les yeux pour pleurer quant l'heure de la retraite sonnera...

Les effectifs, un grand mystere : alors que le pacte ecologique est plebiscité par la quasi totalité de la classe politique, alors que le ministre des transports vante le modele SNCF en terme de securité, on annonce des reductions d'effectif... logique! Dans les grands discours,Il est prioritaire de favoriser les transports en commun ... mais comme cela entrainera des augmentations d'effectifs, on s'en tient aux grands discours...

C'etait mon coup de gueule de la journée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si je suis pour le service minimum ? ben oui, quelle question.

etonnant ? non au contraire, si les mecanos debrayent, personne pourra les empecher, et il n y aura pas de requisition de personnel, comme certain peuvent le penser, ca sera juste a la sncf de casquer.

Donc je suis tout as fait pour le service minimum, d ailleur comme le remboursement des billets en cas de greve ( ca nous donne a nous, cheminot , un rapport de force superieur.)

le seul point que je trouve gerbant, c est que d autre part c est encore une atteinte au droit du travail, mais bon , ils sont plus a ca pret

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si je suis pour le service minimum ? ben oui, quelle question.

etonnant ? non au contraire, si les mecanos debrayent, personne pourra les empecher, et il n y aura pas de requisition de personnel, comme certain peuvent le penser, ca sera juste a la sncf de casquer.

Donc je suis tout as fait pour le service minimum, d ailleur comme le remboursement des billets en cas de greve ( ca nous donne a nous, cheminot , un rapport de force superieur.)

le seul point que je trouve gerbant, c est que d autre part c est encore une atteinte au droit du travail, mais bon , ils sont plus a ca pret

Là, j'ai du mal a te suivre...s'il n'y a pas de réquisition où est l'atteinte au droit de greve?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si je suis pour le service minimum ? ben oui, quelle question.

etonnant ? non au contraire, si les mecanos debrayent, personne pourra les empecher, et il n y aura pas de requisition de personnel, comme certain peuvent le penser, ca sera juste a la sncf de casquer.

Donc je suis tout as fait pour le service minimum, d ailleur comme le remboursement des billets en cas de greve ( ca nous donne a nous, cheminot , un rapport de force superieur.)

le seul point que je trouve gerbant, c est que d autre part c est encore une atteinte au droit du travail, mais bon , ils sont plus a ca pret

Et bien oui, mais n'oublie pas que c'est la SNCF qui te paye......

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...