Jump to content

Recommended Posts

Bonjour à tous

Pour une fois ce sera un post dans usagers mécontents. 

Je m'explique : je reviens de la Gare d'Austerlitz où je vais systématiquement acheter mes billets pour éviter la foule de la Gare de Lyon et les automates. 

En arrivant dans l'espace de vente, je me fais alpaguer pas 3 !! agents à l'entrée qui insiste lourdement pour que j'aille prendre mon billet aux nouvelles bornes qui acceptent les billets, pièces.... J'ai dû insister en leur disant que je préférais parler à un humain plutôt qu'à une machine..... D'ailleurs il n'y a plus que 2 guichets alors que récemment çà tournait à 3 minimum...

Je trouve çà vraiment dommage car le contact était sympa à Austerlitz loin de l'usine de l'espace de vente de la Gare de Lyon

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/07/2020 à 12:39, Xav29 a dit :

Bonjour à tous

Pour une fois ce sera un post dans usagers mécontents. 

Je m'explique : je reviens de la Gare d'Austerlitz où je vais systématiquement acheter mes billets pour éviter la foule de la Gare de Lyon et les automates. 

En arrivant dans l'espace de vente, je me fais alpaguer pas 3 !! agents à l'entrée qui insiste lourdement pour que j'aille prendre mon billet aux nouvelles bornes qui acceptent les billets, pièces.... J'ai dû insister en leur disant que je préférais parler à un humain plutôt qu'à une machine..... D'ailleurs il n'y a plus que 2 guichets alors que récemment çà tournait à 3 minimum...

Je trouve çà vraiment dommage car le contact était sympa à Austerlitz loin de l'usine de l'espace de vente de la Gare de Lyon

 

 c'est sympa 3 agents pour le filtrage (peut être pas des agents mais des gilets rouges) et seulement 2 guichetiers. Pas de doute le message est clair , "allez voir ailleurs !"..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/07/2020 à 12:39, Xav29 a dit :

(...) pour éviter la foule de la Gare de Lyon et les automates. 

(...) loin de l'usine de l'espace de vente de la Gare de Lyon

J'y suis étais cet après midi à Paris Gare de Lyon, j'ai aperçu que nouveaux terminaux étaient utilisés par les clients, je ne suis pas rentré dans l'espace de vente pour regarder plus en détail, mais cela pourrait ressembler à ceux mis en place à Austerlitz. :Smiley_41:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Greg4546 a dit :

J'y suis étais cet après midi à Paris Gare de Lyon, j'ai aperçu que nouveaux terminaux étaient utilisés par les clients, je ne suis pas rentré dans l'espace de vente pour regarder plus en détail, mais cela pourrait ressembler à ceux mis en place à Austerlitz. :Smiley_41:

Ouh ! De la bonne info : j’ai « aperçu » mais en fait je ne sais rien vu que que je ne suis pas entré. On est sauvés... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, jackv a dit :

Pas de doute le message est clair , "allez voir ailleurs !"..

Coût de distribution estimé par l'entreprise : 5 ou 6 € pour une vente en face à face à un point de vente, 3 ou 4 € pour une vente sur un automate (il y a aussi des emplois derrière), pas plus 2 € à distance sur Internet (le client fait tout tout seul avec son propre matériel, ses propres consommables). La vente à distance assistée par le 36-35 Ligne Directe s'insère là quelque part dans les côuts moyens mais je ne sais plus trop où (plus cher qu'Internet, moins cher qu'un guichet). Elle est plus coûteuse depuis que le numéro d'appel ne peut plus être taxé à 0,34 c/€ la minute comme auparavant.

Bref, l'entreprise entend privilégier les canaux de distribution les plus économiques pour elle (ces économies sont aussi une condition de  prix bas pour les voyageurs et ce n'est pas pour rien que certains tarifs très attractifs ne sont vendus que sur le canal Internet).

Le projet caché (encore que depuis le temps il doit y avoir beaucoup de monde à le connaitre) est de facturer à part le coût de distribution (l'aérien le fait sans se gêner). La SNCF n'étant pas encore (tout à fait)  une entreprise comme un autre, soumise à la tutelle de l'Etat qui la surveille comme le lait sur le feu et se méfie de ses initiatives dont il aurait à porter le chapeau ensuite, ce mode de facturation du service rendu n'a pas encore pu voir le jour. 

Je ne suis pas sûr que les clients, voyageurs, usagers, contribuables, qui pestent contre la déshumanisation de la vente agréent les guichets moyennant le paiement d'un prix plus élevé.

C'est pour le débat... Quel que soit le point de vue légitime des uns et des autres, nul ne doutera que c'est comme ça qu'il se pose en termes économiques.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Renfe facture les frais d'émission des billets Longue Distance / AVE qu'ils soient achetés en guichet ou en ligne. Itou si achat chez un voyagiste tiers. (Ça se fait encore en France la vente de billets en agence de voyages ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, PLANONYME a dit :

Coût de distribution estimé par l'entreprise : 5 ou 6 € pour une vente en face à face à un point de vente, 3 ou 4 € pour une vente sur un automate (il y a aussi des emplois derrière), pas plus 2 € à distance sur Internet (le client fait tout tout seul avec son propre matériel, ses propres consommables). La vente à distance assistée par le 36-35 Ligne Directe s'insère là quelque part dans les côuts moyens mais je ne sais plus trop où (plus cher qu'Internet, moins cher qu'un guichet). Elle est plus coûteuse depuis que le numéro d'appel ne peut plus être taxé à 0,34 c/€ la minute comme auparavant.

Bref, l'entreprise entend privilégier les canaux de distribution les plus économiques pour elle (ces économies sont aussi une condition de  prix bas pour les voyageurs et ce n'est pas pour rien que certains tarifs très attractifs ne sont vendus que sur le canal Internet).

Le projet caché (encore que depuis le temps il doit y avoir beaucoup de monde à le connaitre) est de facturer à part le coût de distribution (l'aérien le fait sans se gêner). La SNCF n'étant pas encore (tout à fait)  une entreprise comme un autre, soumise à la tutelle de l'Etat qui la surveille comme le lait sur le feu et se méfie de ses initiatives dont il aurait à porter le chapeau ensuite, ce mode de facturation du service rendu n'a pas encore pu voir le jour. 

Je ne suis pas sûr que les clients, voyageurs, usagers, contribuables, qui pestent contre la déshumanisation de la vente agréent les guichets moyennant le paiement d'un prix plus élevé.

C'est pour le débat... Quel que soit le point de vue légitime des uns et des autres, nul ne doutera que c'est comme ça qu'il se pose en termes économiques.

 

je crois que tu as bien résumé l'équation face à laquelle SNCF devra se positionner un jour ou l'autre ou petit à petit....les réalités économiques pesant lourds dans la balance que ça plaise ou non c'est factuel.

Au vue de la situation actuelle le moment est idéal pour accélérer le mouvement si la tutelle laisse SNCF faire son chemin....

si tel n'était pas le cas  alors à quoi bon avoir transformé l'EPIC en SA..... ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 10 heures, Bauvilla a dit :

Ça se fait encore en France la vente de billets en agence de voyages ?

Oui, ça se fait encore. Et une agence de voyages n'hésite pas à facturer en sus de 10 à 15 € de frais de dossier. Ces achats à titre individuel sont rares, les agences de voyages de quartier étant directement concurrencées par les Boutiques SNCF (tant qu'il y en a car là-aussi ça ferme à tour de bras et quelque part on peu le comprendre vu les loyers commerciaux qu'il faut payer pour avoir un point de vente bien situé dans un quartier commercial).

Le paradoxe c'est que j'ai connu l'époque où on supprimait des guichets dans les gares au motif que des points de vente ("boutiques") s'ouvraient à l'extérieur (la gare n'étant d'ailleurs pas toujours en centre-ville, bien située dans la meilleure zone de chalandise). Rien n'était trop beau, malgré les coût de ces baux commerciaux. Puis, quelques dizaines d'années après, d'aucuns se sont remis à faire les comptes. Et fermer les boutiques, sans rouvrir les guichets dans les gares à due concurrence, bien au contraire.

Pour revenir aux agences de voyages, leur clientèle (et leur chiffre d'affaires SNCF) est surtout constituée de contrats passés avec des entreprises. Car  mobiliser un collaborateur pour organiser les voyages professionnels et commander les titres de transport et autres prestations qui vont bien, ce sont des ressources en personnel qui ont un coût aussi. L'entreprise, dès qu'elle a un volume suffisant, préfère s'adresser à une agence de voyages moyennant rétribution (laquelle viendra pour l'agence en sus de la commission ou la rémunération forfaitaire que lui verse le transporteur). Ce sont maintenant le plus souvent des centres d'appels de mastodontes du secteur qui, à l'image des réseaux bancaires (avec lesquels ils ont souvent un lien de cousinage), font travailler la trésorerie (le client voyageur paie tout de suite ou vite tandis que le transporteur n'encaisse son dû que que bien plus tard). 

Il y a 4 heures, capelanbrest a dit :

Au vue de la situation actuelle le moment est idéal pour accélérer le mouvement si la tutelle laisse SNCF faire son chemin....

si tel n'était pas le cas  alors à quoi bon avoir transformé l'EPIC en SA..... ;)

La S.A. est toujours soumise au Cahier des charges issu de l'emblématique Loi d'Orientation des Transports Intérieurs de 1982. 

Tout ce qui touche aux conditions générales de vente et de service et donc les tarifications associées est sous tutelle des pouvoirs publics qui  doivent être informés des décisions envisagées par l'entreprise publique dans le cadre pourtant de son "autonomie de gestion" un mois seulement de délai de prévenance avec 15 jours pour manifester une opposition. Normalement, si cette opposition impacte le modèle économique de l'entreprise qu'elle se doit par ailleurs de maintenir ou de reconstituer, elle est censée obtenir des compensations.

Mais bon, à un certain niveau de décision, on est entre-nous... On ne va pas se faire trop publiquement des crasses.

Jusqu'à présent, et bien qu'elle ait un projet de tarification différenciée selon le canal de distribution plus ou moins économe pour ses finances, l'entreprise n'est pas passée à l'acte. Elle attend sans doute une fenêtre de tir (flottement de la tutelle ministérielle en fin de mandat exécutif ; encore que rien de tel pour en faire dans la foulée un thème de campagne électorale avec promesse en rapport pour que ce soit encore raté...). Ou met ça au pot, promettant de ne pas prendre (encore) ce genre de décision si on ne l'embête pas trop sur autre chose.

G.P. qui connaissait bien le fonctionnement des cabinets ministériels était, de notoriété publique, passé maître dans la manipulation de la tutelle.

 

 

 

 

 

 

Edited by PLANONYME

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/07/2020 à 12:39, Xav29 a dit :

pour éviter la foule de la Gare de Lyon et les automates. 

de l'usine de l'espace de vente de la Gare de Lyon

 

Il y a 14 heures, Greg4546 a dit :

J'y suis étais cet après midi à Paris Gare de Lyon, j'ai aperçu que nouveaux terminaux étaient utilisés par les clients,. :Smiley_41:

vous avez de la chance , espace de vente nouveaux terminaux...

a aulnay depuis la disparition du BIR  avec ses deux agents qui bossaient , il ne reste pour les grandes lignes qu'un vieil automate qui est encore en panne..

@greg  pas de chance..

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

est-ce qu'il y a encore un problème avec les réservations de places vélo sur certains TGV (entre autre) ?

Je suis en train de regarder pour un trajet Béthune Paris Strasbourg début août et sur la liaison Béthune Paris je ne trouve pas de TGV avec place vélo.

Pour Paris-Strasbourg j'en trouve (plusieurs le samedi 1er août par exemple) mais aucun pour aller de Béthune à Paris, et vu les places réservables les TGV ont l'air d'être des 1 niveau qui possèdent encore il me semble des places vélos :(.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors je viens d'aller voir à Béthune le tgv 7346 Dunkerque Paris, c'était un rénové Lacroix donc avec les sièges type strapontin en queue dans une voiture 1ère mais aucun picto vélo...
Les places n'étaient pas réservables non plus sur Trainline, je n'ai pas vérifié si les sièges pouvaient remonter pour y placer les vélos habituels mais je suppose que oui, j'ai voulu éviter de me retrouver à Paris :o.
Donc il y a des places vélos mais on ne peut pas les réserver, SNCF, à nous de ne pas vous faire préférer le train...
C'est probablement la même histoire pour tous les autres tgv 1 niveau sur la Lgv Nord :(. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, mikaz a dit :

Alors je viens d'aller voir à Béthune le tgv 7346 Dunkerque Paris, c'était un rénové Lacroix donc avec les sièges type strapontin en queue dans une voiture 1ère mais aucun picto vélo...
Les places n'étaient pas réservables non plus sur Trainline, je n'ai pas vérifié si les sièges pouvaient remonter pour y placer les vélos habituels mais je suppose que oui, j'ai voulu éviter de me retrouver à Paris :o.
Donc il y a des places vélos mais on ne peut pas les réserver, SNCF, à nous de ne pas vous faire préférer le train...
C'est probablement la même histoire pour tous les autres tgv 1 niveau sur la Lgv Nord :(. 

Ce n'est pas très clair

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par là je veux dire qu'il y a encore des places vélos dans certains TGV 1 niveau (dans mon exemple un TGV Lacroix où les vélos sont normalement à la place des sièges strapontins remontés) et elles ne sont pas réservables donc inutilisables donc forcément inutilisées :(. Comme avec le train de nuit et quelquefois les places réservables tardivement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y en a encore des boutiques SNCF ?

Faire payer des frais au voyageur qui veut absolument avoir en face de lui un être humain et pas un tas de ferraille, ça se fait déjà chez d'autres opérateurs ferroviaires européens, mais j'aimerais bien savoir en pratique combien de personnes sont concernées et à quel montant s'élèvent ces frais de dossier ou frais de service !

 

Le projet attend sans doute un moment favorable pour ressortir du frigo à la SNCF, avec un ballon d'essai qui fera hurler les associations type FNAUT ou 60 M

Mais la fermeture progressive des guichets amorce le mouvement, et aujourd'hui, mis à part les billets complexes et quelques tarifs particuliers, tout peut s'obtenir sur automate ou par internet...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, NEMO94 a dit :

Mais la fermeture progressive des guichets amorce le mouvement, et aujourd'hui, mis à part les billets complexes et quelques tarifs particuliers, tout peut s'obtenir sur automate ou par internet...

 

Tout ce qui est SAV (échange/annulation) billets "papier" TER "secs" impossible également en DAB ou OUI.SNCF

Tout comme la 1ère classe non proposée sur certaines relations par OUI, partiellement proposée sur DAB et totalement aux guichets.

Lorsque le voyageur ne souhaite voyager en 1ère que une partie de la liaison, OUI ne sait pas faire, ni le DAB, le guichetier le peut.

L'application du tes tarifs carte Avantage, sur certaines liaisons, OUI ne sait pas le faire, les DAB non plus mais les guichets.

Des exemples de cas précis, il y en a quelques un :Smiley_04:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Greg4546 a dit :

Tout ce qui est SAV (échange/annulation) billets "papier" TER "secs" impossible également en DAB ou OUI.SNCF

Tout comme la 1ère classe non proposée sur certaines relations par OUI, partiellement proposée sur DAB et totalement aux guichets.

Lorsque le voyageur ne souhaite voyager en 1ère que une partie de la liaison, OUI ne sait pas faire, ni le DAB, le guichetier le peut.

L'application du tes tarifs carte Avantage, sur certaines liaisons, OUI ne sait pas le faire, les DAB non plus mais les guichets.

Des exemples de cas précis, il y en a quelques un :Smiley_04:

et compte tenu du nombre de guichets encore ouvert ,c'est perte de temps assurée

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 20 heures, Greg4546 a dit :

Tout ce qui est SAV (échange/annulation) billets "papier" TER "secs" impossible également en DAB ou OUI.SNCF

Tout comme la 1ère classe non proposée sur certaines relations par OUI, partiellement proposée sur DAB et totalement aux guichets.

Lorsque le voyageur ne souhaite voyager en 1ère que une partie de la liaison, OUI ne sait pas faire, ni le DAB, le guichetier le peut.

L'application du tes tarifs carte Avantage, sur certaines liaisons, OUI ne sait pas le faire, les DAB non plus mais les guichets.

Des exemples de cas précis, il y en a quelques un :Smiley_04:

N'oublions pas le site TER, qui vend la 1ère classe quand elle existe, alors que OuiOui ne la propose pas forcément. Idem pour l'application des cartes Avantage sur TER "secs".

D'une manière générale, mieux vaut utiliser le site TER pour acheter des trajets TER "secs", plutôt que OuiOui.

Si le site TER sait faire, il n'y a donc pas d'obstacle technique, c'est juste que OuiOui est une agence de voyages détenue en partie par SNCF Voyages, dont l'objectif premier est donc de commercialiser en priorité les produits de cette "maison" (càd inOui, TGV, Ouigo, Lyria, Thalys, Eurostar, TGV France-Italie, DB/SNCF en coopération (Alleo), Renfe/SNCF en coopération, TGV Bruxelles-province, TGV Paris-Luxembourg, TGV Luxembourg-province, TGV Paris-Freiburg, Intercités 100% Eco... Si je n'ai rien oublié), et accessoirement Intercités.

Edited by Arnaud68800

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Effectivement pour des trajets TER il vaut mieux passer par le site internet de la région concernée. 

Par exemple en Bourgogne Franche Comté le site Oui sncf ne répertorie pas les trajets nécessitant une correspondance à Laroches Migenne sur les Paris-Dijon

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 19/07/2020 à 22:41, NEMO94 a dit :

Il y en a encore des boutiques SNCF ?

Faire payer des frais au voyageur qui veut absolument avoir en face de lui un être humain et pas un tas de ferraille, ça se fait déjà chez d'autres opérateurs ferroviaires européens, mais j'aimerais bien savoir en pratique combien de personnes sont concernées et à quel montant s'élèvent ces frais de dossier ou frais de service !

 

Bonjour.

Pour prendre par exemple mes retours de rapatriements au départ de la Belgique, à la gare de Bruxelles Midi les guichets Thalys étaient extrêmement fréquentés, malgré la majoration de 8 Euros pour frais de dossier. Mais cette affluence est surement due à l'absence d'automate et de BLS pour délivrer les billets Thalys.

Bruno.

Edited by bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites

8 EUR de frais pour un billet émis aux guichets ?

Très dissuasif, sauf pour quelques clients spécifiques qui ne payent pas de leur poche et pour qui la surtaxe sera indolore.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, NEMO94 a dit :

8 EUR de frais pour un billet émis aux guichets ?

Très dissuasif, sauf pour quelques clients spécifiques qui ne payent pas de leur poche et pour qui la surtaxe sera indolore.

si effectivement ces catégories de voyageurs sont ok pour payer ces 8 €...aucune raison de s'en priver....on appelle cela du commerce non ?

donc perso ça ne me choque absolument pas ....vu que personne ne paie mes billets à ma place... :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/07/2020 à 22:47, NEMO94 a dit :

8 EUR de frais pour un billet émis aux guichets ?

Très dissuasif, sauf pour quelques clients spécifiques qui ne payent pas de leur poche et pour qui la surtaxe sera indolore.

 

Le 21/07/2020 à 22:55, capelanbrest a dit :

si effectivement ces catégories de voyageurs sont ok pour payer ces 8 €...aucune raison de s'en priver....on appelle cela du commerce non ?

donc perso ça ne me choque absolument pas ....vu que personne ne paie mes billets à ma place... :)

 

Bonjour.

Mais non, lors de mes retours de Bruxelles, il y avait foule au comptoir Thalys pour prendre des billets et pas toujours par des voyageurs "affaires" prenant le train au "pied levé", à la dernière minute comme moi. Par contre je pense que cette affluence est aussi du à l'absence de bornes et d'automates pour prendre des billets Thalys, d'où passage obligé par les guichets.

Bruno.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 17/07/2020 à 22:21, mikaz a dit :

Alors je viens d'aller voir à Béthune le tgv 7346 Dunkerque Paris, c'était un rénové Lacroix donc avec les sièges type strapontin en queue dans une voiture 1ère mais aucun picto vélo...
Les places n'étaient pas réservables non plus sur Trainline, je n'ai pas vérifié si les sièges pouvaient remonter pour y placer les vélos habituels mais je suppose que oui, j'ai voulu éviter de me retrouver à Paris :o.
Donc il y a des places vélos mais on ne peut pas les réserver, SNCF, à nous de ne pas vous faire préférer le train...
C'est probablement la même histoire pour tous les autres tgv 1 niveau sur la Lgv Nord :(. 

Bonjour,

C'est une décision de l'Axe Nord: aucune vente de prestation "place assise + vélo".

La grande majorité des rames qui circulent sont des TGV Duplex 1ère génération qui ne proposent aucune place pour les vélos non démontés, les aménagements n'ayant pas été prévus pour. Sur les rames POS, dans le kiosque de la R1, les sangles permettant d'attacher les vélos n'ont pas été réinstallées après leur passage de Lyria à TGV  Inoui.

Donc, la seule solution, c'est vélo démonté / plié, mis sous housse et rangé dans les cases à bagages.

 

Edited by bertrand

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/07/2020 à 21:47, NEMO94 a dit :

8 EUR de frais pour un billet émis aux guichets ?

C'est le coût de distribution estimé : entre 6 € et 10 € selon le volume.

Le coût du vendeur, le coût d'équipement et de maintenance du point de vente, le loyer payé au gestionnaire de la gare pour l'emplacement du guichet là ou potentiellement un commerce quelconque pourrait s'installer.

Différencier les prix de vente selon les canaux de distribution c'est dans les cartons de la Direction des Ventes de la SNCF depuis une bonne dizaine d'années. Seule la crainte de la réaction potentiellement hostile des voyageurs, clients, usagers, contribuables et les critiques qui pourraient atteindre la tutelle ministérielle retiennent la main de la SNCF.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, bertrand a dit :

Sur les rames POS, dans le kiosque de la R1, les sangles permettant d'attacher les vélos n'ont pas été réinstallées après leur passage de Lyria à TGV  Inoui.

Donc, la seule solution, c'est vélo démonté / plié, mis sous housse et rangé dans les cases à bagages.

 

Merci pour cette réponse, ça ne me semblait pas si compliqué que ça de réinstaller les sangles et ça va à l'encontre de l'intermodalité :(. 

Aucun retour en arrière n'est prévu ? 

Sur Paris Brest je vois encore quelques tgv un niveau "normaux" non inouï avec des places vélos, si l'évolution en inouï fait perdre les places vélos c'est une belle marche arrière :(. 

Traverser la France avec son vélo non démonté est toujours aussi difficile, heureusement que le site de la Db nous aide bien. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...