Aller au contenu
Le Web des Cheminots

zorba

Membre
  • Compteur de contenus

    1 788
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de zorba

  • Date de naissance 07/08/1947

Infos Personnelles

  • Hobbies
    Transports, Urbanisme, Architecture

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

7 638 visualisations du profil

zorba's Achievements

  1. On rêve : le problème pour la Mairie de Paris c'est d'être prêt pour les deux semaines des Jeux Olympiques en 2024. Quand on voit les embouteillages permanents du secteur ,la situation sociale et commerciale de la "zone des deux gares" en incluant jusqu'à Barbès, comment des élus et responsables politiques peuvent-ils oublier les habitants du quartier, également électeurs à l'occasion, ainsi que les acteurs économiques pour proposer de régler la situation en agitant un projet olympique sans intérêt pour l'essentiel des personnes concernées et très probablement sources de beaux déficits après les Jeux?
  2. L'essentiel n'est pas la part de marché mais le profit sur ce marché. Souhaitons que les dirigeants avisés de SNCF OUIgo restent vigilants sur ce principe. Avec quelques doutes quand on connaît les résultats de SNCF depuis des années.
  3. Champagne pour l'association des habitants du quartier Faubourg St-Denis et tous les opposants à ce projet pharaonique dans un secteur où la congestion est permanente et n'a pas besoin d'être augmentée.
  4. Je croyais qu'il fallait consommer "local" et "circuit court". Encore une contradiction entre les promesses et les réalisations effectives.
  5. T'inquiète pas, les travaux du CDG Express ont repris à plein régime entre la Gare de l'Est et la porte de la Chapelle. Dans 4 ou 5 ans, si le Covid se calme, une ligne toute neuve et toute belle fonctionnera pour 22 euros (ou un peu plus, inflation oblige) et conduira les voyageurs à la Gare de l'Est pour prendre les lignes de métro vers Paris Centre ou la banlieue Nord, directement et sans arrêt ni risque d'être dépouillé en traversant la zone du RER-B. Promis et ce sera une ligne privée, pas opérée par les opérateurs du monopole.
  6. Seulement 200, ce chiffre semble bien faible au regard de tous les cadres SNCF ayant un titre de directeur et du nombre d'anciens élèves des grandes écoles scientifiques et commerciales.
  7. On est rassurés, de même IDF-Mobilités qui continue se recherche d'opérateurs alternatifs.
  8. Pas sur que les mutations sur le littoral méditerranéen soient si attractives pour les cheminots d'autres territoires. Le coût de la vie et du logement à Nice, Antibes, St-Raphael, Toulon et Marseille peut aussi faire hésiter des cheminots de Chalindrey ou de Longueau où les conditions de vie sont bien différentes. Ce point bassement économique ne concerne pas trop les cadres dirigeants de SNCF tout à fait mobiles et interchangeables dans ces périodes de "réformes".
  9. Pour les pro-privatisations, c'est le progrès vers la justice et la fin des privilèges, conquis par ceux d'en bas et qui sont en travers de la transition écologique mise en oeuvre dans l'Union européenne.
  10. Ce n'est pas la région qui commande le matériel mais l'opérateur. Qui devra le revendre dans 10 ans quand la région choisira, concurrence européenne oblige, un nouvel opérateur moins cher et pas forcément français, opérateur qui proposera moins cher, plus de trains avec des nouveaux matériels fabriqués à l'étranger et avec salariés européens moins chers et tout aussi compétents. La région et son président sont très discrets sur ce qui va se passer quand viendra le moment de sortir ou de renouveler ce contrat et dans le ferroviaire dix ans c'est court. À moins de faire fabriquer et circuler des trains jetables dans 10 ans.
  11. Un vrai succès pour SNCF Voyageurs, assurer la réussite de ses concurrents en préparant une transition impeccable. Succès à partager avec les cheminots et cadres dirigeants qui vont être mutés d'office pour que les usagers ne voient pas de différence.
  12. Sur les LGV Vinci et Bouygues, après le drame de l'Alsace, pas de cérémonies, les actionnaires prudents veillaient au grain.
  13. 2 distributeurs de tickets à la gare de Nice Ville, souvent un hors d'usage. Dommage pour le BB 36000 rouges qui roulaient maquillées Thello!
  14. Le découpage du réseau SNCF en autorités régionalisées réduit nettement ce qui pouvait être un avantage du train. Par exemple sur Paris Orleans Tours, je ne vois pas où mettre des vélos dans la plupart des es Rémi circulant sur cette liaison, je vois des correspondances à Orléans avec une heure d'attente environ pour faire Paris Blois, et le confort des automotrices se rapproche de celui des cars de tourisme, certains étant opérés par Rémi. Encore un effort et les voyages en bla-bla-bus seront le choix privilégié des usagers des trains Rémi.
  15. Qui envisage de s'installer à Pithiviers pour justifier pareilles dépenses de mise en état et aux normes?
×
×
  • Créer...