Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Colision Train/auto Sur Un Pn


Messages recommandés

CAEN, 7 fév 2005 (AFP)

Un train Trouville-Paris percute une voiture à un passage à niveau: 1 mort

Un train express circulant sur la ligne Trouville-Paris a percuté une voiture lundi matin sur un passage à niveau de la commune de Canapville (Calvados), tuant le conducteur du véhicule, a-t-on appris auprès des pompiers et des gendarmes. L'accident, qui a eu lieu peu avant 11H00, n'a pas fait de victimes parmi les passagers du train, selon la gendarmerie. En revanche, le conducteur de l'express a été hospitalisé pour une légère intoxication, selon la SNCF. La voiture, qui a été traînée sur plus de 300 mètres a pris feu, ainsi que la locomotive sous laquelle s'est encastré le véhicule. Un service d'autocars a été mis en place par la SNCF entre Lisieux et Trouville en raison de l'interruption de la circulation des trains dans les deux sens, a indiqué la compagnie ferroviaire. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident.

Source : France 3

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est le genre de nouvelles qui font froids dans le dos!

Il y a pourtant eu des campagnes de sensibilisations nombreuses sur le respect des signalisation au PN, un train sa s'arrête pas comme sa!

Pensées à la famille de la victime!

Je souhaite également un bon rétablissement au mécano du train qui en plus de l'intoxication doit être très choqué de se qui lui est arrivé, en plus de la frayeur qu'il a du avoir de voir sa loco s'enflammer (loco qui après une avarie de ce genre risque d'être réformée).

Il faudrait encore sensibilisé les conducteurs sur le respect des PN pour éviter ce genre de tragédie et limiter encore le nombre de PN.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Écrasé par le train Deauville-Paris

Il franchit le passage à niveau malgré les barrières La voiture, traînée sur 400 mètres, a pris feu.

Un automobiliste de 85 ans est mort, hier matin au passage à niveau de Canapville écrasé dans sa voiture par le train Deauville-Paris lancé à 135 km/h. La Clio, traînée sur 400 m, a pris feu. Les 93 passagers du train ont regagné la gare de Lisieux dans deux bus.

Le soleil de face, qui brillait intensément hier matin, a sans doute ébloui le conducteur. Seul au volant de sa Clio venant de Deauville et se dirigeant vers Pont-l'Évêque, celui-ci n'aurait alors pas vu que les deux barrières du passage à niveau n° 5 de Canapville étaient baissées et que le feu était rouge. À 10 h 52, la voiture s'est encastrée sous la locomotive du Deauville-Paris de 10 h 45, qui a déjà atteint la vitesse de 135 km/h. La voiture est traînée par les 500 tonnes du convoi sur 400 mètres et s'embrase. Il a fallu plus de deux heures aux pompiers de Touques pour dégager le corps carbonisé de la victime qui n'a pu être identifiée immédiatement. Des analyses ADN devaient être pratiquées hier soir. On sait seulement que la voiture appartenait à M. Maurice Dufresne, 85 ans, domicilié à Tourgeville près de Deauville

Les 93 passagers des neuf voitures du train ont marché le long de la voie ferrée pour regagner le passage à niveau sur la RN 177 et attendre les deux bus affrétés par la SNCF. Les plus âgés ont été portés par des agents de la SNCF et des pompiers. Aucun passager n'a été blessé. Seul le mécanicien qui conduisait la locomotive a été choqué et incommodé par le monoxyde de carbone dégagé par la fumée de l'incendie. Il a été placé en observation à la polyclinique de Deauville.

« On a d'abord cru à un blocage inopiné des freins, rapporte Stéphane Jeanne, le contrôleur du train. Puis il y a eu une fumée blanche à l'avant du train. On a cherché à l'éteindre avec des extincteurs ». Le comédien Mike Marshall, qui se rendait à Paris pour un doublage, n'a pas, lui non plus, compris tout de suite ce qui se passait « le train ne s'est pas arrêté brusquement et il n'y a pas eu de chute. On a juste vu une fumée blanche avant de s'arrêter en pleine campagne ».

Une motrice a été dépêchée de Lisieux pour ramener le convoi vers Pont-L'Évêque et dégager la voie dans l'après-midi.

Tous les voyageurs ont été transférés à Lisieux en bus ou en taxis. Les gendarmes de Pont-L'Évêque et de Deauville ont pris en charge les passagers et organisé la circulation. Tandis que Bernard Andrieu, le sous-préfet de Lisieux était rejoint sur place par les deux maires de Canapville et de Saint-Martin-aux-Chartrains _ où s'est immobilisé le train _ et Yves Boisseau, député.

Canapville est l'un des douze derniers passages à niveaux automatiques (ou à stop pour les petits chemins de campagne) non gardés sur la ligne Deauville-Lisieux. Selon la procédure 25 secondes s'écoulent entre le moment où feu rouge interdit le passage des voitures et le passage du train, et 7 secondes entre le moment où la barrière est totalement baissée et le passage du train.

Source : maville.com

Rien qu'a voir l'état de la voiture, le choc a dû être violent …

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je souhaite également un bon rétablissement au mécano du train qui en plus de l'intoxication doit être très choqué de se qui lui est arrivé, en plus de la frayeur qu'il a du avoir de voir sa loco s'enflammer (loco qui après une avarie de ce genre risque d'être réformée).

bah , la loco n'a pas brulée , c'est la voiture qui a été trainée sur 400m qui avait brulée, c'est à cause de la fumée de la clio que le mécano a été intoxiqué.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut

et encore un autre incident sur un pn:

Mort d'un homme percuté par un train régional

AP | 08.02.05 | 17:19

RENNES (AP) -- Un homme âgé d'une cinquantaine d'années a été percuté mardi matin par un train express régional Caen-Rennes à un passage à niveau non protégé à Curey près de Pontorson (Manche), a-t-on appris auprès des pompiers. Il a été tué sur le coup.

Les gendarmes ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de cet accident. Le trafic entre Rennes et Caen, interrompu dans les deux sens, a repris à 11h20.

Source : le quotidien permanent

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bein mmmm, moi qui emprunte le PN5 tous les jours quand je suis de retour au continent !

Pas commode cet endroit, l'A131 qui se termine, la N177 en biais, c'est un peu le sook, mais de là à pas voir le PN, zut !

Bizarre quand même que lors de l'accident du PN au Royaume Uni avec l' HSt il y a quelques mois, on entendait partout que le RU était à la préhistoire des PNs, mais dès que le même accident se produit en France on ferme les yeux...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...