Aller au contenu
Le Web des Cheminots

besoin d'aide pour scenario


Messages recommandés

  • Réponses 58
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Parce que si t'as pas conscience du danger...

et sur les champs ,tu appel ça comment???,j'ai simplement voulu dire a la demoiselle que le danger etait partout,et pas plus en tunnel ,quand traversant une route.quand a mon chef,je suis pas sur qu'il en connaise plus que moi sur les dangers ferroviaires!!

a+

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et sur les champs ,tu appel ça comment???,j'ai simplement voulu dire a la demoiselle que le danger etait partout,et pas plus en tunnel ,quand traversant une route.quand a mon chef,je suis pas sur qu'il en connaise plus que moi sur les dangers ferroviaires!!

a+

euh bah si je trouve qu'il est conscient du danger...moi je les traverserais pas les champs à une heure de pointe!

enfin sauf si le bonhomme est vert :Smiley_58:

et faire un boulot où tu flippes tout le temps ça doit être usant!

la demoiselle est impressionnée...par toutes les réponses en fait. :Smiley_26:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la demoiselle est impressionnée...par toutes les réponses en fait. :Smiley_58:

Et la petite dame n'a qu'un rapide aperçu des possibilités de scenari potentiels...

L'entreprise a des valeurs qu'elle ne sort qu'au grandes occasions!

Kerguel ne va pas tarder à sortir de son écrin...lui qui se fait tous les jours son cinéma! :Smiley_26:

Modifié par xcdt221
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en ce qui concerne la circulation, comment ça se passe?

est ce que tout est automatisé?

est ce que tu es plutôt sur le terrain à donner des instructions?

est ce que tu conduis aussi?

comment ça se passe pour la securité pendant les travaux?

Salut, désolée de n'avoir pas répondu plus tôt, mais travail du soir et pas internet sur place bien sur !

Bon, réponses aux questions :

1/ j'ai un PML c'est à dire un poste éléctrique avec des aiguillages motorisés (pour faire simple) sur une partie de ma gare (longueur totale de ma gare : 1km 600) et sur l'autre partie un poste d'aiguillage mécanique avec leviers (Vignier pour les initiés). Je gère les deux vu que je suis seule donc je ne donne aucunes instructions mais avant la retructuration (7 emplois supprimés), oui, je donnai des instructions pour le poste d'aiguillage mécanique où il y avait quelqu'un !

La circulation des trains se passe bien dans le sens où tout est méticuleusement défini ! le plus petit grain de sable entraîne de facheuses conséquences (relativement faciles rattrapper chez moi car petite gare), le plus dur à gérer rest le client ! c'est le seul "élément" ingérable dans la circulation, il veut que son train soit à l'heure mais lui ne l'est pas et ne comprend ps que le train ne l'attende pas !

2/ je ne conduis pas. Seul les "mécanos", les conducteurs de trains sont formés pour cela. Je savais démarrer certains matériels (apprentissage "sauvage" par mon chéri !) mais le parc matériel a changer, alors......

3/ pour les travaux, j'assure la sécurité des personnes sur le terrain en interdisant les circulations vers les voies où ils travaillent (c'est logique!).

Voilà c'était peut-être un peu long mais je pense avoir répondu ! bon courage à toi et à bientôt ! :Smiley_58:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

Juste un truc: pour filmer un cheminot sur son lieu de travail, ne faut-il pas une autorisation de la SNCF? L'idée de Céline est bonne. Si elle peut ajouter que les contrôleurs s'appellent des Agent du Service Commercial Trains et que nous ne sommes pas payés a trouer des billets mais que nous faisons du commercial, du social et du sport (ben desfois oui!), ca serait bien. Courage a Céline en tout cas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

Juste un truc: pour filmer un cheminot sur son lieu de travail, ne faut-il pas une autorisation de la SNCF? L'idée de Céline est bonne. Si elle peut ajouter que les contrôleurs s'appellent des Agent du Service Commercial Trains et que nous ne sommes pas payés a trouer des billets mais que nous faisons du commercial, du social et du sport (ben desfois oui!), ca serait bien. Courage a Céline en tout cas.

c'est absolument certain!

mais pour l'instant on est seulement parti sur un scenario

il n'est pas vraiment question de filmer...même si j'avoue qu'avec vos réponses çe me donne vraiment envie. en tout cas c'est pas pour tout de suite, j'ai le temps de reflechir.

et merci pour les encouragements...je les suis avec plaisir!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut, désolée de n'avoir pas répondu plus tôt, mais travail du soir et pas internet sur place bien sur !

aucun probleme...moi même je suis pas mal occuppée! et pas toutours accès à internet.

merci pour tes renseignements qui vont m'être très utiles!!

et en plus j'ai appris beaucoup de choses très interessantes.

je vais mettre tout ça par écrit dimanche et je vois mes "camarades" controleursncf lundi...

je vous tiens au courant.

merci à tous et bon week end!

celine

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

Juste un truc: pour filmer un cheminot sur son lieu de travail, ne faut-il pas une autorisation de la SNCF?

Oui, il faut passer par la direction de la communication. Il y a un gars qui s'occupe en particulier des relations avec le cinéma. Et pour le tournage, l'encadrement sera assuré par les gens du Centre Audiovisuel, qui sont en général des passionnés de cinéma.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines plus tard...

Merci encore pour vos réponses!

en fait notre scénario se passe sur fonds de grève car le sujet de notre devoir

était un scénario sur les mouvements des étudiants. nous on a plutôt eu envie d'en sortir

et de traiter la grève chez les cheminots.

en gros on veut raconter comment un jeune cheminot venant de pologne et peu engagé

s'engage au fur et à mesure et lie une amitié avec un étudiant.(ça c'est surtout pour ramener

au sujet du devoir!)

en fait je vais essayer d'utiliser ce que vous m'avez raconté pour faire des scènes se passant au travail

et qui montrerait ce qui est chouette et ce qui est dur dans votre boulot.

on en est encore qu'au résumé mais j'essaierais de vous transmettre la suite.

évidemment, il ne faudra pas être trop dur vu que c'est notre premier scénario

et qu'on risque aussi de ne pas être très réalistes.

à bientôt et bon courage à tous!

Céline :Smiley_48:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité _______22

Merci encore pour vos réponses!

en fait notre scénario se passe sur fonds de grève car le sujet de notre devoir

était un scénario sur les mouvements des étudiants. nous on a plutôt eu envie d'en sortir

et de traiter la grève chez les cheminots.

en gros on veut raconter comment un jeune cheminot venant de pologne et peu engagé

s'engage au fur et à mesure et lie une amitié avec un étudiant.(ça c'est surtout pour ramener

au sujet du devoir!)

en fait je vais essayer d'utiliser ce que vous m'avez raconté pour faire des scènes se passant au travail

et qui montrerait ce qui est chouette et ce qui est dur dans votre boulot.

on en est encore qu'au résumé mais j'essaierais de vous transmettre la suite.

évidemment, il ne faudra pas être trop dur vu que c'est notre premier scénario

et qu'on risque aussi de ne pas être très réalistes.

à bientôt et bon courage à tous!

Céline :Smiley_48:

Ok. Tien voilà un lien assez instructif sur le déroulement des grèves à la SNCF. Ca pourra peut être t'aider.

A+

http://www.dailymotion.com/relevance/searc...-les-greves_fun

Modifié par _______22
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 5 mois plus tard...

Salut tout le monde!

je suis désolée de ne pas vous avoir donné de nouvelles, en fait comme nos modules sont semestriels, souvent on est débordés par les autres matières.

en fait notre petite equipe s'est peu à peu dissoute et nous nous sommes retrouvées à 2.

on a présenté un résumé de notre scénario à notre prof (Denis Guedj qui est aussi mathématicien, romancier et qui passe de temps en temps sur france inter)

il nous a fait quelques critiques et nous a aussi fait voir des aspects interessants que nous n'avions pas vu.

il faut avoir à l'esprit que à plusieurs on est forcé de faire des concessions et j'avoue que je le trouve un peu simpliste.

Je ne pense pas que le groupe se reformera mais je reprendrais peut etre le scénario toute seule un de ses jours.

En ce moment j'ai plus en tête de me tourner vers le documentaire, peut être sur les cheminots. Dans les 2 cas je vous contacterais c'est sur ! mais il faut que l'idée germe !!

Bon voilà le scénario…n'hésite pas à critiquer, il n'y a rien de mieux pour avancer et avoir des idées!!!!

et merci à vous tous!!! lotrela et bonnes vacances!!!!!

Le film commence par des images de manifs.

Thomek, 23 ans, Polonais, vit à Paris depuis 2 ans avec sa femme Karolina et sa fille Charlotte. Il est contrôleur de tunnels à la SNCF.

Venant d'un pays où la grève est interdite (et associée au communisme), il ne veut pas s'impliquer dans le mouvement naissant, auquel participe la plupart des ses collègues et qui est le principal sujet de conversation.

Il n'a pas vraiment souhaité/réussi à s'intégrer à son équipe de travail même s'il s'entend plutôt bien avec quelques collègues.

Malgré un travail dur et des horaires contraignants, il se sent bien installé et heureux dans sa vie de famille.

Un jour d'octobre 2007, un groupe d'étudiants et de professeurs de l'université voisine vient rencontrer les membres de syndicats de la SNCF pour discuter avec eux. Tomek reste observateur et écoute des bribes de conversations. A côté de lui un étudiant qui ne prend pas part aux discussions fait des commentaires tout haut. Ils entament une conversation en a parte. Quelques jours plus tard les étudiants reviennent au local des cheminots. Tomek va voir l'étudiant Julien. Ce dernier explique la tradition de la grève en France et les différentes visions du communisme en France et en Pologne. Petit à petit Tomek commence à s'intéresser à ce que font ses collègues et passe plus de temps avec eux. Il se montre alors moins disponible pour sa famille. Une distance s'installe entre Tomek et sa femme Karolina.

Il prend part à l'engagement dans sa section et obtient des responsabilités.

Suite à une dispute entre lui et sa femme, Tomek part à son travail ou il trouve une écoute qui le réconforte et lui explique que ça ne doit pas être facile pour elle qui en plus est extérieure à la SNCF et la mentalité des cheminots français. Il rentre, va voir Karolina, se réconcilie avec elle et essaie de lui expliquer tout ce qu'il a appris et pourquoi finalement il est d'accord avec ses collègues, pourquoi il faut protéger leurs conditions de travail et que c'est grace à ces méthodes que finalement ils peuvent mieux vivre qu'en Pologne.

Il propose à Karolina d'inviter Julien chez eux, elle accepte, un peu réticente.

Le lendemain Julien arrive avec des fleurs, puis le dîner commence un peu tendu mais la conversation s'anime et l'ambiance se réchauffe au fur et à mesure.

Dernière journée: il prend la décision de ne plus aller au boulo mais d'aller à la manif: il se met en grève.

Le film termine par des images de manif avec Tomek dedans.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il est d'accord avec ses collègues, pourquoi il faut protéger leurs conditions de travail et que c'est grace à ces méthodes que finalement ils peuvent mieux vivre qu'en Pologne.

Pas bête le lien !

Par contre fais gaffe à un détail dans ton scénario. Ca m'étonnait un peu que le droit de grève soir interdit en Pologne, j'ai cherché un peu et Google (lol) m'a dit qu'il a été officialisé en 1981.

Un autre petit truc, tu dis "venant d'un pays où le droit de grève est interdit car associé au communisme" => avant que le droit de grève soit officialisé en 81, les polonais ont fait quelques grèves majeures qui ont été sévèrement réprimées par....les communistes.

Modifié par krisamv
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas bête le lien !

Par contre fais gaffe à un détail dans ton scénario. Ca m'étonnait un peu que le droit de grève soir interdit en Pologne, j'ai cherché un peu et Google (lol) m'a dit qu'il a été officialisé en 1981.

Un autre petit truc, tu dis "venant d'un pays où le droit de grève est interdit car associé au communisme" => avant que le droit de grève soit officialisé en 81, les polonais ont fait quelques grèves majeures qui ont été sévèrement réprimées par....les communistes.

bah tu sais pour l'avoir constaté dans mon boulot, tout le monde ne le voit pas le lien. la plupart pense que c'est pour proteger le droit des autres pas le leur et que ça n'aura aucune incidence sur leur propre vie. bref il faut juste arriver à faire passer que ça concerne tout le monde et que c'est de ça qu'il doit prendre conscience.

ce n'est pas un scénario très b ien ficelé dans l'état dans lequel il est, il faut effectivement le retravailler.

en ce qui concerne la pologne, c'était juste une piste parce qu'un des mes camarade était polonaise, je trouve ça aussi un peu étrange.

il y a encore beaucoup de boulot dessus je pense, en tout cas merci de ta réponse!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines plus tard...
Invité technicentre

Salut tout le monde!

je suis désolée de ne pas vous avoir donné de nouvelles, en fait comme nos modules sont semestriels, souvent on est débordés par les autres matières.

en fait notre petite equipe s'est peu à peu dissoute et nous nous sommes retrouvées à 2.

on a présenté un résumé de notre scénario à notre prof (Denis Guedj qui est aussi mathématicien, romancier et qui passe de temps en temps sur france inter)

il nous a fait quelques critiques et nous a aussi fait voir des aspects interessants que nous n'avions pas vu.

il faut avoir à l'esprit que à plusieurs on est forcé de faire des concessions et j'avoue que je le trouve un peu simpliste.

Je ne pense pas que le groupe se reformera mais je reprendrais peut etre le scénario toute seule un de ses jours.

En ce moment j'ai plus en tête de me tourner vers le documentaire, peut être sur les cheminots. Dans les 2 cas je vous contacterais c'est sur ! mais il faut que l'idée germe !!

Bon voilà le scénario…n'hésite pas à critiquer, il n'y a rien de mieux pour avancer et avoir des idées!!!!

et merci à vous tous!!! lapleunicheuse et bonnes vacances!!!!!

Le film commence par des images de manifs.

Thomek, 23 ans, Polonais, vit à Paris depuis 2 ans avec sa femme Karolina et sa fille Charlotte. Il est contrôleur de tunnels à la SNCF.

Venant d'un pays où la grève est interdite (et associée au communisme), il ne veut pas s'impliquer dans le mouvement naissant, auquel participe la plupart des ses collègues et qui est le principal sujet de conversation.

Il n'a pas vraiment souhaité/réussi à s'intégrer à son équipe de travail même s'il s'entend plutôt bien avec quelques collègues.

Malgré un travail dur et des horaires contraignants, il se sent bien installé et heureux dans sa vie de famille.

Un jour d'octobre 2007, un groupe d'étudiants et de professeurs de l'université voisine vient rencontrer les membres de syndicats de la SNCF pour discuter avec eux. Tomek reste observateur et écoute des bribes de conversations. A côté de lui un étudiant qui ne prend pas part aux discussions fait des commentaires tout haut. Ils entament une conversation en a parte. Quelques jours plus tard les étudiants reviennent au local des cheminots. Tomek va voir l'étudiant Julien. Ce dernier explique la tradition de la grève en France et les différentes visions du communisme en France et en Pologne. Petit à petit Tomek commence à s'intéresser à ce que font ses collègues et passe plus de temps avec eux. Il se montre alors moins disponible pour sa famille. Une distance s'installe entre Tomek et sa femme Karolina.

Il prend part à l'engagement dans sa section et obtient des responsabilités.

Suite à une dispute entre lui et sa femme, Tomek part à son travail ou il trouve une écoute qui le réconforte et lui explique que ça ne doit pas être facile pour elle qui en plus est extérieure à la SNCF et la mentalité des cheminots français. Il rentre, va voir Karolina, se réconcilie avec elle et essaie de lui expliquer tout ce qu'il a appris et pourquoi finalement il est d'accord avec ses collègues, pourquoi il faut protéger leurs conditions de travail et que c'est grace à ces méthodes que finalement ils peuvent mieux vivre qu'en Pologne.

Il propose à Karolina d'inviter Julien chez eux, elle accepte, un peu réticente.

Le lendemain Julien arrive avec des fleurs, puis le dîner commence un peu tendu mais la conversation s'anime et l'ambiance se réchauffe au fur et à mesure.

Dernière journée: il prend la décision de ne plus aller au boulo mais d'aller à la manif: il se met en grève.

Le film termine par des images de manif avec Tomek dedans.

J'arrive bien tard dans ton histoire, mais je viens de lire ton scénario avec beaucoup de plaisir mais il y a un truc qui n'est pas beaucoup ressorti dans les messages précédents. Un visiteur ou contrôleur tunnel est quelqu'un qui vit enfermé dans son véhicule de travail plus de 300 jours par an: donc vie sociale ou familiale proche de 0, qui travaille bien souvent de nuit, le week end enfin bref lorsque les trians ne passent pas, donc à l'inverse des autres. Je connais un peu ce monde car je leur entretiens leur véhicule de vie.

Pour te faire une idée de leur vie, essaye d'embarquer un moment avec eux ou de les rencontrer dans leur lieu de travail, tu comprendras... Moi, j'ai la chance de ne plus être en 3X8, d'avoir une "vie normale" avec juste la peur de recevoir un appel d'un collègue qui est emmerdé par son engin à l'autre bout de la France ou de l'Europe et qui veut LA REPONSE A SON PROBLEME.

Pour te résumer les cheminots dans leur ensemble, dis-toi bien que nous n'avons pas besoin de la nation pour vivre car nous pouvons être autosuffisants car nous avons les mêmes services que l'état en interne, alors que l'état se retrouve incapable de faire rouler un train sans utiliser un cheminot.

Pour faire simple, pour ton scénario, essaye de trouver quelqu'un avec un métier simple, une vie simple, que tu connais qui puisse t'aider à faire quelque chose de simple. Pour les question de grève, si nous ne faisons pas grève tous en même temps, c'est quer nous n'avons pas les mêmes métiers donc les mêmes enjeux ni le mêmes attentes. moi je suis sédentaires. Je n'ai donc pas les mêmes idées que le copains qui ne voiet ses gamins qu'une fois par semaine...

Je te conseille d'oublier le côté polonais du gars ou de la mettre en arrière ( je n'ai rien contre les polonais mais il y a tellement plus à montrer l'éloignement de la famille dans ton personnage comme la désocialisation.

J'espère ne pas t'avoir emmerdé trop longtemps. si on nous présente i souvent le conducteur de TGV, c'est par facilité d'enfoncer des portes ouvertes... Rien que dans mon métier de maintenance des engins spèciaux, on arrive déjà pas bien souvent à passer la tête et les mains pour voir ce qu'on fait. imagine si il fallait passer une caméra même palluche pour nous filmer... quant à vouloir répondre aux questions dans le fil d el'action, on serait en permanence en train de demander des blancs pour pouvoir réfléchir à nos dires ou à nos gestes. voila pourquoi nous sommes si difficiles d'approche peut-être, nous es cheminots.

Néammoins, bon courage pour ton film et tiens nous au courant...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je te conseille d'oublier le côté polonais du gars ou de la mettre en arrière ( je n'ai rien contre les polonais mais il y a tellement plus à montrer l'éloignement de la famille dans ton personnage comme la désocialisation.

Non seulement cela, mais le fait qu'il soit Polonais est bien peu vraisemblable. D'une, les Polonais n'ont pas encore la liberté totale de travail dans l'UE (et notamment en France) bien qu'ils aient rejoint l'UE en 2004. Ils ne l'ont que dans certains pays comme le Royaume-Uni ou l'Irlande.

Bon, mais supposons donc que, vers 2005, la SNCF ait embauché un jeune Polonais (je reprends les "conditions" du premier message de Céline : nous sommes en 2007 et il vit à Paris depuis 2 ans).

Cela veut donc dire qu'il aurait eu l'autorisation préfectorale de travail (jusqu'en 2009, les Polonais y sont astreints). Cela voudrait donc dire que la SNCF se soit engagée à l'embaucher avant qu'il ne transmette la demande à la préfecture, et que la SNCF justifie en quoi Tomek est plus qualifié pour le poste qu'un citoyen français ou européen (Europe des 15, pas des 25 - pour faire vite).

Supposons aussi qu'il ait pu s'installer avec sa femme et son enfant (ce qui me semble bien improbable, connaissant l'attitude des autorités françaises vis-à-vis de l'immigration polonaise, et cela va perdurer au moins jusqu'en 2009)

Disons que Tomek soit né entre 1980 et 1984 (il aurait entre 21 et 25 ans au moment de son embauche).

Il faudrait donc que Tomek ait eu une excellente connaissance du français pour parvenir à être embauché à la SNCF, ce qui suppose donc des études, au moins jusqu'à la Matura (équivalent de notre baccalauréat).

Mais en même temps, Tomek serait un grand naïf sur la situation sociale ?

A d'autres !

Céline, pour tout dire, je m'étonne qu'une situation aussi invraisemblable ait pu vous venir à l'esprit. Je m'étonne aussi que vous ayez pu penser une seconde que le droit de grève n'existait pas en Pologne, et que vous ayez oublié que si les Polonais n'ont pas les conditions de travail des Français, c'est précisément à cause des 40 années de pouvoir communiste et de domination soviétique. Je m'étonne que vous n'ayez pas cherché à vérifier dans quelles conditions un jeune Polonais aurait pu se faire embaucher en 2005.

Je me demande donc ce que vous cherchez à montrer avec ce méli-mélo politique ...

Même si je trouve l'idée de départ de votre film très intéressante, et que je vous souhaite de le réussir !

Modifié par Stanislas
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 5 semaines plus tard...

"Je m'étonne aussi que vous ayez pu penser une seconde que le droit de grève n'existait pas en Pologne"

comme je l'ai dit c'est une étudiante polonaise du groupe qui nous a fait partir sur cette piste. nous n'avons pas eu le temps de vérifier tout ça, le groupe c'est dissous avant! cela dis je suis tout à fait d'accord, à moi non plus ça ne me parait pas crédible du tout!

en fait ce qui m'intéressait moi c'était de montrer les conditions de travail à la SNCF, particulièrement dans des boulot totalement méconnus et en même temps de montrer la naissance d'une conscience politique.

bon de ce point de vue je ne sais pas du tout quel état d'esprit règne à la SNCF. est ce que tout le monde à la SNCF est syndiqué? , est ce qu'il y en a qui ne se sentent pas concernés? etc...si vous avez des précisions la dessus ça m'intéresse

d'ailleurs pour élargir le sujet, en fait c'est aussi le syndicalisme que j'ai envie de traiter.

il faudrait sérieusement que je reprenne le scénario, mais il faut que ça germe et cette année je vais plutôt faire des exercices de réalisation.

par contre j'ai aussi dans un coin de ma tête une idée de documentaire type interview parce que tout ce que vous me dite m'intéresse beaucoup....par contre, comme vous avez du le remarquer, il ne faut pas être pressé avec moi!! koiquesse

merci de vos réponses!!

à bientôt

celine

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Je m'étonne aussi que vous ayez pu penser une seconde que le droit de grève n'existait pas en Pologne"

comme je l'ai dit c'est une étudiante polonaise du groupe qui nous a fait partir sur cette piste. nous n'avons pas eu le temps de vérifier tout ça, le groupe c'est dissous avant! cela dis je suis tout à fait d'accord, à moi non plus ça ne me parait pas crédible du tout!

en fait ce qui m'intéressait moi c'était de montrer les conditions de travail à la SNCF, particulièrement dans des boulot totalement méconnus et en même temps de montrer la naissance d'une conscience politique.

bon de ce point de vue je ne sais pas du tout quel état d'esprit règne à la SNCF. est ce que tout le monde à la SNCF est syndiqué? , est ce qu'il y en a qui ne se sentent pas concernés? etc...si vous avez des précisions la dessus ça m'intéresse

d'ailleurs pour élargir le sujet, en fait c'est aussi le syndicalisme que j'ai envie de traiter.

il faudrait sérieusement que je reprenne le scénario, mais il faut que ça germe et cette année je vais plutôt faire des exercices de réalisation.

par contre j'ai aussi dans un coin de ma tête une idée de documentaire type interview parce que tout ce que vous me dite m'intéresse beaucoup....par contre, comme vous avez du le remarquer, il ne faut pas être pressé avec moi!! lapleunicheuse

merci de vos réponses!!

à bientôt

celine

salut céline

un delegué du personnel travaillant dans les tunnels,sa t'interresse (mais pas polonais ,desolé )

a+

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois plus tard...

Bravo pour ton scenario ,

C'est ce que je vie tous les jours , c'est la verite ,Je suis agent de l'equipement , donc je fais l'entretien de la voie , j'ai un polonais dans l'equipe qui est avec nous depuis quelques temps maintenant , mais son integration s'est fait de la meme façon que tomek le hero de ton film.

Bravo pour l'idee et surtout de ne pas avoir pris un conducteur de train , mais faire voir aussi la realite de l'entretien du materiel au jour le jour , nous sommes la aussi pour que les trains circulent en toute securite.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois plus tard...

Salut tout le monde!

je suis désolée de ne pas vous avoir donné de nouvelles, en fait comme nos modules sont semestriels, souvent on est débordés par les autres matières.

en fait notre petite equipe s'est peu à peu dissoute et nous nous sommes retrouvées à 2.

on a présenté un résumé de notre scénario à notre prof (Denis Guedj qui est aussi mathématicien, romancier et qui passe de temps en temps sur france inter)

il nous a fait quelques critiques et nous a aussi fait voir des aspects interessants que nous n'avions pas vu.

il faut avoir à l'esprit que à plusieurs on est forcé de faire des concessions et j'avoue que je le trouve un peu simpliste.

Je ne pense pas que le groupe se reformera mais je reprendrais peut etre le scénario toute seule un de ses jours.

En ce moment j'ai plus en tête de me tourner vers le documentaire, peut être sur les cheminots. Dans les 2 cas je vous contacterais c'est sur ! mais il faut que l'idée germe !!

Bon voilà le scénario…n'hésite pas à critiquer, il n'y a rien de mieux pour avancer et avoir des idées!!!!

et merci à vous tous!!! controleursncf et bonnes vacances!!!!!

Le film commence par des images de manifs.

Thomek, 23 ans, Polonais, vit à Paris depuis 2 ans avec sa femme Karolina et sa fille Charlotte. Il est contrôleur de tunnels à la SNCF.

Venant d'un pays où la grève est interdite (et associée au communisme), il ne veut pas s'impliquer dans le mouvement naissant, auquel participe la plupart des ses collègues et qui est le principal sujet de conversation.

Il n'a pas vraiment souhaité/réussi à s'intégrer à son équipe de travail même s'il s'entend plutôt bien avec quelques collègues.

Malgré un travail dur et des horaires contraignants, il se sent bien installé et heureux dans sa vie de famille.

Un jour d'octobre 2007, un groupe d'étudiants et de professeurs de l'université voisine vient rencontrer les membres de syndicats de la SNCF pour discuter avec eux. Tomek reste observateur et écoute des bribes de conversations. A côté de lui un étudiant qui ne prend pas part aux discussions fait des commentaires tout haut. Ils entament une conversation en a parte. Quelques jours plus tard les étudiants reviennent au local des cheminots. Tomek va voir l'étudiant Julien. Ce dernier explique la tradition de la grève en France et les différentes visions du communisme en France et en Pologne. Petit à petit Tomek commence à s'intéresser à ce que font ses collègues et passe plus de temps avec eux. Il se montre alors moins disponible pour sa famille. Une distance s'installe entre Tomek et sa femme Karolina.

Il prend part à l'engagement dans sa section et obtient des responsabilités.

Suite à une dispute entre lui et sa femme, Tomek part à son travail ou il trouve une écoute qui le réconforte et lui explique que ça ne doit pas être facile pour elle qui en plus est extérieure à la SNCF et la mentalité des cheminots français. Il rentre, va voir Karolina, se réconcilie avec elle et essaie de lui expliquer tout ce qu'il a appris et pourquoi finalement il est d'accord avec ses collègues, pourquoi il faut protéger leurs conditions de travail et que c'est grace à ces méthodes que finalement ils peuvent mieux vivre qu'en Pologne.

Il propose à Karolina d'inviter Julien chez eux, elle accepte, un peu réticente.

Le lendemain Julien arrive avec des fleurs, puis le dîner commence un peu tendu mais la conversation s'anime et l'ambiance se réchauffe au fur et à mesure.

Dernière journée: il prend la décision de ne plus aller au boulo mais d'aller à la manif: il se met en grève.

Le film termine par des images de manif avec Tomek dedans.

Tomek c'est moi !!

Bonjour Céline.

Tomek c'est moi... Je suis né en 1987 et travaille à la sncf depuis 2004. Je bosse de nuit dans un centre de maintenance du matériel roulant.

Je n'ai qu'une critique à formulé : le nom trop typé. Toute ma famille du côté de ma mère est polonaise et il n'y a aucun nom typé et ceux malgré quelques générations ! Vous devriez simplement utiliser un prénom français mais assez ancien.

exemple : Stanislas, Léon, Ignace, edouard...

Voilà. Bon courage pour la suite

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Puissiez vous pour une fois ne pas choisir un conducteur de TGV (chouchous des médias) mais un conducteur qui en "bave" un peu plus, comme au Fret ou dans les roulement cadencés du TER, ça changerait un peu des clichés habituels et refléterait un peu plus la réelle difficulté du métier !

qu'est ce que tu crois ? que les ADC TGV sont une génération spontanée !!!!

Avant d'y arriver que crois tu qu'ils ont fait ??? se branler les couilles toutes une carrière !!

C'est vrai que certaines UP T n'ont pas accés au TGV (c'est peu être ton cas, je ne sais pas)., hélas, mais ce n'est pas pour autant que ces ADC TGV déméritent,

Par contre si t'es jeune, attends ton tour.................

NON mais des fois !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×
×
  • Créer...