Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Et si on parlait tous anglais ?


Messages recommandés

D'ou une certaine utilité d'avoir une langue commune... Ce qui se fait dans l'aviation peut fort bien se transposer dans le ferroviaire, et pourquoi pas via l'ERTMS n'aboutir qu'à une seule réglementation ferroviaire européenne. Par contre, il est évident que çà ne se fera pas en un jour. Et quand je dis çà, j'aurai largement le temps d'être à la retraite (2023) qu'on en verra peut tout juste les premiers balbutiements. Mais je persiste à penser qu'il faudra que çà se fasse!

... comme l'attelage automatique probablement ..... l'ERTMS ne pourra jamais être déployé sur la totalité des lignes européennes. Toutes les finances de la CE y passeraient. Alors, il y aura deux alternatives : fermer les lignes non équipables car "pas assez re,tables", ce qu'on vit déjà dans tous les pays, pour d'autres raisons que l'ERTMS évidemment ....

.. ou maintenir des locs ayant tous les sytèmes de signalisation locaux + l'ERTMS. Bonjour chez vous ... et vivent les Yoyos sans ERTMS, KVB, LZB, ZUB, ATC, etc !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 108
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

salut a tous

[...]

Apres pour l histoire de la democratie europeene pour moi c est du grand n importe quoi, la commission europeenne subit le lobby des grands groupes industriels.

[...]

a+

Pour info, la commission européenne a infligé plusieurs amendes à Microsoft, pour procédés anticoncurrentiels. Cette même commission se penche sur le problème de manque de concurrence sur les plates-formes matérielles informatique, qui fait qu'il y a quelques années, la plupart des constructeurs de PC vendaient du Intel, et très peu d'AMD. Cette même commission européenne vient de rendre un rapport contre le "paquet télécom", qui risque de nous priver de liberté sur Internet, à cause de certains articles manquant de précision.

Tout n'est pas tout blanc, tout n'est pas tout noir...

Gom

Modifié par gomen
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour info, la commission européenne a infligé plusieurs amendes à Microsoft, pour procédés anticoncurrentiels. Cette même commission se penche sur le problème de manque de concurrence sur les plates-formes matérielles informatique, qui fait qu'il y a quelques années, la plupart des constructeurs de PC vendaient du Intel, et très peu d'AMD. Cette même commission européenne vient de rendre un rapport contre le "paquet télécom", qui risque de nous priver de liberté sur Internet, à cause de certains articles manquant de précision.

Tout n'est pas tout blanc, tout n'est pas tout noir...

Gom

Les 15000 lobbyistes ne gagnent pas toujours contre les 23000 fonctionnaires de la commission,c'est sur, et les exemples que tu cites peuvent tres bien etre le resultat de lobbying industriel dissimulé derriere des pseudo interets pour les consommateurs (je n'irai pas plus loin ne connaissant pas le sujet). Cela n'empeche, le legislateur europeen qui créé les lois qui seront votées et transposée en droit national n'est pas elu par le peuple, ca n'est pas juste.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour info, la commission européenne a infligé plusieurs amendes à Microsoft, pour procédés anticoncurrentiels. Cette même commission se penche sur le problème de manque de concurrence sur les plates-formes matérielles informatique, qui fait qu'il y a quelques années, la plupart des constructeurs de PC vendaient du Intel, et très peu d'AMD. Cette même commission européenne vient de rendre un rapport contre le "paquet télécom", qui risque de nous priver de liberté sur Internet, à cause de certains articles manquant de précision.

Tout n'est pas tout blanc, tout n'est pas tout noir...

Gom

Lobbies et lubies vont bien ensemble. La CE condamne Microsoft , pas de pb, elle est américaine ... Les ententes entre pétroliers européens ne la préoccupent pas trop. Par contre elle n'a que le mot de concurrence à ce qui lui sert de bouche. Même quand ça aboutit à la destruction des services publics, ou à la mainmise de géants sur ces services par l'intermédiaire des DSP, en toute hypocrisie.

Dans notre domaine, la DB est en train de se tailler une position monopoliste à l'échelle européenne. Réactions ???

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les 15000 lobbyistes ne gagnent pas toujours contre les 23000 fonctionnaires de la commission,c'est sur, et les exemples que tu cites peuvent tres bien etre le resultat de lobbying industriel dissimulé derriere des pseudo interets pour les consommateurs (je n'irai pas plus loin ne connaissant pas le sujet). Cela n'empeche, le legislateur europeen qui créé les lois qui seront votées et transposée en droit national n'est pas elu par le peuple, ca n'est pas juste.

Je ne répondais qu'à "la commission europeenne subit le lobby des grands groupes industriels", ne connaissant pas plus le fonctionnement des institutions, je ne m'aventurerais pas plus loin controleursncf

Gom

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne répondais qu'à "la commission europeenne subit le lobby des grands groupes industriels", ne connaissant pas plus le fonctionnement des institutions, je ne m'aventurerais pas plus loin controleursncf

Gom

J'ai appris récemment avec stupéfaction, puis indignation, que les bureaux de lobbying sont non seulement tolérés, mais officiellement admis comme mode normal de fonctionnement de la commission de Bruxelles ! Voilà comment sont prises certaines décisions, parmi les plus importantes pour la vie de tous les jours des Européens !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toute façon l'UE est une bonne excuse.

L'europe n'émet pas de loi, c'est la retranscription dans chaques pays de l'union qui abouti à une loi.

Libre ( plus ou moins )à chaque pays d'appliquer les recomendation ou décrets votés par l'UE de la façon appropriée.

je dis libre plus ou moins car il y a toujours le risque de sanctions si cela ne va pas dans le sans de l'UE.

Mais nos gouvernements " souverains " savent très bien jouer de notre ignorance en la matière pour faire passer des vessis européennes pour des lanternes nationnales.

Vive l'europe des êtres humains.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai appris récemment avec stupéfaction, puis indignation, que les bureaux de lobbying sont non seulement tolérés, mais officiellement admis comme mode normal de fonctionnement de la commission de Bruxelles ! Voilà comment sont prises certaines décisions, parmi les plus importantes pour la vie de tous les jours des Européens !

http://www.lobbying-europe.com/mod.php?mod...amp;start_num=0

Tu vas rire...ou pleurer

Feuilleter les "fondamentaux" a gauche, regles d'or et definitions du lobbying direct, à tomber parterre!

Modifié par framos
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai appris récemment avec stupéfaction, puis indignation, que les bureaux de lobbying sont non seulement tolérés, mais officiellement admis comme mode normal de fonctionnement de la commission de Bruxelles ! Voilà comment sont prises certaines décisions, parmi les plus importantes pour la vie de tous les jours des Européens !

Il y a du lobbying partout. On ne peut pas demander à un élu qui a une formation en compta, qui a toujours vécu en ville, de s'occuper de l'agriculture (exemple aléatoire). C'est pourtant ce qu'on fait avec nos ministres. Donc n'y connaissant rien, ils doivent s'appuyer sur des conseillers, qui eux même vont s'appuyer sur des avis d'acteurs du secteurs (fabricants, entrepreneurs, consommateurs). Seul soucis, il est plus facile pour une grosse entreprise de faire du lobbying que pour un simple consommateur. Il n'empêche que, pour n'importe quelle loi en discussion à l'assemblée nationale, n'importe qui peut écrire à son député, ou même allez le voir pendant sa permanence (ça encore, je ne sais pas si c'est possible), pour exprimer son avis, argumenter, débattre. Oui bon, rares sont les réponses... Il n'empêche que ça ne coûte rien d'essayer.

Gom

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a du lobbying partout. On ne peut pas demander à un élu qui a une formation en compta, qui a toujours vécu en ville, de s'occuper de l'agriculture (exemple aléatoire). C'est pourtant ce qu'on fait avec nos ministres. Donc n'y connaissant rien, ils doivent s'appuyer sur des conseillers, qui eux même vont s'appuyer sur des avis d'acteurs du secteurs (fabricants, entrepreneurs, consommateurs). Seul soucis, il est plus facile pour une grosse entreprise de faire du lobbying que pour un simple consommateur. Il n'empêche que, pour n'importe quelle loi en discussion à l'assemblée nationale, n'importe qui peut écrire à son député, ou même allez le voir pendant sa permanence (ça encore, je ne sais pas si c'est possible), pour exprimer son avis, argumenter, débattre. Oui bon, rares sont les réponses... Il n'empêche que ça ne coûte rien d'essayer.

Gom

C'est vrai, la difference c'est que ton député tu l'elis, tu le vires, va essayer d'ecrire à un commissaire européen

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai, la difference c'est que ton député tu l'elis, tu le vires, va essayer d'ecrire à un commissaire européen

Le gouvernement est déja une institution éloignée ( à mon goût ) alors que dire des institutions européennes.

Alors si en plus on doit communiquer en anglais pour avoir droit de citer, ben moi j'me remet vite fait au

" verlen " et m'enfuis au pôl sud ( le nord y fond ) :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai, la difference c'est que ton député tu l'elis, tu le vires, va essayer d'ecrire à un commissaire européen

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_d%C...rance_2004-2009

Tu as ainsi la liste des députés européens français. Tu n'as plus qu'à en prendre un de ta région, et il doit bien y avoir un moyen de le contacter...

En passant par ici : http://www.europarl.europa.eu/members/public.do?language=FR

Par exemple, je prends le premier de la liste dans ma région (Sud Est) : jean-luc.bennahmias@europarl.europa.eu

En cherchant un peu, on peut donc leur écrire. De là à être lu, je ne m'engagerai pas.

Gom

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_d%C...rance_2004-2009

Tu as ainsi la liste des députés européens français. Tu n'as plus qu'à en prendre un de ta région, et il doit bien y avoir un moyen de le contacter...

En passant par ici : http://www.europarl.europa.eu/members/public.do?language=FR

Par exemple, je prends le premier de la liste dans ma région (Sud Est) : jean-luc.bennahmias@europarl.europa.eu

En cherchant un peu, on peut donc leur écrire. De là à être lu, je ne m'engagerai pas.

Gom

Je te parle des commissaires, pas des deputés

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je te parle des commissaires, pas des deputés

Au temps pour moi, preuve de ma méconnaissance, je n'avais pas fait attention. Mais souhaitant ne pas rester ignorant, voici le résultat d'une rapide recherche : http://ec.europa.eu/commission_barroso/index_fr.htm

En cliquant sur le nom d'un membre, on trouve bien souvent un moyen de contact...

Gom

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au temps pour moi, preuve de ma méconnaissance, je n'avais pas fait attention. Mais souhaitant ne pas rester ignorant, voici le résultat d'une rapide recherche : http://ec.europa.eu/commission_barroso/index_fr.htm

En cliquant sur le nom d'un membre, on trouve bien souvent un moyen de contact...

Gom

D'accord, je m'attendais à cette reponse, ce que dis depuis le debut c'est que le commissaire n'est pas ELU, tu peux lui ecrire, il s'en tape, il est nommé par le President, et pourtant c'est lui le pacha.

Le deputé tu lui ecris, il s'en tape aussi, mais moins car tu votes pour lui (ou pas) tous les 5 ans

Mais en visitant ton lien je me rends compte que M. Barrot notre bon commissaire "de tutelle" ne l'est plus, faut pas se rejouir, on sait ce qu'on perd...

Modifié par framos
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne te contredirai pas à ce sujet, tu parlais de leur écrire... C'est possible :blush:

Quand à être lu, comme j'ai dit dans une réponse précédente... C'est une autre histoire. Mais encore une fois, même si les chances d'être écouté sont extrêmement infimes, il est clair que si on râle dans son coin sans agir, on ne risque pas de se faire entendre.

Gom

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si l'avenir économique du rail doit passer dans l'interpénétration comme l'imaginent nos technocrates pourquoi alors passer par une langue commune et étrangère pour nous. Il y a, cela existe déjà (LGV Nord) des procédures écrites elles sont pré-imprimés, il suffit de s'y tenir ligne par ligne et case par case. C'est long, très long et fastidieux mais ça fonctionne. Rien que dans les échanges radio actuels il y a 80% de déchets (hors sujet) et avec la procédure radio on y gagne déjà pas mal en clarté. Il sufiit qu'a l'autre bout la personne coche les mêmes cases que toi et le tour est joué.

Après en RHR à l'étranger pas évident de communiquer en jouant au morpion mais ça c'est une autre histoire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... comme l'attelage automatique probablement ..... l'ERTMS ne pourra jamais être déployé sur la totalité des lignes européennes. Toutes les finances de la CE y passeraient. Alors, il y aura deux alternatives : fermer les lignes non équipables car "pas assez re,tables", ce qu'on vit déjà dans tous les pays, pour d'autres raisons que l'ERTMS évidemment ....

.. ou maintenir des locs ayant tous les sytèmes de signalisation locaux + l'ERTMS. Bonjour chez vous ... et vivent les Yoyos sans ERTMS, KVB, LZB, ZUB, ATC, etc !

Tu as déjà des 66000 "Infra" qui sont interdites en lignes (en loc titulaire, mais peuvent circuler en 2è position en UM) car non équipées KVB. D'autre part, quoique tu fasses, une 27000 n'ira jamais en Allemagne ou en Italie,donc tu n'installes sur la loc QUE les systèmes dont elle aura besoin durant sa carrière.... Pour les Yoyos, çà m'étonnerait qu'un Y8000 fasse un jour des manoeuvres du coté de Francfort ou de Milan !!

Si l'avenir économique du rail doit passer dans l'interpénétration comme l'imaginent nos technocrates pourquoi alors passer par une langue commune et étrangère pour nous. Il y a, cela existe déjà (LGV Nord) des procédures écrites elles sont pré-imprimés, il suffit de s'y tenir ligne par ligne et case par case. C'est long, très long et fastidieux mais ça fonctionne. Rien que dans les échanges radio actuels il y a 80% de déchets (hors sujet) et avec la procédure radio on y gagne déjà pas mal en clarté. Il sufiit qu'a l'autre bout la personne coche les mêmes cases que toi et le tour est joué.

Après en RHR à l'étranger pas évident de communiquer en jouant au morpion mais ça c'est une autre histoire.

La comparaison est un peu barbare, mais bon: en cas d'accident sur la route, le constat amiable est Européen: tu coches des cases qui ont la même signification quelle que soit la langue dans laquelle est rédigée le constat). Pourquoi ne pas avoir une sorte de formulaire identique via la radio GSMR (tu appuies sur une touche donnée pour un message donné) qui donnerait aux agents des postes ou aux conducteurs dans leur langue maternelle le message....

Modifié par CRL COOL
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

débats intéressants et nourris de l'expérience et des utopies passées ou à venir de chacun.....

ceci dit, il faut être pragmatique et un tant soit peu objectif.

si le passage des frontières ferroviaires européennes est amené à se banaliser, il sera plus simple de n'avoir qu'un seul langage commun.

l'esperanto : why not ? :-D

mais bon, à moins de vivre sur une autre planète ou dans une autre époque, l'usage de l'anglais ne souffre, à ce jour, aucune contestation.

"on/off", par exemple, ça parle à n'importe quel 'guss en europe. un peu léger pour entamer une conversation certes.... mais le reste de l'apprentissage reste assez abordable à mon avis. même pour un pauv' ch'minot de base qui n'est pas si con que ça soit dit en passant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ceci dit, il faut être pragmatique et un tant soit peu objectif.

si le passage des frontières ferroviaires européennes est amené à se banaliser, il sera plus simple de n'avoir qu'un seul langage commun.

l'esperanto : why not ? :-D

mais bon, à moins de vivre sur une autre planète ou dans une autre époque, l'usage de l'anglais ne souffre, à ce jour, aucune contestation.

"on/off", par exemple, ça parle à n'importe quel 'guss en europe. un peu léger pour entamer une conversation certes.... mais le reste de l'apprentissage reste assez abordable à mon avis. même pour un pauv' ch'minot de base qui n'est pas si con que ça soit dit en passant.

Si on accepte une langue nationale (pourquoi l'anglais et pas l'allemand, le français, etc. ?), ça crée des Européens supérieurs qui parlent la langue dominante comme langue maternelle

et tous les autres Européens sont des citoyens de seconde zone qui apprennent la langue suffisamment pour obéir aux ordres, lire un mode d'emploi pour faire le boulot de base... mais qui auront bien du mal à argumenter dans la langue dominante pour faire valoir leurs droits, contester, etc.

Ca fait 50 ans qu'on nous parle de multilinguisme, ça fait 50 ans qu'on nous dit que tout le monde parle anglais (ou va le parler !) et on en est toujours à se demander comment communiquer ! (et à y dépenser beaucoup d'argent et de temps !). Dans 50 ans, si on continue pareil, on en sera au même point ! (enfin, pas nous, nos enfants qui nous remercieront... !). Avec l'espéranto, langue d'aucun pays, en quelques mois, on communiquerait tous très bien et on aurait du temps libre pour apprendre TOUTES les langues, y compris les langues régionales, pourquoi pas ? etc. Enfin, moi, ce que j'en dis... on va croire que j'ai des actions dans cette langue !

Laurent

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec l'espéranto, langue d'aucun pays, en quelques mois, on communiquerait tous très bien et on aurait du temps libre pour apprendre TOUTES les langues, y compris les langues régionales, pourquoi pas ? etc. Enfin, moi, ce que j'en dis... on va croire que j'ai des actions dans cette langue !

Laurent

tu as raison. Curieusement, et je vais en taquiner quelques uns, c'est surtout dans les pays socialistes que l'esperanto a été poussé. j'ai moi-même hérité d'un manuel d'esperanto .. à la fête de l'Huma, par un militant très très convaincu, mais dont le manuel était moins convaincant. A vrai dire, si cette langue artificielle basée sur le latin est assez facile pour nous latins, ça n'a pas accroché dans le reste de l'Europe, nordique, germanique . (Slaves mis à part, comme indiqué plus haut) .

Il faudrait en plus, et surtout, un comité international qui suive l'évolution des langues nationales et des techniques. Vu avec quelle lenteur l'Académie Française propose des versions françaises de mots nouveaux étrangers, c'est pas gagné !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu as raison. Curieusement, et je vais en taquiner quelques uns, c'est surtout dans les pays socialistes que l'esperanto a été poussé. j'ai moi-même hérité d'un manuel d'esperanto .. à la fête de l'Huma, par un militant très très convaincu, mais dont le manuel était moins convaincant. A vrai dire, si cette langue artificielle basée sur le latin est assez facile pour nous latins, ça n'a pas accroché dans le reste de l'Europe, nordique, germanique . (Slaves mis à part, comme indiqué plus haut) .

Il faudrait en plus, et surtout, un comité international qui suive l'évolution des langues nationales et des techniques. Vu avec quelle lenteur l'Académie Française propose des versions françaises de mots nouveaux étrangers, c'est pas gagné !

De manière plus générale, les langues construites (comme aux temps modernes le volapük, l'esperanto, l'ido) n'ont jamais réussi à s'imposer ; bien que Descartes fisse déjà le vœu d'une langue commune en 1629 ... à l'époque où le latin servait encore, mais plus pour longtemps, de lingua franca de l'élite européenne.

Concernant l'esperanto, il n'y a pas que les démocraties populaires qui la promouvaient, l'Église catholique aussi (et elle continue à l'utiliser : http://www.radiovaticana.org/esp/index.asp), bien qu'elle ait été créée par un Juif polonais ...

En fait, un enracinement culturel est nécessaire pour qu'une langue construite ou semi-construite fonctionne. C'est ce qui a assuré le succès de l'hébreu moderne, par exemple - alors qu'Herzl lui-même, qui ne parlait couramment ni hébreu ni yiddish, n'imaginait pas utiliser l'une ou l'autre pour le Judenstaat. Même l'idéologie internationaliste de l'URSS (souvent de façade, mais passons) n'a pas empêché l'imposition du russe comme lingua franca réelle du bloc soviétique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

3 ) en Belgique ( si tant est qu'elle existe encore dans les prochaines années ), les problèmes de langue entre Wallons et Flamands ont tout de même causé un accident il y a quelques années. L'anglais serait un bon moyen de les mettre d'accord.

Il me semble que la majorité des Belges sont trilingues (français, neerlandais et anglais)!

Pourquoi ne pas parler Espéranto ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...