Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Souillac : les manifestants obtiennent l'arrêt de deux trains en gare


Messages recommandés

Vu un petit reportage sur LCI ce jour

Des associations locales ont obtenus en gare de Souillac

l'arrêt de deux trains par jour

après une année de manifestations et rassemblements deux fois par semaine

avec occupations de voies et arrêts de trains.

Selon le reportage, la direction de la SNCF et les pouvoirs publics ont cédé.

La décision a été prise lors d'une réunion au Ministère des Transports.

la Direction SNCF a levé sa plainte judiciaire pour entrave à la circulation ferroviaire.

Les associations continuent de demander l'arrêt de 7 autres trains.

le Préfet a été chargé d'examiner et d'accompagner ce dossier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

En tout cas je suis de tout coeur avec eux !!!

Ce n'est pas parce que RFF facture un arret de desserte qu'il faut tous les supprimer,

ou est la notion de service sinon ???

Quelqu'un connaitrait il le tarif facturé pour une desserte ???

Modifié par necroshine
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour, à Uzerche (même ligne, même problème) on a fait une manif l'an dernier : arrêt d'un train, avec la bienveillance du personnel de la gare (le chef de gare est maire-adjoint, il était en repos ce jour là et est resté sur le quai lors du "blocage" du train) et en toute sécurité puisque les carrés de sortie (sens bloqué) et d'entrée (sens inverse) étaient fermés.

Ils nous ont maintenus quelques trains.

Ceci étant, le fond du problème, et celà a été admis par un rempréentant de la région (autorité organisatrice des TER), c'est qu'ils ont conçu les grilles horaires des TER en se préoccupant des correspondances à Limoges pour faire Bellac - Ussel, mais en oubliant les correspondances de et vers Paris, d'où parfois plus d'une heure d'attente aux Bénédictins.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En tout cas je suis de tout coeur avec eux !!!

Ce n'est pas parce que RFF facture un arret de desserte qu'il faut tous les supprimer,

ou est la notion de service sinon ???

Quelqu'un connaitrait il le tarif facturé pour une desserte ???

Je trouve très chouette aussi que des gens "comme tout le monde" soient arrivés à gagner !!!

Mais il n'y a pas que l'éventuel prix de la desserte (car je ne savais pas que Rff facturait les arrêts) ; il y a des histoires de débit de ligne, de régularité, etc...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je trouve très chouette aussi que des gens "comme tout le monde" soient arrivés à gagner !!!

Mais il n'y a pas que l'éventuel prix de la desserte (car je ne savais pas que Rff facturait les arrêts) ; il y a des histoires de débit de ligne, de régularité, etc...

c'est pour cela que les marches voient des arrêts " s " supprimés .Et remplaçés par des retour en taxi pour les asct et les adc .D'où l'explosion des coûts de taxi dans les dépôts et les ect !

Chapeau à eux et que pleins d'autres gagnent aussi ! :blush:

Modifié par MarcM
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 années plus tard...
Invité necroshine

Bien lire l'article :

http://www.ladepeche.fr/article/2012/12/10/1510443-souillac-le-train-percute-des-pancartes-d-usagers.html

Souillac. Le train percute des pancartes d'usagers

Comme à leur habitude, à laquelle ils sont solidement rompus depuis maintenant 5 ans, une trentaine de manifestants ont agité bras, pancartes et banderoles pour inciter le train Paris-Toulouse à stopper sa course quelques instants. Surprise ! Cette fois, le chauffeur du convoi a refusé de se soumettre aux exigences des usagers lotois qui, à leur grande surprise, ont vu le train percuter des pancartes qui se dressaient sur son passage.

Dorina Salis, la présidente de l'association est encore sous le choc : «Nous avons agi comme nous le faisons chaque samedi soir à Souillac ou Gourdon. Sans descendre sur la voie ferrée, bien sûr, nous avons fait signe au train de s'arrêter. Et comme chaque fois, il a ralenti au lieu de passer à vivre allure. Mais il a continué à rouler. Les pancartes d'Hervé Masson, vice-président de l'association et la mienne ont été percutées par le train. Il aurait dû s'arrêter. Dans le langage de la SNCF, notre position est appelée voie engagée obligeant le convoi à stopper net», insiste-t-elle. «Au lieu de ça, il a poursuivi sa route, puis s'est arrêté un peu plus loin pour nous narguer et est reparti», décrit-elle.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Attendons la version de l'autre partie avant de tirer des conclusions. Le côté "je m'arrête pour narguer et je repars" me paraît un peu bizarre. On va bientôt nous dire qu'il est parti plein pot sans se préoccuper de l'arrêt accidentel...

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Attendons la version de l'autre partie avant de tirer des conclusions. Le côté "je m'arrête pour narguer et je repars" me paraît un peu bizarre. On va bientôt nous dire qu'il est parti plein pot sans se préoccuper de l'arrêt accidentel...

Et de plus, si fallait s'arrêter à chaque fois que des personnes sont sur les quais, on est pas arrivé, et ils sont rigolos en disant que la voie était engagées, alors qu'ils ne sont pas descendu sur les voies, ce mec dit tout et son contraire il ne sait pas de quoi, il cause.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vois bien le truc. Le gars roule tranquille, il ne connait pas l'histoire qui se trame dans cette gare.. Il sort du viaduc en courbe, voit des bras s'agiter, tape l'Urg et son train s'arrête 300m après la gare ! Il sort la tête à la fenêtre, regarde qui sont ces gens qui lui faisaient signe, comprend ce qui se passe et n'a rien d'autre à faire que de repartir conformément à ses prescriptions. Problème: il y avait les pancartes...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vois bien le truc. Le gars roule tranquille, il ne connait pas l'histoire qui se trame dans cette gare.. Il sort du viaduc en courbe, voit des bras s'agiter, tape l'Urg et son train s'arrête 300m après la gare ! Il sort la tête à la fenêtre, regarde qui sont ces gens qui lui faisaient signe, comprend ce qui se passe et n'a rien d'autre à faire que de repartir conformément à ses prescriptions. Problème: il y avait les pancartes...

Salut!

Je prends le 3641 assez régulièrement le samedi, pour tous les trains devant croiser le chemin de ces manifestants même histoire, arrêt au signal d'entrée+dépèche+marche prudente(?) et tu prends 15 min dans la vue + les travaux derrières... Autant dire qu'ils réussissent bien leur coup sauf que ca dure et ca n'interpelle personne!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...