Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Insufissance de freinage sur train VEOLIA à Montauban le 26.04.08


Messages recommandés

Ce matin, un train VEOLIA a franchi fermé le carré d'entrée et le carré de sortie de la gare de Montauban car il n'avait plus de frein.

Le train a traversé la gare à 60 km/h avec les essieux des locs bloqués et le reste du train non freiné.

Il s'agirait de la rame de coke chargée en provenance de Bassens et à destination de Boussens.

Une catastrophe a été évitée de justesse.

http://www.france-info.com/spip.php?article128095

Modifié par Pepe
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 583
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Publications qui font réagir

T'as raison attendons d'en savoir plus. Peut etre dès lundi dans le cadre REX :Smiley_31:

Images publiées

Je pense que pour la bonne tenue du forum, il serait de bon aloi de ne pas jacasser et attendre des détails ( parce que dit comme ça, on touche à l'énorme :blush: ). :Smiley_31:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que pour la bonne tenue du forum, il serait de bon aloi de ne pas jacasser et attendre des détails ( parce que dit comme ça, on touche à l'énorme Invision-Board-France-18.gif ). Smiley_77.gif

C'est déjà une info AFP pour commencer...ça risque de faire du bruit....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour l'info !

A première vue, ça fait beaucoup penser à un cas d'il y a quelques années à Hendaye (train SNCF, c'était bien avant la libéralisation), où un patache venant d'Hourcade a bouffé le carré d'entrée, a traversé la gare en trombe, le carré de sortie... Et a fini en Espagne !

Modifié par Zigomar
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A première vue, ça fait beaucoup penser à un cas d'il y a quelques années à Hendaye (train SNCF, c'était bien avant la libéralisation), où un patache venant d'Hourcade devait s'arrêter devant le carré d'entrée... Et a fini en Espagne !

Moi ça me rappelle plutôt un cas de chez nous (ou le train n'avait pas été relier à la CG "apparemment")...sauf que le franchissement de carré a été évité...le déraillement aussi malgré une belle dérive au freinage et vitesse de franchissement plus élevé sur des aiguilles à 30 km/h...

Fabrice doit s'en souvenir....

On va attendre avant d'extrapoler....mais doit y avoir un truc...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autant mettre le communiqué avant qu'il disparaisse des entrailles du net...

Attendons une infos officielle de la direction SNCf de RFF ou du SPSF...

En fin si c'est du même niveau de la poignée de main des conducteurs des 2Z2N de La verrière...y'aura à dire !

Défaut de freinage: un train traverse la gare de Montauban sans s'arrêter

26/04/2008-[19:26] - AFP

TOULOUSE, 26 avr 2008 (AFP) - Un accident de train a été "évité de peu" tôt samedi matin à Montauban lorsqu’un convoi de fret qui devait s’arrêter dans la gare a été dans l’impossibilité de le faire en raison d’un problème de freinage, a annoncé le syndicat CGT des cheminots à Toulouse.

Le train de l’opérateur privé Véolia, qui transportait du ciment, entre Bassens (Gironde) et Boussens (Haute-Garonne), "a été dans l’impossibilité de respecter la signalisation lui imposant de s’arrêter en gare. Il a mis 3.000 mètres pour s’arrêter en urgence alors qu’en freinage normal il aurait dû s’immobiliser en moins de 1.300 mètres", selon un communiqué du syndicat. "Le train a traversé la gare à plus de 60 km/heure. On est passé très près d’une catastrophe, il s’en est fallu d’un cheveu", a déclaré à l’AFP Eric Ferreres, secrétaire-général de la CGT cheminots de Haute-Garonne. La direction régionale de la SNCF à Toulouse a confirmé que ce train avait connu un défaut de freinage qui l’a empêché de s’arrêter en gare de Montauban, provoquant des retards pour plusieurs liaisons ferroviaires. "Le non respect des signaux d’arrêt aurait pu causer la collision avec un train SNCF", souligne la CGT cheminots qui demande "une enquête immédiate pour faire toute la lumière sur les causes de cet incident". Selon le syndicat, "les entreprises privées ne respectent pas les prescriptions de sécurité en sous-traitant les opérations de vérification des trains à d’autres entreprises". Il demande "que les trains circulant sur le réseau ferroviaire soient vérifiés par des agents SNCF et l’arrêt de tout dumping social par la création d’une convention collective, pour les travailleurs du rail, basée sur les règlements SNCF".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le mécano a peut être cru qu'il avait été attaqué par des gangsters et il a foncé dans le tas ?

Je sors...je sais...J'exagère toujours, je vois le mal partout

mais t'imagine Mont... au ...ban

la zone...

Modifié par Dom-trappeur
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Et une manoeuvre habile, rapide et simultané des deux robinets d'arrêt CG dans un attellage ? celà ne serait pas un acte de malveillance, mais un sabotage...en parfaite connaissance des choses. controleursncf

Cette possibilité mécanique et pneumatique est un cas assez effrayant.... koiquesse

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Et une manoeuvre habile, rapide et simultané des deux robinets d'arrêt CG dans un attellage ? celà ne serait pas un acte de malveillance, mais un sabotage...en parfaite connaissance des choses. controleursncf

Cette possibilité mécanique et pneumatique est un cas assez effrayant.... koiquesse

Fabrice

Ben si quelqu'un manoeuvre les robinets CG, ça va pas supprimer le freinage du train mais au contraire le freiner... Tu voulais dire quoi???

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Et une manoeuvre habile, rapide et simultané des deux robinets d'arrêt CG dans un attellage ? celà ne serait pas un acte de malveillance, mais un sabotage...en parfaite connaissance des choses. controleursncf

Cette possibilité mécanique et pneumatique est un cas assez effrayant.... koiquesse

Fabrice

Ca m'est aussi venu a l'esprit......c'est une reflexion indentique a celle de Kai qui m'a freiner d'aller plus en avant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca m'est aussi venu a l'esprit......c'est une reflexion indentique a celle de Kai qui m'a freiner d'aller plus en avant.

Sauf erreur de ma part, si on manoeuvre les 2 robinets d'arrêts CG sur la dernière machine et sur le 1er wagon, la CG restera à 5 bars sur la rame...

Je ne vois pas par où l'air de la CG de la rame pourrait s'échapper pour freiner le train.

Donc ça pourrait être une possibilité.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Vivement le REX, pour que de telles situation ne se reproduisent pas,

Ce fut miraculeux qu'il n'y ai pas de carton, et, le mecano a du mouiller sa chemise et egalement fourrer son pantalon.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben si quelqu'un manoeuvre les robinets CG, ça va pas supprimer le freinage du train mais au contraire le freiner... Tu voulais dire quoi???

Si tu manoeuvres les 2 robinets CG, comme le dit Fabr, suffisamment rapidement pour que la fuite provoquée soit faible, il n'y aura pas de mise en action du frein sur la partie "isolée". Ca aura le même effet que de laisser son MP_F sur neutre, pour la partie isolée. La partie reliée à la machine continuant à fonctionner normalement.

gom

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu manoeuvres les 2 robinets CG, comme le dit Fabr, suffisamment rapidement pour que la fuite provoquée soit faible, il n'y aura pas de mise en action du frein sur la partie "isolée". Ca aura le même effet que de laisser son MP_F sur neutre, pour la partie isolée. La partie reliée à la machine continuant à fonctionner normalement.

gom

A condition de fermer les deux robinets CG.

Par le passé on a deja vu des robinets se refermer sous un choc (pierre, animal...) c'est pour cette raison que les robinets sont aujourd'hui muni d'un systeme de verrouillage, nous avons donc trois possibilités:

- un essai de frein non réalisé correctement - pas d'essai de continuité (qui aurait permit de detecté l'anomalie)

- un robinet mal (ou non) verrouillé qui se serait refermé sous un choc

- une manœuvre volontaire des deux robinets (bien plus grave...)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Article de presse

MONTAUBAN

Un train traverse la gare sans s'arrêter

NOUVELOBS.COM | 27.04.2008 | 11:20

Selon Eric Ferreres, secrétaire-général de la CGT cheminots de Haute-Garonne, "le train a traversé la gare à plus de 60 km/heure.

On est passé très près d'une catastrophe, il s'en est fallu d'un cheveu".

A Montauban, un accident de train a été "évité de peu", tôt samedi 26 avril au matin, lorsqu'un convoi de fret qui devait s'arrêter dans la gare a été dans l'impossibilité de le faire en raison d'un problème de freinage, a indiqué le syndicat CGT des cheminots à Toulouse.

Le train de l'opérateur privé Véolia, qui transportait du ciment, entre Bassens (Gironde) et Boussens (Haute-Garonne), "a été dans l'impossibilité de respecter la signalisation lui imposant de s'arrêter en gare. Il a mis 3.000 mètres pour s'arrêter en urgence alors qu'en freinage normal il aurait dû s'immobiliser en moins de 1.300 mètres", d'après un communiqué du syndicat.

"Le train a traversé la gare à plus de 60 km/heure. On est passé très près d'une catastrophe, il s'en est fallu d'un cheveu", a déclaré à l'AFP Eric Ferreres, secrétaire-général de la CGT cheminots de Haute-Garonne.

Défaut de freinage

La direction régionale de la SNCF à Toulouse a confirmé que ce train avait connu un défaut de freinage qui l'a empêché de s'arrêter en gare de Montauban, provoquant des retards pour plusieurs liaisons ferroviaires.

"Le non respect des signaux d'arrêt aurait pu causer la collision avec un train SNCF", souligne la CGT cheminots qui demande "une enquête immédiate pour faire toute la lumière sur les causes de cet incident".

Les syndicats affirment que "les entreprises privées ne respectent pas les prescriptions de sécurité en sous-traitant les opérations de vérification des trains à d'autres entreprises".

Il demande "que les trains circulant sur le réseau ferroviaire soient vérifiés par des agents SNCF et l'arrêt de tout dumping social par la création d'une convention collective, pour les travailleurs du rail, basée sur les règlements SNCF".

Questions : entre Bassens et Montauban :

combien de Kilomètres ? quelles vitesses ? des arrêts ? des coups de frein ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Questions : entre Bassens et Montauban :

combien de Kilomètres ? quelles vitesses ? des arrêts ? des coups de frein ?

Il y a 10 kms entre Bassens et Bordeaux, puis 206 entre Bordeaux et Montauban.

Bassens est situé avant Bordeaux, donc déjà il a forcément freiné pour passer la gare de Bordeaux, soit à 30 en passant par les voies à quai, soit à 50 (il me semble) en passant à gauche.

Puis ensuite entre Bordeaux et Montauban, la vitesse est limitée à 100 pour les MA 100, sauf qu'il y a des traversées de gare à vitesses plus basses, comme Agen à 70, et d'autres aussi. Donc là aussi des coups de frein à donner.

Ce qu'on pourrait imaginer c'est qu'il a été garé, pour etre dépassé par un VO, puis à été victime d'un sabotage. Ce serait pour moi la solution la plus probable.

Mais il vaut mieux attendre les conclusions de l'enquête, plutot que de crier en disant que les EF privées ne sont pas sécuritaires.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tous cas s'il s'agit d'un sabotage je trouverais cette situation très grave !!!

Car en ce moment les infractions contre le matériel ferroviaire et fréquent

- Dans un article de journal sur l'Est ( Pierre jetés sur un train )

- Un article sur ce site parlant de vole sous menace

- En ce moment avec les congés scolaire j'ai eu le droit à des objets ( tire fond etc sur les lames de rail ) ce qui impose l'arrêt et donc une attaque sur le convoie :s

De plus en ce moment j'ai entendu que le nouveau jeux des jeunes consiste à ce mettre sur la voie d'où arrive le train et de ce retirer au dernier moment

(une video sur le net circule depuis un moment déjà )

************ Lien éliminé : cette opération avait déjà été faite ailleurs sur le forum. Pas de ça chez nous. Roukmoute.

La méfiance est de rigueur

Modifié par Roukmoute
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nico, avant de crier au complot, il est peut etre plus prudent d'attendre les compte rendu de l'EPSF. mdrmdr

T'es trop jeune pour avoir connu les locs sans ATF (Assistance Traction Freinage), Vinces est au TGV depuis trop longtemps pour se souvenir que cela a existé.

On ne connait pas la loc qui remorquait ce train. Est elle équipée de ce système?

Tu sais à l'époque on roulait avec beaucoup de loc H7A. La position marche et neutre était très proche. Pour peu que tu te sois trompé legerement, tu étais sur Neutre. Si tu avais une fuite de 0bar250 à la minute, tu ne serrais pas mais au bout de 4 minutes tu n'avais plus que 4 bar à la CG et au bout de 20 minutes 0 (zero). Pourtant tu continuais à rouler avec 0 à la CG et 0 dans le RC. Bien sur la pluspart du temps c'était quand il fallait serrer que tu t'en apercevais...

Sur le site du BEA, tu verras qu'il y est relaté une dérive d'un train effectué par un privé sans que personne n'est fermé des clefs.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nico, avant de crier au complot, il est peut etre plus prudent d'attendre les compte rendu de l'EPSF. mdrmdr

T'es trop jeune pour avoir connu les locs sans ATF (Assistance Traction Freinage), Vinces est au TGV depuis trop longtemps pour se souvenir que cela a existé.

On ne connait pas la loc qui remorquait ce train. Est elle équipée de ce système?

Tu sais à l'époque on roulait avec beaucoup de loc H7A. La position marche et neutre était très proche. Pour peu que tu te sois trompé legerement, tu étais sur Neutre. Si tu avais une fuite de 0bar250 à la minute, tu ne serrais pas mais au bout de 4 minutes tu n'avais plus que 4 bar à la CG et au bout de 20 minutes 0 (zero). Pourtant tu continuais à rouler avec 0 à la CG et 0 dans le RC. Bien sur la pluspart du temps c'était quand il fallait serrer que tu t'en apercevais...

Sur le site du BEA, tu verras qu'il y est relaté une dérive d'un train effectué par un privé sans que personne n'est fermé des clefs.

mdrmdr Il n'y a pas de rapport entre l'ATF et le fait de rouler sur Neutre et laisser le frein s'épuiser ??!! Ce que tu relates m'est arrivé en formation, et c'est mon moniteur qui me l'a fait remarquer ( heureusement ).

Mais effectivement, tout est possible y compris l'acte de malveillance.

Ceci dit, j'aimerais savoir comment le délégué CGT connaissait la vitesse du train au passage en gare :

Le train a traversé la gare à plus de 60 km/heure.

C'est lui qui a relevé la bande ?? mdrmdr

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

lotrela Il n'y a pas de rapport entre l'ATF et le fait de rouler sur Neutre et laisser le frein s'épuiser ??!! Ce que tu relates m'est arrivé en formation, et c'est mon moniteur qui me l'a fait remarquer ( heureusement ).

Mais effectivement, tout est possible y compris l'acte de malveillance.

Ceci dit, j'aimerais savoir comment le délégué CGT connaissait la vitesse du train au passage en gare :

C'est lui qui a relevé la bande ?? lotrela

Comment s'appelle le dispositif qui t'empeche maintenant de tractionner quand tu n'as plus 5 bars à la CG?

Tout est possible, comme le fait qu'une guepe ait pu rentrer et faire son nid dans la CG. D'ailleurs avant on fermait systematiquement les clefs pour éviter cela.

Maintenant on fait quoi? le procès du delegué CGT qui a fait une déclaration à l'AFP?

Le plus important c'est pas de savoir si le train est passé à 59ou à 61km/h, mais bien de savoir le pourquoi du comment de cette dérive. Et, de savoir si l'EPSF va enqueter, et, si tel est le cas de connaitre ses conclusions.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×
×
  • Créer...