Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Bort les Orgues, le tunnel de la Fourcherie


Messages recommandés

Les copies de geoportail sont en bmp et n'apparaissent pas affichées....

il y a donc 3 emplacements de pont :

- celui d'origine, pont cage métallique dont les piles apparaissent dans l'eau à quelques mètres en aval du pont digue actuel...

- le pont digue se branchant sur la route de Singles un peu plus haut et quelques mètres au nord par rapport au pont origine. Il reprend de l'autre côté le tracé élargi de la route vers Confolent

- le pont provisoire que l'on voit sur la photo du site inondé, à 200 ou 250 mètres en amont de la gare et dont les accès sont plus visibles côté Singles que côté Corrèze

Enfin, si on reporte 646m en ligne droite sur la carte IGN au 25 000ème (= 256 mm) avec pour origine l'extrémité du tunnel de Confolent, on arrive vraiment très près du pont digue, sans cependant le dépasser, ce qui est logique. Compte tenu des courbes entre la sortie du tunnel et la gare qui rédisent d'autant la distance en ligne droite, le PN devait se trouver à peu près sur l'axe du pont digue et la gare juste en amont. Mais le niveau général a été relevé de plusieurs mètres.

Quelques photos venues d'un site que je ne retrouve plus (Daniel Mesure)

Le pont de la gare :

2 ponts en cintre : (le second pourrait être le pont de la gare ayant remplacé le pont cage métallique et dont on voit les piles en ruine

La gare :

Modifié par michael02
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Petit HS pour signaler qu'en matière de ligne disparue à cause d'un barrage (Serre-Ponçon en l'occurence), Géoportail offre une vue aérienne très impressionnante du viaduc englouti (de Prégo-Diou ?) sur la ligne inachevée Chorges - Barcelonnette.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Mickaël02, merci pour tes recherches, surtout sur l'emplacement de la gare et du P.N par rapport aux distances.

J'avoue n'avoir pas été assez courageux pour le faire!

Le site où tu as trouvé les cartes postales: Singles

Il y a même celle que j'avais trouvé, mais j'avais dû mal regarder, car en fait on voit la maisonnette du P.N, et on aperçoit le réservoir.

J'ai même cru un instant que c'était la gare, et je commençais à ne plus rien comprendre, mais non, c'est la maison du garde-barrières.

Pour les cartes du pont en cintre, à priori le pont d'Arpiat c'est la première carte, avec celui qui a le cintre sous le tablier.

En fait je me souviens maintenant que j'avais déjà trouvé ces cartes, et j'avais remarqué ces deux ponts différents.

Celui de la deuxième carte avait une erreur de légende. Il se trouve sur la Dordogne si mes souvenirs sont bons, mais en aval de Bort-les-Orgues.

Quant aux piles que tu as retrouvées, ce sont plutôt celles du pont métallique, si tu parles des photos que tu nous a jointes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Mickaël02, merci pour tes recherches, surtout sur l'emplacement de la gare et du P.N par rapport aux distances.

J'avoue n'avoir pas été assez courageux pour le faire!

Le site où tu as trouvé les cartes postales: Singles

Il y a même celle que j'avais trouvé, mais j'avais dû mal regarder, car en fait on voit la maisonnette du P.N, et on aperçoit le réservoir.

J'ai même cru un instant que c'était la gare, et je commençais à ne plus rien comprendre, mais non, c'est la maison du garde-barrières.

Pour les cartes du pont en cintre, à priori le pont d'Arpiat c'est la première carte, avec celui qui a le cintre sous le tablier.

En fait je me souviens maintenant que j'avais déjà trouvé ces cartes, et j'avais remarqué ces deux ponts différents.

Celui de la deuxième carte avait une erreur de légende. Il se trouve sur la Dordogne si mes souvenirs sont bons, mais en aval de Bort-les-Orgues.

Quant aux piles que tu as retrouvées, ce sont plutôt celles du pont métallique, si tu parles des photos que tu nous a jointes.

En fait, en recherchant dans mes ressources, je me suis répondu moi même à un certain nombre de questions :

- la "route" vers Confolent qui était là déjà sous forme de sentier élargi.

- Idem pour la distance de la gare au tunnel puisque j'avais le profil de ligne et la carte, il suffisait de prendre un compas...

Pour le pont de la gare, on m'avait dit sur place que le pont de fer avait été remplacé avant la fin par un pont plus moderne... D'ailleurs les piles du vieux pont de fer ne sont pas en ciment, mais en pierres... et ce qui sort de l'eau ne ressemble pas à des piles en pierres.

Alors le pont cintré légendé pont d'Arpiat est peut être le bon successeur du pont de fer. Il me plait bien ce pont et ses piles sont de la couleur blanche des ruines emergentes...

Merci pour le lien vers le site local ... dommage qu'il ait publié certaines photos en si faible définition ...

Surtout celle de la gare :

et les autres du pont ....

Modifié par michael02
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

un lien svp??

Je ne sais pas mettre un lien, mais voici un mode d'emploi :

Tape "géoportail.fr" sur Goo***.

Clique sur la première proposition ("le portail des territoires et des citoyens")

Sur la page d'accueil, clique sur "photos aériennes" à droite de la planisphère.

Lorsqu'une photo aérienne apparait (pour l'anecdote, c'est le port de Quiberon), écris "Chanteloube" dans le champ "adresse complète" et "Chorges" dans le champ "Ville" puis clique sur "J'y vais".

Clique ensuite sur la proposition avec le code INSEE qui apparait dans une fenêtre au centre de l'écran.

L'image qui apparait représente le hameau de Chanteloube vu d'une altitude de 200 m.

Fais glisser la photo vers le haut et tu verras une sorte de virgule blanche dans le bleu du lac.

C'est le viaduc en question.

Mappy propose une vue d'aussi bonne qualité.

En revanche, celle de GoogleMaps n'est pas terrible.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il est possible de récupérer des prises de vue aériennes anciennes sur le site de l'IGN: Espace photo. Si les campagnes de prises de vues sont suffisantes, il est possible de suivre les changements.

Après, il faut interpréter les images qui ne sont pas toujours bien orientées à l'origine. Je l'ai fait pour retrouver la configuration de gares vers 1920.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Merci à toi eric_p !

J'y avais pensé hier, car j'étais déjà allé sur le site de l'IGN, mais cela n'avait pas été très probant.

A la lecture de ton message, j'ai persévéré et trouvé !

En fait, il y avait bien une cour-marchandises et la halle qui va avec, ceci dès la sortie du pont sur la Dordogne en venant de Singles.

L'accès de cette cour et de celle pour les voyageurs se faisait juste avant le P.N, en deux entrées différentes.

Ce qui m'a surpris, c'est qu'il y avait un certain nombre d'autre maisons dans les alentours.

Aujourd'hui, c'est tellement vide et désolé, on peine à le croire. Il faut aussi dire que ça a été tellement terrassé, que c'est complètement laminé.

Ci-après, quelques vues du site aujourd'hui, avec la culée du pont qui sort de l'eau lorsque le niveau est bas.

En fait, elle paraît en béton, mais visiblement c'est une construction plus ancienne qui a été bétonnée. On voit quelques pierres sur ma photo prise juste au-dessus depuis la digue.

Surtout qu'au niveau gabarit, même s'il y a eu modernisation, ça restait un petit pont.

J'ai peine à croire qu'il y avait ici un pont en béton avec une arche "sur le dessus", comme vu dans le site dont j'avais mis un lien hier. Surtout que sur cette carte postale, il y a déjà une retenue d'eau, ce qui est impossible ici, sinon il aurait été noyé !

Maintenant, quelques photos comlémentaires de celles transmises par Mickaël02.

La culée vue dans le site:

Détail de la culée qui semble bien avoir été "modernisée", et qui me paraît plutôt être faite pour les appuis d'un ouvrage métallique (s'il y a des spécialistes en OA, on vous attend, merci):

Ensuite, les appuis du pont en béton qui se trouvait à l'amont, vus depuis la rive droite (à peu près à 100 m de la digue):

La route qui se termine au même endroit sur la rive gauche, mais dessus: un monticule de pierres pour empêcher la chute:

Et quand même quelquechose de plus ferroviaire, même si cette vue est connue puisque le sujet est traité sur le site de l'association "Inventaire des tunnels ferroviaires de France: le tunnel de Confolent, c'est quand même impressionnant cette entrée avec une telle voûte, même s'il y a pleins de tunnels ailleurs. C'est surtout l'isolement du site qui en rajoute:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la porte est ouverte

Gare aux courants d'air .... :blush:

Voila l'entrée nord avant la fermeture, août 2006

Et la galerie en très bon état ; on devine encore l'empreinte des traverses

Et la sortie sud d'un peu plus loin :

Quant au pont de la gare, celui présenté par le site dont l'arche est au dessus de la route, il faudrait se renseigner sur place pour savoir si ce pont a existé ou si le pont de fer était encore là à la fermeture de la ligne.

Les piles en béton montrent bien des pierres, mais elles ne ressemblent pas aux pierres de taille bien régulières que l'on voit sur la photo du pont de fer ...

Modifié par michael02
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Reprenons les commentaires d''Ae 8/14', post='397875'

Avec les illustrations...

Les cartes Michelin ne sont pas d'une extraordinaire précision, mais en comparant divers "millésimes" de la carte N°73 qui s'arrête juste au sud de Beaulieu, on note quelques évolutions.

1935 :

La route longeant la ligne de chemin de fer depuis un point en amont de Singles jusqu'au lieu-dit Les Aubazines (près de Bort) est la GC27.

Elle a son origine près de Chalons, sur la RN89, et traverse St Etienne-aux-Clos avant d'obliquer vers l'Est.

Elle est signalée dangereuse entre sa descente dans les gorges du Chavanon et la gare de Port-Dieu.

La route qui traverse la voie ferrée près de la gare de Singles est l'IC82 de la Corrèze qui devient IC29 en passant dans le Puy-de-Dôme sur la rive Est.

Confolent n'est pas représenté.

Periode de guerre (carte "révisée 1938") :

La GC27 n'est plus considèrée comme dangereuse entre son intersection avec l'IC82 et la gare de Port-Dieu. Elle semble avoir été élargie.

Confolent fait son apparition.

1954 :

Le lac est représenté.

La voie ferrée est encore présente entre Eygurande et les gorges du Chavanon, en contrebas du hameau de Pradelles.

La GC27 change de trajet et descend vers le sud via Thalamy, comme aujourd'hui.

Les ex-GC27 et IC82 deviennent D159 (côté Corrèze) et l'IC29 devient D29 (côté Puy-de-Dôme).

La GC27 élargie est sous les eaux.

Port-Dieu, Lajugie, Mialet et le chateau de Thinières ont disparu.

Une nouvelle D82 est créée pour desenclaver Touves et Monestier.

Confolent devient Confolent-Port-Dieu.

1961 :

La D159 a son tracé rectifié de quelques centaines de mètres vers le nord au franchissement du lac.

La voie ferrée a disparu.

Monestier devient Monestier-Port-Dieu.

Une église et un cimetière sont représentés à Confolent-Port-Dieu.

Bort-les-Orgues et ses alentours se situent sur la carte N°76, dont je n'ai que les millesimes 1934 et 1944.

Seule évolution visible sur ces 10 ans, la rectification du tracé de la RN122 (aujourd'hui D922) entre Bort et Veillas (aujourd'hui Veillac), sans doute pour éliminer des virages dangereux.++++++++++++++++++

Je rajoute 1977, faisant apparaitre la nouvelle organisation des routes autour de la retenue

:cool:

Modifié par michael02
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Petit HS pour signaler qu'en matière de ligne disparue à cause d'un barrage (Serre-Ponçon en l'occurence), Géoportail offre une vue aérienne très impressionnante du viaduc englouti (de Prégo-Diou ?) sur la ligne inachevée Chorges - Barcelonnette.

Pas bonne définition la photo de google map? Ben qu'est-ce qu'il te faut...

http://maps.google.fr/maps?q=Chanteloube,+Chorges&hl=fr&ie=UTF8&ll=44.509185,6.305852&spn=0.002835,0.003814&sll=46.75984,1.738281&sspn=11.155585,15.622559&vpsrc=6&hnear=Chanteloube,+Chorges,+Hautes-Alpes,+Provence-Alpes-C%C3%B4te+d'Azur&t=h&z=18

Effectivement, on n'arrive pas à lire la marque du maillot de bain de la nana, mais tout de même... mdrmdr mdrmdr mdrmdr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Bonjour

En Juillet 2001, j'ai emprunté la plate-forme vers Bort à partir d'Eygurande, jusqu'à un tunnel (lequel), puis ensuite, j'ai du renoncer...

Gare aux courants d'air .... :blush:

Voila l'entrée nord avant la fermeture, août 2006

Et la galerie en très bon état ; on devine encore l'empreinte des traverses

Et la sortie sud d'un peu plus loin :

Quant au pont de la gare, celui présenté par le site dont l'arche est au dessus de la route, il faudrait se renseigner sur place pour savoir si ce pont a existé ou si le pont de fer était encore là à la fermeture de la ligne.

Les piles en béton montrent bien des pierres, mais elles ne ressemblent pas aux pierres de taille bien régulières que l'on voit sur la photo du pont de fer ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

En Juillet 2001, j'ai emprunté la plate-forme vers Bort à partir d'Eygurande, jusqu'à un tunnel (lequel), puis ensuite, j'ai du renoncer...

La plate forme est facilement parcourable en voiture jusqu'à la gare de Savennes, puis c'est plus difficile, en TT, jusqu'au premier tunnel, celui de Froidemaison (photo). Il m'a été dit en 2006 que les souterrains avaient fait l'objet de destruction partielle pour interdire la circulation des tous terrains à 2 ou 4 roues. Au tunnel suivant (la Randonnière) l'entrée est complètement détruite par exemple. Le dernier des 6 tunnels au sec (Confolens) à 700 mètres de la digue d'Arpiat (gare de Singles) a été clos.

Le parcours d'Eygurande à la gare de Singles sur ce topic, mais à pieds :

http://www.cheminots.net/forum/index.php?/topic/30191-ligne-eygurande-bort-vestiges-50-ans-apres/page__p__398772__hl__eygurande__fromsearch__1#entry398772

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces infos

La plate forme est facilement parcourable en voiture jusqu'à la gare de Savennes, puis c'est plus difficile, en TT, jusqu'au premier tunnel, celui de Froidemaison (photo). Il m'a été dit en 2006 que les souterrains avaient fait l'objet de destruction partielle pour interdire la circulation des tous terrains à 2 ou 4 roues. Au tunnel suivant (la Randonnière) l'entrée est complètement détruite par exemple. Le dernier des 6 tunnels au sec (Confolens) à 700 mètres de la digue d'Arpiat (gare de Singles) a été clos.

Le parcours d'Eygurande à la gare de Singles sur ce topic, mais à pieds :

http://www.cheminots...__1#entry398772

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 5 années plus tard...
Le 13/10/2011 à 19:19, michael02 a dit :

 

Pour le pont de la gare, on m'avait dit sur place que le pont de fer avait été remplacé avant la fin par un pont plus moderne... D'ailleurs les piles du vieux pont de fer ne sont pas en ciment, mais en pierres... et ce qui sort de l'eau ne ressemble pas à des piles en pierres.

 

Bon, je fais revenir à la surface (c'est le moment de le dire) un sujet sur lequel on avait discuté il y a bien des années ! Ca passe !

Un lien vers un forum qui comporte une photo d'une culée de l'ancien pont de la gare de Singles sur la Dordogne. Si bien souvent on ne voit que le haut qui émerge, ce qui est suffisant pour se rendre compte que c'est en béton, alors que pour le vieux pont en fer, tout ceci était en maçonnerie avec pierres comme tu le soulignes Mickaël, la photo du lien permet de voie qu'il y a eu une modernisation effectivement. Il y avait sûrement eu un nouveau tablier métallique, avec d'autres dimensions, et donc il y a eu un ajout béton à la maçonnerie d'origine pour l'accueillir. Je n'avais jamais vu de photo avec un niveau si bas pour découvrir complètement ce vestige:

http://www.geoforum.fr/topic/31788-sur-les-rives-de-la-retenue-du-barrage-de-bort-les-orgues/?page=3 

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

arpiat pile pierre post-5032-0-53466700-1452971678.jpg

 

Et oui, cette pile réhaussée conforte l'existence de travaux sur le pont de la Dordogne à hauteur de la gare de Singles. Le site n'a pas fini de livrer son histoire... Google n'y va pas, dommage.

http://www.geoforum.fr/topic/31788-sur-les-rives-de-la-retenue-du-barrage-de-bort-les-orgues/?page=3

Il y a de jolis cailloux dans ce coin...

  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement, dommage que Google n'aille pas sur place, on y serait fourré en permanence ! En tout cas, il y a une sacré différence de niveau entre la route d'origine et celle d'aujourd'hui. 

Oui, géologiquement parlant il semble y avoir beaucoup de belles choses.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le tunnel aménagé rive droite pour le maintien provisoire de la ligne, puis obturé lors de la mise en eau, constitue une particularité du barrage surveillée pour la sécurité de l'ouvrage.

http://www.limousin.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/FRC0190007_resume_edanger.pdf

Voir ERC6

Modifié par michael02
  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement j'avais vu ce rapport concernant la particularité du tunnel provisoire dans la voûte du barrage. Sûrement qu'aujourd'hui on ne ferait pas comme cela, et d'ailleurs ce n'était pas très logique pour une interruption définitive de la ligne inéluctable. Sans doute le train a-t-il amené une partie des matériaux, et l'itinéraire sur Eygurande était peut-être plus intéressant en terme de distance par rapport aux acheminements.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, IGIS a dit :

Effectivement j'avais vu ce rapport concernant la particularité du tunnel provisoire dans la voûte du barrage. Sûrement qu'aujourd'hui on ne ferait pas comme cela, et d'ailleurs ce n'était pas très logique pour une interruption définitive de la ligne inéluctable. Sans doute le train a-t-il amené une partie des matériaux, et l'itinéraire sur Eygurande était peut-être plus intéressant en terme de distance par rapport aux acheminements.

J'avais lu dans une revue que la ligne avait servi à alimenter le chantier avec des 4-141 TA et TB...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...