Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Il y aura bientôt 37 ans.... (catastrophe de Vierzy)


Invité Gnafron 1er

Messages recommandés

Invité MarcM

Effondrement du tunnel de Vierzy

L'effondrement du tunnel de Vierzy est un accident ferroviaire survenu le 16 juin 1972 en France, la voûte du tunnel de Vierzy (Aisne) s'est effondrée au passage de deux autorails, coinçant les deux trains dans le tunnel. Le bilan fut extrêmement lourd : 108 morts et 111 blessés, soit l'accident ferroviaire le plus meurtrier en France depuis 1933 et le troisième le plus meurtrier dans l'histoire ferroviaire française.

Deux thèse semblent s'opposer sur les causes de l'accident :

la vibration engendrée par le passage simultané des autorails aurait fait s'effondrer la voûte très vétuste du tunnel,

ou un début d'effondrement, lié aux travaux de réfection en cours, aurait causé le déraillement d'un premier autorail, lui-même causant un accident avec un deuxième train arrivant en sens inverse .

Le tunnel a été reconstruit et un autre tunnel de la ligne, construit selon les mêmes normes, a été aussi mis en voie unique pour éviter aux trains de se croiser.

Un monument a été érigé à Vierzy et sur un autre monument près de l'église (désaffectée) Saint-Léger à Soissons, figure les noms des 108 victimes de la catastrophe.

Modifié par assouan
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effondrement du tunnel de Vierzy

Deux thèse semblent s'opposer sur les causes de l'accident :

la vibration engendrée par le passage simultané des autorails aurait fait s'effondrer la voûte très vétuste du tunnel,

ou un début d'effondrement, lié aux travaux de réfection en cours, aurait causé le déraillement d'un premier autorail, lui-même causant un accident avec un deuxième train arrivant en sens inverse .

Il me semble qu'à l'époque on avait également évoqué le non respect des consignes de sécurités relatives aux activités agricoles au dessus de la voute...

Modifié par michael02
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Merci à Marc pour ce triste rappel. Le second tunnel mis à voie unique dont tu parles est celui de Margival, toujours sur la même ligne Paris-nord - Laon, sur la section Soissons-Laon. Plusieurs maires de communes ont également péri dans cette catastrophe, car en même temps se tenait le congrès des Maires de France.

Max

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Merci à Marc pour ce triste rappel. Le second tunnel mis à voie unique dont tu parles est celui de Margival, toujours sur la même ligne Paris-nord - Laon, sur la section Soissons-Laon. Plusieurs maires de communes ont également péri dans cette catastrophe, car en même temps se tenait le congrès des Maires de France.

Max

Mais si on évoque les catastrophes ferroviaires qui sont arrivée pendant des mois de juin, voici une petite liste.

14 juin 1956 : accident du train Paris-Luxembourg, à Fismes (Marne) - 11 morts

19 juin 1957 : accident à Boisleux-au-Mont (Pas-de-Calais) - 11 morts, 17 blessés

18 juin 1961 : déraillement du train Strasbourg-Paris à Vitry-le-François (Marne) - 24 morts

16 juin 1972 : effondrement sur deux trains de la voûte du tunnel de Vierzy (Aisne) - 108 morts

27 juin 1988 : à la gare de Lyon, à Paris un train de banlieue percute un convoi arrêté - 59 morts (dont 3 agents) et 33 blessés (dont 2 agents)

4 juin 2000 : déraillement du train Vintimille-Calais : 2 morts

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 années plus tard...

" ..la voute seculaire, souvent meurtrie, s'effondra par la faute des hommes.."

Trés lourd de sens ceci....quels enseignements en furent tirés ????

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

" ..la voute seculaire, souvent meurtrie, s'effondra par la faute des hommes.."

Trés lourd de sens ceci....quels enseignements en furent tirés ????

Fabrice

Un épais chemisage en béton ayant entrainé la mise à voie unique de cette partie de ligne...

Et, sauf erreur, une opération semblable sur 2 autres tunnels du même genre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

J'ai entendu dire par des mécanos et ASCT de Laon, surtout les anciens, qu' à l'époque

les mécanos se plaignaient de chutes de briques à l'intérieur du tunnel et nombreux auraient été les signalements

avant que des travaux ne soient entrepris (en cours au moment de l'accident)

un témoignage qui va dans ce sens :

http://www.dailymotion.com/video/xrjznq_catastrophe-de-vierzy-16-06-1972-temoignage-de-paul-girod-ancien-conseiller-general-du-canton_news#

.. et des images d'époque :

http://www.dailymotion.com/video/xrjzy8_catastrophe-de-vierzy-16-06-1972-images-inedites-tournees-par-francis-maillard-videaste-amateur_news

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans cet article de presse, on comprend mieux les circonstances de l'accident :

http://www.lunion.pr...-lemotion-a-vif

il y a 2 photos avec l'article, la 2ème (il faut cliquer sur "1>2" en haut à droite de la photo) est impressionnante !!!

On voit l'autorail, ou ce qu'il en reste, encastré dans la voute !!!

Un témoignage d'un pompier intervenant sur les lieux :

http://www.lunion.pr...tait-abominable

Modifié par chloé32
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un épais chemisage en béton ayant entrainé la mise à voie unique de cette partie de ligne...

Et, sauf erreur, une opération semblable sur 2 autres tunnels du même genre.

Bonsoir,

le second tunnel ayant été mis à voie unique suite à la catastrophe de Vierzy est celui de Margival, toujours sur la ligne Laon-Paris Nord, entre Soissons et Anizy-Pinon.

Ivan

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

le second tunnel ayant été mis à voie unique suite à la catastrophe de Vierzy est celui de Margival, toujours sur la ligne Laon-Paris Nord, entre Soissons et Anizy-Pinon.

Ivan

Le tunnel de margival connu également une catastrophe, d'un autre ordre, en 1974 :

Accident du tunnel ferroviaire de Margival

"Dans la nuit du 23 au 24 janvier 1974, huit soldats, dont beaucoup d'appelés du contingent, trouvèrent la mort lors d’un stage commando au centre d'entraînement commando de Margival (C.E.C. 129). Ils furent fauchés par un train alors qu’ils traversaient le tunnel de Chézy-sur-Marne la nuit, vers 1 ou 2h du matin. Cet accident suscita une très vive émotion dans le pays et relança le débat sur la sécurité, les stages commandos et le « droit aux 7 % de pertes » en vies humaines"

Source wikipedia

En 1976, il était à voie unique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Alors qu'entendre par: "..par la faute des hommes.." ???mais aussi : "..souvent meurtrie.." ???

Fabrice

Il ne faut pas oublier que cette zone a fait l'objet d'intenses combats tant lors de la 1ère guerre mondiale que pendant la seconde et que le tunnel de Vierzy en particulier a été bombardé car il servait d'abri à des trains militaires...d'ou la formule que tu cites.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un petit lien à propos du tunnel de Margival.

http://www.margival.fr/crbst_51.html

Euh non ; le lien mène au bunker qui a été transformé en centre commando militaire. J'ai passé 3 semaines de stage là dedans en 1976 avec des instructeurs militaires un brin nazillons ; le bunker pouvait servir d'abri au fuhrer pendant la guerre parait-il ceci explique peut-être cela.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Croix-rouge française (archives)

En témoignage de gratitude envers les équipes du département, Maitre Marcellin CARRAUD,

président de la Croix-Rouge française, attribue aux équipes secouristes de chaque comité

la médaille d’argent de la Croix-Rouge française avec palme Vierzy.

Malgré l’absence de "soutien psychologique", et 35 ans aprés, les secouristes qui ont participé

aux secours, ne présentent pas de séquelles...seulement des souvenirs.

Hommage aux équipes de secouristes de Saint-Quentin

Source de l'illustration et texte : lien ci-dessus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 années plus tard...
16 juin 1972, la catastrophe de Vierzy faisait 108 morts... Qu'en reste-t-il 44 ans après ?
 
Ce lundi soir, France 3 Picardie diffuse (après le Soir 3) un documentaire sur la catastrophe de Vierzy. Ce 16 juin 1972, la voûte du tunnel ferroviaire s’effondre. Deux trains s’encastreront dans l’éboulis faisant au total 108 morts. Le fruit de trois ans de travail mené par Isabelle Debraye.
 
La suite dans www.lunion.fr
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

qq photos d’époque..ce sont les wsgi de bobigny et celui de la plaine (il y en avaient encore 2 a cette époque) puis tergnier qui sont intervenus

vierzy (4).jpg

vierzy (6).jpg

 

vierzy (10).jpgvierzy (12).jpg

 

vierzy (16).jpg

deux rames de plats avec les débris des voutes du tunnel (pièces pour les experts) sont restaient dans les garages de nanteuil jusqu’à la fin des procès a la fin les bâches étaient déchirées et tout le matériel ruiné..

 un des act d’Amiens, du deuxième autorail et qui s'en est sorti...mais trés choqué... été surnommé "la cerise"

 le tunnel a été mis en tronc commun..

mais j'avais toujours un drôle de sentiment , un souvenir de l'accident chaque fois que j'empruntai ce tunnel..

 

Modifié par jackv
  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 années plus tard...

Et maintenant 49 ans...

Etant en repos, ce 16 juin 2021, j'ai donc profité de ma disponibilité pour aller à la commémoration cette année, dont voici quelques photos.

Bien sûr, j'ai profité de ma journée à Soissons pour y faire différente démarches, et en particulier retourner voir la mère d'une des victimes, qui a aussi perdu sa belle fille et un cousin de son fils, afin de recueillir son témoignage sur la catastrophe, cette fois en l'écrivant. Un bémol toutefois, ces écritures ne sont pas une garantie de fiabilité car certaines informations étaient contradictoires avec ce que cette dame m'avait dit lors d'une rencontre il y a deux ans: par rapport à la première fois, la conversation est devenue difficile car un certain Alzheimer s'est invité chez cette dame, qui a maintenant 91 ans. Elle avait prêté son livre sur la catastrophe que je lui avait offert il y a deux ans et qui ne lui a jamais été rendu, je lui en ai donc offert un second, dont elle m'a dit qu'elle allait cette fois le conserver jalousement. D'autant que je ne pourrai pas lui en offrir un autre, il est désormais épuisé y compris chez moi qui avait racheté le stock résiduel.

Je suis aussi passé sur les tombes de ses proches perdus dans la catastrophe.

Puis j'ai pris contact avec la mairie pour organiser quelque chose de plus important pour les cinquante ans, l'année prochaine (peut-être fera-t-on aussi une ré édition de quelques dizaines d'exemplaires du fameux livre).

Et enfin, j'ai donc assisté à la cérémonie.

Place aux photos avec l'assistance qui se met en place: Lucien, le père d'une des victimes, qui approche du siècle, continue de venir malgré ses difficultés et on l'installe à côté de Bernard, qui après avoir été extrait des décombres dans lesquelles il a séjourné 43 heures, a dû être amputé des jambes pour survivre.

Puis on voit le discours et l'assistance, mêlant civils et personnalités représentant les différents organismes ayant à voir avec la catastrophe.

La stèle bien sûr, puis un des bouquets de fleurs.

Je ne suis pas allé au tunnel cette année.

Je n'ai pas pu prendre de photos de trains passant près du cimetière ni des bus dans Soissons à cause d'un problème d'appareil-photos, résolu ensuite.

P1030805.jpg

P1030808.jpg

P1030809.jpg

P1030810.jpg

P1030813.jpg

Modifié par E.T.G.
  • J'aime 7
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • assouan changed the title to Il y aura bientôt 37 ans.... (catastrophe de Vierzy)
  • 4 semaines plus tard...
Nous sommes ici à la commémoration (qui doit être celle de 2018) de la catastrophe de Vierzy (02), survenue en 1972.
Les familles, amis des victimes et les officiels se réunissent d'abord en fin de l'après-midi à la stèle située au pied de l'abbaye Saint Léger, à Soissons, où fut à l'époque dressée une chapelle ardente.
Puis d'environ 20h00 à 21h00, les familles et amis des victimes se retrouvent devant la stèle de Vierzy, située au dessus de l'entrée sud du tunnel et observent passer un ou deux trains voisins de l'horaire de ceux accidentés lors des collisions (des collisions car chaque train a percuté chacun de son côté l'éboulis provenant de l'effondrement de la voûte du tunnel, il y a donc eu deux accidents distincts mais une catastrophe).
A gauche, sur la première vue, nous apercevons Lucien, qui a perdu son fils Alain, 21 ans, et qui malgré son grand âge maintenant, vient toujours chaque année. Ensuite, nous apercevons deux trains Paris - Laon passer.
Parmi l'assistance, nous rencontrons aussi Bernard, le dernier blessé sorti après 43 heures passées dans les décombres mais qui dût être amputé de ses jambes à l'arrivée à l'hôpital du Val de Grâce après son évacuation par hélicoptère.
Notons que depuis la modernisation de la ligne au début des années 2000 et donc la suppression du poste d'agent-circulation à Vierzy, la S.N.C.F. s'est totalement désengagée de cette commémoration. Avant cette échéance, ordre était donné aux trains voisins de l'horaire de l'accident (20h54) de traverser le tunnel en marche à vue, en sifflant au besoin. Il arrivait que des gens présents jettent des fleurs sur les trains.
Pendant les premières années, un agent était dépêché sur les lieux pour accompagner des personnes désireuses de se rendre dans le tunnel à l'endroit des collisions (il y a à cet endroit une croix scellée dans un piédroit ainsi qu'une gerbe et une plaque posée en 2014 à l'initiative de l'amicale des agents de conduite d'Amiens, en mémoire du mécanicien Jacques Boucher, de cette résidence, tué dans la catastrophe). Il y a aussi une plaque à l'entrée du tunnel côté Paris.

45647463_584094582022981_7956219468919603200_n.jpg

45499180_584094668689639_5812995921671094272_n.jpg

45389585_584094698689636_4475882511192293376_n.jpg

45388065_584094708689635_3456214840845008896_n.jpg

45513744_584094758689630_6663018723198107648_n.jpg

  • J'aime 3
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...
Pour cette publication, voici la commémoration de 2019.
 
 
1/ La stèle érigée au pied de l'abbaye Saint-Léger, qui servit de chapelle ardente (photo de 2015).
 
2/ Les personnalités officielles représentant différentes institutions: Région Hauts de France, Ville de Soissons, Etat, Association des familles de victimes, etc. De leur côté, la Ville de Laon (qui a pourtant payé un lourd tribut en nombre de victimes) ainsi que la S.N.C.F., ne s'estimant pas concernées, ne déplacent personne...
Sur la photo, on aperçoit le maire de Soissons, réélu en 2020, qui aurait paraît-il l'odieuse idée de vouloir faire raser la stèle de l'abbaye Saint-Léger quand les cinquante ans seront passés, parce que selon lui "plus personne ne vient" (du moins le croit-il), et pour éviter ces commémorations qu'il considère comme des simagrées. Et ce alors que la stèle, où elle est placée, ne dérange personne...
 
3/ Garde à vous et salut aux victimes du représentant de l'Etat par le biais du Préfet ou du Sous-Préfet.
 
4/ Dépôt de gerbe par les députés locaux.
 
5 et 6/ Lucien, le Président de l'Association des familles de victimes, nonagénaire et qui a perdu son fils unique dans la catastrophe, ne manque jamais une commémoration. Compte-tenu de son âge, Marie-Paule, la soeur d'une des victimes l'aide à aller déposer sa gerbe.
Eliane, la femme de Lucien, était également toujours présente sauf à cette édition car elle était malade cette fois. Elle est décédée deux mois plus tard, à 95 ans...
 
7/ La gerbe déposée par l'Association des familles de victimes.
 
8/ Une partie de l'assistance.
 
9/ La stèle érigée au dessus du portail sud du tunnel (photo de 2013).
 
Merci à toutes les personnes présentes, que ce soit les parents des victimes et les sauveteurs, ainsi que les personnalités représentant leurs différentes administrations.
Mention spéciale à Marie-Paule pour le co-voiturage depuis Paris aller et retour.

64635942_706994479732990_4416882820325048320_n.jpg

64409800_706994569732981_8139736248882298880_n.jpg

64663861_706994613066310_6209911059428409344_n.jpg

64578611_706994666399638_5206132955600125952_n.jpg

64256685_706994719732966_6378261803062788096_n.jpg

64411624_707015349730903_1758075825313284096_n.jpg

64642157_707015396397565_8679021215970492416_n.jpg

63462385_707015436397561_368395055968288768_n.jpg

64651327_707015506397554_6895991239825424384_n.jpg

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...