Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Bonjour,

Bon, pour recentrer le sujet sur autre chose que des polémiques stériles (surtout sur un forum):

- reprise de l'exploitation Riom - Lugarde depuis le vendredi 01er juillet dernier,

- plus de 1500 voyageurs en moins de 15 jours alors que la publicité ne s'est faite que - très - tardivement,

- déjà 2 reportages de France 3 Auvergne dont l'un sera diffusé le 02 août prochain,

- et l'office du tourisme de Riom a fait part au CFHA le week end dernier que la reprise d'exploitation du Gentiane Express avait déjà des retombées positives au niveau des commerces locaux.

Ne restera plus qu'à tirer les enseignements de cette première année de reprise d'exploitation pour affiner le produit touristique qui sera proposé l'année prochaine et les suivantes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Evidemment que le Gentiane Express a des retombées sur le secteur de Riom-ès-Montagnes, c'est la seule grosse animation du Pays Gentiane.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les élus communautaires se sont bougés, parce que sinon, le train, ils n'en ont rien à faire !

De toute façon, c'est un produit touristique ferroviaire qui a toujours fonctionné, quelles que soient les époques.

Le plus fort de la saison touristique en Haute-Auvergne dure a peu près un mois, alors ils ont intérêt à prendre les gens qui viennent. Sur le reste de l'été, il y a très peu de monde.

Après le 15 Août, Riom-ès-Montagnes se rendort déjà.

Je ne vois pas très bien pourquoi tirer des enseignements de cette nouvelle saison plus que des précédentes, surtout que le Gentiane Express a déjà été exploité sous cette forme, c'est à dire

uniquement sur la section Riom - Lugarde. Tout le monde sait ce qu'il faut faire.

Ce n'est pas parce que cela fonctionne que les élus du coin vont faire un effort supplémentaire. Tant que ça rapporte au coin et qu'ils n'y mettent pas un rond, pour eux tout va bien.

S'ils devaient mettre la main à la poche, ils ne reconduiraient pas le contrat à l'issue.

Pour eux, les problèmes d'exploitation sont du ressort de l'association, et ils n'accompagneront sûrement pas quelques aménagements, où je me trompe fort.

Cela a toujours été de la sorte, et ce sont toujours les mêmes personnes qui sont élues.

Vouloir un développement et de nouveaux produits c'est bien, mais encore faut-il avoir une capacité d'investissement pour proposer quelquechose d'envergure.

Je ne crois pas que cela soit la réalité.

Fin de mon intervention sur ce sujet.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...
  • 1 mois plus tard...

en petit clin d'oeil, le 2908 en attente à Riom Es Montagne le 5 Octobre 2011; je le connaissais à Bort, ce jour là, je passais par là, revenant de Clermont Ferrand par St Nectaire, le Sancy, La Bourboule et aprés Riom, Aurillac par le puy Mary et le col du Pas de Peyrol (le coté opposé au Lioran) un col paumé mais spectaculaire. Un petit coup de tourisme.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 année plus tard...

radC7DD0.jpg

J'ai eu le plaisir de le prendre la semaine dernière, (sous la pluie), 1 aller et retour Riom es montagne/Lugarde, l'autorail était plein!

Super sympa cette petite ligne, et chapeau aux membres de l'assoce qui font vivre cette ligne.

Un petit bonjour au chef de train tres sympa et trés professionnel, avec qui nous avons discuté 'boulot'

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 mois plus tard...
  • 5 semaines plus tard...

je suis heureux de lire que des "élus" se félicitent du petit train et de ses retombées économiques , MAIS ces "politiques" manquent de mémoire ils ont bien peut "ferrailler" lors de la fermeture du "triangle du Cantal"

et oui outre l'aspect touristique le train permettait à tous de se déplacer , il est vrai qu'a l'époque on leur avait promis le "bus à toute heure" et ils y ont cru ou voulu y croire

le résultat:aujourd' hui ces territoires n'en finissent et a pas de mourir a petit feu, la vrai force économique du train c'est quand il roule 365 jour par an!

Modifié par mikado43
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 années plus tard...

Deux X2200, 1 remorque et 3 wagons de service ont parcouru la ligne sur toute sa longueur le 23 novembre 2016 pour rejoindre Bort... la compo d'un aspect inhabituel a cheminé sous la neige...

 

 

 

Sur 10/09/2016 at 14:40 , aldo500 a déclaré:

Il n'y a qu'un aiguillage à l'entrée est de la gare de Riom. Les autres sont à Condat St Amandin...

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 5 semaines plus tard...

Oui, le rail qui est retiré est remis pour le passage d'un train qui s'engage sur la ligne de Bort-les-Orgues bien entendu. Il est ensuite retiré, car c'est une disposition technique du fait que la ligne de Bort est neutralisée. Cela doit empêcher l'engagement intempestif d'un train sur une ligne non exploitée.

Pour la débroussailleuse, je ne pense pas qu'elle vienne forcément, même si la voie est dans l'état de celle de la photo. C'est sûrement le train qui doit passer sur tout ça. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cette disposition fait office de dérailleur pour une circulation en provenance de Bort, c'est le RFN qui se protège et non l'inverse.

IGIS, ce n'est pas un doublons, on a répondu en même temps okok

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, j'avais inversé les rôles, merci à toi Budd, j'avais rectifié après le message de Pascal45, voyant l'incohérence de mes écrits... Effectivement, l'interdiction d'accès à la ligne de Bort est réalisée par l'interdiction d'itinéraire et la neutralisation de l'aiguille, et le rail retiré sert de dérailleur, donc pour un véhicule en provenance de cette voie, ce qui est logique. Dans certains cas, il me semble qu'on installe un taquet dérailleur, mais cela doit être vu de la sorte par rapport à la déclivité à l'arrivée de Bort.  

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans ce cas, ça coûte moins cher de déposer un rail (que l'on remonte à la demande) plutôt que d'installer un taquet qui en plus doit rentrer dans un circuit de maintenance après l'avoir répertorié dans les installations fixe de la gare.

J'ajoute qu'il vaut mieux voir ça qu'une partie de voie déferrée qui isole le matériel touristique sur sa ligne et qu'il faut sortir ensuite par camion spécialisé.

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Sur 28/01/2017 at 18:39 , BUDD a déclaré:

Dans ce cas, ça coûte moins cher de déposer un rail (que l'on remonte à la demande) plutôt que d'installer un taquet qui en plus doit rentrer dans un circuit de maintenance après l'avoir répertorié dans les installations fixe de la gare.

J'ajoute qu'il vaut mieux voir ça qu'une partie de voie déferrée qui isole le matériel touristique sur sa ligne et qu'il faut sortir ensuite par camion spécialisé.

Non, la repose / dépose de ce rail coûte quand même au CFHA une somme assez conséquente avec 3 zéros à gauche de la virgule!

Pour ce qui est de la végétation, c'est un membre du CFHA qui se charge de l'entretien de la section Ste Anastasie - entrée de Neussargues 2 à 3 fois par an.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et encore avez vous la chance que la SNCF de chez vous puisse vous envoyer quelques agents pour ce type d'opérations.... car c'est loin d'être le cas ailleurs...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...