Aller au contenu
Le Web des Cheminots

[Alstom] - Contrats, infos générales, projets


Messages recommandés

  • 4 semaines plus tard...

C’est une commande de 200 trains, mais le besoin est plutôt de 500, soit environ 1,5 milliard d’euros », annonce Jérôme Wallut, le président d’Alstom Americas, à propos de la commande remportée en mars à Chicago. En attendant, la commande ferme lui rapporte 650 millions d’euros

https://www.usinenouvelle.com/article/alstom-decroche-une-commande-de-200-trains-a-chicago.N1086284

Déjà, Alstom emploie 8 000 personnes et ses 28 usines en Amérique du Nord « tournent toutes à plein régime ».

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 18/03/2021 à 18:50, Nolivfr a dit :

18 mars 2021 – Alstom a signé un protocole avec l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), opérateur des chemins de fer marocain, par l’intermédiaire de sa co-entreprise MALOCO (Alstom – ONCF).

https://www.alstom.com/fr/press-releases-news/2021/3/alstom-maroc-signe-un-protocole-avec-loffice-national-des-chemins-de-fer

Les dernières Prima M4 de la commande de 30 machines sont en route pour le Maroc

Passage hier a Ronchin des 1479 et 1480 en provenance de Belfort direction Anvers pour rejoindre Casablanca

DSC_9260.thumb.JPG.809b2c722f56542ae3a3f6b56c843961.JPG

DSC_9277.thumb.JPG.907fac5b0ab8645b3a3386e8e356ef6d.JPG

  • J'aime 7
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 18 heures, Foudetrains a dit :

Tiens, tiens, le retour des contrats entre Etats

image.png.2fcfd9d18ab9061e758039c0201c8486.png

https://www.railwaygazette.com/traction-and-rolling-stock/ukraine-signs-framework-agreement-for-130-electric-locomotives/59116.article

Aprés le libéralisme, on revient aux vielles recettes. Cela va redonner un coup de jeune, à bon nombre de contributeurs.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Compte-tenu de la situation économique et politique en Ukraine, ce contrat semble un peu risqué et l'intervention du gouvernement français a du peser, sans vouloir faire de politique. Il est surprenant que les industriels allemands et d'Europe de l'est n'aient pas réussi à capter ce marché de leur arrière cour.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 59 minutes, zorba a dit :

Compte-tenu de la situation économique et politique en Ukraine, ce contrat semble un peu risqué et l'intervention du gouvernement français a du peser, sans vouloir faire de politique. Il est surprenant que les industriels allemands et d'Europe de l'est n'aient pas réussi à capter ce marché de leur arrière cour.

Siemens et CRRC étaient en lice aussi, mais Alstom a été choisi.
Ils ont déjà les Prima T8 qui roulent en Azerbaijan et Kazakhstan, ça a du jouer en leur faveur (ou alors ils ont donné un plus gros chèque 🤣 )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah oui, ce n'est pas indiqué dans cet article, mais dans un autre c'est indiqué qu'il ont aussi signé pour 40 ans (!!) de maintenance.
Ca me semble beaucoup, ils n'auraient pas confondu avec "maintenance pour 40 locos" ?

https://www.estrepublicain.fr/economie/2021/05/13/l-ukraine-commande-130-locomotives-a-alstom-du-travail-pour-sept-ans-pour-le-site-de-belfort

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 29 minutes, Nolivfr a dit :

Ca me semble beaucoup, ils n'auraient pas confondu avec "maintenance pour 40 locos" ?

40, c'est plausible, c'est la durée de vie d'une loco, et pourquoi 40 locos alors que la commande porte sur 130 ?

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, ADC01 a dit :

40, c'est plausible, c'est la durée de vie d'une loco, et pourquoi 40 locos alors que la commande porte sur 130 ?

Je ne sais pas, les autres articles parlent de 40 locos (celles assemblées en France, les autres seront assemblées ailleurs) et pas des 40 ans.
En general, c'est plutôt 15 ans de maintenance, c'est la première fois que je vois 40 ans.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 34 minutes, Nolivfr a dit :

Je ne sais pas, les autres articles parlent de 40 locos (celles assemblées en France, les autres seront assemblées ailleurs) et pas des 40 ans.
En general, c'est plutôt 15 ans de maintenance, c'est la première fois que je vois 40 ans.

 

Le 13/05/2021 à 18:14, Foudetrains a dit :

on parle de :Il y aurait 20 locomotives ou 40 unités qui seraient produites à Belfort” ...
                    “Ce sont des locomotives de fret, donc double

 

en complément des infos déjà données :

Le ministre de l’Économie Bruno le Maire revient avec France Bleu Belfort Montbéliard sur l'accord passé ce jeudi
avec l'Ukraine. Le pays signera un contrat d'ici la rentrée avec Alstom, qui bénéficiera à Belfort.
Le ministre évoque également la situation de GE.

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/alstom-belfort-va-beneficier-d-une-commande-avec-l-ukraine-une-excellente-nouvelle-pour-bruno-le-1620919404

 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Nolivfr a dit :

Siemens et CRRC étaient en lice aussi, mais Alstom a été choisi.
Ils ont déjà les Prima T8 qui roulent en Azerbaijan et Kazakhstan, ça a du jouer en leur faveur (ou alors ils ont donné un plus gros chèque 🤣 )

L'Ukraine et l'Azerbaïdjan sont des pays en "guerre", ce n'est pas encore le cas du Kazakhstan, du moins pour le moment. SI la France paie pour que les ukrainiens achètent des locomotives françaises, ils ont bien raison de signer avec Alstom et soutiennent ainsi l'emploi en France. Des partenaires.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 38 minutes, BB 15063 a dit :

 

on parle de :Il y aurait 20 locomotives ou 40 unités qui seraient produites à Belfort” ...
                    “Ce sont des locomotives de fret, donc double

 

en complément des infos déjà données :

Le ministre de l’Économie Bruno le Maire revient avec France Bleu Belfort Montbéliard sur l'accord passé ce jeudi
avec l'Ukraine. Le pays signera un contrat d'ici la rentrée avec Alstom, qui bénéficiera à Belfort.
Le ministre évoque également la situation de GE.

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/alstom-belfort-va-beneficier-d-une-commande-avec-l-ukraine-une-excellente-nouvelle-pour-bruno-le-1620919404

 

C'est bien ce que je dis, il doit y avoir une erreur de trad/compréhension quelque part.
je n'ai vu aucune mention des 40 ans de maintenance dans les autres articles.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 23 minutes, zorba a dit :

L'Ukraine et l'Azerbaïdjan sont des pays en "guerre", ce n'est pas encore le cas du Kazakhstan, du moins pour le moment. SI la France paie pour que les ukrainiens achètent des locomotives françaises, ils ont bien raison de signer avec Alstom et soutiennent ainsi l'emploi en France. Des partenaires.

Et même si ces pays sont "en guerre" ? Ils n'ont pas le droit de leur leurs produits aux pays en guerre ? 🤔

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, Nolivfr a dit :

Je ne sais pas, les autres articles parlent de 40 locos (celles assemblées en France, les autres seront assemblées ailleurs) et pas des 40 ans.
En general, c'est plutôt 15 ans de maintenance, c'est la première fois que je vois 40 ans.

Oui, quarante ans de maintenance ça fait inhabituellement long.

Mais pour le reste, je trouve les différents articles contradictoires: si j'ai bien suivi il est dit dans les différents articles que le marché concerne 130 locomotives dont Alstom a accepté que 35 % seront fabriquées et maintenues en Ukraine.

Donc, on arrive à 45 locomotives construites en Ukraine et 85 en France. Je suppose que comme ce sont des unités doubles, une locomotive = deux caisses, donc en fait 260 caisses au total.

Peut-être est il prévu dans le contrat que seules les locomotives fabriquées sur place seront maintenues par Alstom, les françaises l'étant par le client dans ses ateliers, mais une telle différentiation me laisse perplexe..

Mais il est aussi seulement mention de vingt locomotives seulement construites intégralement à Belfort, les reste étant construit en Ukraine avec des pièces provenant de France, façon puzzle. Pourtant, il est dit qu'Alstom ne possède pas d'usine en Ukraine. A moins que ce soit fait chez un sous-traitant.

Bref, ça me paraît assez flou tout ça...

Modifié par E.T.G.
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 36 minutes, E.T.G. a dit :

Oui, quarante ans de maintenance ça fait inhabituellement long.

Mais pour le reste, je trouve les différents articles contradictoires: si j'ai bien suivi il est dit dans les différents articles que le marché concerne 130 locomotives dont Alstom a accepté que 35 % seront fabriquées et maintenues en Ukraine.

Donc, on arrive à 45 locomotives construites en Ukraine et 85 en France. Je suppose que comme ce sont des unités doubles, une locomotive = deux caisses, donc en fait 260 caisses au total.

Peut-être est il prévu dans le contrat que seules les locomotives fabriquées sur place seront maintenues par Alstom, les françaises l'étant par le client dans ses ateliers, mais une telle différentiation me laisse perplexe..

Mais il est aussi seulement mention de vingt locomotives seulement construites intégralement à Belfort, les reste étant construit en Ukraine avec des pièces provenant de France, façon puzzle. Pourtant, il est dit qu'Alstom ne possède pas d'usine en Ukraine. A moins que ce soit fait chez un sous-traitant.

Bref, ça me paraît assez flou tout ça...

c'est bien pour cela qu'il est urgent d'attendre la signature du contrat qui se fera prochainement...les sites spécialisés auront alors les bonnes infos qui seront officiellement communicables.. 🙂

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 9 heures, Nolivfr a dit :

Et même si ces pays sont "en guerre" ? Ils n'ont pas le droit de leur leurs produits aux pays en guerre ? 🤔

La prudence est d'éviter de renforcer économiquement des pays qui, s'ils perdaient la guerre en cours, pourraient être pillés par des pays rivaux s'opposant aux intérêts de la France et disposeraient de moyens de poursuivre les agressions en cours. Les dirigeants français et ceux d'Alstom sont certainement bien éclairés sur les risques de ce contrat et pensent gérer ces affaires en bons pères de familles.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 9 heures, capelanbrest a dit :

c'est bien pour cela qu'il est urgent d'attendre la signature du contrat qui se fera prochainement...les sites spécialisés auront alors les bonnes infos qui seront officiellement communicables.. 🙂

Exact, j'ai essayé d'aller voir sur le site d'Alstom, mais ils n'ont pas encore communiqué dessus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, zorba a dit :

La prudence est d'éviter de renforcer économiquement des pays qui, s'ils perdaient la guerre en cours, pourraient être pillés par des pays rivaux s'opposant aux intérêts de la France et disposeraient de moyens de poursuivre les agressions en cours. Les dirigeants français et ceux d'Alstom sont certainement bien éclairés sur les risques de ce contrat et pensent gérer ces affaires en bons pères de familles.

Pourquoi la Russie irait piller des trains qu'elle utilise déjà ? Je pense que les Prima T6/T8 sont dérivées des EP20/2ES5 (ou l'inverse...) qu'Alstom a fabriquées pour eux dans les années 2010
A la limite je comprendrais si c'était des armes, mais des locos... 🤔

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 10 heures, E.T.G. a dit :

Mais pour le reste, je trouve les différents articles contradictoires: si j'ai bien suivi il est dit dans les différents articles que le marché concerne 130 locomotives dont Alstom a accepté que 35 % seront fabriquées et maintenues en Ukraine.

Donc, on arrive à 45 locomotives construites en Ukraine et 85 en France. Je suppose que comme ce sont des unités doubles, une locomotive = deux caisses, donc en fait 260 caisses au total.

Mais cela ne foctionne pas comme cela. La répartition ne concerne pas que la fabrication et le montage au sens strict de terme. Il faut aussi prendre en compte la partie études, gestion du contrat et profits qui normalement resteront à 100 % chez Alstom et pour faciliter les calculs, le tout est ramené en couts. Et si on compare les coûts Alstom a ceux pratiqués en Ukraine, il ne faut pas beaucoup d'activité à St Ouen et Belfort pour faire pencher la balance.

Prends également en compte que certains composants seront fournis par Alstom (ou sous étiquette Alstom) et la partie assemblage ne représente plus grand chose, et il y a de fortes chances que seulement 20 locos (soit 40 caisses) soient fabriquées et assemblées en France.

  • J'aime 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 15/05/2021 à 00:15, capelanbrest a dit :

c'est bien pour cela qu'il est urgent d'attendre la signature du contrat qui se fera prochainement...les sites spécialisés auront alors les bonnes infos qui seront officiellement communicables.. 🙂

Que veux-tu qu'ils communiquent de plus? Il faudrait déjà que ce soit limpide dès maintenant, car ils connaissent déjà les répartitions de charge. Je suppose que ces différences viennent de journalistes qui ont pris note des informations en écrivant très vite. Certains ont peut-être mieux restitué que d'autres les informations et chiffres donnés lors de la conférence de presse.

Modifié par E.T.G.
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une commande pour l'Australie. 25 rames X'Trapolis 2.0 pour la banlieue de Melbourne. Cette commande s'ajoute aux 135 rames X'Trapolis déja en service.

Trains made in Australia dans l'usine Alstom de Ballarat état de Victoria, proche de Melbourne

https://www.railwaygazette.com/traction-and-rolling-stock/victoria-to-buy-updated-xtrapolis-emus/59146.article

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Pour changer de la plage à Cancun et faire du tourisme éco responsable, rien de mieux qu'un train Alstom

https://www.railwaygazette.com/traction-and-rolling-stock/tren-maya-rolling-stock-supplier-selected/59215.article

Alstom selectionné pour fournir les 42 automotrices, le système de communication et les depots de maintenance, pour le projet Tren Maya, qui verra le retour du train dans la pénisule du Yucatan

image.thumb.png.76fe7ae455c9b1e4bf480db6fcbb3463.png

image.png

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...