Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Tirer un signal d'alarme peut coûter cher


Messages recommandés

L'article du Parisien :

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/tirer-le-signal-d-alarme-coutera-plus-cher-02-03-2011-1338307.php

Tirer le signal d’alarme coûtera plus cher

Prévention mais aussi répression. La SNCF tente d’endiguer la hausse de tirages d’alarme non justifiés sur ses rames de banlieue. Le phénomène est à l’origine de 6 % des retards.

C’est un phénomène en pleine explosion que tente d’endiguer la SNCF : en à peine quatre ans, les arrêts de trains pour tirages d’alarme non justifiés ont augmenté de 25% sur le réseau francilien. « Ce problème engendre environ 6% des retards sur le réseau. Un signal d’alarme qui est tiré sans raison, c’est au minimum dix minutes de perdu, le temps de suivre la procédure, mais c’est surtout un effet boule de neige aux heures de pointe qui peut pénaliser des dizaines de milliers de voyageurs », précise-t-on du côté de la SNCF.

De toutes les lignes franciliennes, le principal point noir est situé sur la ligne J, celle qui relie la gare Saint-Lazare à Mantes-la-Jolie.

Sur cet axe, c’est près de 10% des retards qui sont dus à ces tirages intempestifs du signal d’alarme, un record. Mais pourquoi cette ligne en particulier ?

Des amendes jusqu’à 3 750 €

« C’est la ligne J comme jeune », glisse-t-on côté SNCF. Même s’il n’est pas question de stigmatiser les auteurs, « car il peut aussi s’agir du cadre-cravate qui déclenche un signal parce qu’il est énervé contre la SNCF ».

On avoue tout de même que les populations « scolaires » ont souvent tendance à abuser de la poignée d’alerte : « C’est un jeu ou un défi pour certains. On retarde aussi le train pour attendre un copain qui arrive bientôt. »

Face à ces incivilités de plus en plus répétées, le réseau Transilien axe sa stratégie sur deux volets. La prévention d’abord, en aidant des associations de médiation qui circulent dans les trains afin d’expliquer et de sensibiliser les voyageurs. La SNCF est également partenaire d’actions de prévention à l’intérieur même des établissements scolaires, comme au lycée de Porcheville ou à Mantes-la-Jolie. Mais la prévention à ses limites et le volet répressif est également utilisé.

Une campagne de communication, avec affichage et distribution de flyers, commence actuellement, notamment en gare de Saint-Lazare, pour rappeler à tous que l’arsenal législatif a été renforcé. De 155 €, l’amende infligée en cas de tirage injustifié du signal d’alarme est passée à 3750 € au maximum et une peine de prison allant jusqu’à six mois.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 59
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Combien de PV payés pour signal d'alarme abusif?

Je serais curieux de savoir si la répression existe vraiment.

T'as qu'à essayer et tu nous raconteras :blush:

Ca doit être la même situation pour toute sorte de PV. Il y a 4 ou 5 ans, il en a été fortement question des PV non recouvrés ; il me semble même que des multirécivistes étaient passibles de peines de prison. Qu'en est-il aujourd'hui ? controleursncf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai un peu l'impression que nous sommes une nouvelle fois de plus dans l'annonce de communication !

Il y a donc un volet prévention avec l'éducation des jeunes... mais bon il y a 20 ans (1990) ça existait déjà ... et même peut être avant...

il y a donc un volet répression... pour celui qui se fait prendre (...)

mais sur 100 signaux d'alarme et peut être 95/98 (?) non justifiés, il n'y a pas beaucoup de résultats... (on a du voir passer une stat sur le sujet quelque part sur le forum)

Peut être y aura-t-il quelques maigres résultats avec les vidéos-surveillances-répressions qui seront un jour ou l'autre installées à bord des rames...

voir les tests ADN...

par contre je trouve surprenant qu'il n'y ait pas de volet "technique" :

ne peut-on rechercher une solution technique qui remplace le système "signal d'alarme" existant ?

en se posant déjà la question :

combien de "signaux d'alarme" justifiés et pour quelles motifs, impacts positifs (secours aux malades...) et négatifs (arrêt en pleine voie, difficultés techniques, risques consécutifs...)

Je sais par exemple qu'il est préférable dans la majorité des cas que le train poursuive son parcours au moins jusqu'à la prochaine gare pour ne pas se retrouver arrêter en pleine voie...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sur tous les signaux d'alarme qu'on m'a tiré sur cette ligne (notamment Les Mureaux, Chanteloup les Vignes, Val d'Argenteuil, Argenteuil), aucune personne n'a eu d'amendes ou n'a été interpellé!!

De même, impossible de savoir qui a tiré le signal d'alarme en question!!

Si on interroge les 50 personnes présentes dans la voiture, tout le monde dormait à ce moment là ou lisait son journal avec les écouteurs!!

Le jour ou on verra une personne recevoir une amende pour signal d'alarme tiré abusivement, c'est que les flics seront dans la même voiture et que la personne qui tire le signal d'alarme ne les avait pas vu!!

Je crois que l'année dernière on nous avait dit qu'il y avait eu environ 7500 signaux d'alarmes tirés!!

Sur ce nombre j'aimerai bien savoir combien ont été réprimendés!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'effet d'annonce peut déjà jouer un rôle; il suffit ensuite de bien mettre en avant sous le signal qu'on peut prendre très cher, et médiatiser sur une affaire ou deux où les coupables se sont faits prendre (type vidéo surveillance).

Rien que cela pourrait éventuellement aider à faire baisser le nombre de cas où il n'aurait pas dû y avoir de signal d'alarme.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Niveau national, on doit être à près de 80% de signaux d'alarme tirés en Transilie, très majoritairemrent sur du matériel EAS.... Le temps que l'ADC aille réarmer, il y a bien longtemps que l'auteur de l'acte est loin.... Même l'effet d'annonce, je doute de son efficacité... Relevé d'empreintes digitales??? helpsoso

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De toute façon qui peut pruner ?? L'ADC n'est pas assermenté, il n'y a pas d'ASCT ... Bref comme disait CRL ASH à moins que des filcs soient présents dans la voiture au même moment et que le gars ne les ait pas vus ...

Bref encore un truc qui sert à rien !

Par contre sur certains matériels le SA n'arrête pas le train. C'est l'ADC qui s'arrête à la prochaine gare après avoir utilisé l'interphonie pour voir ce qui se passe non ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Faire déplacer la police scientifique pour ça ? mdrmdr

De toute façon, ce n'est qu'un ènième effet d'annonce qui ne sera pas suivi d'effet.

En Transilie certains Directeurs de Lignes minimisent fortement le nombre de "causes voyageurs" (en général) et les SAI (en particulier) pour ne pas se fâcher avec les associations d'usagers à qui ils offrent le café et les croissants le premier jeudi de chaque mois.

Certains DUO Traction incitent leur personnel à ne pas mentionner les SAI au verso des BS pour les mêmes raisons.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

T'as qu'à essayer et tu nous raconteras :blush:

Ca doit être la même situation pour toute sorte de PV. Il y a 4 ou 5 ans, il en a été fortement question des PV non recouvrés ; il me semble même que des multirécivistes étaient passibles de peines de prison. Qu'en est-il aujourd'hui ? controleursncf

Tu as raison je vais essayer et je ferai un scandale s'il n'y a personne pour me verbaliser.

Jamais à court d'imagination, la racaille d'usager.

Dans quel train tu veux que je fasse ça? Un de Poupou, un de Nécroshine ou mieux, ETC-de-Lyon?

Modifié par aldo500
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu as raison je vais essayer et je ferai un scandale s'il n'y a personne pour me verbaliser.

Jamais à court d'imagination, la racaille d'usager.

Dans quel train tu veux que je fasse ça? Un de Poupou, un de Nécroshine ou mieux, ETC-de-Lyon?

Le plus près c'est Nécroshine. Je mets ta photo pour que tu sois reconnu :

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

par contre je trouve surprenant qu'il n'y ait pas de volet "technique" :

ne peut-on rechercher une solution technique qui remplace le système "signal d'alarme" existant ?

en se posant déjà la question :

combien de "signaux d'alarme" justifiés et pour quelles motifs, impacts positifs (secours aux malades...) et négatifs (arrêt en pleine voie, difficultés techniques, risques consécutifs...)

Je sais par exemple qu'il est préférable dans la majorité des cas que le train poursuive son parcours au moins jusqu'à la prochaine gare pour ne pas se retrouver arrêter en pleine voie...

Je ne suis pas un spécialiste mais ce n'est pas le principe de l'EAS? et du réglement qui va avec?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a vraiment une différence entre être passible d'une amende ou d'une inscription au casier judiciaire non ?

Mais, plus sur le fond, et comme le dit Camino nous sommes aussi dans une structure qui ne facilite pas les choses : l'infraction doit, pour être verbalisée, être constatée par quelqu'un d'assermenté... Pour avoir vu - sous mon nez - des gens tirer le signal d'alarme et n'avoir rien pu faire : ça énerve !!! (surtout quand on a demandé son assermentation trois ans avant).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans le direct matin de ce Jour ( on prend les infos où on peut XD) il parlait de 20 signaux d'alarmes par jours sur transiliens dont 95% "abusifs" 8700 trains annulés ou suprimés selon la SNCF.

Cf sources : http://directmatin.directmedia.fr/pages-presse/archives-telechargement.aspx : page4 encart en bas à gauche

Modifié par Valesk
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Faire déplacer la police scientifique pour ça ? mdrmdr

De toute façon, ce n'est qu'un ènième effet d'annonce qui ne sera pas suivi d'effet.

En Transilie certains Directeurs de Lignes minimisent fortement le nombre de "causes voyageurs" (en général) et les SAI (en particulier) pour ne pas se fâcher avec les associations d'usagers à qui ils offrent le café et les croissants le premier jeudi de chaque mois.

Certains DUO Traction incitent leur personnel à ne pas mentionner les SAI au verso des BS pour les mêmes raisons.

C'est inadmissible .... Je tire le signal d'alarme .... :blink:

Fallait pas ? M....e !:Smiley_39: :Smiley_39:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Faire déplacer la police scientifique pour ça ? mdrmdr

De toute façon, ce n'est qu'un ènième effet d'annonce qui ne sera pas suivi d'effet.

En Transilie certains Directeurs de Lignes minimisent fortement le nombre de "causes voyageurs" (en général) et les SAI (en particulier) pour ne pas se fâcher avec les associations d'usagers à qui ils offrent le café et les croissants le premier jeudi de chaque mois.

Certains DUO Traction incitent leur personnel à ne pas mentionner les SAI au verso des BS pour les mêmes raisons.

Strictement faux. Aucun intérêt à un chef d'UP de ne pas faire mentionner les SA.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avec le peu de personnel dans les trains et dans les gares, comment les coupables seront sanctionné ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avec le peu de personnel dans les trains et dans les gares, comment les coupables seront sanctionné ?

Avec le SIVE intégral et communiquant, les caméras enregistreront les images sur la plateforme ou est tiré le signal d'alarme.... Il y aura donc possibilité de retrouver les auteurs.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Est-ce qu'on peut imaginer de changer le principe du signal d'alarme ?

Plusieurs cas de figure sont envisageables: les rames modernes permettent la communication entre la voiture où le signal a été actionné et le mécanicien: dans ce cas, la conduite à tenir est d'obtenir confirmation du problème, et sinon, de ne pas s'arrêter;

Si un problème nécessitant une action extérieure est rapporté: le mécanicien provoque cette intervention (liaison radio) et s'arrête au premier point prévu à l'horaire ou bien là où le "rendez-vous" a été donné par les secours;

Si un problème nécessitant un arrêt immédiat lui est rapporté (incendie, porte ouverte, chargement engageant le gabarit... si, si, ça peut arriver sur un voyageurs: des skis dépassant par une fenêtre!), là on s'arrête.

Dans 99% des cas (95% de SA fantaisistes, + 4 % d'urgences médicales ou policières pouvant -et même devant- attendre le prochain point d'arrêt), l'arrêt intempestif serait évité, l'urgence réelle éventuelle serait mieux traitée et le trafic moins pénalisé.

Cela exige que les matériels soient dotés d'une communication en plus du signal d'alarme, et que le signal d'alarme ne déclenche pas le "frein de secours". Et il faut changer le mode de perception dudit signal: c'est une alerte, qu'il faut confirmer et qualifier, mais ce n'est pas (plus) un signal d'arrêt.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Plusieurs cas de figure sont envisageables: les rames modernes permettent la communication entre la voiture où le signal a été actionné et le mécanicien: dans ce cas, la conduite à tenir est d'obtenir confirmation du problème, et sinon, de ne pas s'arrêter;

Si un problème nécessitant une action extérieure est rapporté: le mécanicien provoque cette intervention (liaison radio) et s'arrête au premier point prévu à l'horaire ou bien là où le "rendez-vous" a été donné par les secours;

Si un problème nécessitant un arrêt immédiat lui est rapporté (incendie, porte ouverte, chargement engageant le gabarit... si, si, ça peut arriver sur un voyageurs: des skis dépassant par une fenêtre!), là on s'arrête.

On en est déjà à ces trois cas de figure:

- signal d'alarme sans communication avec la plateforme d'ou il a été tiré : arrêt au premier quai

- signal d'alarme avec sa justification: deux options: soit çà impose l'arrêt, soit on peut reporter l'arrêt à un point prévu ou désigné à l'avance....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonsoir

rappel de la loi qui n'a pas été abrogée

Définition légale et numéro d'article du code

Article 21, 8° de la loi du 15 juillet 1845 sur la police des chemins de fer :

Est puni d'une peine de six mois d'emprisonnement et d'une amende de 3 750 euros le fait pour toute personne de faire usage du signal d'alarme ou d'arrêt mis à la disposition des voyageurs de manière illégitime et dans l'intention de troubler ou d'entraver la mise en marche ou la circulation des trains.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On en est déjà à ces trois cas de figure:

- signal d'alarme sans communication avec la plateforme d'où il a été tiré : arrêt au premier quai

- signal d'alarme avec sa justification: deux options: soit çà impose l'arrêt, soit on peut reporter l'arrêt à un point prévu ou désigné à l'avance....

Merci de ces précisions, CRL. Le problème essentiel vient donc des matériels sans communication avec le mécanicien.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...