Aller au contenu
Le Web des Cheminots

GP 63500: Fragilités ?


Messages recommandés

Sur notre engin préservé, sont apparus des soucis qui tendraient à prouver un souci dans les enroulements inducteurs de la GP...

Si certains avaient quelques infos sur la robustesse/fragilité de cet équipement, ce serait actuellment extremement bienvenu.

Il y aurait eu, entre autres, des patinages nombreux non décelés. le dernier train s'est arreté avec degagement de fumées ( bleues, puis ocre/orange ) en provenance d'un secteur proche du bogie 1.

La visite des porte balais MT n'a rien permis de deceler. De même des mesures d'isolement sur MT semblent correct sur les deux bogies, de l'ordre du mega ohm.

le test de continuité electrique de la GP est negatif, entre point 301 et la tresse d'entrée couronne porte balais GP, ce qui decrirait une rupture de la liaison electrique.

En demarrage la fermeture CDM est effective, avec presence tension jusqu'en entrée de GP. Aucun bruit d'entrainement de MD n'est constaté, pas plus qu'une chute de tension relative à l'appel d'intensité demarrage...

C'est, je pense, R I P pour G P....lapleunicheuse

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Patinages:

Moteurs serie, la loi liant le couple C: C = N (trs/min)/2 Pi x k.I²

donc en cas de patinages C tend à decroitre trés fortement, avec N qui augmente, doù I en forte chute, donc pas d'appel d'intensité.. exact ???

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Patinages:

Moteurs serie, la loi liant le couple C: C = N (trs/min)/2 Pi x k.I²

donc en cas de patinages C tend à decroitre trés fortement, avec N qui augmente, doù I en forte chute, donc pas d'appel d'intensité.. exact ???

Fabrice

Lors de patinages, la force contre electro motrice (FCEM) fait chuter les intensités aux bornes des moteurs de traction !!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Le soucis vient des enroulements d'inducteurs ??? l'induit est en parfait état ???

Pas eu une amorce de defretage lors de patinages importants ?

Modifié par necroshine
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le soucis vient des enroulements d'inducteurs ??? l'induit est en parfait état ???

Pas eu une amorce de defretage lors de patinages importants ?

Si amorce de defrettage, il pourrait se constituer une masse accidentelle faisant alors court circuit avec des I instantanés trop forts pour la GP, et destruction de la partie constitutive la plus faible..

Ce qui me semble bizarre, c'est la non evidence de zones "fusibles " facilement accessibles et reparables sans depose de la carcasse qui implique la depose de l'ensemble MD plus GP...

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le soucis vient des enroulements d'inducteurs ??? l'induit est en parfait état ???

Pas eu une amorce de defretage lors de patinages importants ?

je ne connais pas l'intimité des engins, mais il me semblerait que la GP ne peut pas aller plus vite que la musique, c'est le MD qui est le chef d'orchestre. En cas de patinage, la GP ne tourne pas plus vite, simplement elle débite dans le vide, les MT n'offrant plus de "résistance". Il se peut alors qu'on frise le court-circuit, et que les bobinages aient effectivement fumé.

mais bon, c'est vu de la Lune !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aucun risque d'emballement de la GP effectivement puisque celle ci est solidaire du MD. Par contre risque de survitesse MT; dans un premier temps baisse d'intensité sur le circuit MT, puis si le patinage n'est pas combattu, le regime de rotation du MT s'accélére et depasse les limites mecaniques de construction de l'induit, c'est l'amorce de defrettage, avec sans doute des contact de masse d'où court circuit,( qui flinguerait la GP par appel de trop fortes intensités ) puis si le regime du MT augmente encore, c'est le defrettage et la destruction du MT...

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aprés les mesures d'isolement MT, j'ai pu effectuer une marche d'essai, alerté que je fus par les problemes de l'EM... celle ci s'est réalisée avec le bogie 1 isolé. la machine a eu un comportement normal, si ce n'est un leger bruit dans les toutespremieres secondes de la sequence " entrainement".

De retour au dépôt, c'est lors de mon troisiéme demarrage de la journée que tout a basculé: le même bruit est réapparu, puis, plus rien, pas d'entrainement MD..... si c en'est une odeur faible de bakelite chaude en provenance des ouies de ventilation de la GP.

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Laissez-moi le temps de réflexion.

Tout d'abord, 1ère chose, ton MD tourne-t-il normalement? Pas de fumée anormale au pot d'échappement? Pas de bruits anormaux? Si c'est le cas, on se limite à un problème électrique, ce qui est déjà pas mal...

Je ne connais pas assez les 63 000... Aparemment, vous pouvez faire tourner le groupe électrogène à vide... Petite question, qu'avez-vous comme matériel qui pourrait servir de charge électrique pour voir si la GP débite en intensité? Vous pouvez essayer de vous foutre la résistance de chauffage d'une voiture comme charge et commencer tout doucement pour voir comment ça se comporte en foutant une pince ampèremétrique et un voltmètre pour voir ce que ça donne... Autre solution, une deuxième 63000 dont les moteurs de traction serait utilisés pour tester votre GP... Autre solution, vos auxiliaires de la loco sont-ils à entrainement électrique et fonctionnent-ils correctement? Je sais, mes questions vont paraître connes à des utilisateurs habituels de 63000, mais je compare avec ce que je connais de plus approchant, les fourgons générateurs ex TEE qui sont proches mais pas forcément...

Si toutes ces vérifications semblent correctes, est-ce que des bruits mécaniques anormaux apparaissent lors des manoeuvres de l'engin par une autre loc? Je sais, c'est pas évident à entendre, voila pourquoi je vous suggère de la faire remuer par un autre moyen que sa chaîne moteur à elle pour avoir moins de bruits...

Autre question, sur le 63000, y-a-t-il un coffret de régulation de l'excitation de la GP? Ce peut-être une carte mais vue l'ancienneté de la conception, je parierais plutôt sur un coffret... Serait-il possible de regarder là dedans vois si il n'y aurait pas eu un coup de feu (composants brûlés)... Les symptômes donnés m'orienteraient vers là dessus... Si j'ai bon, 2 solutions, soit ce coffret est mort de sa belle mort, tout seul, comme un grand, ou soit il y a de la casse ailleurs... Je en pense pas trop que les patinages soient une cause profonde de l'avarie, le MD de 63000 tournant à 1500 tr/mn, si je ne me trompe (je connais surtout son petit frère le A12Scri...) alors que sa vitesse d'emballement est de 1700 tr/mn. Si vous aviez atteint de telles valeurs, les sécurités du MD auraient joués depuis longtemps en coupant le moteur...

Après, qu'un MT ait défretté, pourquoi pas... Mais je ne suis pas du tout sur que ce soit une chose fréquente sur ce type de moteur car je ne me rappelle pas en avoir vu souvent au bobinage à La Folie lorsque j'y étais, mais mes souvenirs remontent à 1988 et mon neurône intact me joue des tours...

Pour en revenir aux lois de physique électriques, je vous félicité de les avoir citées... Mais les concepteurs de ces engins les ont conçus de telles façon que des artifices permettent de contourner ce qui est néfaste aux fonctionnements normaux de la loc pour ne garder que le côté bénéfique des choses... Ce sont généralement des merveilles d'électrotechnique et on en apprend tout les jours à cotoyer ces saloperies merveilles...

Dernière question, votre engin, quel est son numéro? Ne me dis pas que c'est le 63980 pour tout simplifier ou 63896,901,902,906... Là, dans ce cas, je vous suggère de regarder si vous ne trouveriez pas un autre EM plus facile à dépanner (plus aucune pièce de rechange à mon avis...).

Je continue de réfléchir à votre problème...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

excellente idée que d'essayer la remorque côté bogie 2 et d'ecouter ce qui se passe côté bogie 1. On ne peut plus lancer le MD, car sur cette serie, la GP sert de demarreur gâce à un inducteur specifique dans la carcasse, et dont une partie est commune avec le circuit de puissance traction. c'est à priori là que l'on aurait "ciblé" la rupture de continuité electrique...

Nous avons une deuxiéme GP en spare, et on a pu réaliser des tests comparatifs de continuité: sur la bonne, la continuité est réalisée, sur la mauvaise, pas de continuité.

Pour être trés precis, entre fin d'inducteur demarrage et tresse d'alimentation des couronnes porte balais..

Pour les 63900 que tu cites, ce sont bien ceux Parisiens aptes à la remorque des trains intergares par la PC, et équipés par un alternateur supplementaire... Tous desormais radiés je crois, peut être même feraillés...

Notre becane, c'est la 825 de SPC, et j'ai déjà qq contacts actifs sur le dossier chez eux, mais hélas, masteris complique un peu les choses...

Merci pour tes recherches Technicentre.

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité TRAM21

excellente idée que d'essayer la remorque côté bogie 2 et d'ecouter ce qui se passe côté bogie 1. On ne peut plus lancer le MD, car sur cette serie, la GP sert de demarreur gâce à un inducteur specifique dans la carcasse, et dont une partie est commune avec le circuit de puissance traction. c'est à priori là que l'on aurait "ciblé" la rupture de continuité electrique...

Nous avons une deuxiéme GP en spare, et on a pu réaliser des tests comparatifs de continuité: sur la bonne, la continuité est réalisée, sur la mauvaise, pas de continuité.

Pour être trés precis, entre fin d'inducteur demarrage et tresse d'alimentation des couronnes porte balais..

Pour les 63900 que tu cites, ce sont bien ceux Parisiens aptes à la remorque des trains intergares par la PC, et équipés par un alternateur supplementaire... Tous desormais radiés je crois, peut être même feraillés...

Notre becane, c'est la 825 de SPC, et j'ai déjà qq contacts actifs sur le dossier chez eux, mais hélas, masteris complique un peu les choses...

Merci pour tes recherches Technicentre.

Fabrice

ça sent la grosse opération de démontage :

groupe électrogène

bogies

moteurs de traction

bon courage !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça sent la grosse opération de démontage :

groupe électrogène

bogies

moteurs de traction

bon courage !!

Mouais.... j'ai cette impression aussi...helpsoso

Ce qui est vraiment bête, c'est qu'il n'y ait pas de zone "fusible" sur les circuits de GP, accessibles par trappes et donc reparables par échange...

Pour les circuits electriques, on posséde la doc constructeur B. et Lotz. Il semble que les etablissements SNCF aient procédé à des modifs avec les circuits securités. N'en reste que pour la puissance, il n'y a pas du avoir bcp de modifs...

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certains 63500 étaient équipés d'antipatinage par coupure de l'effort de traction...

Si ce n'est pas le cas sur celui-ci, il y a du avoir un fameux patinage, qui s'entend (je parle par expérience) , crissements... à condition de conduire fenêtre ouverte!

Ceci pour le REX quand vous aurez réparé! et bon courage!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...