Aller au contenu
Le Web des Cheminots

[V2N] Sujet Officiel


Messages recommandés

il y a 11 minutes, Laroche a dit :

Est-il judicieux de chercher des locos qui n'existent pas, pour tirer/ pousser des rames destinées à la feraille. Meme Bourgogne Franche Comté finit par acheter des automotrices (certes au compte gouttes), et pour les derniers réfractaires les 22200 R et les 27300 feront l'affaire

Les derniers réfractaires viennent justement de transformer 8 BB26000R à l'occasion de leur OPMV... certes quand on en a déjà 14 ça se justifie un peu plus (limitation du nombre de séries différentes). L'objectif étant bien sûr de repousser le plus possible l'échéance de renouvellement des 200 (ou presque) voitures Corail.

 

Pour en revenir aux V2N et à leur vie écourtée, il est quand même dommage de les radier avant les VO2N ou certaines RRR... (ces dernières ont reçu la climatisation, mais il faut dire qu'elle est un peu plus utile en Alsace ou en PACA qu'en Normandie :Smiley_27:).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Alors le tarif affiché est quelque peut sur-évalué. À savoir que celui-ci comprend la mie-vie + l'équipement en réversibilité, on ajoute aussi pour cfertaines région l'acquisition de la machine.

Pour l'instant IC, Grand-Est et BFC ont jugé que c'était mieux que d'acheter des autom.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

18 hours ago, TER200 said:

Combien en comptant la mise au point et l'homologation d'une nouvelle série ?

En fait, quand je parle de locomotives neuves, j ai pensé aux BB 27300 qui vont se retrouver disponible car les VB 2N partent à la casse

Le calcul de certaines régions c est de se dire - "payer 40 pour cent voire 70 pour cent d une locomotive neuve, est ce raisonable ?". Je suis conscient que l homologation a un coût

et le projet "bb 7600" a été un "succès" :Smiley_24:

17 hours ago, Laroche said:

Est-il judicieux de chercher des locos qui n'existent pas, pour tirer/ pousser des rames destinées à la feraille. Meme Bourgogne Franche Comté finit par acheter des automotrices (certes au compte gouttes), et pour les derniers réfractaires les 22200 R et les 27300 feront l'affaire

La région BFC et Grand Est diffèrent leurs commandes pour profiter de l ouverture à la concurrence et pour éviter d augmenter trop rapidement leurs dettes (élections 2021 oblige). probable aussi qu'Ils voulaient du materiel 2N alstom pour faire travailler les usines sur leur territoire (question politique)

Mais ils ne devraient pas tarder : le contrat cadre des Regio 2n permet d acheter au meilleur prix et la loi "accessibilité" n est pas facultative. Et la fiabilité du matériel rénové peut flancher d'un coup !

Modifié par paulolau
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, paulolau a dit :

En fait, quand je parle de locomotives neuves, j ai pensé aux BB 27300 qui vont se retrouver disponible car les VB 2N partent à la casse

Pas très intéressant pour faire des Paris-Strasbourg ou Paris-Dijon-Lyon à VL140...

 

Il y a 13 heures, Ewen a dit :

Pour l'instant IC, Grand-Est et BFC ont jugé que c'était mieux que d'acheter des autom.

IC ? Alors que toutes les lignes (de jour) vont recevoir un matériel neuf ? Ou tu parles de l'OPMV réalisée sur les BB26000 les plus anciennes il y a plusieurs années déjà, qui justement sont affectées à IC ?

 

Il y a 4 heures, paulolau a dit :

La région BFC et Grand Est diffèrent leurs commandes pour

différer le paiement de celles-ci.

Comme aucun autre matériel ne devrait arriver en fin de vie entre 2024 (remplacement probable des dernières RRR et Z2) et 2034 (A-TER, et les premiers AGC auront 30 ans, peut-être dureront-ils un peu plus) environ il est logique de repousser le remplacement de ce parc important (et donc coûtant des centaines de millions) vers cette période pour lisser les investissements.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 19 minutes, Laroche a dit :

Vu les performances des TER BFC (3h pour Paris Dijon), le nombre de kilomètres percourus à 160 doit se compter sur les doigts d'une main :Smiley_29:

Les nombreux arrêts assez rapprochés n'aident pas. Idem sur Paris - Strasbourg où les temps de parcours sont également très élevés.

On doit quand même atteindre les 160 sur les longs tronçons sans arrêts côté IDF (pour nos deux lignes : Paris - Sens et Paris - Château-Thierry), mais dans l'absolu, l'usage de BB27300 ne serait sûrement pas très pénalisant en situation normale.

Modifié par Arnaud68800
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 31 minutes, TER200 a dit :

J'oubliais un truc sur les 27300 : quel coût pour les adapter à la réversibilité MUX en remplacement des câblots ?

Bof, on a bien transformé des 7200 en 7200 R pour TER et en 7600 pour Transilien. Alors tout est possible :Smiley_19: et pour le coût, du moment que c'est moins cher que du neuf, cela peut intéresser des AOT desargentées.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, TER200 a dit :

IC ? Alors que toutes les lignes (de jour) vont recevoir un matériel neuf ? Ou tu parles de l'OPMV réalisée sur les BB26000 les plus anciennes il y a plusieurs années déjà, qui justement sont affectées à IC ?

Les OPMV d'IC se sont terminées l'année dernière. Le truc c'est qu'on table sur du 2024-2027 pour les nouvelles rames CAF. Et il restera quelques ICN à tirer.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 17 heures, paulolau a dit :

En fait, quand je parle de locomotives neuves, j ai pensé aux BB 27300 qui vont se retrouver disponible car les VB 2N partent à la casse

la disponibilité des 27300 à la fin des rames tractées a été prise en compte dès le départ. Elle justifiait de devoir se passer d'une caisse par rame à PSL, car le coût de développement d'une machine spécifique pour la banlieue aurait été inadmissible vue la durée limitée de cet emploi.

mais ce qui a été prévu est le retour à la version 27000  pour le fret .

  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Bibloc a dit :

la disponibilité des 27300 à la fin des rames tractées a été prise en compte dès le départ. Elle justifiait de devoir se passer d'une caisse par rame à PSL, car le coût de développement d'une machine spécifique pour la banlieue aurait été inadmissible vue la durée limitée de cet emploi.

mais ce qui a été prévu est le retour à la version 27000  pour le fret .

L'état du fret ferroviaire déjà à l'époque où G. Pepy avait lancé ce projet de BB 27300 pour la banlieue était proche de l'enfumage "ena-rchien", et cela n'a pas vraiment changé depuis à SNCF.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 10 minutes, zorba a dit :

L'état du fret ferroviaire déjà à l'époque où G. Pepy avait lancé ce projet de BB 27300 pour la banlieue était proche de l'enfumage "ena-rchien", et cela n'a pas vraiment changé depuis à SNCF.

il restait suffisamment de vieilles casseroles à amortir pour absorber ces 67 machines, même avec un fret défaillant

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...