Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Tous les quais de quais... 4000m... C'est dur de vieillir :p

Oups, j'aiu eu l'index de la main droite un peu lourd, là, je vais corriger mon post de ce pas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu fait dans ma lointaine jeunnesse des trains de nuits allant jusqu'à 18 ou 19 caisses au départ de PAZ, voie 20 ou 21 avec l'EM en aval du signal de sortie, tous les quais de quais ne font pas que 400 métres de long.

Oui je viens de mesurer ! On doit avoir des quais de pas loin de 600m à Austerlitz !

J'ai toujours adoré cette gare où il m'est arrivé de musarder devant les CC 6500 et ses longs quais déserts. Quelle ambiance !

Beaucoup moins longs à la gare de Lyon et les autres.

Il y avait des gares pour t’accueillir à l'arrivée dis moi ?

Ca devait être rigolo à décoller des rames comme ça !

Modifié par flatplane
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gare de Lyon, c'était 17 véhicules max....

Rigolo à décoller??? Bof.... çà faisait des rames de 700 / 750 tonnes.... moins lourds que des Fret.... Cà dépendait, pour la montée en vitesse du type de loc en tête.... et des conditions d'adhérence.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Oui mais réglementairement c'est 25 véhicules, (voir même 34 véhicules pour un V120 ou V140 sans dépasser 100 essieux sous certaines conditions) et non plus 100 essieux, je ne suis plus trop dans le coup, en ce qui concerne le matériel classique

La sono UIC limite volontairement le nombre de véhicules en matériel voyageurs à 20 véhicules en sachant bien qu'il ne faudra jamais atteindre cette valeur.

Voila pourquoi dans la fiche d'essais sono voiture, on utilise sur la boîte d'essais n°4 une charge correspondant à 20V. La modulation des signaux ne doit pas baisser de plus de 0.4V que ce soit en sono, interphonie ou radio...

Les plus grosses circulations ont eu lieu, je pense, sur des Paris, Brive, Toulouse, La Tour de Carole, Port Bou qui était des trains à tranches multiples. La tranche Brives partait sur Rodez, par exemple. Les véhicules hors quais à l'aller, les fourgons et postales, se trouvaient derrière la loc et en queue de train au retour...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut!

Les trains de voyageurs les plus longs que j'ai pu observer (en photo) faisaient 18 ou 19 voitures : c'était des TAC en provenance d'Allemagne avec 12 porte-autos.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gare de Lyon, c'était 17 véhicules max....

vu une UM7 (!!!) de Z-5100 en provenance du dépôt ( une rame de 12 caisses plus une rame de 9) . Compo pour ceux qui ne le croiraient pas (ils peuvent toujours ne pas y croire, d'ailleurs) :

5138 25139 15151 5109 25108 15105 5115 25148 15114 5145 25145 15145 5151 25107 15136 5173 25133 15173 5158 25113 15113

7 x 68,50 = 480 m

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

17 véhicules de 26.40m...., soit un peu moins de 450m, plus une loc de 20m.... 470 m.....

Les caisses des 5100 mesurait 23.8m, soit 3m de moins qu'une corail....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les TAC etaient,en général,des V140.

A VSD,on avait le 9602 Vintimille-Paris Bercy.

J'ai eu l'occasion de le faire plusieurs fois en formation,et l'été,il etait au max avec 10 voitures lits,et 15 DD.

Pas loin de 700m de long avec la 22200 en tête !!!

  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

17 véhicules de 26.40m...., soit un peu moins de 450m, plus une loc de 20m.... 470 m.....

Les caisses des 5100 mesurait 23.8 m, soit 3 m de moins qu'une corail....

non, c'était 22000 très exactement nonmais . Un élément de 3 caisses avec les Scharfs (+450) et les barres d'attelage (+800) faisait 68,50 m

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Je reprends juste le paragraphe d'introduction de cet exposé et y apporte certaines corrections personnelles...

La machine à ponts redresseurs commandés

Introduction

Frustré la région Est de ne pas voir circuler sur son réseau une locomotive électronique comme la BB 7200? Marrante cette phrase d 'entrée en matière... Je ne sais plus qui a déjà souligné que les 15000 sont bien plus anceinnes que les 7200 ou 22200...

Loin de là car une cousine monophasée a fait aussi son apparition! Sous le numéro de BB 15000, les autres machines à graduateurs (pas de graduateur ou rhéostat sur la 15000... La variation de tension pour faire varier la vitesse de rotation repose sur l'utilation d'un pont semi commandé...) et même la 7200 à hacheur ont (si le pont mixte sert à faire varier la tension pour faire varier la vitesse des moteurs, le hacheur seul ne peut le faire... Il lui faut un onduleur et un filtre intermédiaire pour le faire...) de quoi tout lui envier tellement elle a enfoncée le clou! Voici donc l'aboutissement de la machine monophasée : Plus de graduateur, plus de redresseur (et comment passe-on alors du 50Hz sorti du transfo pour alimenter les moteurs de traction en courant continu?) plus de groupes convertisseurs (convertisseur tournant, je veux bien, mais pour ce qui est des CVS ou convertisseur statique, passer par un redressement semi commandé, si ça ce n'est pas un CVS...), ni d'ignitrons et un emploie presque direct des moteurs à courant continu! (c'est cela, on alimente directement en 50Hz fixe les moteurs à courant continu...) .....Fernand Nouvion en rêvait avec ses BB 16500 à excitrons, mais son adjoint André Cossié l'a fait : Quelques thyristors disposés astucieusement... et voici monté le pont redresseur commandé! Grâce à ce dispositif largement plus simple que le hacheur, le freinage électrique par récupération sous monophasé reprends le sourire, sans compter les performances en terme de traction et d'adhérence égalant celle d'une 7200 (ne serait pas plutôt l'inverse? Je rappelle juste que les 22200 et 7200 (par ordre de mise au point) sont dérivées des 15000 et non l'inverse. Le shuntage quand à lui, n'est plus qu'une affaire d'électronicien....Gros désavantage : les interférences impitoyables avec les circuits de voies et la caténaire...mais la 15000, elle, a réussi à s'échapper du traquenard dont la CC 21000 souffrait! La preuve que les 15000 produisent moins d'harmoniques que les 22200? Pourquoi voit-on si peu de 22200 tirer des corail à l'est? Sur les 7200/22200, l'utilisation de hacheur et onduleur multiplie les semis conducteurs tournant à fréquences variables, donc peu faciles à anti parasiter...

Dur de voir le résultat rien que pour ce paragraphe d'introduction... Il y a beaucoup de rouge pour un texte présenté comme référence...

pour ce qui est des lois, j'avoue avoir la flemme de tout relire...

Pour moi, ce qui a rendu possible la mise au point des 15000, c'est le fait qu'elle tourne en alternatif. Pas besoin de trouver des subterfuges pour éteindre les thyrs, le passage par la ligne 0 le fait... Par contre, sur les 7200 et 22200, pas moyen de s'appuyer sur ce fait... Il a donc bien fallut passer par d'autres moyens comme dans le hacheur où on passe par un mode vernier pour éteindre le thyr principal...

Par contre, ne me demandez pas de vous faire une formation sur les hâcheurs sur ordinateur... Ce que je fais facilement via un simple tableau et 2 feutres, je ne sais tout simplement pas le faire sur PC...

Je n'ai plus de salle pour faire des formations, désolé... Tout ce que je peux vous dire, c'est que généralement, il me faut une petite heure pour expliquer le fonctionnement du hacheur puis une trentaine de minutes pour expliquer l'onduleur...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les TAC etaient,en général,des V140.

A VSD,on avait le 9602 Vintimille-Paris Bercy.

J'ai eu l'occasion de le faire plusieurs fois en formation,et l'été,il etait au max avec 10 voitures lits,et 15 DD.

Pas loin de 700m de long avec la 22200 en tête !!!

15 DD et 10 voitures lits, c'était en quelle année ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je reprends juste le paragraphe d'introduction de cet exposé et y apporte certaines corrections personnelles...

Marrante cette phrase d 'entrée en matière... Je ne sais plus qui a déjà souligné que les 15000 sont bien plus anceinnes que les 7200 ou 22200...

Oui, là il s'est gourré.

​

(pas de graduateur ou rhéostat sur la 15000... La variation de tension pour faire varier la vitesse de rotation repose sur l'utilation d'un pont semi commandé...)

Tu est dur ! Il disait simplement que les machines courantes avaient un graduateur avant ça.

et même la 7200 à hacheur ont (si le pont mixte sert à faire varier la tension pour faire varier la vitesse des moteurs, le hacheur seul ne peut le faire... Il lui faut un onduleur et un filtre intermédiaire pour le faire...)

Un onduleur ? Tu es sûr ? Je n'appellerais pas cela exactement comme celà moi. Pour rappel :

"Un onduleur est un dispositif d'électronique de puissance permettant de délivrer des tensions et des courant alternatifs à partir d'une source d'énergie électrique continue" Ce n'est pas à proprement parlé ce que font les 7200 et 22200 y compris en interne. Il y a un système de thyristor de blocage. De là à appeler cela un onduleur ! Dans la chaîne finale de la 10004 ou 26000 je veux bien mais pas là.

Plus de graduateur, plus de redresseur (et comment passe-on alors du 50Hz sorti du transfo pour alimenter les moteurs de traction en courant continu?)

Beh par le pont redresseur commandé !

La preuve que les 15000 produisent moins d'harmoniques que les 22200? Pourquoi voit-on si peu de 22200 tirer des corail à l'est? Sur les 7200/22200, l'utilisation de hacheur et onduleur multiplie les semis conducteurs tournant à fréquences variables, donc peu faciles à anti parasiter...

Il dit que les 15000 font moins d'harmoniques que le schéma plus simple des 21000. Tu as des précisions à nous apporter pour les 22200 sur l'est ? Les 15000 suffisaient non ?

Dur de voir le résultat rien que pour ce paragraphe d'introduction... Il y a beaucoup de rouge pour un texte présenté comme référence...

Pas tant que ça à mon sens. Ca vaut pas le cours d'André Cossié m'enfin pour internet et faute de mieux c'est assez pointu je trouve.

Modifié par flatplane
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Oui, là il s'est gourré.

​

Tu est dur ! Il disait simplement que les machines courantes avaient un graduateur avant ça.

Un onduleur ? Tu es sûr ? Je n'appellerais pas cela exactement comme celà moi. Pour rappel :

"Un onduleur est un dispositif d'électronique de puissance permettant de délivrer des tensions et des courant alternatifs à partir d'une source d'énergie électrique continue" Ce n'est pas à proprement parlé ce que font les 7200 et 22200 y compris en interne. Il y a un système de thyristor de blocage. De là à appeler cela un onduleur ! Dans la chaîne finale de la 10004 ou 26000 je veux bien mais pas là.

Beh par le pont redresseur commandé !

Il dit que les 15000 font moins d'harmoniques que le schéma plus simple des 21000. Tu as des précisions à nous apporter pour les 22200 sur l'est ? Les 15000 suffisaient non ?

Pas tant que ça à mon sens. Ca vaut pas le cours d'André Cossié m'enfin pour internet et faute de mieux c'est assez pointu je trouve.

Un onduleur est un CVS permettant de passer du courant continu au courant alternatif. En faisant varier sa fréquence de sortie et en la redressant, on peut faire varier la tension d'alimentation de moteurs à courant continu. C'est ce système qui est employé sur les 22200 et 7200.

Problème, l'onduleur, pour avoir quelque chose d'exploitable en sortie, aussi bien en module qu'en fréquence doit être alimenté par une tension continue régulée.

Pour ce faire, on utilise un hacheur de courant (CVS continu/continu) qui en modulant le temps de conduction de son thyr principal, sert à sortir un courant constant. Si ce courant passe au travers d'un filtre intermédiaire constitué d'une capacité de forte puissance, on obtient en sortie du dispositif une tension continue régulée en en fonction de la charge demandée... Ce système fait les beaux jours de beaucoup de circuits dont les plus nombreux doivent être en ferroviaires, les CVS TCO des corails non équipées en CVS JS, qui eux font appel à un autre système.

Donc pour revenir à nos moutons, on entre en continu non régulé, filtre d'entrée, hacheur, filtre intermédiaire, onduleur, redressement, self de lissage de courant puis moteur de traction.

Pour en revenir à ta réflexion sur le redressement commandé, même si il est commandé, il y a donc bien redressement. De plus, employer un thyr est tout de même plus complexe que foutre un simple redressement...

Pour ce qui est des 22200 remorquant des corails sur l'Est, lors des premiers trains d'essais, les équipes se sont fait des frayeurs en arrivant sur des PN automatiques jouant aux moulins à vent en battant des barrières... Cause? Des effets des harmoniques générées par la prolifération de semis conducteurs entre loc et voitures interférants violemment dans les circuits des PN automatiques de premier type beaucoup présent à une époque à l'Est... Depuis, après modification de ces PN et mesures et essais de telles rames, il n'y a plus de problèmes et l'interdiction est levée... Mais les habitudes sont prises et on voit toujours peu de 22200 tirer des corail à l'Est...

Aucun problème sur les autres réseaux puisque les PN avaient été modifiés de construction...

Enfin, tu parles toi même de 'thyr de blocage" sur les 22200 et 7200...

Le seul montage électronique que je connaisse faisant appel à un thyr de blocage s'appelle un hacheur... Il permet d'utiliser ce qui s'appelle le mode Vernier en permettant d'envoyer une tension inverse sur le thyr principal pour l'éteindre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les machines électromécaniques, je te conseille un site remarquablement fait où JH et Graduateur alsthom sont détaillés...

http://belph80001.fr...ection/rheo.htm

J'ai bossé pas mal de temps pour monter des explications données à des jeunes au boulot en pompant littéralement l'explication du JH...

C'est exactement le même site que celui que tu critiques six messages plus haut... :rolleyes:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Toi, tu critiques avant d'être allé voir les 2 sites...

http://belph80001.fr...ection/Pont.htm

http://belph80001.fr...ection/rheo.htm

Va regarder ces 2 documents rien qu'en cliquant dessus et tu reviens me dire si c'est bien la même chose...

Celui que je conseille, le deuxième, est une pure merveille de vulgarisation...

Le premier, même si il n'y a pas que ça loin de là, comporte tout de même trop d'erreurs pour qu'on puisse y faire confiance... Dommage...

Pour trouver tout les schémas de principe des machines les plus courantes, je conseille la lecture de l'histoire de la traction électrique Tome II. Malheureusement, je crosi me rapeller qu'il n'y a pas les explications de fonctionnement... Pour le tome I, par contre, j'avoue humblement être scotché depuis 2 ou 3 ans à la page 104 et ne pas avoir l'esprit assez disponible pour m'y replonger... Dommage car il reprend l'évolution de toutes les technologies des origines à 1940... Mais les termes utilisés sont ceux des brevets et pas mal sont devenus désuets depuis...

J'avais demandé à La vie du Rail si ils comptaient rééditer cette encyclopédie, mais il y avait des problèmes de perte de plaques de composition... Par contre, j'espère ne jamais m'en séparer car c'est réellment une sommité dans l'electrotechnique...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne comprends pas pourquoi tu dis que ce sont "2 sites". Ce sont deux effectivement deux documents différents, mais publiés sur le même site [belph80001.free.fr], quoiqu'il y ait deux auteurs différents mentionnés dans la page Introduction : voilà la page d'accueil de la section du site consacrée à l'électrotechnique ferroviaire

http://belph80001.free.fr/Locoelec_Section/intro.htm

Je comprends que tu juges que la qualité n'est pas la même sur les deux pages que tu cites mais elles sont bien sur le même site, c'est tout ce que je voulais souligner...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Je ne comprends pas pourquoi tu dis que ce sont "2 sites". Ce sont deux effectivement deux documents différents, mais publiés sur le même site [belph80001.free.fr], quoiqu'il y ait deux auteurs différents mentionnés dans la page Introduction : voilà la page d'accueil de la section du site consacrée à l'électrotechnique ferroviaire

http://belph80001.fr...ction/intro.htm

Je comprends que tu juges que la qualité n'est pas la même sur les deux pages que tu cites mais elles sont bien sur le même site, c'est tout ce que je voulais souligner...

Je te présente mes excuses pour cette erreur de vocabulaire et te remercie pour ce magistral cours d'informatique ayant fait avancer la chose... Je te promet qu'à l'avenir, je prendrais plus de temps pour me relire...
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...