Aller au contenu
Le Web des Cheminots

mauvaise foi médiatique à haute dose: "Quand un billet SNCF conduit à la garde à vue…"


Messages recommandés

http://www.mobilettre.com/quand-un-billet-sncf-conduit-a-la-garde-a-vue/

Laurent et Chrystèle aiment le train. Ils aiment surtout ces trains européens qui prennent leur temps, ils aiment voir défiler des paysages inconnus, traverser des gares d’un autre âge, éprouver la langueur des longs voyages. Alors quand Cosmo, 12 ans, n’a pas lâché ce reportage à la télévision qui vantait le Moscou-Nice, ils ont compris que le virus était contagieux. Pourquoi ne pas faire le trajet tous les trois, pour finir en beauté le mois d’août ?

Ça n’a pas été simple ; d’abord sur Internet puis aux guichets SNCF, la vente était un parcours d’obstacles. Impossible d’obtenir des billets. Et puis à force d’obstination Chrystèle a réussi à les obtenir, ces trois billets en deuxième classe Moscou-Nice, 310 euros pour elle et Laurent, 217 pour Cosmo (voir photo). Pas de consigne particulière de la part de la SNCF, à part la nécessité d’avoir un visa russe, obligatoire de toute manière puisqu’ils ralliaient la capitale russe en avion, trois jours avant le jeudi, jour de départ du train.

Le 23 août donc, après une rapide découverte de Moscou , c’est parti pour une cinquantaine d’heures de trajet. Les cabines à trois lits ne sont pas aussi luxueuses que les VIP à plus de 1000 euros, mais peu importe, l’essentiel est ailleurs, devant leurs yeux, la traversée des plaines russes vers la Pologne, puis l’Autriche, Gênes et la Riviera… Le problème, c’est que pour Laurent, Chrystèle et Cosmo, le voyage s’arrêtera le soir même, ce jeudi 23 août, bien avant Varsovie, en Biélorussie, très exactement à Brest, anciennement Brest-Litovsk, célèbre pour son traité de 1918…

Personne, a fortiori la SNCF, émettrice du billet, ne leur avait dit que les Biélorusses étaient en droit d’exiger un visa de transit. (= salaud de cheminot ?)

Comment l’auraient-ils deviné ? Descente forcée du train, garde à vue en pleine nuit dans des conditions précaires, et un consul français qui leur conseille de ne pas trop la ramener (« sinon vous allez y passer des jours et des semaines»). On pourrait noircir des pages sur les très désagréables péripéties, l’achat d’un visa à l’autre bout de la ville, ces heures à attendre le tampon, des tracasseries diverses et variées… «Vous n’avez pas l’assurance santé obligatoire en Biélorussie ? – Mais nous n’étions pas censés descendre du train…»

Manifestement, ce n’était pas la première fois que des étrangers, et des Français, faisaient les frais de ce zèle biélorusse. Le consul passe régulièrement des mauvaises nuits, à accompagner au téléphone ces compatriotes d’infortune, impuissant devant le formalisme des autorités locales. Pour Laurent, Chrystèle et Cosmo, il y avait une tension supplémentaire : ils désiraient certes en finir avec ce cauchemar biélorusse, mais il leur fallait aussi arriver au plus vite à Nice où les attendait un fils adolescent…

Après leur «libération», puis un trajet épique en voiture vers Varsovie, ils ont réussi à attraper in extremis un avion pour Francfort, puis Nice. Epuisés, frustrés d’un voyage qui commençait bien et qui s’est perdu dans le stress et la fatigue. Non seulement ils n’ont pas fait le voyage rêvé, mais ils ont dû payer aussi l’avion, le taxi biélorusse et autres visas et papiers de sorties. Ils témoignent pour que ça n’arrive pas à d’autres, ils espèrent une indemnisation pour, peut-être, refaire le voyage.

La Biélorussie est dirigée par Alexandre Loukachenko, qui expliquait au printemps qu’il «préférait être dictateur qu’homosexuel.» Il est probable qu’il veuille aujourd’hui montrer sa force par des rigidités d’un autre âge. Le problème, c’est que le train Moscou-Nice, vanté par les RZD et la SNCF, passe par son territoire. Il serait donc judicieux de conseiller aux clients séduits par les belles images de promotion ferroviaire, qu’il est prudent de se munir d’un visa de transit biélorusse, sous peine de découvrir avec femme et enfant des salles de garde à vue qui n’ont rien d’exotique.

on a les médias que l'on mérite...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le cas cité fait nettement plus penser à une Police zelé (tendance mafieuse?? quelques billets eurent expedié l'affaire... comme dans la meilleure des republiques bananières...).

Je ne saisi pas comment ce journaliste peut se permettre un tel rapprochement entre une vendeur SNCF et cette mesaventure locale du bout de l'Europe appauvrie....

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un truc m'échappe... Le Moscou/Nice c'est du 100% privé ça : la Sncf vend les billets ???

Bonjour,

C'est une relation entierement à la solde des RZD, avec des accords avec la SNCF entre autre pour la traction et tous les services qui vont bien. Donc c'est normal que l'on puisse acheter des billets dans nos guichets.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut !

Je voudrais comprendre : je prends un moyen de transport pour la Turkoslovaquie du Nord, j'oublie de faire une démarche administrative, ce qui entraîne des conséquences dramatiques, donc j'accuse le vendeur du moyen de transport de m'avoir mal informé sur ces formalités ? :blink:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens, regarde cette image venant de TEO :

On voit que c'est un billet émis par SNCF Voyages (CIV 1187 en haut à gauche)

Et on voit bien les différents transporteurs (gestionnaires d'infrastructures) :

0020 -> RZD (Chemins de fer russes)

0021 -> BCh (Chemins de fer biélorusses)

0051 -> PKP (Chemins de fer polonais)

1180 -> Deutsche Bahn

0087 -> SNCF

Voir ici pour la liste des codes : http://www.cit-rail.org/en/additionals/list-of-codes-for-undertakings/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens, regarde cette image venant de TEO :

http://transbalkans....aris_moscou.jpg

On voit que c'est un billet émis par SNCF Voyages (CIV 1187 en haut à gauche)

Et on voit bien les différents transporteurs (gestionnaires d'infrastructures) :

0020 -> RZD (Chemins de fer russes)

0021 -> BCh (Chemins de fer biélorusses)

0051 -> PKP (Chemins de fer polonais)

1180 -> Deutsche Bahn

0087 -> SNCF

Voir ici pour la liste des codes : http://www.cit-rail....r-undertakings/

Non ça c'est un billet "Paris-Est / Moscou" ce n'est pas un "Nice/Moscou" ^^

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non ça c'est un billet "Paris-Est / Moscou" ce n'est pas un "Nice/Moscou" ^^

Je ne vois par pourquoi il en irait différemment pour un Moscou-Nice et vice-versa :Smiley_16:

Voici un billet Moscou - Nice :

Il a été émis par les RZD (code RZD 20) et par rapport au Paris-Moscou, il comporte quelques différences :

- transporteur 1251 (PKP Intercity) au lieu de 0051 (PKP PLK, l'équivalent polonais de DB Netz)

- transporteur 0054 (České dráhy, chemins de fer tchèques)

- transporteur 1181 (Österreichische Bundesbahnen, chemins de fer autrichiens)

- transporteur 0083 (Trenitalia)

- transporteur 1187 (notre chère SNCF)

Je ne vois _aucune_ raison technique ou commerciale qui empêche la SNCF d'émettre un tel billet du moment qu'elle connaît le prix de marché de cette relation (car c'est très très probablement un train à prix de marché). Et je ne vois pas pourquoi les RZD ne lui auraient pas communiqué ce prix.

Quand les chemins de fer néerlandais (plus exactement leur filiale NS Hispeed) émettent un billet pour un TGV franco-français à prix de marché ou un billet Eurostar, c'est exactement pareil :Smiley_04:

Modifié par Stanislas
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

460€ pour un tel voyage en premoière, cela ne me parait pas excessif.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le marquage des engins moteurs et du matériel remorqué et les codes CIV pour l'émission de billets de transport ferroviaire de passagers sont deux choses différentes, même si effectivement les chiffres issus des anciens codes UIC sont restés (donc 87 = France, 88 = Belgique, 84 = Pays-Bas, etc.)

Au temps des réseaux intégrés, on ne parlait effectivement que de code UIC et/ou OSJD (l'équivalent de l'UIC dans le COMECON, avec quelques observateurs extérieurs... dont la France ;) )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut !

Je voudrais comprendre : je prends un moyen de transport pour la Turkoslovaquie du Nord, j'oublie de faire une démarche administrative, ce qui entraîne des conséquences dramatiques, donc j'accuse le vendeur du moyen de transport de m'avoir mal informé sur ces formalités ? :blink:

La SNCF agit ici sur le même plan qu'une agence de voyages normale, qui peut d'ailleurs vendre ce même billet. Le vendeur du billet doit (c'est une obligation légale) informer l'acheteur de toutes les démarches nécessaires, des conditions d'accès, etc...

Le cas s'est déjà produit avec des agences de voyage, et l'agence a été condamnée.

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon.

Il ne reste plus à G.Pépy qu'à indemniser plus que largement ces pauvres gens victimes de la gentille mafia police biélorusse, sous peine d'être assimilé à un chef mafieux.

Billets de train + billets d'avion + taxis + visas + racket douanier + choc psychologique + dommages et intérets + ....

On doit approcher des 10 000 euros.

Tout est sous contrôle.

Modifié par Ae 8/14
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ces visas de transit ont toujours existés.

Il y a quelques années quand j'ai fait le voyage Paris Brest-Litovsk, il m'a fallu un visa de transit pour la RDA et la Pologne.

Après c'était lURSS donc pas de visa de transit pour la Bielorussie.

Le vendeur a du penser que la Biélorussie et la Russie c'était la même chose.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La SNCF agit ici sur le même plan qu'une agence de voyages normale, qui peut d'ailleurs vendre ce même billet. Le vendeur du billet doit (c'est une obligation légale) informer l'acheteur de toutes les démarches nécessaires, des conditions d'accès, etc...

Le cas s'est déjà produit avec des agences de voyage, et l'agence a été condamnée.

J'ai appris quelque chose. okok

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...