Aller au contenu
Le Web des Cheminots

syndicat arnaque


Messages recommandés

Petit HS. Mais comme le sujet part en vrille :Smiley_20:

Cours de langue bretonne :

Gwen du : traduction gwen = blanc du= noir Gwen du veut donc dire blanc noir.

Gwin ru : traduction gwin = vin , ru = rouge - Gwin ru veut dire vin rouge

Vous suivez ?

Traduisez moi gwin gwen :Smiley_04: maintenant

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonsoir si si je suis la. Et je ne suis pas un troll. Je ne veux pa polemiquer . Effectivement toutes nos avancées à la sncf ont été obtenu grace aux syndicats. Mais surement pas en ce moment! J'ai 36 ans de maison et de multiples greves à mon actif, et je peux vous affirmer une chose que jamais le réforme de nos retraites seraient passee en 1970 ou 1980. Et c'est pas la greve du25 qui va empeché la réforme de le l'epic et du rh77. Tout ce qui a été gagné est en train d'etre perdu. Les vieux doivent se retourner dans leurs tombes!!!

Tu radotes, tout ce que tu annonces là, on le sait déjà,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai oublié de dire que tout va etre perdu avec la complicité des syndicats qui eux récuperent pleins de petits avantages!!

Je pense que si tu n'argumentes pas plus ton discours - et très rapidement - tu ne vas pas plus arriver à convaincre qui que ce soit.

Et que si ce sujet continue à tourner comme ça - notamment grâce à tes brillantes interventions - il sera fermé zzz

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai oublié de dire que tout va etre perdu avec la complicité des syndicats qui eux récuperent pleins de petits avantages!!

T'es fatiguant avec tes propos anti syndicats, quels avantages retirent ils de ces faitsj , Allez accouches et annonces la couleur puisque tu es si bien informé, tu en dit trop ou pas assez ?

Modifié par ADC01
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

J'ai oublié de dire que tout va etre perdu avec la complicité des syndicats qui eux récuperent pleins de petits avantages!!

Fait nous une démonstration ...

Mais rien ne t'empêche de t'investir dans un syndicat (il y a le choix ) et essayer de changer la donne !

Tu passeras ici , nous faire ton petit bilan hebdomadaire (c'est bien suffisant ) ...w o u a r f ! sur ce que tu as réussi et ce que tu as loupé !)

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

C'est marrant, vous avez remarqué, à chaque grève ou avant chaque nouvelle attaque contre les statut et le RH, les messages anti-syndicats explosent.

Comme grève il y a et comme le ministre va annoncer à quelle sauce vous allez êtres mangés...

Étonnant, non?

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les vieux étaient dans la rue hier ... toujours debout !

Et il y avait pas mal d'actifs et de jeunes également !

Tu en étais gwendu ?

Modifié par Dom Le Trappeur
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

gwendu28 est syndiqué au MFDP

Modifié par mikado43
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

NON,NON , Mal Foutu Des Pieds , donc il ne peut pas battre le pavé avec nous :Smiley_39: :Smiley_39: :Smiley_39:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

NON,NON , Mal Foutu Des Pieds , donc il ne peut pas battre le pavé avec nous :Smiley_39: :Smiley_39: :Smiley_39:

Il y a des cordonniers dans les grandes gares maintenant... C'est un métier d'avenir avec toutes les manifs à venir...

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Remarque, pour répondre à Gwen Ru 45 ou 51...

Tu n'as pas forcément tord... J'ai appris cet après midi que le leader de l'UNSA de Villeneuve prenait sa retraite... Il a même invité à son pot de départ demain...

Il va surement avoir beaucoup de succès, si il va sur le piquet de grève...

Manque pas d'air le shériff... M'a jamais proposé sa carte, je ne vois pas pourquoi :Smiley_40: :Smiley_40: :Smiley_40:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Bonjour, une personne bien informée pretend que depuis l'été, il y aurait des négos sur la fin de l'epic sncf et sur la fin du rh77. On parle de holding à la place de l'epic!!! et puis je vais vous dire je suis sur que c'est vrai! aussi vrai que la cgt à négociée avec sarko sur le régime spécial de notre retraite mais si rapelez vous la représentativité syndicale et les financements des syndicats. Je dénonce ces magouilles. Il faut que les agents sur le terrain sachent que l'on se moquent d'eux.

la présentation de ton sujet est extrèmement maladroite, car elle mélange plusieurs sujets, est agressive et n'apporte aucune preuve de l'affirmation faite sur le sujet principal l'évolution de l'EPIC en Holding et l'évolution du statut et du RH0077 lors de la négociation à venir sur l'harmonisation du cadre social.

Cette présentation malheureuse fait que l'on se moque de toi au lieu d'essayer d'y voir plus clair sur le sujet et c'est dommage

D'abord on va évacuer les 3 sujets secondaires :

  • Retraite grève de 2007 : oui l'acceptation par la CGT confédérale d'avoir des négociations séparées pour les régimes spéciaux la veille du départ en grève des cheminots à été un acte politique qui à nuit à la mobilisation et au résultat que l'on aurait pu attendre d'une mobilisation commune. Après l'on prend cela pour un acte de réalisme ou de trahison, chacun jugera à l'aune de ses convictions.
  • Financement des syndicats : oui il y a des choses peu claires dans pas mal de confédérations ou l'argent de l'UIMM fluidifie les rapports sociaux, par exemple l'achat de stand à des prix prohibitifs par le medef aux congrès de la CFTC. Mais de là à supposer que tous trahissent la cause il ya une marge, même si le dossier du CCAS d'EDF est une épine dans le pied de la CGT avec lequel les politiques doivent avoir envie de jouer.
  • La représentativité syndicale : ou est la magouille ? chaque organisation à donné son avis, à négocié pour faire avancer ses positions et le gouvernement de droite à tranché dans le sens d'une tentative de simplification du champ syndical par la bipolarisation à l'image du champ politique. Que cela aille dans le sens des deux plus grosses organisations syndicales n'est pas un hasard, mais c'est la représentation politique du moment qui a voté la loi, pas les organisations syndicales.

On revient donc au sujet principal l'évolution de l'EPIC en Holding et l'évolution du statut et du RH0077.

Sur la holding c'est la forme qu'elle va prendre qui sera importante, quelle sera la part de l'état, quelle sera la hiérarchie des entreprises la composant et la manière dont elle pourra se séparer de l'une d'entre elle.Et le problème de la dette de RFF va être un sujet épineux. Là dessus on va attendre les précisions de Pepy et Cuvilliers. Pour l'instant les OS n'ont pas suffisament d'information pour avoir une position définitive, elles ont une position de principe par rapport à ce que l'on connait déjà et de l'expérience acquise depuis la création de la SNCF.

Par contre, il est évident que c'est l'harmonisation du cadre social qui va poser un problème important, il y a le risque du statut à 2 vitesses comme pour les PTT, et l'assurance de garder le statut en l'état n'est pas l'assurance d'avoir un nouveau RH0077 égal ou supérieur à l'ancien. C'est sur ces différentes assurances que le jeu des négociations informelles va porter, chaque partie va chercher à pousser dans le sens ou elle l'entend. C'est aussi là que des propositions indécentes risquent d'être faites, surtout si le niveau de négociation reste au niveau de l'UTP ou des syndicats inexistants à la SNCF comme la CGC et la CFTC ont encore droit de signature et ou des organisations comme UNSA et SUD ne sont pas membre de droit, mais uniquement invités ou pas ( SUD pas ). Mais c'est un jeu extrèmement dangereux avec des retours de kick dévastateurs si cela devient publique.

Il y a par contre un sujet qui va certainement interferer et qui peut être un enjeu d'arrangements, c'est le découpage des CE dans les entreprises de la futur holding et l'impact que cela aura sur les élections professionnelles de 2014. Car comme vous ne l'avez pas oublié c'est le premier tour des titulaires CE qui détermine la représentativité des OS, le risque existe que certains demandent soit à conforter leur importance dans le secteur, soit à pouvoir prétendre y exister par un découpage particulier. Et que pour cela ils soient plus ou moins prêt à accepter des compromis au nom d'un réalisme qui leur fait dire que l'on ne pourra garder le RH0077 en l'état.

C'est la capacité de mobilisation des salariés de toutes les entreprises ferroviaires qui fera la différence et pèseront sur les négociations, plus elle sera forte et plus les chances de garder une rglementation du travail de qualité existera. Ce sera la meilleure garantie contre les petits arrangements qui arrivent quand le rapport de force n'est pas en faveur des salariés.

Le sujet évoqué initialement n'est donc pas sans intérêt même si la forme choisie pour le faire laisse largement à désirer

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sur les syndycats il y aurait beaucoup a dire, Ils sont censés défendre les salariés mais sont beaucoup trop politisés.Pour rester dans des généralités;

- Longtemps la CGT a été le bras du PC, l'ensemble de la direction ayant aussi sa carte au PC. Ce n'est bien entendu pas un gage d'indépendance. Même aujourd'hui si le lien est coupé officiellement, il en reste encore quelque chose.

- Lors de la création de Sud-Rail la CGT avait bataillée contre l’existence de ce nouveau syndicat avant qu'il finisse par être reconnu.

- Malgré ses difficultés a etre reconnu officiellement Sud-Rail n'a pas versé une seule larme contre la loi sur la représentativité qui a permis d'encarter certaines petite OS tel que la FGAAC

Il est bon de se rappeler aussi de ces points qui permettent de remettre les choses en place. Les syndicats sont utiles mais les syndicats Français ne m’inspire pas une confiance débordante, trop dogmatiques, pas assez réalistes

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Sur les syndycats il y aurait beaucoup a dire, Ils sont censés défendre les salariés mais sont beaucoup trop politisés.Pour rester dans des généralités;

- Longtemps la CGT a été le bras du PC, l'ensemble de la direction ayant aussi sa carte au PC. Ce n'est bien entendu pas un gage d'indépendance. Même aujourd'hui si le lien est coupé officiellement, il en reste encore quelque chose.

- Lors de la création de Sud-Rail la CGT avait bataillée contre l’existence de ce nouveau syndicat avant qu'il finisse par être reconnu.

- Malgré ses difficultés a etre reconnu officiellement Sud-Rail n'a pas versé une seule larme contre la loi sur la représentativité qui a permis d'encarter certaines petite OS tel que la FGAAC

Il est bon de se rappeler aussi de ces points qui permettent de remettre les choses en place. Les syndicats sont utiles mais les syndicats Français ne m’inspire pas une confiance débordante, trop dogmatiques, pas assez réalistes

C'est dommage, Bandaa Bono avait réussi à relever le niveau du débat... et toi tu viens à nouveau tenter de le rabaisser à l'anti-syndicalisme primaire.

Quand à la création de SUD Rail, pourquoi ne cite-tu que la CGT? TOUS les autres syndicats ont combattu sa création, TOUS, y compris d'ailleurs ce qui était la FGAAC, je le sais, j'y étais, à la FGAAC de l'époque (çà m'avait d'ailleurs passablement écœuré). C'est curieux cette obnubilation anti-CGT, parce que la CFDT, par exemple, fut longtemps le bras syndical du parti socialiste, quelle est la différence? Et puis l'ostracisme anti-SUD Rail continue dans bien des endroits...

SUD Rail a toujours été contre cette loi de représentativité scélérate, qu'elle touche machin truc ou chouette ne fait pas de différence, c'est une loi scélérate un point c'est tout.

Et puis ne nous fait pas rigoler avec l'ex-FGAAC, où sont donc partis pantoufler beaucoup d'anciens militants et dirigeants? Mais à la CFDT bien sûr, chez l'une des confédérations qui a fait passer cette loi scélérate, chez "l'ennemi" d'hier, l'anti-catégorielle le plus dur de toutes les confédérations, c'est fort de café non, pour un syndicat purement catégoriel.

Alors, arrête un peu d'aligner des semi-vérités ou même contre-vérités, parce que dans ce que tu écris il y a aussi pas mal de choses à remettre en place.

Les syndicats français sont exactement comme les français les font, toujours à brailler et à critiquer mais jamais à se mouiller quand il y en a besoin, toutes celles et ceux qui ont des responsabilités syndicales (de quelque syndicat qu'il soit) ne le savent malheureusement que trop bien: pour la plupart le syndicat est une sorte "d'assurance", je paye donc je veux être servi sans jamais m'impliquer.

Oui le syndicalisme français est malade, malade du mal français, on aboie beaucoup mais on ne mord jamais, s'agit pas de se faire remarquer...

  • J'adore 7
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vais faire un léger hors sujet mais il faut bien répondre à cette intervention puisque certains semblent l'apprécier et que jean louis à réagit un peu vivement, je ne crois pas que ce soit de l'anti syndicalisme primaire, mais une méconnaissance avant tout de ce qu'est un syndicat, de l'histoire qui a conduit à leur création et du contexte dans lequel ils ont évolués.

Sur les syndycats il y aurait beaucoup a dire, Ils sont censés défendre les salariés mais sont beaucoup trop politisés.Pour rester dans des généralités;

si je prend la phrase : " Ils sont censés défendre les salariés mais sont beaucoup trop politisés" doit on comprendre que l'on ne peux défendre les salariés que si l'on est pas politisé ? Ce serait pour le cas extrèmement réducteur !

pour mieux comprendre pourquoi, à mon avis, il faut au contraire que les syndicats soient "politisés" il faut revenir à la définition du mot politique :

L'étymologie du mot politique vient du grec politikè qui signifie : science des affaires de la Cité. La politique est donc l'organisation de la Cité ou de nos jours l'État.

Nous constatons trois sens pour La Politique :

  • Le sens global Politikos (la civilité), indique la société organisée et développée.
  • Un sens plus précis Plolitea concerne la constitution et donc la structure et le fonctionnement (méthodique, théorique et pratique) d'une communauté, d'une société, d'un groupe social. La politique porte sur les actions, l’équilibre, le développement interne ou externe de cette société, ses rapports internes et ses rapports à d'autres ensembles. La politique est donc principalement ce qui a trait au collectif, à une somme d'individualités et/ou de multiplicités. C'est dans cette optique que les études politiques ou la science politique s'élargissent à tous les domaines d'une société (économie, droit, sociologie, et cetera)
  • Un sens restreint Politikè se réfère à la pratique du pouvoir. C'est-à-dire aux luttes pour le pouvoir et la représentativité du peuple entre des hommes et femmes ou différents partis politiques auxquels ils peuvent appartenir.

La politique n'est donc pas synonyme de parti, ce n'est que dans le troisième sens que l'on se retrouve dans la politique partisane. Pour le reste il me semble légitime que sur les sujets de société qui les concernent les syndicats aient une analyse politique. C'est ne pas en avoir qui serait une preuve de déliquessence. Or pour défendre au mieux "les intérêts matériels et moraux des salariés" il est normal de s'interroger sur les élements qui au quotidien ont un impact sur le travail en lui même et les conditions de son exercice.

il me parait totalement sain d'avoir une analyse critique du système économique qui impose ses conditions aux salariés et de proposer des mesures correctives, c'est l'essence même du syndicalisme. L'action syndicale ne se résume pas à demander simplement plus d'argent, elle vise aussi à la transformation sociale comme l'explique la charte d'amiens qui sert de référence à tous les syndicats actuel. Je ne fait pas plus long, pour plus d'information tapez "syndicalisme" sur le wikipédia et vous aurez tous ce qu'il faut.

- Longtemps la CGT a été le bras du PC, l'ensemble de la direction ayant aussi sa carte au PC. Ce n'est bien entendu pas un gage d'indépendance. Même aujourd'hui si le lien est coupé officiellement, il en reste encore quelque chose.

oui la CGT à été la courroie de transmission du PC entre 1945 et et la fin des années 1990, comme la CFDT à été le laboratoire du PS pour 1981, comme la CFTC est la voix de la tradition chrétienne, comme SUD/Solidaires est l'héritier de la tradition autogestionnaire du mouvement ouvrier. il y a suffisament de syndicat pour que chacun en trouve un au plus proche de sa sensibilité.

- Lors de la création de Sud-Rail la CGT avait bataillée contre l’existence de ce nouveau syndicat avant qu'il finisse par être reconnu.

comme l'a dit Jean Louis tous le monde à bataillé contre, syndicats et direction, de mémoire une soixantaine de procès ( tous gagnés avant dêtre reconnus )

- Malgré ses difficultés a etre reconnu officiellement Sud-Rail n'a pas versé une seule larme contre la loi sur la représentativité qui a permis d'encarter certaines petite OS tel que la FGAAC

totalement faux, la position de SUD/Solidaires à toujours été contre la loi et à la SNCF nous avons cherché au début en intersyndicales Fédérales à toujours faire venir les 3 OS qui n'était plus représentatives ( CFTC, FO et CGC ). la CGT y a fait systématiquement barrage et la CFDT et l'UNSA n'ont rien fait contre en acceptant la position de la CGT en boycottant nos invitations générales pour se rendre aux sélectives de la CGT. Au niveau local, nous pratiquons encore les invitations élargies quand c'est possible. Dans mon secteur nous prenons parfois des militants FO dans notre délégation pour contrebalancer l'ostracisme des autres OS.

Pour la FGAAC il n'y a pas eu à s'en occuper puisqu'elle à choisi de rejoindre, avant les élections de 2009, le syndicat le plus à l'opposé de son action syndicale et pour partie à l'origine de la loi qui conduisait à sa disparition. Un choix d'appareil qui permettait à des permanents de sauver leur place tout en rejoignant une CFDT expurgée de tout ses éléments "politiques" après la crise de 2003.

Il est bon de se rappeler aussi de ces points qui permettent de remettre les choses en place. Les syndicats sont utiles mais les syndicats Français ne m’inspire pas une confiance débordante, trop dogmatiques, pas assez réalistes

"trop dogmatiques" je n'en ai pas l'impression, les dogmes ont été évacués mais les interrogations sur la nécéssaire transformation sociales de la société restent. Les propositions de changement existent et sont mises en débat.

"Pas assez réalistes" il existe des syndicats extrèmement "réalistes" qui ne portent plus aucune utopie et qui sont prêt à satisfaire à toutes les demandes du capitalisme. La blague courante sur la CFDT est la suivante : "quand le patronat imposera le retour à l'esclavage la CFDT négociera sur la longueur et le prix de la chaine"

fin du hors sujet, posez vous toujours les questions qui sortent de la pensée dominante et des préjugés ( voir ma signature par exemple )

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

Je vais faire un léger hors sujet mais il faut bien répondre à cette intervention puisque certains semblent l'apprécier et que jean louis à réagit un peu vivement, je ne crois pas que ce soit de l'anti syndicalisme primaire, mais une méconnaissance avant tout de ce qu'est un syndicat, de l'histoire qui a conduit à leur création et du contexte dans lequel ils ont évolués.

si je prend la phrase : " Ils sont censés défendre les salariés mais sont beaucoup trop politisés" doit on comprendre que l'on ne peux défendre les salariés que si l'on est pas politisé ? Ce serait pour le cas extrèmement réducteur !

pour mieux comprendre pourquoi, à mon avis, il faut au contraire que les syndicats soient "politisés" il faut revenir à la définition du mot politique :

L'étymologie du mot politique vient du grec politikè qui signifie : science des affaires de la Cité. La politique est donc l'organisation de la Cité ou de nos jours l'État.

Nous constatons trois sens pour La Politique :

  • Le sens global Politikos (la civilité), indique la société organisée et développée.
  • Un sens plus précis Plolitea concerne la constitution et donc la structure et le fonctionnement (méthodique, théorique et pratique) d'une communauté, d'une société, d'un groupe social. La politique porte sur les actions, l’équilibre, le développement interne ou externe de cette société, ses rapports internes et ses rapports à d'autres ensembles. La politique est donc principalement ce qui a trait au collectif, à une somme d'individualités et/ou de multiplicités. C'est dans cette optique que les études politiques ou la science politique s'élargissent à tous les domaines d'une société (économie, droit, sociologie, et cetera)
  • Un sens restreint Politikè se réfère à la pratique du pouvoir. C'est-à-dire aux luttes pour le pouvoir et la représentativité du peuple entre des hommes et femmes ou différents partis politiques auxquels ils peuvent appartenir.

La politique n'est donc pas synonyme de parti, ce n'est que dans le troisième sens que l'on se retrouve dans la politique partisane. Pour le reste il me semble légitime que sur les sujets de société qui les concernent les syndicats aient une analyse politique. C'est ne pas en avoir qui serait une preuve de déliquessence. Or pour défendre au mieux "les intérêts matériels et moraux des salariés" il est normal de s'interroger sur les élements qui au quotidien ont un impact sur le travail en lui même et les conditions de son exercice.

il me parait totalement sain d'avoir une analyse critique du système économique qui impose ses conditions aux salariés et de proposer des mesures correctives, c'est l'essence même du syndicalisme. L'action syndicale ne se résume pas à demander simplement plus d'argent, elle vise aussi à la transformation sociale comme l'explique la charte d'amiens qui sert de référence à tous les syndicats actuel. Je ne fait pas plus long, pour plus d'information tapez "syndicalisme" sur le wikipédia et vous aurez tous ce qu'il faut.

oui la CGT à été la courroie de transmission du PC entre 1945 et et la fin des années 1990, comme la CFDT à été le laboratoire du PS pour 1981, comme la CFTC est la voix de la tradition chrétienne, comme SUD/Solidaires est l'héritier de la tradition autogestionnaire du mouvement ouvrier. il y a suffisament de syndicat pour que chacun en trouve un au plus proche de sa sensibilité.

Si après la guerre , c'était tjrs les mêmes qui se bougeaient , normal qu'on les retrouve ....sur les mêmes bancs ...

comme l'a dit Jean Louis tous le monde à bataillé contre, syndicats et direction, de mémoire une soixantaine de procès ( tous gagnés avant dêtre reconnus )

totalement faux, la position de SUD/Solidaires à toujours été contre la loi et à la SNCF nous avons cherché au début en intersyndicales Fédérales à toujours faire venir les 3 OS qui n'était plus représentatives ( CFTC, FO et CGC ). la CGT y a fait systématiquement barrage et la CFDT et l'UNSA n'ont rien fait contre en acceptant la position de la CGT en boycottant nos invitations générales pour se rendre aux sélectives de la CGT. Au niveau local, nous pratiquons encore les invitations élargies quand c'est possible. Dans mon secteur nous prenons parfois des militants FO dans notre délégation pour contrebalancer l'ostracisme des autres OS.

Pour la FGAAC il n'y a pas eu à s'en occuper puisqu'elle à choisi de rejoindre, avant les élections de 2009, le syndicat le plus à l'opposé de son action syndicale et pour partie à l'origine de la loi qui conduisait à sa disparition. Un choix d'appareil qui permettait à des permanents de sauver leur place tout en rejoignant une CFDT expurgée de tout ses éléments "politiques" après la crise de 2003.

"trop dogmatiques" je n'en ai pas l'impression, les dogmes ont été évacués mais les interrogations sur la nécéssaire transformation sociales de la société restent. Les propositions de changement existent et sont mises en débat.

"Pas assez réalistes" il existe des syndicats extrèmement "réalistes" qui ne portent plus aucune utopie et qui sont prêt à satisfaire à toutes les demandes du capitalisme. La blague courante sur la CFDT est la suivante : "quand le patronat imposera le retour à l'esclavage la CFDT négociera sur la longueur et le prix de la chaine"

fin du hors sujet, posez vous toujours les questions qui sortent de la pensée dominante et des préjugés ( voir ma signature par exemple )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je constate que la langue de bois a encore de beaux jours devant elle...

enfin je dis ça...je dis rien...

tu dis cela pour qui ou pour quel texte Dom ?

je sais que j'ai une tendance à écrire beaucoup, mais j'ai pas l'impression de blinder le discours pour noyer le poisson, j'essaye au contraire d'être clair. mais c'est possible que je n'y arrive pas

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

tu dis cela pour qui ou pour quel texte Dom ?

je sais que j'ai une tendance à écrire beaucoup, mais j'ai pas l'impression de blinder le discours pour noyer le poisson, j'essaye au contraire d'être clair. mais c'est possible que je n'y arrive pas

Non , il est remonté comme un coucou breton !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sur les syndycats il y aurait beaucoup a dire, Ils sont censés défendre les salariés mais sont beaucoup trop politisés.Pour rester dans des généralités;

- Longtemps la CGT a été le bras du PC, l'ensemble de la direction ayant aussi sa carte au PC. Ce n'est bien entendu pas un gage d'indépendance. Même aujourd'hui si le lien est coupé officiellement, il en reste encore quelque chose.

- Lors de la création de Sud-Rail la CGT avait bataillée contre l’existence de ce nouveau syndicat avant qu'il finisse par être reconnu.

- Malgré ses difficultés a etre reconnu officiellement Sud-Rail n'a pas versé une seule larme contre la loi sur la représentativité qui a permis d'encarter certaines petite OS tel que la FGAAC

Il est bon de se rappeler aussi de ces points qui permettent de remettre les choses en place. Les syndicats sont utiles mais les syndicats Français ne m’inspire pas une confiance débordante, trop dogmatiques, pas assez réalistes

ViiiiiIIIIIIIInces !!!!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...