Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Réforme du système ferroviaire


Messages recommandés

  • Réponses 2,9k
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Publications qui font réagir

Il ne faut pas croire tout ce que l'on entend... Certains ne sont pas d'accord avec ce chiffre et ce ne sont pas des cheminots : "Le rapport Spinetta évoque un surcoût du travail à la SNCF de 30 

Selon le Larousse, définition du mot fusion: Réunion en un seul groupe de divers éléments distincts Application à la SNCF: c'est passer de 2 à 4 entités. J'ai du rater un truc... Pourtant, j'a

A Nantes, ça roule encore, mais de façon très sporadique, pour les Journées du Patrimoine ainsi que pour des groupes (style pour le COPEF, AFAC...). Voici la motrice 144 de Nantes, vue dimanche dernie

Images publiées

Invité necroshine

SNCF Mobilités et SNCF Réseau seront les deux "filles" de la nouvelle SNCF

Le ministre des Transports avait choisi un centre de maintenance des TGV, TER et trains Corail dans la banlieue Est de Paris pour présenter officiellement son projet de loi de réforme ferroviaire, le 11 octobre 2013. Le texte sera mercredi au conseil des ministres, pour être examiné par le Parlement début 2014. Au Sénat peut-être en premier lieu, plus favorable au système de gouvernance du rail envisagé par le gouvernement dans lequel la SNCF prend le pouvoir.

http://www.mobilicites.com/fr_actualites_sncf-mobilites-et-sncf-reseau-seront-les-deux--filles--de-la-nouvelle-sncf_0_77_2836.html

Modifié par necroshine
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

SNCF Mobilités et SNCF Réseau seront les deux "filles" de la nouvelle SNCF

Le ministre des Transports avait choisi un centre de maintenance des TGV, TER et trains Corail dans la banlieue Est de Paris pour présenter officiellement son projet de loi de réforme ferroviaire, le 11 octobre 2013. Le texte sera mercredi au conseil des ministres, pour être examiné par le Parlement début 2014. Au Sénat peut-être en premier lieu, plus favorable au système de gouvernance du rail envisagé par le gouvernement dans lequel la SNCF prend le pouvoir.

http://www.mobilicites.com/fr_actualites_sncf-mobilites-et-sncf-reseau-seront-les-deux--filles--de-la-nouvelle-sncf_0_77_2836.html

Allons allons ! La SNCF ne prend pas le pouvoir.

Nous marchons désormais cote à cote et dans le même sens.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allons allons ! La SNCF ne prend pas le pouvoir.

Nous marchons désormais cote à cote et dans le même sens.

ouip! une voie métrique à côté d'une LGV! w o u a r f!!! côte à côte en se regardant en chien de fusil!!

Modifié par Rail cassé
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Ce mercredi Jacques Auxiette, Jean Louis Bianco et Jacques Rappoport devraient présenter a Bordeaux la réforme (source interne),

Ce qui m'étonne le plus dans cette affaire, c'est que J.Auxiette, ne cesse de dénigrer cette réforme, il ne cesse de dénigrer la SNCF, et, demande ouvertement a l'état de faire en sorte que les régions se passent de la SNCF...

Que vient il foutre a Bordeaux alors ce mec ???? Il veut se manger de la tomate dans la poire ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce mercredi Jacques Auxiette, Jean Louis Bianco et Jacques Rappoport devraient présenter a Bordeaux la réforme (source interne),

Ce qui m'étonne le plus dans cette affaire, c'est que J.Auxiette, ne cesse de dénigrer cette réforme, il ne cesse de dénigrer la SNCF, et, demande ouvertement a l'état de faire en sorte que les régions se passent de la SNCF...

Que vient il foutre a Bordeaux alors ce mec ???? Il veut se manger de la tomate dans la poire ?

Si j'ai bien compris, le president de l'Association des Regions de France a savoir Jacques Auxiette, est pressenti pour le poste de president du conseil de surveillance c'est a dire le role de pivot entre SNCF Mobilites et SNCF Reseau et qui interviendrait en cas de desaccord entre les 2 parties puisque toutes les decisions devront etre prises a l'unanimite.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La place de la SNCF dans la réforme ferroviaire fait débat Selon certains observateurs, la loi va renforcer le pouvoir de la compagnie ferroviaire.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203062694594-la-place-de-la-sncf-dans-la-reforme-ferroviaire-fait-debat-616938.php

"Ces remarques sont rejetées par les partisans de la réforme. Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports, l'a encore martelé vendredi : cette réforme marque le retour de l'Etat-stratège. "

Le retour de l'Etat-stratège, vu les excellents résultats de l'état "stratège" en général et du ministre des transports en particulier, ça fait un peu peur...

  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Si j'ai bien compris, le president de l'Association des Regions de France a savoir Jacques Auxiette, est pressenti pour le poste de president du conseil de surveillance c'est a dire le role de pivot entre SNCF Mobilites et SNCF Reseau et qui interviendrait en cas de desaccord entre les 2 parties puisque toutes les decisions devront etre prises a l'unanimite.

Merci pour la précision...

En tout cas, une chose est sure, il y a du cumulard dans l'air :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Auxiette

Et surement futur "president du conseil de surveillance"

Comment ils font ces gugusses pour s'investir dans autant de fonctions, de missions.... Ah oui, il ne font rien, ils ont des sbires qui font le travail pour eux....

  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

http://www.20minutes.fr/ledirect/1237403/20131016-reforme-ferroviaire-loi-parlement-apres-elections-municipales

Réforme ferroviaire: la loi au Parlement après les élections municipales

Selon la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, la réforme ferroviaire arrivera au Parlement après les élections municipales de mars 2014.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Présentation du projet de loi portant réforme ferroviaire en Conseil des ministres (Ministère - 16/10/2013)

Frédéric CUVILLIER a présenté, mercredi matin 16 octobre 2013, un projet de loi portant réforme ferroviaire. Le projet de loi a pour objectif de moderniser en profondeur l’organisation du système de transport ferroviaire français dans l’intérêt de ses usagers, de ses salariés ainsi que de l’ensemble de la Nation. Ce projet comporte cinq volets ...

Dossier de presse :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/13186_argu-ref-ferro-nouveau-SP-2.pdf

Communiqué de presse :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/CP_reforme_ferroviaire_-_16-10-2013.pdf

Modifié par Roukmoute
Lisibilité
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai l'impression qu'on nous crée une nouvelle usine à gaz où les services seront encore plus cloisonnés avec encore plus d'intermédiaires.

Alors que la SNCF avait une organisation souple et réactive, on va se retrouver dorénavant avec un monstre de rigidité où personne ne sait vraiment à qui s'adresser...
Et ça c'est juste pour la forme.

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est ce que c'est vraiment la concurrence qui a détruit les emplois au Fret ou plutôt une politique désastreuse de destruction de l'outil au profit de la route?
Quand on voit ce que le privé a repris comme trafics, je me demande...

Sinon le reste de l'article est bon, malheureusement... :sad:

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gréve de ci et de là en Rhône-Alpes, désorganisant un peu la trame régionale TER pour la journée ...

Et en plus, le matériel aida avec une demande de secours entre Avignon et Saint Rambert d Albon cette fin d après midi :p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://aubin.blogs.nouvelobs.com/apps/m/archive/2013/10/16/statut-des-cheminots-une-page-est-tournee-509818.html

Statut des cheminots : une page est tournée

Il n'a pas tort dans ses propos...Merci pour le lien railailail.

plus généralement on s’aperçoit qu'en 25 ans environ ,le patronat ,avec la mondialisation ,les transferts de technique ,l'organisation mondiale du commerce , le propagande entourant l'ensemble,la delocalisation et la création du chômage dans les pays avancés socialement a réussit a faire croire a ceux qui travaillent que la seule solution pour avoir un peu de boulot et d'argent ,c'est de renoncer a tout ce qui avait gagné par l'action revendicative depuis le 19 emme siècle..et ça marche..."merci not' bon maitre!"

Modifié par jackv
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Est ce que c'est vraiment la concurrence qui a détruit les emplois au Fret ou plutôt une politique désastreuse de destruction de l'outil au profit de la route?

Quand on voit ce que le privé a repris comme trafics, je me demande...

Sinon le reste de l'article est bon, malheureusement... :sad:

C'est un tout malheureusement :

- SNCF (décisionnaires) avec des "réformes (??)". L'execution qui pensait que jamais les chargeurs n'iraient voire ailleurs...

- Etat : gouvernements qui ne nous aimaient pas et qui ne se sont pas génés pour nous torpiller, liberalisation sans cadres..

- Concurrence, qui grace aux torpilles du gouvernement ont pu s'installer rapidement.

- Etat de la France : désindustrialisation...

4 bonne raisons déja, et je suis sur que nous pouvons en trouver d'autres....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine
Les régions refusent de prendre le train de la réforme ferroviaire

L’ARF estime que la réforme ferroviaire adoptée le 16 octobre en Conseil des ministres butte sur la reconnaissance du rôle des régions, tandis que quinze vice-présidents de région ont déclaré que ce projet n’était « pas à la hauteur des défis à relever », notamment concernant le désendettement du système ferroviaire français.

La suite : http://www.lagazettedescommunes.com/202650/les-regions-refusent-de-prendre-le-train-de-la-reforme-ferroviaire/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la réforme est officiellement entrée en phase de négociation.

Les textes sont disponibles ainsi que de nombreux tracts syndicaux pertinents.

La seule réforme courageuse à faire est hélas passée à la trappe: la dette, la dette, la dette, la dette due aux investissements décidés mais non payés par l'Etat.

Je regrette que le texte présenté soit plus dur que la réforme Juppé de 1995 où, au moins l'UMP, acceptait de partager l'effort sur la dette ridicule de l'époque: à chaque Euro remboursé par SNCF, l'Etat apporté un Euro.

Ici, rien, que dalle, mais tout sur la productivité des cheminots.

Lamentable de la part des socialistes.

Il faudra s'en souvenir aux prochaines élections car hélas, Juppé de 1995 était plus sympathique qu'Ayrault (et cela me peine de faire cette constations).

Un seul motif de grève, surtout après Brétigny qui a démontré les limites d'un organisation à 2 EPIC (alors à 3 !):

la dette, la dette, la dette, la dette.

Modifié par 2D2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×
×
  • Créer...