Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Le FRET ferroviaire se porte bien !


Messages recommandés

Il y a 3 heures, Carmillon a dit :

Oh pas la peine de le prendre sur ce ton là.

 

Colas, ETMF, Ferrotract etc appliquent les règles sociales du BTP pour leurs salariés du rail alors qu’ils ont bel et bien leur certificat de sécurité pour du transport commercial sur le RFN.

Et la compagnie aux 27000 rouge à trèfles applique la CCN mais pour certains de ses CRL elles les attribue comme sédentaires. J’étais sous le choc quand on me l’a appris. 

il n'y pas de ton particulier à ma  question....

mais reconnaissons que c 'est tellement mieux de dire les choses.

sinon faut rien dire du tout ça évite les interprétations ;)

au moins là c 'est clair. :)

et pour le coup c 'est affligeant....que des EF pratiquent ainsi. (bien que je me dise que si elles le font, c'est sans doute légal...si tel n'est pas le cas c 'est à leurs salariés de se prendre la main et d'intenter des actions).

Si effectivement ça ne bouge pas c'est que quelque part ça convient à une grande majorité de ces salariés(?)

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans avant-garde faisant sienne la lutte de classes, les salariés n'ont pas d'autre boussole que le modèle bourgeois et la résignation sociale en rêvant d'un monde meilleur dans l'au-delà. Finalement, c'est probablement une bonne attitude.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à l’instant, zorba a dit :

Sans avant-garde faisant sienne la lutte de classes, les salariés n'ont pas d'autre boussole que le modèle bourgeois et la résignation sociale en rêvant d'un monde meilleur dans l'au-delà. Finalement, c'est probablement une bonne attitude.

Alors ça c 'est une réponse...de haute volée. :)

Après on a les boussoles que l'on se choisit.....et si bien sur les boussoles sont en permanence affolées ou désorientés aucun risque d'aller à bon port.

il suffit de voir ce qui se passe au niveau des syndicats depuis des années et de la haute considération qu'en ont les salariés, après que leurs mentors se soient complétement coupés des revendications de la base.

Bref sujet brulant....

  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'histoire a montré que les patrons ont toujours satisfait les revendications de leurs salariés avant même qu'ils se soient exprimés et que les perturbateurs syndicalistes, fort heureusement minoritaires et démagogiques,  étaient tous coupés de leur base au seul intérêt de leurs avantages personnels. Tout particulièrement dans les entreprises des chemins de fer.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 22 minutes, zorba a dit :

L'histoire a montré que les patrons ont toujours satisfait les revendications de leurs salariés avant même qu'ils se soient exprimés et que les perturbateurs syndicalistes, fort heureusement minoritaires et démagogiques,  étaient tous coupés de leur base au seul intérêt de leurs avantages personnels. Tout particulièrement dans les entreprises des chemins de fer.

Non mais ça c'est de la rhétorique à deux balles....excuse moi du peu.

et ne me prends pas pour un ignorant fraichement né.

ce que je voulais juste te dire c'est que vu l'état de déliquescence actuel du monde syndical, les patrons ne vont évidemment pas se gêner...

Bref fin pour moi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 19 heures, Mak a dit :

 


« Garde-toi plus de tes amis que de tes ennemis. »

Merci de t'être battus pour nous ! Mais mes potes qui se retrouvent au chômage, grâce à votre combat douteux, ne te disent pas merci !

Et par ailleurs, au lieu de vous battre pour que d'autres cheminots non SNCF se retrouvent au chômage, tu crois pas que vous pourriez pas vous battre contre la concurrence déloyale routière, notre ennemi commun ?

Evidemment, il faut plus de courage pour ce combat là, lorsqu'on a un" patron" qui ne jure que par GEODIS et Oui Oui CARS !

On peut en lire des conneries sur le sujet mais alors là, mettre l'échec des EF privées dans le fret sur le compte de salariés qui défendent leur droit. Il fallait osé! 

Heureusement que le ridicule ne tue pas...

  • J'aime 2
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, capelanbrest a dit :

Non mais ça c'est de la rhétorique à deux balles....excuse moi du peu.

et ne me prends pas pour un ignorant fraichement né.

ce que je voulais juste te dire c'est que vu l'état de déliquescence actuel du monde syndical, les patrons ne vont évidemment pas se gêner...

Bref fin pour moi.

 

tout a fait et ce que l'on lit au dessus ne fait que renforcé cette situation

 

Il y a 2 heures, zorba a dit :

Sans avant-garde faisant sienne la lutte de classes, les salariés n'ont pas d'autre boussole que le modèle bourgeois et la résignation sociale en rêvant d'un monde meilleur dans l'au-delà. Finalement, c'est probablement une bonne attitude.

 

Il y a 2 heures, zorba a dit :

L'histoire a montré que les patrons ont toujours satisfait les revendications de leurs salariés avant même qu'ils se soient exprimés et que les perturbateurs syndicalistes, fort heureusement minoritaires et démagogiques,  étaient tous coupés de leur base au seul intérêt de leurs avantages personnels. Tout particulièrement dans les entreprises des chemins de fer.

 

  pour la forme...tu as le discours que l'on entendait que je tenais dans les années 60/70 as tu remarqué que beaucoup de chose ont changé depuis cette date ?..meme la manière de réfléchir, d'avoir de l'info  des français..

ce discours et les pratiques syndicales sur la lancée et parce que les patrons étaient les memes que dans les années 60/70  a tenu jusqu'au debut des années 90...regarde après le bilans de ce syndicalisme figé ....

avec  ce syndicalisme figé résultat ; depuis plus de 15 ans aucune avancée ... aucun coup d'arrêt de ce qui est négatif  a par quelque miettes locales(pour faire tomber la pression) qui seront reprises rapidement. aucune action véritablement de masse avec une unité qui peut faire changer le résultat.. des sympathisants qui se désolidarisent qui sont fatigués des coups pour rien.... Nous avons perdu l'opinion publique qui est pourtant un des plus fort levier... le nombre de syndiqués et les moyens s'effondrent .. ne restent qu'un noyaux de militants qui se réduit mais qui tourne en rond sur lui meme .. qui n'est pas foutu de ce rendre compte qu'il va dans le mur et qu'ils devaient se remettre en question et qui ne voit ne veut pas voir la "deconnexion" .. sur le terrain vois tu encore du monde dans les reunions , syndicales autres que quelques mordus ou parce qu'il y a l'apéro? vois tu encore des tournées syndicales( sur le terrain et dans les bureaux) pour rester au plus prêt des cheminots de tous les niveaux ? vois tu des idées nouvelle émerger ? par contre des que l'on parle syndicats, on voit  les personnes aux alentours qui se dépêchent d'être occupé ailleurs.. bien sur il existe qq exceptions qq lieux qui ou le syndicalisme fonctionne tant bien que mal... mais ce n'est pas la règle actuelle..c'est un peu l'arbre qui cache la foret..

 il faudrait peut être ouvrir les yeux le modèle du 20eme siècle n'attire plus et de ce fait est devenu inefficace  ,si le syndicalisme a raison sur le fond sa forme  n'est plus adapté (sauf pour certain vieux machins qui ne savent pas évoluer) a la situation actuelle et à la majorité des personnes dans l'entreprise et a l'extérieur.. et comme bien souvent on continue en amplifiant ce qui fait du tord ce qui a conduit au résultat actuel..dur.. dur de se remettre en cause car cela nécessite parfois de laisser sa place.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, Carmillon a dit :

Oh pas la peine de le prendre sur ce ton là.

 

Colas, ETMF, Ferrotract etc appliquent les règles sociales du BTP pour leurs salariés du rail alors qu’ils ont bel et bien leur certificat de sécurité pour du transport commercial sur le RFN.

Et la compagnie aux 27000 rouge à trèfles applique la CCN mais pour certains de ses CRL elles les attribue comme sédentaires. J’étais sous le choc quand on me l’a appris. 

Sous le choc de quoi? le nouvel accord de branche est malheureusement très clair! Quand tu fais de la "navette", tu n'es plus considéré comme roulant! et c'est tout simplement pompé sur la grande maison! Donc on peut en être désolé, mais il fallait se bouger le fion quand ils le pouvaient encore lors des grandes manifestations, maintenant ils n'ont plus que leur yeux pour pleurer!

Pour toutes les petites boites: c'est du dumping social au sein du dumping social: ces boites se positionnent sur des appels d'offres avec la convention collective du BTP quand les autres sont sous celle du ferroviaire! Mais Colas se retrouve dans une position assez délicate puisqu'ils ont adhéré à l'UTP dont l'une des conditions d'adhésion est... de bosser sous convention collective de ferroviaire! Oups! Aux dernières nouvelles les IRP avaient un mal fou à la faire appliquer en lieu et place de celle du BTP!

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, Carmillon a dit :

Colas, ETMF, Ferrotract etc appliquent les règles sociales du BTP pour leurs salariés du rail alors qu’ils ont bel et bien leur certificat de sécurité pour du transport commercial sur le RFN.

Rien de choquant a ça, ces EF sont positionnées sur les travaux, qui impliquent souvent des déplacements a la semaine, ce que ne permet pas la convention fret. Et entre nous, la convention BTP est vachement plus généreuse sur les diverses compensations....

Leur certificat de sécurité leur permet, avant de faire du fret, de faire du pilotage, du pamage ou de la conduite autonome sur chantier.

Pour rappel feu Combiwest était sous la convention du transport routier....

Modifié par zobos
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Luz² a dit :

Sous le choc de quoi? le nouvel accord de branche est malheureusement très clair! Quand tu fais de la "navette", tu n'es plus considéré comme roulant! et c'est tout simplement pompé sur la grande maison! Donc on peut en être désolé, mais il fallait se bouger le fion quand ils le pouvaient encore lors des grandes manifestations, maintenant ils n'ont plus que leur yeux pour pleurer!

Pour toutes les petites boites: c'est du dumping social au sein du dumping social: ces boites se positionnent sur des appels d'offres avec la convention collective du BTP quand les autres sont sous celle du ferroviaire! Mais Colas se retrouve dans une position assez délicate puisqu'ils ont adhéré à l'UTP dont l'une des conditions d'adhésion est... de bosser sous convention collective de ferroviaire! Oups! Aux dernières nouvelles les IRP avaient un mal fou à la faire appliquer en lieu et place de celle du BTP!

Oui, enfin faire de la navette quand tu es parti à la semaine c'est bof comme définition. 

Je parle bien entendu des divers CRL de la boite à trèfles qui sont positionnés sur les différents RVB de l'hexagone. 

 

Il y a 2 heures, zobos a dit :

Rien de choquant a ça, ces EF sont positionnées sur les travaux, qui impliquent souvent des déplacements a la semaine, ce que ne permet pas la convention fret. Et entre nous, la convention BTP est vachement plus généreuse sur les diverses compensations....

Leur certificat de sécurité leur permet, avant de faire du fret, de faire du pilotage, du pamage ou de la conduite autonome sur chantier.

Pour rappel feu Combiwest était sous la convention du transport routier....

C'est ton point de vue pour les compensations généreuses. 100 balles net d'impôts pour manger et dormir chaque jour de la semaine je ne trouve pas ça généreux mais c'est ton point de vue.

Combiwest avec leur convention routière etc on a vu où ça menait. Elle a duré 3 ans leur aventure en autonome. Comme quoi appliquer les pires conventions n'est pas gage de pérennité dans ce domaine si dès le commencement l'équipe est inexpérimentée et non qualifiée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 1 minute, Carmillon a dit :

 

C'est ton point de vue pour les compensations généreuses. 100 balles net d'impôts pour manger et dormir chaque jour de la semaine je ne trouve pas ça généreux mais c'est ton point de vue.

 

 Faut voir un peu plus loin que l'igd.... J'ai testé les deux conventions et y'en a quand même une qui te traite mieux que l'autre...

Dans le fret le patron peut faire a peu près ce qu'il veut de toi, et il s'en privera pas; dans celle du btp c'est beaucoup plus cadré.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 26 minutes, zobos a dit :

 Faut voir un peu plus loin que l'igd.... J'ai testé les deux conventions et y'en a quand même une qui te traite mieux que l'autre...

Dans le fret le patron peut faire a peu près ce qu'il veut de toi, et il s'en privera pas; dans celle du btp c'est beaucoup plus cadré.

A mon très humble avis tu as du bosser dans de drôles d'EF, et la nouvelle CCN est quand même relativement cadrée...

Maintenant c'est 7h de conduite de nuit, 117 RP,  28 CA... Quid des EF qui veulent la convention la moins appropriée à leurs ADC ? Ah oui c'est vrai,  de la voiture avec péages VINCI à gogo, 4 RHR consécutifs ... 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un rapport qui ne dit rien sur ce qui va passer dans six mois mais fait des plans pour dans vingt ans et plus. Ils sont forts les auteurs de rapport qui ne servira qu'à refaire un autre rapport dans deux ou trois ans. Il serait utile et honnête de dire au public combien ce rapport fait de pages et combien il a coûté et ramener toutes ces dépenses aux nombres de personnes ayant émargé.

Et ainsi instruit, se placer dans la prochaine équipe, "team" sera plus adapté à l'époque de "choose France" et "France is back" pour produit un "report" portant sur les projets de 2037 à 2067, autant voir loin et faire durer les projets.

 

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, zorba a dit :

Un rapport qui ne dit rien sur ce qui va passer dans six mois mais fait des plans pour dans vingt ans et plus. Ils sont forts les auteurs de rapport qui ne servira qu'à refaire un autre rapport dans deux ou trois ans. Il serait utile et honnête de dire au public combien ce rapport fait de pages et combien il a coûté et ramener toutes ces dépenses aux nombres de personnes ayant émargé.

Et ainsi instruit, se placer dans la prochaine équipe, "team" sera plus adapté à l'époque de "choose France" et "France is back" pour produit un "report" portant sur les projets de 2037 à 2067, autant voir loin et faire durer les projets.

 

il est clair que ce rapport pourrait comme d'autres finir au classement vertical....

il sert aussi à préparer les têtes...comme les autres.

Bref .....pas de révolution à attendre...puisqu'au final rien n'est acté ça n'est qu'un rapport qui occuper la PQR lorsqu'elle sera en mal d'article.

Sans doute également un peu de contenu en vue des prochaines régionales, dans certaines régions sensibles à la question des DSP.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans le cadre de la transparence, Mme Borne pourrait faire connaître au public le nombre de pages du rapport, les noms des membres de la commission ainsi que les salaires, frais et indemnités ayant été payés pour le rédiger. Ce serait un bon moyen d'accroître la confiance et de montrer que le changement est en marche. À moins que cela continue comme avant.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 02/02/2018 à 10:09, zorba a dit :

Dans le cadre de la transparence, Mme Borne pourrait faire connaître au public le nombre de pages du rapport, les noms des membres de la commission ainsi que les salaires, frais et indemnités ayant été payés pour le rédiger. Ce serait un bon moyen d'accroître la confiance et de montrer que le changement est en marche. À moins que cela continue comme avant.

En même temps soyons sérieux....allez le public disons qu'à 70/80% il se fout de toute cette problématique ferroviaire....

seuls les péri-urbains et les urbains des grosses métropoles s'en préoccupent, surtout pour savoir si leur banlieue sera à l'heure dans les mois à venir...et ne sera pas supprimer de la grille.

Les gens se préoccupent d'avantage de constater que les péages sur l'autoroute augmente, que le contrôle technique se durcit ou que le carburant monte...

C'est sans doute dommage mais dans la vraie vie c 'est ainsi....nous on se fait juste plaisir entre nous en faisant des supputations sur ce fameux rapport, ou sur le fret.....

Mme Michu et Mr René ils s'en tamponnent....alors de la à mesurer les coûts du rapport ou qui compose la commission..... ;) c'est vraiment pas leur soucis et ceux que je viens de te citer représentent des millions de gens. c'est triste pour la cause qui nous intéresse mais c'est la vraie vie...

 

  • J'aime 2
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le ‎01‎/‎02‎/‎2018 à 10:36, yienyien89 a dit :

On peut en lire des conneries sur le sujet mais alors là, mettre l'échec des EF privées dans le fret sur le compte de salariés qui défendent leur droit. Il fallait osé! 

Heureusement que le ridicule ne tue pas...

Ce n'est pas exactement ce que j'ai dis.

Aux médiocres performances du fret ferroviaire français il y a de multiples facteurs, avoir renchéri un peu plus le coût du travail en s'alignant sur la SNCF, n'a pas arrangé les choses, même si ce n'est évidemment pas la seule cause...

Voilà ce que dit la Cour des Comptes :

"Cette réforme, destinée à harmoniser les conditions de la concurrence entre tous les
opérateurs concernés, a en fait alourdi l’organisation du travail pour les opérateurs ferroviaires
privés.

Ces dispositions risquent donc d’aggraver encore les difficultés de tous les opérateurs
de fret ferroviaire, en particulier par rapport à la concurrence routière."

 

Modifié par Mak
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 02/02/2018 à 10:09, zorba a dit :

Dans le cadre de la transparence, Mme Borne pourrait faire connaître au public le nombre de pages du rapport, les noms des membres de la commission ainsi que les salaires, frais et indemnités ayant été payés pour le rédiger. Ce serait un bon moyen d'accroître la confiance et de montrer que le changement est en marche. À moins que cela continue comme avant.

il n'est pas interdit de chercher soi même..plutôt que d'attendre tout des autres.....ce rapport est en accés...

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Mak a dit :

Ce n'est pas exactement ce que j'ai dis.

Aux médiocres performances du fret ferroviaire français il y a de multiples facteurs, avoir renchéri un peu plus le coût du travail en s'alignant sur la SNCF, n'a pas arrangé les choses, même si ce n'est évidemment pas la seule cause...

Voilà ce que dit la Cour des Comptes :

"Cette réforme, destinée à harmoniser les conditions de la concurrence entre tous les
opérateurs concernés, a en fait alourdi l’organisation du travail pour les opérateurs ferroviaires
privés.

Ces dispositions risquent donc d’aggraver encore les difficultés de tous les opérateurs
de fret ferroviaire, en particulier par rapport à la concurrence routière."

 

On croirait entendre nos patrons! Je peux te dire qu'en pratique les conditions des travail se sont plus dégradés qu'autre chose! A part le nombre de RP en plus qui en retour peuvent sauter du jour au lendemain (avant non), des conducteurs qui passent sédentaire (évoqué plus haut avec carmillon) etc etc... Bref côté patron on veut nous faire croire que ça entrave la production mais en réalité ils sont gagnant!

Et il suffirait de revoir le schémas de production dans les EF privé aussi: qu'on m'explique en quoi c'est productif de laisser les CDL 30 heures en RHR entre 2 trains?! 

ex sur Valenton: pendant qu'un CDL Fret découche une quinzaine d'heure avec un prix de chambre à 34€, celui de vfli y reste 2 fois plus longtemps avec 2 nuités à 52€ chacune soir 70€ de plus! Et après on va dire que les cdl fret coûtent plus cher?! il faut voir plus loin que les temps de travail et les salaires!

  • J'aime 1
  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 11 heures, Mak a dit :

"Cette réforme, destinée à harmoniser les conditions de la concurrence entre tous les
opérateurs concernés, a en fait alourdi l’organisation du travail pour les opérateurs ferroviaires
privés.

C'est même une catastrophe...pas sur le plan des conditions de vies car on y est gagnant ( quoique j'ai pas l'impression de travailler beaucoup moins qu'avant ) mais sur le plan économique oui! 

 

Il y a 6 heures, Luz² a dit :

Et il suffirait de revoir le schémas de production dans les EF privé aussi: qu'on m'explique en quoi c'est productif de laisser les CDL 30 heures en RHR entre 2 trains?! 

Les rhr de 30h c'est quand même rare ... maintenant des fois tu n'as pas le choix car trop peu de traffic sur le lieu donc pas de rame à reprendre avant maintenant je te l'as fait à l'envers tu fais rentrer le type  en voyageur après ses 9h de rhr et tu en fais descendre un idem en voyageur qui tirera le train apres ses 9h de rhr: au final frais d'hébergement identiques+ le coût des transports en commun ou voiture de service+ 2js à payer pour des trajet comme voyageur....quon m'explique en quoi c'est productif?????....rajoute à ça les différences qu'il y a dans les métiers et donc dans l'organisation du travail au Fret et chez vfli et les autres...dans tout les cas de figures ton Fret coûtera plus en frais de fonctionnement que le vfli...et il y a d'autre exemples

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • katamiaw changed the title to Le FRET ferroviaire se porte bien !

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...