Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Grève reconductible le 11 juin contre la réforme


Messages recommandés

Le grand jeu des Tv pour demain : trouver la pauvre victime lycéenne du conflit cheminot.

Il trouveront bien un gars qui a autant envie d'y aller que de se pendre pour venir pleurer sur le fait que par la faute des nantis, sa vie est ruinée.

  • J'adore 7
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 1,2k
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Publications qui font réagir

Merci, cela prouve que tu as bien appris ta leçon, tu mérites 10 sur 10 en colportage de ragots.

Sinon, un petit article de 2010, lors des grèves sur les retraites: Ce n'est pas,les girouettes qui changent de sens.... C'est juste le vent....

Salut, les dernières nouvelles de Toulouse: les 19 agents "élus" par la direction régionale pour porter le chapeau suite aux dernières grèves ont tous été entendus par leurs DET respectifs. 4 agents

Images publiées

http://www.monde-diplomatique.fr/2003/09/BALBASTRE/10459

Heureusement on a Le Monde Diplomatique , qui te fait pleurer parfois, mais te remonte le moral sur la presse.
Un article de 2003.

« A trois reprises au moins (les 13, 14 et 16 mai), les téléspectateurs du service public purent s’émouvoir des infortunes d’une start-up parisienne, assurément très représentative du salariat français. A l’opposé, la « France des grévistes », dépeinte comme celle des « ronds-de-cuir » et des « assistés », était symbolisée par Marseille. « Il faut dire que les services publics et parapublics y tiennent une très grande place et que la ville compte de nombreux retraités, chômeurs et RMistes », soulignait Patrick Poivre d’Arvor sur TF1 (4 juin). »

Modifié par Peppercorn Class
  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.monde-diplomatique.fr/2003/09/BALBASTRE/10459

Heureusement on a Le Monde Diplomatique , qui te fait pleurer parfois, mais te remonte le moral sur la presse.

Un article de 2003.

« A trois reprises au moins (les 13, 14 et 16 mai), les téléspectateurs du service public purent s’émouvoir des infortunes d’une start-up parisienne, assurément très représentative du salariat français. A l’opposé, la « France des grévistes », dépeinte comme celle des « ronds-de-cuir » et des « assistés », était symbolisée par Marseille. « Il faut dire que les services publics et parapublics y tiennent une très grande place et que la ville compte de nombreux retraités, chômeurs et RMistes », soulignait Patrick Poivre d’Arvor sur TF1 (4 juin). »

très bons articles malheureusement trop vrais

extraits

Samedi 14 juin 2014

"’un hebdomadaire qui n’aime les mouvements sociaux que lorsqu’ils sont impulsés par des patrons ; « Quelle galère ! » et « Ça suffit ! » titre à deux jours d’intervalle un quotidien populaire"...

septembre 2003

Le soir de la journée nationale d’action du 10 juin contre la réforme des retraites, TF1 consacra 3 minutes 47 secondes aux grévistes et manifestants contre 14 minutes 5 secondes à ceux qui les dénonçaient. Même équilibre sur France 2 : le journal télévisé de 20 heures du 14 mai avait octroyé 1 minute et demie à la parole des protestataires contre 8 minutes 50 secondes aux gênes occasionnées par les grèves. A trois reprises au moins (les 13, 14 et 16 mai), les téléspectateurs du service public purent s’émouvoir des infortunes d’une start-up parisienne, assurément très représentative du salariat français.........

la presse agitait les résultats comme preuve du soutien populaire à un plan de réduction des « avantages acquis », fût-il différent dans le détail du projet gouvernemental. Et, entre deux annonces d’un « essoufflement » du mouvement, les journalistes se déchaînèrent contre ces grévistes « convulsionnaires » accusés de « bloquer l’économie à un moment où ça ne va pas fort pour mieux défendre des revendications simplistes et ultracorporatistes ». Les grévistes étaient à nouveau « à la fête »...

etc...pas de doute sur les médias..

Modifié par jackv
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'union mondiale n'a pas de structure politique. C'est l'ensemble des pays qui commercent sous la houlette de Washington. Et c'est dans cette union que l'Union européenne patauge sous l'influence des multinationales. Leur devise : diviser pour mieux régner.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'union mondiale n'a pas de structure politique. C'est l'ensemble des pays qui commercent sous la houlette de Washington. Et c'est dans cette union que l'Union européenne patauge sous l'influence des multinationales. Leur devise : diviser pour mieux régner.

oui enfin quoi d'étonnant...ça a toujours été la devise des patrons depuis la nuit des temps non ?

:Smiley_39: :Smiley_39: :Smiley_39:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- 82% des français sont pour la réforme du système férroviaire (Ifop),

- 81% ne comprennent pas cette grève (Europe 1),

- 69% pensent que la mise en concurrence (des TER) est une bonne chose (Ipsos),

- Au sein de la SNCF, vendredi il y avait 17% de grévistes (SNCF).

Je fais partie de ces français qui ne comprennent pas comment, dans un pays libre et démocratique, une minorité de personnes peut perturber le fonctionnement du pays, agir contre l'intéret général et contre l'avis des français.

Ce n'est pas la justification maxiste lénniste qui me convaincra. Ces clichés sur l'entreprise datent de la révolution rouge de 1917 et montrent une certaine incompétence et méconnaissance des entreprises et de l'économie. C'est un discours teinté d'accents pro soviétique et anti américain de base, un véritable anachronisme du siècle dernier.

C'est aussi un prétexte pour ne pas parler des intérets et privilèges de caste qui sont derrière tout cela. C'est la même chose dans l'aérien : les pilotes d'Air France sont les mieux payés, pourtant ce sont ceux qui font le plus souvent grève. Le fond du problème c'est la cupidité de l'homme : qu'il soit cheminot, pilote, salarié ou chef d'entreprise, ce n'est jamais suffisant pour l'homme cupide.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette semaine, les médias accentuent les attaques contre les Cheminots, reprenant les poncifs "privilégiés, avec des rémunérations supérieures à la moyenne nationale, trains gratuits à vie, emploi à vie, comité d'entreprise en or..."

Des débats hostiles de plus en plus virulents "soutenez vous encore les grévistes" "ne doit-on pas renforcer de manière significative le droit de grève avec l'instauration d'un véritable service minimum"...

Bref, cette semaine où le débat autour de ce projet débute, la masse média aux ordres de la direction de la SNCF et du gouvernement vont se montrer encore plus infects.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- 82% des français sont pour la réforme du système férroviaire (Ifop),

- 81% ne comprennent pas cette grève (Europe 1),

- 69% pensent que la mise en concurrence (des TER) est une bonne chose (Ipsos),

- Au sein de la SNCF, vendredi il y avait 17% de grévistes (SNCF).

Je fais partie de ces français qui ne comprennent pas comment, dans un pays libre et démocratique, une minorité de personnes peut perturber le fonctionnement du pays, agir contre l'intéret général et contre l'avis des français.

Ce n'est pas la justification maxiste lénniste qui me convaincra. Ces clichés sur l'entreprise datent de la révolution rouge de 1917 et montrent une certaine incompétence et méconnaissance des entreprises et de l'économie. C'est un discours teinté d'accents pro soviétique et anti américain de base, un véritable anachronisme du siècle dernier.

C'est aussi un prétexte pour ne pas parler des intérets et privilèges de caste qui sont derrière tout cela. C'est la même chose dans l'aérien : les pilotes d'Air France sont les mieux payés, pourtant ce sont ceux qui font le plus souvent grève. Le fond du problème c'est la cupidité de l'homme : qu'il soit cheminot, pilote, salarié ou chef d'entreprise, ce n'est jamais suffisant pour l'homme cupide.

Si tu prends le temps de lire les pages de ce post et plus globalement le dossier de réforme, tu comprendras que les Cheminots en grève agissent pour le service public.

Es-tu prêt à emprunter des rames hyper bondées avec des agents qui n'auront pas bénéficié du temps de repos nécessaire quitte à remettre en cause la sécurité des voyageurs ?

Serai-tu partisan d'une privatisation qui apporterait moins de trains en région, en île de France, et surtout une augmentation sensible des tarifs (EDF, GDF, Orange, les sociétés d'autoroutes, les compagnies d'eau...) ?

  • J'adore 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- 82% des français sont pour la réforme du système férroviaire (Ifop),

- 81% ne comprennent pas cette grève (Europe 1),

- 69% pensent que la mise en concurrence (des TER) est une bonne chose (Ipsos),

- Au sein de la SNCF, vendredi il y avait 17% de grévistes (SNCF).

Je fais partie de ces français qui ne comprennent pas comment, dans un pays libre et démocratique, une minorité de personnes peut perturber le fonctionnement du pays, agir contre l'intéret général et contre l'avis des français.

Ce n'est pas la justification maxiste lénniste qui me convaincra. Ces clichés sur l'entreprise datent de la révolution rouge de 1917 et montrent une certaine incompétence et méconnaissance des entreprises et de l'économie. C'est un discours teinté d'accents pro soviétique et anti américain de base, un véritable anachronisme du siècle dernier.

C'est aussi un prétexte pour ne pas parler des intérets et privilèges de caste qui sont derrière tout cela. C'est la même chose dans l'aérien : les pilotes d'Air France sont les mieux payés, pourtant ce sont ceux qui font le plus souvent grève. Le fond du problème c'est la cupidité de l'homme : qu'il soit cheminot, pilote, salarié ou chef d'entreprise, ce n'est jamais suffisant pour l'homme cupide.

. La majorité n'a pas forcément raison mais c'est les plus nombreux. Arrêtes, tu vas bientôt nous faire rire.

  • J'adore 6
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- 82% des français sont pour la réforme du système férroviaire (Ifop),

- 81% ne comprennent pas cette grève (Europe 1),

- 69% pensent que la mise en concurrence (des TER) est une bonne chose (Ipsos),

- Au sein de la SNCF, vendredi il y avait 17% de grévistes (SNCF).

Je fais partie de ces français qui ne comprennent pas comment, dans un pays libre et démocratique, une minorité de personnes peut perturber le fonctionnement du pays, agir contre l'intéret général et contre l'avis des français.

Ce n'est pas la justification maxiste lénniste qui me convaincra. Ces clichés sur l'entreprise datent de la révolution rouge de 1917 et montrent une certaine incompétence et méconnaissance des entreprises et de l'économie. C'est un discours teinté d'accents pro soviétique et anti américain de base, un véritable anachronisme du siècle dernier.

C'est aussi un prétexte pour ne pas parler des intérets et privilèges de caste qui sont derrière tout cela. C'est la même chose dans l'aérien : les pilotes d'Air France sont les mieux payés, pourtant ce sont ceux qui font le plus souvent grève. Le fond du problème c'est la cupidité de l'homme : qu'il soit cheminot, pilote, salarié ou chef d'entreprise, ce n'est jamais suffisant pour l'homme cupide.

Tiens, pour un nouveau membre, vous allez vite vous faire remarquer ici avec de tels propos !

Seriez-vous un membre de la direction ou du pouvoir en cours qui oseriez nous faire la morale ?

:Smiley_08:

  • J'adore 5
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu prends le temps de lire les pages de ce post et plus globalement le dossier de réforme, tu comprendras que les Cheminots en grève agissent pour le service public.

Es-tu prêt à emprunter des rames hyper bondées avec des agents qui n'auront pas bénéficié du temps de repos nécessaire quitte à remettre en cause la sécurité des voyageurs ?

Serai-tu partisan d'une privatisation qui apporterait moins de trains en région, en île de France, et surtout une augmentation sensible des tarifs (EDF, GDF, Orange, les sociétés d'autoroutes, les compagnies d'eau...) ?

J'ai commencé la lecture des posts et je continuerai à le faire, car comme je l'ai dis je fais partie de ceux qui ne comprennent pas d'où ma venue ici.

Pour répondre à tes questions, la réponse est oui aux deux :

- La cour des comptes a publié un rapport qui note un nombre d'heures travaillées par jour inférieur à celles des autres entreprises ferroviaires européennes. Donc je ne trouverai pas anormal que les agents travaillent un peu plus. Quand aux rames hyper bondées, quand je vais à Paris c'est déjà le cas.

- La privatisation n'est pas un fin en soit. Son objectif est l'ouverture à la concurrence. La concurrence donne un grand pouvoir à l'usager : celui de comparer et choisir librement. Elle signifie également une baisse des prix et une innovation des services. Comment être contre ? Quand je prends l'avion je compare et je choisis. J'aimerai pouvoir faire la même chose pour les trains c'est normal non ?

Modifié par Corsaire911
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai commencé la lecture des posts et je continuerai à le faire, car comme je l'ai dis je fais partie de ceux qui ne comprennent pas d'où ma venue ici.

Pour répondre à tes questions, la réponse est oui aux deux :

- La cour des comptes a publié un rapport qui note un nombre d'heures travaillées par jour inférieur à celles des autres entreprises ferroviaires européennes. Donc je ne trouverai pas anormal que les agents travaillent un peu plus. Quand aux rames hyper bondées, quand je vais à Paris c'est déjà le cas.

- La privatisation n'est pas un fin en soit. Son objectif est l'ouverture à la concurrence. La concurrence donne un grand pouvoir à l'usager : celui de comparer et choisir librement. Elle signifie également une baisse des prix et une innovation des services. Comment être contre ? Quand je prends l'avion je compare et je choisis. J'aimerai pouvoir faire la même chose pour les trains c'est normal non ?

Tu t'en tiens qu'à des rapports dont l'indépendance a été démontré de multiples reprises.

Donc si je comprends bien, tu es prêt à payer plus cher (de l'ordre de 30%) minimum avec une sécurité moindre et être entassé tout le temps dans les RER et TER.

Tu dois faire partie de ceux qui ne prennent pas souvent le train du quotidien comme l'évoque souvent Pépy...

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai commencé la lecture des posts et je continuerai à le faire, car comme je l'ai dis je fais partie de ceux qui ne comprennent pas d'où ma venue ici.

Pour répondre à tes questions, la réponse est oui aux deux :

- La cour des comptes a publié un rapport qui note un nombre d'heures travaillées par jour inférieur à celles des autres entreprises ferroviaires européennes. Donc je ne trouverai pas anormal que les agents travaillent un peu plus. Quand aux rames hyper bondées, quand je vais à Paris c'est déjà le cas.

- La privatisation n'est pas un fin en soit. Son objectif est l'ouverture à la concurrence. La concurrence donne un grand pouvoir à l'usager : celui de comparer et choisir librement. Elle signifie également une baisse des prix et une innovation des services. Comment être contre ? Quand je prends l'avion je compare et je choisis. J'aimerai pouvoir faire la même chose pour les trains c'est normal non ?

Bonjour à toi aussi. :rolleyes:

Le fait est qu'il eût peut-être fallu lire le sujet avant de se lancer dans la provoc' pure et dure. Car ton premier message en est bien. Et ton deuxième message montre qu'effectivement tu ne connais pas grand-chose au système ferroviaire et que tu vas au devant de grosses déceptions.

  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- La privatisation n'est pas un fin en soit. Son objectif est l'ouverture à la concurrence. La concurrence donne un grand pouvoir à l'usager : celui de comparer et choisir librement. Elle signifie également une baisse des prix et une innovation des services. Comment être contre ? Quand je prends l'avion je compare et je choisis. J'aimerai pouvoir faire la même chose pour les trains c'est normal non ?

La plupart du temps, quand un voyageur prend le train, il choisit avant tout un horaire. Va t il y avoir 2 trains de 2 compagnies différentes à la même heure ? Ça paraît compliqué. Admettons qu'il y ait dix minutes d'écart et qu'il choisisse de prendre le 2e. Manque de pot, le premier a une panne. Le 2e pourra t il doubler ? Ben non.

Pour les TER, voir l'exemple des bus de ville où la concurrence existe. Y a t il plusieurs opérateurs pour une même ville ? Ben non, ce sont des contrats sur plusieurs années. Le voyageur a t il le choix ? Ben non. Ça reste un monopole et ce sont les élus qui choisissent la compagnie. Lors du changement de compagnie, on ne vire pas les anciens employés, ils changent juste d'en tête sur la fiche de paie. Y a t il moins de grève ? Pas si sûr...

  • J'adore 9
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- 82% des français sont pour la réforme du système férroviaire (Ifop),

- 81% ne comprennent pas cette grève (Europe 1),

- 69% pensent que la mise en concurrence (des TER) est une bonne chose (Ipsos),

- Au sein de la SNCF, vendredi il y avait 17% de grévistes (SNCF).

Je fais partie de ces français qui ne comprennent pas comment, dans un pays libre et démocratique, une minorité de personnes peut perturber le fonctionnement du pays, agir contre l'intéret général et contre l'avis des français.

Ce n'est pas la justification maxiste lénniste qui me convaincra. Ces clichés sur l'entreprise datent de la révolution rouge de 1917 et montrent une certaine incompétence et méconnaissance des entreprises et de l'économie. C'est un discours teinté d'accents pro soviétique et anti américain de base, un véritable anachronisme du siècle dernier.

C'est aussi un prétexte pour ne pas parler des intérets et privilèges de caste qui sont derrière tout cela. C'est la même chose dans l'aérien : les pilotes d'Air France sont les mieux payés, pourtant ce sont ceux qui font le plus souvent grève. Le fond du problème c'est la cupidité de l'homme : qu'il soit cheminot, pilote, salarié ou chef d'entreprise, ce n'est jamais suffisant pour l'homme cupide.

Bonjour,

Je vois que tu cites des sondages qui sont dit représentatifs de la population mais ce n'est qu'une partie de la population qui s'est exprime.

Deuxième chose : on ne sait pas sur quels critères les personnes ont eté choisies pour etre sondées.

Quant a l'ouverture a la concurrence, la tu fais une erreur de croire que l'usager aura un plus grand choix. Je dirais même plus que tu fais une amalgame. On est pas sur une facture de telephone ou d'électricité mais sur un mode lourd. C'est l'autorité organisatrice qui va décider pour une ligne ou un groupe de ligne quel opérateur va etre exploitant après avoir soumis un appel d'offre. C'est le même principe pour les réseaux de transports urbains.

Néanmoins, la loi prévoit que c'est la Région qui s'occupe de la politique tarifaire des TER. Je rajoute que l'usager ne paie que 20 a 30% du coût réel de son billet et que l'autre partie est prise en charge pour la Région pour les TER. Ce ratio est de 40 a 50% dans la plupart des pays européens mais bizarrement (sauf peut etre en Angleterre mais la on comprend pourquoi), peu de monde s'en plaint, cherchez l'erreur a moins que je ne me trompe, le francais aime beaucoup se plaindre. C'est peut etre au niveau des salaires qu'il faudrait se plaindre.

Modifié par Class66220
  • J'adore 6
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu t'en tiens qu'à des rapports dont l'indépendance a été démontré de multiples reprises.

Donc si je comprends bien, tu es prêt à payer plus cher (de l'ordre de 30%) minimum avec une sécurité moindre et être entassé tout le temps dans les RER et TER.

Tu dois faire partie de ceux qui ne prennent pas souvent le train du quotidien comme l'évoque souvent Pépy...

Ce que tu décris est déjà la réalité, la cours des comptes dans ce même rapport à noté un écart de productivité du travail de 30% entre la SNCF et ses concurrents. De fait une concurrence en France baisserait innévitablement les prix.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- 82% des français sont pour la réforme du système férroviaire (Ifop),

- 81% ne comprennent pas cette grève (Europe 1),

- 69% pensent que la mise en concurrence (des TER) est une bonne chose (Ipsos),

- Au sein de la SNCF, vendredi il y avait 17% de grévistes (SNCF).

Je fais partie de ces français qui ne comprennent pas comment, dans un pays libre et démocratique, une minorité de personnes peut perturber le fonctionnement du pays, agir contre l'intéret général et contre l'avis des français.

Ce n'est pas la justification maxiste lénniste qui me convaincra. Ces clichés sur l'entreprise datent de la révolution rouge de 1917 et montrent une certaine incompétence et méconnaissance des entreprises et de l'économie. C'est un discours teinté d'accents pro soviétique et anti américain de base, un véritable anachronisme du siècle dernier.

C'est aussi un prétexte pour ne pas parler des intérets et privilèges de caste qui sont derrière tout cela. C'est la même chose dans l'aérien : les pilotes d'Air France sont les mieux payés, pourtant ce sont ceux qui font le plus souvent grève. Le fond du problème c'est la cupidité de l'homme : qu'il soit cheminot, pilote, salarié ou chef d'entreprise, ce n'est jamais suffisant pour l'homme cupide.

Bonjour à tous,

On compare ce qui peut être comparé, le ferroviaire avec le ferroviaire, si vous comparez ce qu'il s'est passé dans l'aérien par rapport au ferroviaire, c'est une grossière erreur.

Les enjeux ne sont pas les mêmes;les coûts, le système et le mode de fonctionnement, non plus.

Nous vivons le ferroviaire tous les jours et nous voyons très bien depuis 15 ans la lente et certaine dégradation du système ferroviaire.

La privatisation, c'est l'image de la privatisation des chemins de fer en Grande Bretagne :

- augmentation des tarifs pour les usagers

- dégradation des services fournis (matériel vétuste, peu entretenu et sale)

- dégradation de la sécurité

Tout cela sur le dos des usagers mais SURTOUT sur le dos des cheminots qui vivent cela tous les jours.

Nous aussi, cheminots, avons droit à une vie de famille.

Car cette réforme, c'est indirectement une dégradation de nos conditions de travail (amplitudes et temps de travail).

Concernant la cour des comptes, elle dit ce que l'on veut bien lui faire dire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et la cour des compte parle des gabegies de l'états et des membres du gouvernement, des collectivités territoriales, personne ne réagit aussi promptement que lorsque que la cour des compte pointe du doigt la SNCF et les cheminots.

  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que tu décris est déjà la réalité, la cours des comptes dans ce même rapport à noté un écart de productivité du travail de 30% entre la SNCF et ses concurrents. De fait une concurrence en France baisserait innévitablement les prix.

Quand je fais un Paris Nice, près de 6 heures de conduite d'affilé ou un aller retour Paris Marseille soit près de 7 heures de conduite; ce que dit la cours des comptes, je m'en balance.

Rester 6 ou 7 heures concentré dans une journée à la tête d'un train, on arrive déjà aux limites. Nous ne sommes pas des machines. Le train ne se conduit pas tout seul.

De plus, je suis SEUL. SEUL responsable en cas d'incident.

bonne journée à tous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le quatuor infernal Pépy, Valls, Hollande et Cuvillier attisent les haine !!!

http://www.medias24.com/filafp/afp-6157-SNCF-Valls-exclut-de-reporter-l-examen-de-la-reforme-ferroviaire.html

La propagande, passe aussi par les chiffres maniipulés, la grève aurait coûté 80M€

http://www.francetvinfo.fr/economie/greve/greve-des-transports/direct-la-greve-a-la-sncf-se-poursuit-au-premier-jour-du-bac_623607.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La privatisation au Royaume Uni n'a pas été un succès loin de là... Au début on a vu le saucissonage de British Rail en entreprises concurrentes qui se marchaient sur les pieds (voir ou revoir le film The Navigators) et on a eu droit à de terribles accidents, puis après un de rétropédalage on a la situation actuelle loin d'être brillante : tarifs très élevés pour les usagers entre autres.

Pour ce qui de la concurrence elle n'existe qu'au niveau des appels d'offres sur une relation par une autorité déjà loin d'une représentation démocratique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que tu décris est déjà la réalité, la cours des comptes dans ce même rapport à noté un écart de productivité du travail de 30% entre la SNCF et ses concurrents. De fait une concurrence en France baisserait innévitablement les prix.

Bonjour.

C'est vrai que la privatisation dans le secteur de l'énergie à drôlement fait baiser les prix!!! Je ne sais pas pour vous, en tout cas pas pour moi.

Je dois confondre augmentation et diminution. Je ne suis pas le seul à souffrir de cette maladie; cela touche les énarques gouvernementaux avec la courbe du chômage et les impôts (il parait que cela baisse)!! :Smiley_03: :Smiley_03: :Smiley_03:

Bruno.

  • J'adore 5
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- 82% des français sont pour la réforme du système férroviaire (Ifop),

- 81% ne comprennent pas cette grève (Europe 1),

- 69% pensent que la mise en concurrence (des TER) est une bonne chose (Ipsos),

- Au sein de la SNCF, vendredi il y avait 17% de grévistes (SNCF).

Je fais partie de ces français qui ne comprennent pas comment, dans un pays libre et démocratique, une minorité de personnes peut perturber le fonctionnement du pays, agir contre l'intéret général et contre l'avis des français.

Ce n'est pas la justification maxiste lénniste qui me convaincra. Ces clichés sur l'entreprise datent de la révolution rouge de 1917 et montrent une certaine incompétence et méconnaissance des entreprises et de l'économie. C'est un discours teinté d'accents pro soviétique et anti américain de base, un véritable anachronisme du siècle dernier.

C'est aussi un prétexte pour ne pas parler des intérets et privilèges de caste qui sont derrière tout cela. C'est la même chose dans l'aérien : les pilotes d'Air France sont les mieux payés, pourtant ce sont ceux qui font le plus souvent grève. Le fond du problème c'est la cupidité de l'homme : qu'il soit cheminot, pilote, salarié ou chef d'entreprise, ce n'est jamais suffisant pour l'homme cupide.

Bonjour

vous oubliez de donnez le % de français qui connaissent le contenu de la réforme.

Etre pour, ou être contre, chacun est libre. Mais dire que 82% sont pour alors que certainement moins de 5% ont lu 1 article de ce projet montre comment l'individu est proche de Panurge et ses moutons.

Un cheminot est obligatoirement un francais (ou un europeen depuis la modification du statut); ne pas les laisser exprimer leur avis serait a l'encontre de la démocratie que vous citez. Sauf si on considère comme que la démocratie, c'est laisser parler uniquement ceux qui sont d'accords. De Platon à Jaurès ils ne partagent pas cet avis.

Les pilotes d'AF :sur le nombre de préavis, ou de grève qu'on subit les aéroports français, combien sont du aux pilotes ? La tour, les agents au sol, les "bagagistes" etc, ce ne sont pas les pilotes.

Privilégiés : possible, on est toujours le privilégié de quelqu'un. Si demain on vous propose impose de travailler 7 ans de plus, car c'est ce qu'on a pris avec la reforme des retraites, puis quelques années après on ajoute 10 à 15j de plus par an, chaque journée augmentant de 1 à 2h

Vous dites merci, ou ca suffit ?

On nous ressort encore la retraite à 50 ans, alors que c'est déjà réformé; que même avant cela ne concernait que moins du 1 agents sur 10.

Le fameux rapport de la Cour des Compte, 30% de productivité. Supposons que les chiffres soit juste. Après tout ces personnes ont fait bien plus d'etude que moi, et qui suis-je pour remettre en cause l'éxactitude du rapport.

(l'impartialité oui, elle est facilement remise en cause)

30% de productivité ca veux pas dire que les agents travaillent 30% de moins, sauf à faire de l'économie de café du commerce.

Ce qu'elle écrit c'est que la SNCF produit en 1h 70€ de chiffre quand ses concurrent font 100€.

Mais la SNCF fait aussi ce que lui demande et impose l'Etat, son parton, même quand cela a un coût.

A titre d'exmemple, on a employé des agents, du temps, a s'occuper des normes ISO, des Certifications.

Tout cela au frais de la princesse, et en terme de productivité ca donne quoi?

On impose de plus en plus de suivi (paperrasse pour le "petit" encadrement) de norme qui ne sont QUE appliqué à la SNCF, de norme (habilitation, tt35 etc)

1 journée perdue pour la nouvelle visite médicale supplémentaire -perdu en terme de prod-, multiplié par l'ensemble des agents ca fait combien de perte ?

etc etc

La privatisation signifiant baisse des prix, vous trouverez sur ce fil des liens (pas ceux d'un syndicat partisant orienté pro marxiste revolutionnaire talibanisé, mais indépendant) qui montrent que cela n'a jamais été le cas dans le ferroviaire mondial.

La privatisation ne donnera aucun choix à l'usager, au mieux elle donnera un choix a l'autorité organisatrice. Et celui qui paye ce n'est pas l'usager (oui ca fait bizard quand on dit ca, on se dit merde je le paye mon billet de train !), c'est les Régions, le STIF. Pour les TET..qui payera si désaccord entre région ?

Le client/usagé n'aura pas son mot à dire.

Les bus de ville ont changé d'exploitant dans ma ville il y a 4/5 ans, vous croyez que j'ai eu le choix ? Que j'ai eu le choix sur le redecoupage des dessertes ?

Qu'avant j'avais une filiale de Keolis -filliale sncf-, que maintenant une filiale de Veolia transdev. Que quand j'allait à la fac j'avais un bus toute les 8mn; maintenant c'est toute les 12 pour le même trajet, et avec un changement.

Le prix, il faudrais le rapporter a franc constant. Mais l'abonnement scolaire que j'avais (ho punaise ca date) c'etait 6j/7; maintenant y a plus le samedi..donc ma fille ayant des cours le samedi matin pas d'abonnement scolaire.

Enfin si vous venez ici pour defendre ou exposer votre avis, vos idéees; qui semble t il seront bien differents de la pluspart des contributeurs : bienvenu

Si c'est pour de la dénigration sans argument, de rabachage de cliché parceque JPPernot l'a dit à la télé, pas vraiment d'interet.

Modifié par rzm
  • J'adore 7
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...