Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Collision TGV-TER entre Pau et Bayonne (Denguin)


Messages recommandés

Tu entends quoi par "semaphore incriminé.."???

j'incriminerais plutôt celui à l'entrée du canton, donc le S 23...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce qui nous porte prés d'Orthez.... es tu certain de ton Pk ????

Fabrice

Non, j'ai fait une erreur : c'est le PN 256 ; Denguin est au PK 230,149, soit à une quinzaine de kms de Pau.

Selon le site officiel SNCF, l'accident s'est produit à 17h39 :

  • Le TGV 8585 a mis 39' pour parcourir ces 15 kms, soit une moyenne de 23 km/h.
  • Le TER 67285 a mis 26', soit une moyenne de 35 km/h.

Ces très faibles moyennes montrent que sur ce parcours les 2 trains ont été ralentis, voire totalement arrêtés (c'est le cas du TGV quelques instants avant la collision).

J'ai lu que le TGV était en cours d'accélération après un arrêt ; le TER était lui déjà relancé : se trouvait-on en phase de retour à la normale, après une information de fin d'incident ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Source conférence de presse en ce moment :

16h25: Le TER roulait à 125 km/h, le TGV à vitesse réduite
Le TER a passé le signal rouge sans ralentir. Il n'a pu éviter la collision.

16h43: Le conducteur du TER ne peut pas encore s'expliquer
Il est en état de choc.

16h47: Le TER n'aurait pas respecté toute la procédure
Les responsables de la SNCF et de RFF expliquent le déroulement des faits, avant l'accident:
- Un premier TER s'est arrêté au signal rouge, s'est arrêté et a constaté un dysfonctionnement. Il a prévenu le centre de commandement, qui a dépêché un agent de maintenance sur place. Le TER est reparti à vitesse réduite, comme le prévoit la procédure.
- Le TGV s'est arrêté au signal et après avoir obtenu une autorisation, est reparti à vitesse réduite.
- Le TER s'est aussi arrêté mais est reparti à vitesse normale, c'est à dire 125 km/h.

Un coup il a passé le rouge sans arrêt, il coup il s'est arrêté et est reparti plein pot ... c'est clair comme un truc pas clair cette histoire.

Modifié par Nipou
  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et BFM de tirer des conclusions : le conducteur du TER n'a pas ralenti et a franchi le feu rouge. C'est bon, il va devenir un criminel aux yeux du public, au même titre que le conducteur espagnol de Santiago de Compostela.

Mais comment les croire ces pu#### de journalistes !

Après, je viens de voir la conférence de presse et on ne peut pas dire que Jacques Rapoport soit un bon communiquant. RFF ne peut pas se payer un véritable porte-parole ?

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En fait et par ordre de succession au semaphore ( S 23, trés probablement )

un premier TER s'etonnant du maintien de l'indication Semaphore, sollicitant des instructions, et recevant l'ordre de penetrer en canton occupé, repartant en M Vue.

le second, un TGV suit la même logique, entre temps le regulateur commande une astreinte signalisation pour remedier à ce qui ressemble à un disfonctionnement de l'installation, lui aussi recevrait l'ordre de penetrer en canton occupé, et repart donc en marche à vue.

le troisième train, un autre TER aurait circulé en marche normale sur le canton protégé par le S 23, et serait venu percuter le TGV qui approchait de la fin de sa marche à vue.

Une decceleration du troisième TER, de 120 à 95km/h a été enregistré, signe d'un freinage musclé dans une zone où la visibilité est reduite par des courbes succesives...

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En fait et par ordre de succession au semaphore ( S 23, trés probablement )

un premier TER s'etonnant du maintien de l'indication Semaphore, sollicitant des instructions, et recevant l'ordre de penetrer en canton occupé, repartant en M Vue.

le TGV suit la même logique, entre temps le regulateur commande une astreinte signalisation pour remedier à ce qui ressemble à un disfonctionnement de l'installation, lui aussi recevrait l'ordre de penetrer en canton occupé, et repart donc en marche à vue.

le troisième TER aurait circulé en marche normale sur le canton protégé par le S 23, et serait venu percuter le TGV qui approchait de la fin de sa marche à vue.

Une decceleration du troisième TER, de 120 à 95km/h a été enregistré, signe d'un freinage musclé dans une zone où la visibilité est reduite par des courbes succesives...

Fabrice

Deuxième TER ou troisième train, mais pas troisième TER. :Smiley_04:

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Le public n'est pas très au courant de la "chose ferroviaire", sur le plan technique. :blink:

Ce matin, il a fallu que j'explique à des personnes le fait que deux trains pouvaient rouler

en se suivant sur une même voie.

Et que c'était le rôle de la signalisation de faire qu'ils ne puissent se rattraper.........

du moins, en temps normal... :Smiley_32:

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Source conférence de presse en ce moment :

Un coup il a passé le rouge sans arrêt,

Illogique... erreur dans l'utilisation dans les mots risquant de trés fortes erreurs d'intrepretations....

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Deuxième TER ou troisième train, mais pas troisième TER. :Smiley_04:

Tout à fait...je rectifie.

Comme quoi, on est TOUS susceptibles d'erreurs, même en conf' de presse...

Merci

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En fait et par ordre de succession au semaphore ( S 23, trés probablement )

un premier TER s'etonnant du maintien de l'indication Semaphore, sollicitant des instructions, et recevant l'ordre de penetrer en canton occupé, repartant en M Vue.

le TGV suit la même logique, entre temps le regulateur commande une astreinte signalisation pour remedier à ce qui ressemble à un disfonctionnement de l'installation, lui aussi recevrait l'ordre de penetrer en canton occupé, et repart donc en marche à vue.

le troisième TER aurait circulé en marche normale sur le canton protégé par le S 23, et serait venu percuter le TGV qui approchait de la fin de sa marche à vue.

Une decceleration du troisième TER, de 120 à 95km/h a été enregistré, signe d'un freinage musclé dans une zone où la visibilité est reduite par des courbes succesives...

Fabrice

Si le 3ème train (TER) avait roulé à 120 km/h, il n'aurait mis que 8' (7'30") pour couvrir la distance Pau-Denguin : donc, l'accident serait survenu à 17h21 et non 18' plus tard.

Modifié par IRUN
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Donc le deuxième TER (troisième train) rencontre ou ne rencontre pas le sémaphore ?

Il y passe ça ok, mais il présente quoi ce signal ?

S'il rencontre lui aussi le sémaphore, il s'arrête avant et repart plein pot ou ne s'arrête pas du tout ?

S'il rencontre le sémaphore, il a eu l'avertissement avant ?

Je dois être con mais je ne comprends pas grand chose dans ces déclarations.

  • J'adore 6
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Lorsque j'ai fait mon stage au SE, une Mauzin a mis le BAPR à compteur d'essieu en dérangement. Comme ça arrive souvent avec ce genre d'engin (le grand nombre d'essieux rapprochés entraine une erreur de comptage et une différence entre l'entrée et la sortie du canton), un agent SE était parti en avance sur place en prévision de ce dérangement pour y remédier rapidement. Une fois le train Mauzin sorti du canton, l'agent a simulé le passage d'essieux fictif avec un appareil pour tout remettre en ordre.

J'aurais donc une question aux agents SE du forum: est ce que cette remise à zéro du compteur peut se faire avec un train engagé sur le canton?

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Donc le deuxième TER (troisième train) rencontre ou ne rencontre pas le sémaphore ?

Il y passe ça ok, mais il présente quoi ce signal ?

S'il rencontre lui aussi le sémaphore, il s'arrête avant et repart plein pot ou ne s'arrête pas du tout ?

S'il rencontre le sémaphore, il a eu l'avertissement avant ?

Je dois être con mais je ne comprends pas grand chose dans ces déclarations.

Moralité, il est donc prématuré de vouloir expliquer cet accident dès maintenant à chaud, il est beaucoup plus sage d'attendre le résultats des différentes enquêtes, enquêtes qui sont faites justement pour ça. Si cela continue on voudra connaitre les causes d'une catastrophe avant qu'elle est eu lieu.

  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Lorsque j'ai fait mon stage au SE, une Mauzin a mis le BAPR à compteur d'essieu en dérangement. Comme ça arrive souvent avec ce genre d'engin (le grand nombre d'essieux rapprochés entraine une erreur de comptage et une différence entre l'entrée et la sortie du canton), un agent SE était parti en avance sur place en prévision de ce dérangement pour y remédier rapidement. Une fois le train Mauzin sorti du canton, l'agent a simulé le passage d'essieux fictif avec un appareil pour tout remettre en ordre.

J'aurais donc une question aux agents SE du forum: est ce que cette remise à zéro du compteur peut se faire avec un train engagé sur le canton?

J'y ai hélas pensé... et si intervention SE dans le coin à ce moment pour rétablissement du dérangement on peut aussi se poser la question de ce qu'à rencontré l'Adc comme signalisation mais comme nous le savons tous il y a rarement une seule cause à un tel accident... donc faute d'informations fermes, claires, nettes et précises on ne peut que craindre le pire (une erreur humaine est une chose, un dérangement contraire à la sécurité une autre)

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"Et voilà c'est parti BFM annonce sur twitter que "le TER a franchi un signal rouge sans ralentir" et c'est retweeté en boucle"

Tu vois ça ça mériterait une poursuite en justice, pourtant c'est pas trop mon truc, mais faudrait s'ils faisaient leur métier aussi bien que nous le nôtre, jamais on verrait des trucs comme ça.

Christophe

Modifié par CC 72041
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moralité, il est donc prématuré de vouloir expliquer cet accident dès maintenant à chaud, il est beaucoup plus sage d'attendre le résultats des différentes enquêtes, enquêtes qui sont faites justement pour ça. Si cela continue on voudra connaitre les causes d'une catastrophe avant qu'elle est eu lieu.

Sans vouloir expliquer, une bande graphique et un UNR KVB ça ne demande pas 15 jours d'analyse pour parler, au moins dans les grandes lignes. Tu n'expliques rien a partir de là mais au moins tu as des faits.

Donc faire une conf de presse pour ne rien dire ou des choses contradictoires, c'est moyen. Là on a l'impression qu'il faut rassurer le peuple donc on meuble.

  • J'adore 6
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moralité, il est donc prématuré de vouloir expliquer cet accident dès maintenant à chaud, il est beaucoup plus sage d'attendre le résultats des différentes enquêtes, enquêtes qui sont faites justement pour ça. Si cela continue on voudra connaitre les causes d'une catastrophe avant qu'elle est eu lieu.

Mais ça existe, ça s'appelle "anticipateur d'aléas" !

  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"Et voilà c'est parti BFM annonce sur twitter que "le TER a franchi un signal rouge sans ralentir" et c'est retweeté en boucle"

Tu vois ça ça mériterait une poursuite en justice, pourtant c'est pas trop mon truc, mais faudrait s'ils faisaient leur métier aussi bien que nous le nôtre, jamais on verrait des trucs comme ça.

Christophe

C'est de l'humour ? Un lendemain d'accident grave ? :blink:

(moi je ne me sens pas particulièrement en mesure de donner des leçons à qui que ce soit aujourd'hui)

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans vouloir expliquer, une bande graphique et un UNR KVB ça ne demande pas 15 jours d'analyse pour parler, au moins dans les grandes lignes. Tu n'expliques rien a partir de là mais au moins tu as des faits.

Donc faire une conf de presse pour ne rien dire ou des choses contradictoires, c'est moyen. Là on a l'impression qu'il faut rassurer le peuple donc on meuble.

Il est envisageable (vive les précautions oratoires) que les trains soient sous scellés judiciaires et non accessibles non ?

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans vouloir expliquer, une bande graphique et un UNR KVB ça ne demande pas 15 jours d'analyse pour parler, au moins dans les grandes lignes. Tu n'expliques rien a partir de là mais au moins tu as des faits.

Donc faire une conf de presse pour ne rien dire ou des choses contradictoires, c'est moyen. Là on a l'impression qu'il faut rassurer le peuple donc on meuble.

La boîte explique la situation et donne ce qu'elle a comme éléments pour éviter que chacun (notamment pseudo-experts comme WC ou pseudo-journalistes à la BFMTV) n'érige sa propre théorie en vérité.

Ce n'est pas super efficace mais ça serait peut-être pire sans.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais depuis hier soir au moins, à l'analyse de la BG de la Z-7364, la SNCF et les autorités judiciaires savent bien si oui ou non le sémaphore S23 a été franchi à voie libre.

Vu les photos de la Z2, la centrale ATEC n'est pas abîmée. La lecture de la BG a dû être extrêmement simple ; d'ailleurs ils annoncent bien la vitesse de la Z2.

C'est pas plus compliqué que ça !

Et là, qu'est-ce qu'on voit ? Ça tourne autour du pot, des explications peu claires, de l'enfumage. C'est vraiment étrange...

Modifié par CC 6500
  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est peut-être un peut maladroit Assouan, je te l'accorde, mais je pense que si on se permettait les libertés qu'ils se permettent, il ne ferait pas bon prendre le train, bien plus que ce qu'on connaît actuellement.

Christophe

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"Et voilà c'est parti BFM annonce sur twitter que "le TER a franchi un signal rouge sans ralentir" et c'est retweeté en boucle"

Tu vois ça ça mériterait une poursuite en justice, pourtant c'est pas trop mon truc, mais faudrait s'ils faisaient leur métier aussi bien que nous le nôtre, jamais on verrait des trucs comme ça.

Christophe

Mais non!! C'est dans la droite ligne éditoriale de ces dernières semaines.... En plus d'être des fainéants nantis privilégies, en plus on est incompétents..... Tout se tient!!! Tu vas voir... Demain, on insiste sur le fait qu'il FAUT cette réforme, que Grace a cette nouvelle synergie un tel accident ne sera plus possible... Que les grévistes sont de talibans du service public qu'ils s'acharnent à détruire chaque jour....

On prend les paris?

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il est envisageable (vive les précautions oratoires) que les trains soient sous scellés judiciaires et non accessibles non ?

Avec 3 enquêtes en cours, c'est évident... Mais pour les premières analyse (bande graphique, KVB, ATESS du TGV), toutes les données doivent déjà être sous scellés en dehors du matériel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...