Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

VIDÉO - Le Père Noël en tournée dans la vallée sinistrée de la Roya

" ... L'élue a demandé au Père Noël s'il pouvait laisser ses rennes se reposer, son traîneau au garage et venir symboliquement en train.
"Cette ligne de vie est importante pour la vallée. Nous sommes maintenant tourné vers la reconstruction." La demande a été acceptée. ..."

https://www.francebleu.fr/infos/societe/le-pere-noel-en-tournee-dans-la-vallee-de-la-roya-1608561677

 

[ assuré par l'EAD tri-caisses  X4903/04 de l'Association du Train Touristique du Centre Var  ]

https://www.cheminots.net/forum/topic/19298-x-4300-4500-4630-4750-4900-sujet-officiel/page/12/?tab=comments#comment-898286

 

Modifié par BB 15063
  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, BB 15063 a dit :

VIDÉO - Le Père Noël en tournée dans la vallée sinistrée de la Roya

" ... L'élue a demandé au Père Noël s'il pouvait laisser ses rennes se reposer, son traîneau au garage et venir symboliquement en train.
"Cette ligne de vie est importante pour la vallée. Nous sommes maintenant tourné vers la reconstruction." La demande a été acceptée. ..."

https://www.francebleu.fr/infos/societe/le-pere-noel-en-tournee-dans-la-vallee-de-la-roya-1608561677

 

[ assuré par l'EAD tri-caisses  X4903/04 de l'Association du Train Touristique du Centre Var  ]

https://www.cheminots.net/forum/topic/19298-x-4300-4500-4630-4750-4900-sujet-officiel/page/12/?tab=comments#comment-898286

 

Il y a aussi eu 2 reportages sur France3 régional dimanche soir et sur TF1 ce midi.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 22/12/2020 à 15:42, BB 15063 a dit :

VIDÉO - Le Père Noël en tournée dans la vallée sinistrée de la Roya

 

une vidéo Sympa de la " chaîne Aiguillages " avec en prime un aperçu de l’Écomusée de Breil-sur-Roya   👍

" ... J'ai rendez-vous avec le Père-Noël dans le train qui le conduit au début de sa tournée 2020 à Breil sur Roya ! ..."

https://www.youtube.com/watch?v=RS-ZVhIVWTE

 

Modifié par BB 15063
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tiens en remontant le fil de sujet, je n'avais pas preté attention à l'encadré rouge du flyer de Réseau. Le problème de correspondance entre convoi routier et train et en parfaite cohérence avec cet excés de procédure et de précaution (administrative)

Citation

La réglementation unique en France de cette ligne italienne, implique une formation spécifique, qui ne permet pas de faire travailler des personnes non habilitées sur le chantier

:Smiley_41:

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Laroche a dit :

Tiens en remontant le fil de sujet, je n'avais pas preté attention à l'encadré rouge du flyer de Réseau. Le problème de correspondance entre convoi routier et train et en parfaite cohérence avec cet excés de procédure et de précaution (administrative)

:Smiley_41:

 

En l'occurrence, pour l'encadré rouge qui parle des habilitations, c'est un problème de sécurité du personnel non ? Pas précisément le truc avec lequel on peut rigoler ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 5 minutes, assouan a dit :

En l'occurrence, pour l'encadré rouge qui parle des habilitations, c'est un problème de sécurité du personnel non ? Pas précisément le truc avec lequel on peut rigoler ?

Il n'est pas question de rigoler, ni de transiger avec la sécurité, mais, en sitiuation normale, je serai curieux de connaitre ce qui fait la difference entre une ligne française et une ligne "italienne", au délà du fait que l'Italie est sensée financée son entretien.

Et actuelement, sur la section incriminée, il n'y a plus de circulation, ce qui m'interroge sur cette notion d'extra territorialité, obstacle à la mobilisation de personnel pour réalisation de travaux d'urgence. Mais il y a certainement une raison à cette situation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 17 heures, Laroche a dit :

Il n'est pas question de rigoler, ni de transiger avec la sécurité, mais, en sitiuation normale, je serai curieux de connaitre ce qui fait la difference entre une ligne française et une ligne "italienne", au délà du fait que l'Italie est sensée financée son entretien.

Et actuelement, sur la section incriminée, il n'y a plus de circulation, ce qui m'interroge sur cette notion d'extra territorialité, obstacle à la mobilisation de personnel pour réalisation de travaux d'urgence. Mais il y a certainement une raison à cette situation.

Je crois que c'est parce que nous ne sommes pas focalisés sur la même ligne du fameux encadré rouge ;)

Car, pour moi, ce n'est pas tant un problème de territorialité que de compétences :

"Les personnes intervenant sur le mur à arcatures ont des compétences rares : ils doivent avoir une double qualification en travaux acrobatiques et une technicité particulière sur les ouvrages d'art et ouvrages en terre."

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, assouan a dit :

Je crois que c'est parce que nous ne sommes pas focalisés sur la même ligne du fameux encadré rouge ;)

Car, pour moi, ce n'est pas tant un problème de territorialité que de compétences :

"Les personnes intervenant sur le mur à arcatures ont des compétences rares : ils doivent avoir une double qualification en travaux acrobatiques et une technicité particulière sur les ouvrages d'art et ouvrages en terre."

Comme toi, la deuxième phrase ne m'interroge pas, mais je ne comprends toujours pas pourquoi on mets en avant le status "particulier" de cette ligne. Bref ce n'est pas bien grave, sauf pour les habitans de la vallée, qui commencent a être fatigués de ces lourdeurs administratives et pas que pour la partie ferroviaire. :sad:

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sur l'historique juridique de la ligne on trouve plein de trucs notamment au Sénat ;):

Question en 2013 :

"Cette ligne ferroviaire détruite pendant la dernière guerre a été reconstruite par l'Italie dans le cadre des dommages de guerre en vertu d'une convention internationale signée entre la France et l'Italie en 1970. Cette convention impose la charge de l'entretien, dans sa partie française entre la frontière, au col de Tende, et Breil-Sur-Roya, à l'Italie. Or, depuis la remise en service de la ligne en 1979, les ouvrages ont vieilli et faute de financements pour assurer sa mise en sécurité et son bon fonctionnement, la pérennité de cette infrastructure est menacée. La région Piémont a d'ores et déjà annoncé une baisse de 34 % de ses budgets qui affectera notamment la ligne Coni-Vintimille et plus particulièrement le tronçon français entre Breil-Sur-Roya et Tende. Plusieurs gares françaises qui étaient desservies par les trains italiens ne le sont plus. Quant à la voie ferrée entre Breil-Sur-Roya et Tende-Vievola, qui est en très mauvais état, elle risque de fermer. La renégociation de la convention de 1970 constitue un enjeu crucial et urgent pour assurer la pérennité de cette ligne. (...)"

Réponse :

"La ligne ferroviaire Coni-Vintimille est une ligne transfrontalière passant dans la vallée de la Roya par la gare de Breil-sur-Roya. La section enclavée en territoire français de cette ligne est régie par la convention du 24 juin 1970 entre la France et l'Italie et est d'intérêt essentiellement italien quant à son utilisation : vingt-quatre trains quotidiens italiens circulent entre Coni et Vintimille contre quatre trains régionaux français entre Nice et Tende. Le système institutionnel créé en 1970 n'est désormais plus en conformité avec les textes communautaires et français régissant le domaine ferroviaire, ce qui rend nécessaire une actualisation de la convention de 1970 et complique les relations entre les acteurs, tant français qu'italiens, concernés par les travaux d'entretien et de réparations de la section en territoire français. (...)"

https://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-24422QE.htm

On trouve aussi cette merveille de réponse à l'Assemblée Nationale :

"Réponse du Ministère chargé des transports, de la mer et de la pêche - publiée dans le JO Sénat du 29/08/2013 - page 2521

La carence d'entretien et de réparations de la section de la ligne Nice-Breil-Tende-Cuneo en territoire français résulte autant d'un enchevêtrement des responsabilités que de l'obsolescence du cadre institutionnel gouvernant les relations entre les différents acteurs impliqués, tant français qu'italiens, dans la gestion et l'entretien de l'infrastructure ainsi que dans l'exploitation ferroviaire. Cette situation institutionnelle précaire n'a cependant pas d'incidence sur la répartition de la charge financière entre la France et l'Italie. L'intérêt majoritairement italien à la circulation de trains entre Turin, Coni et Vintimille, ainsi que de manière subsidiaire vers Nice, explique que la convention du 24 juin 1970 a confié la charge financière de l'entretien et de l'exploitation de la ligne à l'Italie. Le déficit du compte de gestion de ligne, qui s'est élevé à 3,5 millions d'euros en 2011, doit ainsi être pris en charge par la partie italienne par le biais de redevances et de versements directs, conformément aux termes de la convention. Cette situation est contestée depuis plusieurs années par l'Italie et a conduit RFI (rete ferroviara Italiana) à refuser de compenser ce déficit à compter de 2012. Des travaux partiels d'entretien en urgence ont été assurés jusqu'à présent par la partie française, mais des travaux de rénovation de la ligne de plus grande ampleur, estimés par Réseau ferré de France (RFF) à des montants très élevés, ne peuvent être engagés sans avoir au préalable déterminé un cadre de leur prise en charge avec l'Italie. L'actualisation de la convention de 1970, en particulier au regard des exigences du droit communautaire, apparaît comme un préalable indispensable au bon fonctionnement de cette ligne. (...)"

Pour le moment je n'ai pas - encore ?  - trouvé l'actualisation de la convention de 1970... à suivre.

Modifié par assouan
  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En creusant encore : il y a eu, au moins, une convention de financement en 2015 de premiers travaux urgents (mais est-ce que cela remettait en cause les fondamentaux de 1970 ? je cherche toujours) :

"SNCF Réseau, son homologue italien RFI et la Région Piémont, ont signé une convention de financement pour les premiers travaux de remise à niveau et de sécurisation du tronçon français de la ligne reliant Cuneo à Vintimille (via Breil-sur-Roya). (...)"

https://www.nice-premium.com/actualite,42/ligne-ferroviaire-nice-breil-cuneo-marc-daunis-se-felicite-de-la-signature-d-une-convention-de,16527

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le  08 mars 2016 on trouve encore cela dans la presse

"dans les pourparlers italo-français après la signature pour le Tav....Les ministres se sont engagés à poursuivre les négociations sur la ligne ferroviaire Coni-Nice-Vintimille, dans le but d'actualiser la Convention italo-française de 1970".

https://www.sanremonews.it/2016/03/08/mobile/leggi-notizia/argomenti/altre-notizie/articolo/anche-la-linea-ferroviaria-cuneo-nizza-ventimiglia-nei-colloqui-italo-francesi-dopo-la-firma-per-la.html

 

le 1/12/20

" Une conférence intergouvernementale franco-italienne a été organisée lundi 30 novembre en visioconférence.

Au menu: la ligne ferroviaire le matin,

l’avenir du tunnel de Tende l’après-midi.

DEUX VOISINS PRÊTS À PARTAGER LES FRAIS

Ce n’est encore qu’un accord verbal, mais la délégation italienne l’a assuré ce lundi: elle est prête à participer à parts égales aux investissements sur la ligne Nice-Breil-Cuneo, côté français.

À condition de tomber d’accord sur les objectifs et le calendrier.

Ainsi, l’Italie financerait 50% des travaux visant à "sécuriser le tunnel du Paganin et retrouver une vitesse digne d’un moyen de transport", explique Philippe Tabarot.

La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur avait, déjà, décidé de prendre à sa charge les investissements sur la partie basse de la ligne, entre Nice et Breil. France et Italie pourraient donc se partager l’addition sur la partie haute, entre Breil et Tende. "Le coût est estimé à 160 millions d’euros pour les dix prochaines années... sous réserve de ce qui a pu découler de la tempête", précise le conseiller régional.

LA CONVENTION DE 1970 ENFIN RÉVISÉE

C’était un héritage de l’après-guerre. La convention franco-italienne de 1970 sur la ligne Nice-Cuneo va être révisée. C’est ce texte qui en régissait les règles de maintenance et d’entretien. Et qui imputait la facture à l’Italie.

"Les discussions entre France et Italie sont terminées. Il y a un accord pour la faire évoluer", applaudit Philippe Tabarot.

Le principe: "Répartir les coûts d’exploitation entre les régions, au prorata du nombre de circulations". Mais avant cela, il faudra légiférer.

Objectif: une nouvelle convention pour 2022.

L’ÉTAT MET 10 MILLIONS POUR GÉRER L’URGENCE

Le secrétaire d’Etat aux transports, a annoncé le déblocage de 10,5 millions d’euros pour rétablir la ligne Nice-Breil-Cuneo début 2021. Et tenir ainsi le calendrier annoncé par SNCF Réseau.

Le ministère des transports évalue la facture des travaux à 20 millions d’euros. L’État est donc prêt à en prendre une bonne moitié à sa charge. 10,5 millions seront apportés "dans le cadre du plan de relance, 7,5 millions par la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et 2 millions par le Département des Alpes-Maritimes ".

http://www.nosterpaca.com/2020/12/rencontre-franco-italienne.html

Modifié par jackv
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 30 minutes, jackv a dit :

LA CONVENTION DE 1970 ENFIN RÉVISÉE

C’était un héritage de l’après-guerre, dans lequel plus personne ne se retrouvait vraiment. La convention franco-italienne de 1970 sur la ligne Nice-Cuneo va être révisée. C’est ce texte qui en régissait les règles de maintenance et d’entretien. Et qui imputait la facture à l’Italie.

Convention issue de la Seconde Guerre Mondiale et établie aux titres de dommages de guerre ! Et tout cela entre 2 états fondateurs de la CEE. Et c'est encore valable en 2020, on croit rêver ! C'est sur que l'interet des habitants entre Breil et Tende ne pese pas lourd face à l'histoire glorieuse de notre beau pays. :jesuisdehors:

Modifié par Laroche
  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 23 minutes, Laroche a dit :

Convention issue de la Seconde Guerre Mondiale et établie aux titres de dommages de guerre ! Et tout cela entre 2 états fondateurs de la CEE. Et c'est encore valable en 2020, on croit rêver ! C'est sur que l'interet des habitants entre Breil et Tende ne pese pas lourd face à l'histoire glorieuse de notre beau pays. :jesuisdehors:

il faut dire que 44km de Nice/ Breil + 74 km de Breil à Cuneo et une frontière actuelle à 34km de Cuneo (donc 88km en territoire français a moins que je me trompe)  cela ne représente pas grand chose  pour les 2 pays , (surtout l'italie) sûrement beaucoup plus pour les habitants des vallées...

Modifié par jackv
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 8 minutes, jackv a dit :

il faut dire que 44km de Nice/ Breil + 74 km de Breil à Cuneo et une frontière actuelle à 34km de Cuneo (donc 88km en territoire français a moins que je me trompe)  cela ne représente pas grand chose  pour les 2 pays , (surtout l'italie) sûrement beaucoup plus pour les habitants des vallées...

Je pense que le véritable problème est que les signataires de la convention de 1970 n'ont, aujourd'hui, plus aucune responsabilité : les états français et italien. La responsabilité de l'exploitation de la ligne, ceux donc qui paient pour que les trains roulent, sont les régions.
En 1970, la convention faisait reposer la totalité du financement de l'entretien de la voie en territoire français sur l'état italien.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, gilles_tagada a dit :

Je pense que le véritable problème est que les signataires de la convention de 1970 n'ont, aujourd'hui, plus aucune responsabilité : les états français et italien. La responsabilité de l'exploitation de la ligne, ceux donc qui paient pour que les trains roulent, sont les régions.
En 1970, la convention faisait reposer la totalité du financement de l'entretien de la voie en territoire français sur l'état italien.

Pour les trains, c'est effectivement les régions, mais pour l'infra et son entretien c'est SNCF Réseau et RFI. Bienvenue au pays de Kafka

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 43 minutes, Laroche a dit :

 Bienvenue au pays de Kafka

il n'était pas naît  sur le cote d'azur c'était pas un pays! .... franz était austro-hongrois de langue allemande et de religion juive né à Prague...tu as raison pour lui c'etait un peu aussi compliquer que la gestion et l'entretien de notre ligne..

Modifié par jackv
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, jackv a dit :

il n'était pas naît  sur le cote d'azur c'était pas un pays! .... franz était austro-hongrois de langue allemande et de religion juive né à Prague...tu as raison pour lui c'etait un peu aussi compliquer que la gestion et l'entretien de notre ligne..

Il est né où il est né : on ne va pas déraper sur Kafka merci. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines plus tard...

Bonjour,

Pensées pour les Sinistrés des Vallées qui doivent conjuguer en plus avec l'hiver et la neige ...

Tempête Alex : Dans la Roya, les sinistrés devront encore patienter pour prendre le train
APRES LE DELUGE La reprise des circulations sur la ligne Nice-Tende, envisagée pour le 18 janvier, est repoussée d’au moins deux mois

  • Relancé après des premiers travaux le 19 octobre, à vitesse très réduite, le TER desservant la vallée de la Roya, avait dû à nouveau être stoppé le 28 novembre
    suite à la découverte de la fragilisation d’un ouvrage d’art, frappé par les inondations.
  • La réouverture de la ligne ferroviaire Nice-Tende, prévue pour le 18 janvier, n’est finalement plus envisageable avant le printemps, annonce SNCF Réseau.
  • Des travaux de confortement sous les rails doivent se poursuivre.

https://www.20minutes.fr/nice/2953539-20210115-tempete-alex-roya-sinistres-devront-encore-patienter-prendre-train

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"pas de reprise du trafic jusqu'au printemps entre Breil-sur-Roya et Tende

Le réseau SNCF prévoyait initialement une reprise du trafic au 18 janvier. Finalement, la structure n'est pas stabilisée, la ligne ne pourra pas rouvrir avant le printemps. Un nouveau point d'étape sera fait le 15 février pour annoncer on l'espère de bonnes nouvelles quant à l'ouverture de la ligne et la stabilisation de la voie."

https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/sncf-pas-reprise-du-trafic-au-printemps-entre-breil-roya-tende-1915448.html

Modifié par jackv
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Après la tempête Alex,la vallée de la Roya envisage déjà l'été :

Produits, visites, train des merveilles... Le plan de la Roya pour faire revenir les touristes dès l'été 2021

Dès la mi-février sera présenté un projet de relance du tourisme dans la vallée pour l’été 2021, à l’initiative de l’Office de tourisme communautaire, qui réfléchit aussi au long terme

Entre la crise sanitaire et l’après-tempête Alex, la vallée de la Roya paie un lourd tribut en 2020 et a encore un long chemin devant elle
pour retrouver son visage accueillant et les contours d’un paysage unique d’un point de vue touristique.

...

" ... Indispensable "Train des Merveilles"

Car bien évidemment, tous les projets sont soumis à l’évolution de la crise sanitaire, mais également à celle des axes routiers.

D’où l’importance, pour cet été, de la ligne ferroviaire, qui est à elle seule un premier site patrimonial à découvrir quand on se rend dans la vallée par le « Train des Merveilles ». ..."

https://www.nicematin.com/economie/produits-visites-train-des-merveilles-le-plan-de-la-roya-pour-faire-revenir-les-touristes-des-lete-2021-636960

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Située dans la gare de Breil, la friperie solidaire de la Roya ferme ses portes le 30 janvier

Elle a été ouverte grâce aux dons qui ont afflué après le passage de la tempête Alex dans les vallées des Alpes-Maritimes le 2 octobre dernier,
et grâce à la persévérance de bénévoles qui ont transformé en magasin une partie de la gare de Breil-sur-Roya. Elle fermera ce samedi soir.
...
Dans les Alpes-Maritimes, la solidarité se met vite en place et des milliers de cartons de vêtements sont acheminés dans la vallée. Il y aura beaucoup de tri à faire.
Il y aura aussi un local à trouver pour entreposer le tout.
La SNCF met alors gracieusement à disposition une partie de la gare de Breil-sur-Roya avec une convention passée par la CARF (communauté de la Riviera Française).
Ce sera l'ancienne douane ( à l'époque, quand il y avait des frontières, un train arrivait de France et un autre de Vintimille, la douane était pour les Italiens) sur le quai B !
...
Il y a une date butoir, c'est le 31 janvier, car les locaux doivent être restitués à la SNCF. Elle souhaite y loger les équipes qui interviennent dans la vallée.
 ... La fin d'une belle aventure de solidarité pour les bénévoles qui ont créé cette friperie.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/tous-sinistres-du-2-octobre-dernier-friperie-solidaire-roya-c-est-bien-plus-qu-friperie-1914826.html

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 semaines plus tard...

Le train Nice - Breil-sur-Roya bénéficiera des 580 M€ de l'Etat

Le ministre des transports a signé un accord avec la région et la SNCF. 580 millions d'euros de travaux sur dix ans sont prévus pour pérenniser les 435km de petites lignes en PACA.....Parmi elles, la ligne TER Nice – Breil-sur-Roya, sera dotée d’une provision supplémentaire pour prendre en compte les conséquences de la tempête Alex

https://actu.fr/societe/alpes-maritimes-le-train-nice-breil-sur-roya-beneficiera-des-580-m-de-l-etat_39703181.html

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, jackv a dit :

Le train Nice - Breil-sur-Roya bénéficiera des 580 M€ de l'Etat

Le ministre des transports a signé un accord avec la région et la SNCF. 580 millions d'euros de travaux sur dix ans sont prévus pour pérenniser les 435km de petites lignes en PACA.....Parmi elles, la ligne TER Nice – Breil-sur-Roya, sera dotée d’une provision supplémentaire pour prendre en compte les conséquences de la tempête Alex

https://actu.fr/societe/alpes-maritimes-le-train-nice-breil-sur-roya-beneficiera-des-580-m-de-l-etat_39703181.html

Les 580M€ ne concernent pas que la ligne Nice -Breil...
Lire l'article dans son ensemble pour ne pas oublier la fin.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...