Aller au contenu
Le Web des Cheminots

la pollution publicitaire


jackv

Messages recommandés

Grenoble bannit la publicité de ses rues

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/11/24/grenoble-commence-a-bannir-la-publicite-de-ses-rues_4528080_3224.html

extraits

La municipalité écologiste de Grenoble a décidé de ne pas renouveler son contrat avec le groupe d'affichage et de mobilier urbain JCDecaux. Cette annonce, qui était une promesse de campagne du maire, Eric Piolle, est « une première européenne pour une grande ville », explique la mairie :

« La municipalité fait le choix de libérer l'espace public grenoblois de la publicité en développant les espaces d'expression publique et ne lance pas de nouvel appel d'offre pour de l'affichage publicitaire. »

Modifié par jackv
  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bravo, c'est un début maintenant qu'une ville a osé franchir le pas, j'espère que de nombreuses autres vont suivent.

  • J'adore 6
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bravo, c'est un début maintenant qu'une ville a osé franchir le pas, j'espère que de nombreuses autres vont suivent.

c'est du boulot ...personnellement j'en ai fait retirer un une fois c'est pas facile , sans compter le lobby de la pub..car ça doit rapporter gros

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est du boulot ...personnellement j'en ai fait retirer un une fois c'est pas facile , sans compter le lobby de la pub..car ça doit rapporter gros

Cela rapporte tellement, que 1% de cette somme suffirait à éradiquer la misère dans le monde

  • accès à l'eau,
  • accès à la santé,
  • et enfin, accès à l'éducation ...

:Smiley_32:

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est très bien, de la pollution visuelle en moins.

Mais c'est aussi des rentrées d'argent en moins, donc soit on compense en dépensant moins, soit on augmente les rentrées par ailleurs.

Et quand on annonce qu'on économise, je me méfie toujours que ce ne soit pas une simple manipulation comptable consistant à faire passer une charge d'une colonne vers une autre colonne.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est très bien, de la pollution visuelle en moins.

Mais c'est aussi des rentrées d'argent en moins, donc soit on compense en dépensant moins, soit on augmente les rentrées par ailleurs.

Et quand on annonce qu'on économise, je me méfie toujours que ce ne soit pas une simple manipulation comptable consistant à faire passer une charge d'une colonne vers une autre colonne.

pour le paiement ne t'en fait pas c'est toujours le consommateur qui paie lorsqu'il achète le produit..

  • J'adore 8
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci de cette information personnellement je ne suis pas de Grenoble mais il est pas si vrai que ça "Bloque" je n'est pas très bien compris

Modifié par Spoug
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est très bien, de la pollution visuelle en moins.

Mais c'est aussi des rentrées d'argent en moins, donc soit on compense en dépensant moins, soit on augmente les rentrées par ailleurs.

Et quand on annonce qu'on économise, je me méfie toujours que ce ne soit pas une simple manipulation comptable consistant à faire passer une charge d'une colonne vers une autre colonne.

je dirais même que ce sont de sacrées recette en moins que les petites agglos auront du mal à compenser...

on ne parlera pas des petites villes...situées sr un axe passant....

Par contre quand Grenoble dit plus de pub je suppose qu'il parle si j'ai bien compris des 4x3 situés sur le domaine public.....car pour le reste c'est du ressort du propriétaire du terrain.

au final on risque de voir les panneaux fleurir chez les particuliers où sur les zones commerciales propriétés des syndicats de commerçants galeries marchandes etc.......

quant à se passer des sucettes abribus...faut en avoir les moyens car les sucettes font partie du contrat abribus= sucettes.....pas de sucettes pas d'abribus....que ce soit via Decaux ou ClairChanel...donc d'avantage une position de posture/com que d'éfficactié réelle....

Pour qui connait le prix d'un abribus aux normes sur le marché et un tant soit peu esthétique...pas de pub = pas d'abribus..... :Smiley_16: (à moins d'être une commune très très riche....).

les publicitaires ne sont pas fous en rédigeant leur contrat avec les agglos et villes....

Modifié par capelanbrest
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce ne sont pas forcement des sommes d'argent qui ne rentre pas pour une mairie, mais des services qui ne seront plus financés

Les abribus, qui sont mis en place par l'afficheur (JC Decaux et autres..) , et qui financent également les Vélos en libre service, par

exemple.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce ne sont pas forcement des sommes d'argent qui ne rentre pas pour une mairie, mais des services qui ne seront plus financés

Les abribus, qui sont mis en place par l'afficheur (JC Decaux et autres..) , et qui financent également les Vélos en libre service, par

exemple.

Aussi, mais les vélos libre service sont un autre service négocié avec le délégataire (ou pas) selon les villes les agglos.....à ce sujet il ya autant de formules que de villes.....

la part la plus importante c'est la fourniture d'abribus par le publicitaire avec contrat pub en échange....pas de pub pas d'abribus ou alors des merdes style années 50/60.....

DSC00071.JPG

où minimaliste comme ceci : Abribus-small.JPG

Pas assez cher ...pas assez chic et surtout à entretenir aux frais de l'agglo : dégradations, taggs etc.....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans l'article il est dit que les abribus ne sont pas (encore) concernés puisqu'ils font l'objet d'un contrat séparé.

Donc, ce sujet est...hors sujet.

Pour le reste, ce qui sera effectivement supprimé, le maire de Grenoble évalue le manque à gagner à 150 000 € par an, somme dores et déjà compensée par ailleurs.

Donc, beaucoup de bruit pour pas grand chose.

Sauf si cette initiative fait beaucoup d'émules.

Modifié par Inharime
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans l'article il est dit que les abribus ne sont pas (encore) concernés puisqu'ils font l'objet d'un contrat séparé.

Donc, ce sujet est...hors sujet.

Pour le reste, ce qui sera effectivement supprimé, le maire de Grenoble évalue le manque à gagner à 150 000 € par an, somme dores et déjà compensée par ailleurs.

Donc, beaucoup de bruit pour pas grand chose.

Sauf si cette initiative fait beaucoup d'émules.

Gros coup de com surtout......car dans les faits pas sur que les gens vont s'en apercevoir... 150 000 euros de redevance an ça fait combien de 4x3 supprimés ?

20 40 250 ?

sur une agglo comme Grenoble.....pas sur que se soit visible....(en plus on parle de Grenoble et pas de l'agglo).

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

polution publicitaire

Pollution visuel, même moi qui a du mal avec l'orthographe, j'aurais mis 2 l à pollution okok

La pollution avec deux ailes, c'est pour les avions, non ?

Trève de plaisanterie, voici un avis intéressant : http://www.deboulonneurs.org/article687.html

JCDecaux est l’inventeur d’un concept pernicieux qui consiste à fournir aux municipalités des services publics en échange de l’implantation de dispositifs publicitaires. Les plus anciens, et les plus connus sont les Abribus, viennent ensuite d’autres mobiliers urbains tels que les sanisettes et plus récemment les vélos en libre-service.

Depuis cinquante ans, ce modèle a complètement perverti le regard des élus sur ce média, à tous les échelons politiques. Le mythe de l’argent de la publicité tombant du ciel, créé ex-nihilo, a la vie dure, y compris parfois, et c’est malheureux, chez certains écolos.

Rappelons que c’est le consommateur qui finance la publicité. Telle une taxe invisible, nous l’acquittons lors de nos achats. Le publicitaire se transforme ainsi en collecteur d’impôts. Libre à lui de choisir ensuite quel service public il financera, et surtout dans quelle ville. On organise ainsi la concurrence entre les territoires, chacun étant soucieux de capter au maximum cette manne publicitaire. C’est le cas typique de Paris et du Vélib'. Il était impensable pour JCDecaux de ne pas obtenir le marché publicitaire de la capitale. L’opacité du contrat et des coûts réels de Vélib' font que, malgré les nombreux avenants signés par la Mairie de Paris, il est fort probable que les vélos parisiens soient en fait financés nationalement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...