Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Déraillement sur la ligne du Cévenol


Messages recommandés

Un accident ferroviaire s'est produit jeudi dans la soirée (vers 19 h), non loin de Chapeauroux en Lozère et le passage à niveau de Saint-Médard (près de Rauret en Haute-Loire) entraînant la coupure de la ligne SNCF Clermont-Ferrand - Nîmes. Aucun blessé n'est à déplorer. Il s'agit d'un train de fret privé habilité à transporter des grumes. Une enquête est en cours diligentée par la SNCF pour expliquer les raisons de ce déraillement qui a eu lieu à cheval sur les départements de Lozère et de Haute-Loire.

http://www.leveil.fr/Fil-info/Un-train-deraille-la-ligne-Clermont-Nimes-coupee-104977

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec un peu de "chance", les dégâts provoqués par ce déraillement vont permettre à la nouvelle SNCF de fermer la ligne.

Avec une occupation respective de 7 et 8 passagers les deux trains de voyageurs immédiatement impactés n'incitent guère à l'optimisme...

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec un peu de "chance", les dégâts provoqués par ce déraillement vont permettre à la nouvelle SNCF de fermer la ligne.

Ou a accélérer la rénovation de la ligne si on se rend compte que la ligne est en mauvais état .

La Migne est souvent coupee pour des travaux . on peut espérer que ces travaux vont s accélérer

Bonne journée

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec un peu de "chance", les dégâts provoqués par ce déraillement vont permettre à la nouvelle SNCF de fermer la ligne.

Avec une occupation respective de 7 et 8 passagers les deux trains de voyageurs immédiatement impactés n'incitent guère à l'optimisme...

Raison de plus pour réaffirmer la détermination de redonner à la ligne des Causses (et à celle des Cévennes) des conditions d'exploitation plus attractives pour en assurer l'utilité publique et la pérennité.

Modifié par michael02
  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JLChauvin

... Une enquête est en cours diligentée par la SNCF pour expliquer les raisons de ce déraillement ...

SNCF ( lequel des trois EPICS ? ) remplace le BEA-TT, maintenant?

Modifié par JLChauvin
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Raison de plus pour réaffirmer la détermination de redonner à la ligne des Causses (et à celle des Cévennes) des conditions d'exploitation plus attractives pour en assurer l'utilité publique et la pérennité.

Certes, mais la détermination ne suffit pas, il faut aussi les finances et une forte volonté politique. Les récentes déclarations gouvernementales ne vont pas dans ce sens.

Hélas...

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une ligne où il y a plus de tunnels que de voyageurs quotidiens, le calcul est vite fait.

Dans les gorges de l'Allier, totalement inaccessible pendant des dizaines de kms, le calcul est vite fait.

Mais c'est la plus belle, pourtant.

Voici Chapeauroux

  • J'adore 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Ou a accélérer la rénovation de la ligne si on se rend compte que la ligne est en mauvais état .

La Migne est souvent coupee pour des travaux . on peut espérer que ces travaux vont s accélérer

Bonne journée

BRAVO pour cette plaisanterie très drôle... Ah bon, s'en était pas une?

Pauvre SNCF...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah non?

Selon nos informations (que la SNCF s’est refusée à confirmer), deux wagons, situés en tête de convois, sont sortis des rails mais ne se sont pas renversés. Ils ont ainsi continué de rouler derrière les deux motrices. Des traverses ont été endommagées, des parapets arrachés ainsi qu’un filet détecteur de chutes de pierres jusqu’à ce que les wagons percutent également les parois de parement d’un tunnel. La ligne sera fermée plusieurs jours, le temps de procéder à l’enlèvement du convoi puis aux réparations mais aussi pour détecter si d’autres dégâts n’ont pas été causés par ce déraillement. La réouverture ne devrait pas survenir avant mardi au plus tôt, mais plus certainement dans dix jours.

http://www.leprogres.fr/haute-loire/2015/01/23/un-train-de-marchandise-deraille-sur-la-ligne-des-cevennes

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

L'article le plus complet selon moi : http://www.leprogres.fr/haute-loire/2015/01/23/un-train-de-marchandise-deraille-sur-la-ligne-des-cevennes

La partie touchée fait partie de la portion en travaux à l'automne 2013 et dont la vitesse avait été relevé à 60-70, au lieu de 40km/h, fin septembre 2014 (http://www.defense-promotion-cevenol.fr/site/Chapeauroux-Langogne-enfin-plus)

A midi la raison était toujours inconnue

Je ne peux en dire + que les articles, mais à première vu il va y avoir du boulot

Modifié par lepailladindu43
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il suffit d'y mettre les moyens nécessaires pour rouvrir la ligne en quelques jours. D'autant que ce sont les assurances qui couvriront les frais au final (quelques millions d'euros, quasiment rien pour les assureurs). Mais pour ça il faut un peu de volonté politique.

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il suffit d'y mettre les moyens nécessaires pour rouvrir la ligne en quelques jours. (...)

:Smiley_40::Smiley_40::Smiley_40::Smiley_40::Smiley_40::Smiley_40::Smiley_40:

C'est la phrase humoristique du jour!!!

On parle d'une ligne de chemin de fer, là.... Pas d'une route pour les camions et les bus!!!

Va falloir palabrer, sur qui va payer quoi, qui va fournir les moyens matériels (même si on s'en doute...), appel d'offre pour remmettre en état la voie, etc etc.... Allez... un bon mois au moins?

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Cela n'engage que moi :

Je vois bien environ 15 jours de travaux pour réouvrir avec limitation temporaire, sachant qu'il y a fermeture de ligne pendant 5 semaines au mois de juin (pour entretien d'ouvrage d'art), semaines pendant lesquelles pourraient avoir lieu des travaux de remise en état total sur les quasi 5km endommagés

Sachez qu'un plan de transport (cars Langeac - Langogne ou La Bastide) et déjà tiré jusqu'à vendredi

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il suffit d'y mettre les moyens nécessaires pour rouvrir la ligne en quelques jours. D'autant que ce sont les assurances qui couvriront les frais au final (quelques millions d'euros, quasiment rien pour les assureurs). Mais pour ça il faut un peu de volonté politique.

sauf que les specialiste (et les experts) ne vont pas etre d'accord entre le reseau, le tractionnaire, le proprio des wagons pour l'aspect financier et que pour le côté pratique il est quan-meme question de plusieurs wagons qui ont deraillés, touchés des parois rocheuses, des parapets, des tunnels sur plusieurs km dans des endroits peu accessible
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A Brétigny, pour des dégats beaucoup plus importants, et avec des enquêtes judiciaires en cours, ça n'a pas posé de problèmes de mettre les moyens nécessaires pour remettre en service rapidement la ligne. C'est bien un choix politique qui détermine ça.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A Brétigny, pour des dégats beaucoup plus importants, et avec des enquêtes judiciaires en cours, ça n'a pas posé de problèmes de mettre les moyens nécessaires pour remettre en service rapidement la ligne. C'est bien un choix politique qui détermine ça.

Tous les choix en pareille circonstance, sont peu ou prou politiques.....on parle pour ne rien dire !

à tout le moins dans le cas de Brétigny-sur-Orge cela va au delà de la politique....compte tenu du trafic!

-Combien de mouvements/jour à Brétigny-sur-Orge?

-Combien d'usagers impactés directement et indirectement ?

Alors je veux bien que la politique aide parfois (ou pas du reste)..., mais là on compare ce qui n'est pas comparable et on s'avance un peu.

Faut arrêter le "bashing politique" systématique.....et pour le coup concenrant l'accident cévenol, effectivement la politique jouera son rôle dans le fait d'activer (ou pas) les travaux.....sur une ligne au trafic plus que modeste.

  • J'adore 7
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A Brétigny, pour des dégats beaucoup plus importants, et avec des enquêtes judiciaires en cours, ça n'a pas posé de problèmes de mettre les moyens nécessaires pour remettre en service rapidement la ligne. C'est bien un choix politique qui détermine ça.

Comment oser comparer Brétigny, qui est une gare située sur un axe majeur de notre pays, où passe des centaines de trains par jour, transportant des centaines de milliers de voyageurs, à la partie la moins fréquentée du Cévenol, parcourue par à peine 3AR quotidiens avec souvent moins de 10 voyageurs à bord (dont la moitié faisant du "tourisme ferroviaire") sur cette section ?

Le PO est une ligne indispensable et sans substitution possible (sauf pour les trains venant du sud de Vierzon, pouvant être détournés par Bourges, Nevers, le Bourbonnais et le PLM). Il est impossible logistiquement parlant de transférer dans des cars les dizaines d'AR Paris - Orléans. Par contre, on peut bien se passer de la ligne des Cévennes entre Langeac et Langogne pendant quelques mois : une substitution par car est facilement organisable. En espérant toutefois que la ligne réouvre avant l'été, afin de satisfaire les touristes voulant admirer les gorges de l'Allier.

  • J'adore 6
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A Brétigny, pour des dégats beaucoup plus importants, et avec des enquêtes judiciaires en cours, ça n'a pas posé de problèmes de mettre les moyens nécessaires pour remettre en service rapidement la ligne. C'est bien un choix politique qui détermine ça.

Brétigny, ce n'est pas vraiment sur une ligne a voie unique avec 5 trains par jour.... D'où la nécessité absolue,de remette en état rapidement.... Alors que la..... Le transfert par bus va se faire tout seul. Pour peu qu'on fasse un sondage sur la confort ou la ponctualité du bus, le TER sur rail a du mouron a se faire.

Modifié par CRL COOL
  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Brétigny, ce n'est pas vraiment sur une ligne a voie unique avec 5 trains par jour.... D'où la nécessité absolue,de remette en état rapidement.... Alors que la..... Le transfert par bus va se faire tout seul. Pour peu qu'on fasse un sondage sur la confort ou la ponctualité du bus, le TER sur rail a du mouron a se faire.

Bah il faut dire que sur ce coup là tous les éléments préalables à un transfert sur route sont réunis.....

ligne sous exploitée

trafic voyageur des plus modestes

travaux importants de remise en route sans commune mesure avec un éventuel retour sur investissement...etc etc.

in vivo voila une expérience qui tomberait à pic pour trancher définitivement sur le sort voyageurs de cet axe, et ce sans aucun doute au grand bénéfice des régions concernées....

Cette fois on peut raisonnablement penser que sans intervention politique forte.....l'interruption pourrait bien s'accorder quelques libertés.

Je ne voudrais pas être oiseau de mauvaises augures, mais si j'étais SNCF/RFF je sauterais sur l'occasion....

Un bémol toutefois ça tombe en pleine prééletorales des cantonales et il risque bien d'y avoir quelques comités pour rappeler tout le monde à l'ordre...... :Smiley_41:

affaire à suivre donc tous les scénari tienne tla route à ce jour...faute de positionnement des uns et des autres....

  • J'adore 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...