Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Arret cardiaque dans le Paris Limoges.


bruno

Messages recommandés

Bonsoir à toutes et à tous.

Je suis de garde au SMUR d'Arpajon. Journée très, très calme. Avec l'ambulancier on a passer nôtre matinée à vérifier l'ensemble du matos. L'après midi sera consacré à une visite de certains sites remarquables de nôtre secteur d'intervention; CEA de Bruyères le chatel et centre technique Renault de Lardy.

Aucune intervention. Premier appel à 19H00 tapante. Il s'agit de se rendre en gare de Brétigny, voie 1, voiture numéro une d'un TGV pour une personne en arrèt cardiaque! Bizzare, j'avais notion que les Lille - Brive et retour n'étais plus d'actualité pour cause de fréquentation insuffisante.

Avec l'ambulancier en cours de route on ne peut s'empécher de penser au 12 Juillet 2013.

A l'arrivée devant le BV fraichement ravalé, un personnel de l'escale nous guide jusqu'à l'intervention. En fait celle ci se déroule dans un corail (ex Teoz), assurant une mission Paris Limoges, dans une des 2 voiture de première classe (celle à compartiments avec couloir latéral).

Une femme de 66 ans, habitant Vierzon,, à fait une fausse route en mangeant un croissant. Par chance dans son compartiment se trouvait une chirurgienne du CHU de Limoges, et un des ASCT qui était dans le couloir de la voiture et qui à déclenché l'alerte et les secours, faisant en sorte que le train s'arrète en gare de Brétigny et non pas en pleine voie, tout en aidant par la suite la collègue pour le massage cardiaque et la manoeuvre de Hemlich.

A nôtre arrivée la patiente avait récupérée une activité cardiaque. Ces 2 intervenants ont vraiment fait du bon boulot.

Pas facile de techniquer la victime dans le couloir. Vraiment pas beaucoup de place. Finalement on évacue la victime sur le quai séparant la voie 1 et 3. On se trouve à l'extremité du quai coté poste A. Il pleut, il vente, il fait nuit et froid. Là commence l'unique et seul difficulté de cette intervention. Alors que nous étions encore dans la rame je demande à la jeune et jolie DPX (facilement reconnaisable car étant la seule personnel SNCF en civil) de faire couper la circulation voies 3 et 5 afin que nous puissions traverser les voies pour accéder au VSAB de plein pied sans prendre les escaliers du couloir transversal de la gare. J'ai formulé cette demande une bonne dizaine de minutes avant notre arrivée sur le quai avec la victime. Au moment ou nous y arrivons, après la sortie de la voiture, elle me dit ne pas avoir l'autorisation de l'astreinte circulation. J'avoue ne pas comprendre vos procédures; les AC ne peuvant pas mettre d'eux même les signaux aux "carrés". J'ai peine à le croire. Je lui demande de manière un peu sarcastique et pas très aimable, si quand elle va déféquer (je crois me souvenir que ce n'est pas vraiment ce terme que j'ai employé), elle prévient aussi l'astreinte afin de prévenir les égoutiers. J'avoue être un peu trop "cash" parfois et d'un humour un peu limite!

Bref, au moment où l'on s'apprete à passer par les escaliers, finalement le fameux sésame arrive et nous permet de traverser les voies afin d'accéder rapidement à l'ambulance.

Au total la patiente vas plutôt bien.

Bruno.

  • J'adore 7
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"une bonne dizaine de minutes avant notre arrivée"

là il y a quelque chose qui ne colle pas.. il se peut qu'il n'y ait pas l'assurance immédiate que les voies en cause sont protégées mais plus d'un dizaine de minutes cela me semble bien long...ils auraient pu mettre en œuvre des procédures plus rapides il me semble..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir.

D'après ce que j'ai compris les signaux étaient "au carrés", mais il lui fallait l'autorisation de l'astreinte circulation qui ne répondait pas à son portable. La DPX (à prori de l'escale) ne pouvant ou ne voulant pas autoriser des "civils" à traverser les voies!

Bruno.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut Bruno,

Sache que si les signaux sont aux carrés tu es protégé si ce fameux carré et en amont,

Par contre il faut l accord de l agent de circulation donc si c est un simple agent en gare il doit attendre

Confirmation de l arret de circulation sur les voies en questions, sinon c est pour sa geule...

Voili, voilou et sinon chapeau l acr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"une bonne dizaine de minutes avant notre arrivée"

là il y a quelque chose qui ne colle pas.. il se peut qu'il n'y ait pas l'assurance immédiate que les voies en cause sont protégées mais plus d'un dizaine de minutes cela me semble bien long...ils auraient pu mettre en œuvre des procédures plus rapides il me semble..

plus de10mn avec déjà les carrés déja fermés, les dépêches ce sont faites par pigeons voyageurs qui en plus devaient être a la pose casse croute :Smiley_41::Smiley_17:

Modifié par le jour b
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ils diraient quoi aujourd'hui, la DPX et l'astreinte circulation, si la patiente était morte sur le quai en attendant qu'ils se sortent les doigt du c*l ?

Et, en passant, c'est quoi cette intervention obligatoire d'une astreinte (injoignable) pour traverser une voie fermée par les signaux ?

Je lui demande de manière un peu sarcastique et pas très aimable, si quand elle va déféquer [...] elle prévient aussi l'astreinte

okok

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ils diraient quoi aujourd'hui, la DPX et l'astreinte circulation, si la patiente était morte sur le quai en attendant qu'ils se sortent les doigt du c*l ?

Et, en passant, c'est quoi cette intervention obligatoire d'une astreinte (injoignable) pour traverser une voie fermée par les signaux ?

okok

Bonsoir.

Ce n'était pas non plus d'une nécessité absolue, mais celà nous facilitait grandement la tâche car on accédait de plein pied à l'ambulance des pompiers par une rampe en dénivelé et non par un brancardage difficile à travers des escaliers avec tout le matos (oxygène, scope, respirateur, et pousse seringue).

Je dois dire qu'avec certains de vos DPX j'ai été parfois surpris et pas dans le bon sens; Lors d'une intervention sur la LGV vers Auneau, aucun des 2 cadres d'astreinte n'avait les clefs pour accéder à la LGV. Celà s'est terminer par une ouverture à la pince coupante par les pompiers. Une autre fois il y a fort longtemps, intervention en gare de Paris Montparnasse pour un arrèt là aussi sur le quai. Pendant l'intervention une 72500 se met à quai sur le quai voisin et laisse ses moteurs tournés. Un bruit d'enfer. au bout de 10 minutes ce fut insuportable. Impossible de passer mon bilan au téléphone. On ne s'entendait pas. Le DPX sur place malgré ma demande me dit que ce n'est pas possible d'arréter les moteurs. Je m'éloigne donc et vais en bout de quai pour téléphoner. Là je croise un ADC reconnaisable à sa sacoche et lui explique mon problème; Il me répond laisser moi 2 minutes et je le vois remonter l'autre quai pour aller en tète du 72500 aller voir son collegue. 2 minutes plus tard je le vois revenir le bruit du moteur s'arrétant comme par magie. Il me dit maintenant je vais aller m'occuper du cadre. La discussion à été pour le moins houleuse d'après les éclats de voix, mais je suis partis avec le patient, donc je n'ai pu suivre leur discussion malheureusement.

Je vous passe la fois ou un DPX suite à un accident de personne à voulu faire livrer des bouteilles d'eau aux voyageur immobilisé dans le train en pleine canicule. Celà partait d'un bon sentiment. Malheureusement pour lui il s'agissait d'un train de marchandise qui était immobilisé. A l'époque j'étais jeune et très moqueur (un peu con même je l'avoue). il est partis un peu véxé.

Mais je dois dire que dans la majorité des cas cela se passe bien. J'ai le souvenir de 2 interventions en gare de Chamarande ou le chef d'incident local était très bien et efficace, devençant même nos attentes. De même pour la SUGE. D'ailleurs j'ai été étonné de ne pas les voir hier à Brétigny. on à juste eu le droit à la nationale.

Bruno.

  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Tres bien, cet ASCT qui fait arrêter le train en gare. Ça m'intéresserait de connaitre les procédures sur la gstion des malaises en cours de route par les ASCT.

 

Bonsoir Aldo.

J'en avais déja parlé il me semble dans un autre fil, il y à plusieurs mois.

Les ASCT ont un numéro dédié en cas de malaise voyageur qui aboutit au SAMU 75 et ce quelle que soit leur position sur le territoire national. En fonction du cas et de la gravité le médecin régulateur donne un simple conseil ou décide d'envoyer des moyens de secours appropriés (SP et/ou SMUR). Dans ce cas il est convenu avec l'ASCT d'une gare d'arrèt.

Il en est de même pour les avions d'Air France en vol de part le monde.

D'autre part j'aurais voulue savoir si les trains "ex Teoz" sont équipés de DSA et de trousse de secours comme les TGV.

Bruno.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

   

Bonsoir Aldo.

J'en avais déja parlé il me semble dans un autre fil, il y à plusieurs mois.

Les ASCT ont un numéro dédié en cas de malaise voyageur qui aboutit au SAMU 75 et ce quelle que soit leur position sur le territoire national. En fonction du cas et de la gravité le médecin régulateur donne un simple conseil ou décide d'envoyer des moyens de secours appropriés (SP et/ou SMUR). Dans ce cas il est convenu avec l'ASCT d'une gare d'arrèt.

Il en est de même pour les avions d'Air France en vol de part le monde.

D'autre part j'aurais voulue savoir si les trains "ex Teoz" sont équipés de DSA et de trousse de secours comme les TGV.

Bruno.

Il me semblait effectivement avoir lu ça.

Les DSA, je ne sais pas, je vérifie dès que j'en prends un.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce n'était pas non plus d'une nécessité absolue,

Ce n'est pas une raison.

Un client de la SNCF a besoin d'être hospitalisé, et un cadre de cette même SNCF empêche son évacuation rapide simplement parce qu'une telle décision pourrait retarder de 3 minutes un ou deux RER C.

Une vie humaine vaut moins chère que les chiffres de régularité.

Drôle d'ordre de priorités.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas une raison.

Un client de la SNCF a besoin d'être hospitalisé, et un cadre de cette même SNCF empêche son évacuation rapide simplement parce qu'une telle décision pourrait retarder de 3 minutes un ou deux RER C.

Une vie humaine vaut moins chère que les chiffres de régularité.

Drôle d'ordre de priorités.

Oh la vilaine bouuuuuh !!!

(on envisagera qu'une Dpx Escale - peut etre jeune sur le poste - n'ose pas en effet autoriser la traversée des voies sans validation vu qu'elle ne sait peut etre pas ce que veut dire "des carrés fermés" ? ah non pardon... la gestion par activités n'est pas passée par là et la "Circulation" ne règne pas sur le monde, désolée)

  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai honte d'avoir traumatisé virtuellement cette pauvre petite DPX débutante victime de la gestion par activité et des sous-entendus malveillants d'un ignoble agent d'exécution aigri.

Puisqu'on en est aux hypothèses, on pourrait envisager qu'au lieu de cette DPX Bruno aurait pu trouver un simple exécutant à qui aujourd'hui on (hiérarchie, collègues, autres services) reprocherait une absence d'initiative inadmissible et une pusillanimité intolérable ayant compromis la santé d'un Client (avec une majuscule).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sachant que les carrés qui seraient vus pas çe brave DPX depuis le quai ne sont absolument pas ceux qui pourraient protéger la traversee (et puis que dans sa fonction un carré n'est peut-être pas bien parlant) et que les bons se trouvent en amont, il ne me paraît pas déconnant que le dit DPX ne se prononce pas et qu'il attende un peu de confirmation de la part du poste responsable de la zone ( et dans çe cas si il y a vraiment urgence on se fout de l'avis de l'astreinte infra-circul qui est peut-être encore á 20 ou 100 km de la.

Il serait dommage que toute cette fine equipe ( la malade, le DPX et le troupeau de blouse blanche) finisse sous un train qui rentre en gare.

Modifié par Fred
  • J'adore 6
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On oublie une chose importante pour cette DPX. J'ai précisé dans mon message initial certes un peu longuet: "jeune et JOLIE". En conséquence je ne lui en veut pas. Je pense que vous êtes tous un peu dans le vrai; inexpérience, peur d'une initiative malencontreuse, peur de la hiérarchie et célébre principe du PIPE (pas d'initiative = pas d'emmerde). Quant au sens figuré de cet acronyme, j'en aurais bien voulue une, mais après lui avoir parlé de déféquation pas sur qu'elle eu été d'accord!!!!

Bruno.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il ne faudrais pas oublier non plus qu'il y a les "procédures"

Les carré fermés super, mais aujourd'hui il faut le morceau de papier pour avoir l'assurance de la sécurité du personnel ou des intervenants.

Comme pour une protection d'obstacle, une fois qu'elle est obtenue, cela ne nous donne pas le droit d'aller dans la voie contigue, il faut le formulaire qui va bien. Avec le temps qui va avec.

Alors dans le cas évoqué on pourra toujours sous entendre que cela aurait pu avoir des conséquences plus grave pour la personne, mais de la même facon que cela pouvait mettre en péril les secours.

On pourra toujours discuté du bien fondé de ces procédures, leur temps de mise en application (que je trouve incroyablement long a titre personnel), tout comme cité de trop nombreux exemple d'incident ou accident ayant pour origine une erreur de communication verbale ou interprétation.

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On pourra toujours discuté du bien fondé de ces procédures, leur temps de mise en application (que je trouve incroyablement long a titre personnel), tout comme cité de trop nombreux exemple d'incident ou accident ayant pour origine une erreur de communication verbale ou interprétation.

c'est le moins que l'on puisse dire ....y aurait peut etre aussi a voir du coté de la formation , (la vrai) celle qui fait faire régulièrement celle qui fait que l'on hésite pas lorsque l'on doit faire.(que l'on soit jeune ou ancien).

Modifié par jackv
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est pareil pour tes malades? C'est mal, Bruno, c'est mal.

Pour les patients (enfin surtout les patientes), pour le grande majorité, cela relève de la gériatrie, donc très peu pour moi merci. Pour les plus jeunes ils et elles sont le plus souvent fracassés et polytraumatisés, donc cela reste assez problèmatique!!! :Smiley_17:

Pour le reste j'essaye de respecter au mieux le serment d'hyppocrite (pardon d'Hyppocrate) nonmais:Smiley_03: .

Bruno.

  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 mois plus tard...
Invité technicentre

J'avais pas cette conversation ancienne...

Les différentes interventions lues montrent très visiblement que l'expérience remplace pas mal de choses...

Le "fameux papier qui", un vieux con, lui, il sait s'en torcher... Soit, il a déjà vécu l'incident ou l'accident, soit il a déjà réfléchi à la marche à suivre...

Le grade? Lui, il sait s'en contrefoutre et trouve bien souvent LA priorité et LA chose à faire ou ne pas faire...

L'expérience, ça ne s'acquière malheureusement pas en une journée...

Une autre chose de sûre... La victime aurait du prendre un sandwich SNCF, car là, peu de risques de s'étrangler...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...