Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Agression d'un conducteur sur le RER A


Messages recommandés

D'après l'application Transilien, les conducteurs du RER A utiliseraient leur droit de retrait suite à l'agression de l'un d'eux sur la partie est de la ligne (RER E perturbé pour ce motif aussi, un peu étrange...)

Quelqu'un aurait il plus d'infos ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

RER A parisien : trafic à l'arrêt (leparisien.fr - 29/01/2015)

Le trafic est notamment interrompu entre Saint-Germain-en-Laye et Marne-la-Vallée-Chessy, ainsi qu'entre Saint-Germain-en-Laye et Boissy-Saint-Léger. Il est également interrompu entre Nanterre Préfecture et Houilles-Carrières-sur-Seine dans les deux sens, précise la RATP sur Twitter. L'interconnexion est suspendue à Nanterre Préfecture. Les gares sans correspondance sont fermées ...

http://www.leparisien.fr/transports/rer-a-trafic-tres-perturbe-apres-l-agression-d-un-conducteur-29-01-2015-4488619.php

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'après le site de la RATP: "mouvement spontané suite agression d'un conducteur à Torcy hier soir", bus de remplacement sur toute les branches.

Le conducteur été transporté à l'hôpital.

(Oups: moins précis et plus lent que Pascal!)

Modifié par sdx
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Des infos du conducteur données par 20minutes.fr :

Le signal d'alarme a été actionné lorsqu'un passager s'est fait coincer la main lors de la fermeture d'une porte, a précisé une source policière. Le conducteur du RER avait alors quitté sa cabine « pour réarmer le système d'alarme » et c'est là que l'homme qui avait eu la main coincée lui a donné « un coup de tête » avant de prendre la fuite.

La victime est sortie des urgences vers 03h15 avec le nez fracturé, précise la source policière ...

http://www.20minutes.fr/societe/1528387-20150129-trafic-quasi-nul-rer-coup-boule-origine-perturbation

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Après l'agression violente d'un conducteur de train dans la banlieue Est de Paris, un mouvement de grève spontanée a débuté dès hier soir

es autres moyens de transports sont également débordés. Ainsi le tramway est contraint de s'arrêter.

Les lignes 1 et 14 du métro sont également saturées.

les couloirs de métros sont bondés.

Par ailleurs, les accès à la gare de Lyon sont également perturbés. Ainsi, les routes sont elles aussi saturées.

http://www.lefigaro.fr/social/2015/01/29/09010-20150129ARTFIG00057-trafic-tres-perturbe-sur-le-rer-a-apres-l-agression-d-un-conducteur.php

Dans un communiqué, le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies a fait part de sa "solidarité" avec le conducteur agressé, mais jugé que l'interruption du trafic "ne (pouvait) constituer la bonne réponse".

http://www.boursorama.com/actualites/rer-a--un-conducteur-agresse-le-trafic-interrompu-0801cd9e21b352144dda26c061f85dee

j'aurais été tout a fait solidaire avec le secrétaire d'Etat s'il avait donné la bonne réponse pour diminuer la violence envers les employé (ratp ,sncf) dans les transports..

Modifié par le jour b
  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comment eviter la derive violente de nos sociétés, alors que cette violence s'etale à la une de tous les medias ???...

Nos sociétés sont elles d'ailleurs plus violentes que celles précédentes ???...

La Solidarité, et ses multiples formes d'expression, sont un paliatif à cet état, étant entendu que celle-ci ne génère elle même en retour, d'autres violences....l'effet en serait alors detourné au profit d'une expression perçue et montré comme corporatiste, alors que la violence concerne la société dans son ensemble...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

j'aurais été tout a fait solidaire avec le secrétaire d'Etat s'il avait donné la bonne réponse pour diminuer la violence envers les employé (ratp ,sncf) dans les transports..

Si tu l'as, partage-la !

Mais c'est quand même invraisemblable qu'un seul type un peu trop énervé puisse provoquer un tel chaos... les victimes collatérales se comptent en millions.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les syndicats (SUD et UNSA) parlent de "goutte d'eau" pour cette agression donc ce n'est pas celle là mais l'ensemble des agressions récurrentes qui provoquent cette situation.

En réponse, la direction reçoit et fait rouler ses cadres ... alors que les syndicats dénoncent les méthodes de management sur cette ligne. Autant dire que ça ne pas arranger les choses.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les syndicats (SUD et UNSA) parlent de "goutte d'eau" pour cette agression donc ce n'est pas celle là mais l'ensemble des agressions récurrentes qui provoquent cette situation.

En réponse, la direction reçoit et fait rouler ses cadres ... alors que les syndicats dénoncent les méthodes de management sur cette ligne. Autant dire que ça ne pas arranger les choses.

Laisser des millions de voyageurs dans la panade (euphémisme) ne va pas arranger les choses non plus. Je n'irai pas jusqu'à dire que ça favorise les agressions, mais ne vous attendez pas à des remerciements...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Laisser des millions de voyageurs dans la panade (euphémisme) ne va pas arranger les choses non plus. Je n'irai pas jusqu'à dire que ça favorise les agressions, mais ne vous attendez pas à des remerciements...

Je ne juge pas du bien fondé de la réaction des conducteurs, je donne une autre vision que celle qu'on trouve à profusion dans les médias.

On a déjà maintes fois débattu ici du droit de retrait et de son application souvent dévoyée en réaction à un événement. Mais si on s'arrête à ça, on ne comprendra jamais la problématique qui mène à ça.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les conducteurs Ratp, Sncf, de bus urbains de boîtes privées aussi : quand ce genre de mouvement spontané en réaction à une agression n'est pas lié à une seule entreprise ce n'est ni un problème de syndicat, ni de "mentalité", ni de volonté de faire chier mais un "ras-le-bol"...

Je peux comprendre. Et je comprends aussi la difficulté pour les voyageurs mais il n'y a pas grand chose à faire face à un gros "ras-le-bol". Que chacun se demande comment il est dans sa vie de tous les jours, son attitude, sa façon de parler et de vivre avec les autres : si au moins ça peut servir à ça (mais je rêve tout debout) ?

  • J'adore 6
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

..., mais ne vous attendez pas à des remerciements...

Les cheminots n'attendent plus rien de vous, rassure toi. A force de les traiter comme des chiens en permanence, ils finissent par n'en avoir plus rien à battre, un point c'est tout. Prenez-vous en donc aux vrais responsables de la casse du service public, prenez vous en à vous même qui gueulez toujours comme des putois sur les cheminots mais qui votent (des deux mains) à chaque scrutin pour la même bande de politicards (du bleu sombre au rose clair...) ennemis du service public. Le service public, vous l'avez laissé massacrer, oui, vous là!

On supprime les gendarmes et les policiers mais on veut plus de sécurité,

On dépeuple les gares et les trains mais on veut plus de sécurité,

On délègue le "gardiennage" à des officines privées qui s'en mettent plein les fouilles et payent leurs salariés au lance-pierre mais on veut plus de sécurité,

On veut tout payer le moins cher possible et être toujours mieux servi mais on veut plus de sécurité,

...

Ils refusent de se prendre des baffes dans la gueule sans rien dire, eux. Leur réaction est proportionnelle a la campagne de mépris dont on les bombardent depuis des années, avec l’approbation plus ou moins passive de la population. Même combat pour toutes celles et tout ceux qui se font agresser en permanence dans l'exercice de leur travail, souvent par des pignoufs nourris à la haine répandue par les médias.

Et tous ces ministres et sous-ministres "qui comprennent" mais demandent avec insistance de s'écraser, des fantoches, la plupart ne savent même pas ce que c'est que "la vraie vie", celles "d'en bas", celle des "sans dents". Ils feraient mieux de la fermer et de prendre enfin leurs responsabilités, au prix qu'ils nous coutent. Je sais pas vous, mais moi j'en ai ras le culte de ces donneurs de leçons hypocrites et malfaisants.

Fermez le ban...

Modifié par JLChauvin
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ben on n'est pas dans la merde.

A chaque fois que j'ai une lueur d'espoir, il faut un incident de ce genre pour se rappeler que la réaction des cheminots n'aura pour effet que de se faire détester des clients et réciproquement.

Rappel, un service public sans public ne sert à rien. Allez à l'ANPE si on vous fait chier.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est grâce à ce genre de remarque à la con,que j'envoie chier les voyageurs qui râlent,cela ne fait que d'attiser le bûcher,c'est d'une intelligence rare de sortir cette reflexion.

  • J'adore 9
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ben on n'est pas dans la merde.

A chaque fois que j'ai une lueur d'espoir, il faut un incident de ce genre pour se rappeler que la réaction des cheminots n'aura pour effet que de se faire détester des clients et réciproquement.

Rappel, un service public sans public ne sert à rien. Allez à l'ANPE si on vous fait chier.

bon avant de vouloir envoyer les gens au chomedu ,il faudrait réfléchir "SI IL EST NORMAL DE PRENDRE SUR LA GUEULE QUAND ON TRAVAILLE" ????

perso je dit non, et je dit haut et fort que " C'EST DE LA RESPONSABILITÉ DE MON EMPLOYEUR D'ASSURER MA SÉCURITÉ AU BOULOT" donc en cas de

manquement a cette régle j'ai "DROIT " de le lui faire savoir "ET" le droit de retrait , le droit de gréve c'est fait pour "ET OUI "

SERVICE PUBLIC C'EST PAS UN DÉFOULOIR À CON QUI SAVENT PAS OU METTRE LEUR MAINS SI IL EST PAS CONTENT QUI PORTE LE PÉT IL Y

A DES TRIBUNAUX POUR CELA PAS LA PEINE DE FRAPPER UN MEC QUI FAIT SON BOULOT !!!!!

le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies a fait part de sa "solidarité" avec le conducteur agressé, mais jugé que l'interruption du trafic "ne (pouvait) constituer la bonne réponse".

par contre le jour ou ce ducon par sur la gueule je reprends des pâtes

Alain tu atteint les sommets du nuisible incompétent !

  • J'adore 6
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rappel, un service public sans public ne sert à rien. Allez à l'ANPE si on vous fait chier.

En 2001, on a voulu me blesser gravement (voire me tuer, qui sait ?) en me jetant une palette depuis la dalle de la gare d'Orangis-Bois-de-l'épine (RER D) alors que j'allais réarmer un signal d'alarme manifestement tiré par un comparse.

J'ai vu la palette au dernier moment, dans la dernière demi-seconde, et j'ai pu me reculer à temps. Sans exagérer, je ne serais sans doute pas là aujourd'hui si je ne m'étais pas reculé.

Plusieurs voyageurs de mon train, témoins de la scène, ont manifesté leur déception de me voir encore vivant et ont encouragé le lanceur à recommencer.

Alors, TER200, tu m'excuseras de ne pas chialer sur le sort de personnes qui, majoritairement, applaudissent les auteurs d'agression sur les personnels des transports.

"Un bon cheminot est un cheminot mort", dit-on dans certains milieux (et ponctuellement aussi dans certaines associations d'usagers).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le problème c'est : Et après?

Aujourd'hui pas de RER en réponse à une agression.

OK, je comprends la colère des conducteurs qui ne sont pas là pour se faire péter la gueule.

Mais demain, on reprend tout comme avant hier jusqu'à la prochaine agression?

Faîles une bonne grève bien dur pour le rétablissement de la sécurité dans les transports et là je soutiens. Mais arrêtez ces coups d'une journée qui finalement n'apportent rien si ce n'est de l'exaspération.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais demain, on reprend tout comme avant hier jusqu'à la prochaine agression?

Oui, ça s'appelle le risque calculé.

Une agression tous les 2 mois suivie d'une journée de mécontentement, c'est financièrement supportable par une entreprise de transport.

Tant que le "score" reste en dessous, tout va bien.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord avec l'argument de Tophe pour le moyen de pression.

Malheureusement, quid de l'efficacité globale?

On voit encore aujourd'hui que les droits de retraits précédents n'ont pas servi à grand chose.

L'émotion, je comprends aussi.

Je me pose des questions sur le côté contre productif sur deux points:

Des journées comme aujourd'hui, vu l'exaspération des voyageurs, le risque d'agression des personnels des gares qui doivent gérer la situation est très fortement augmenté.

Donc, les conducteurs sont émus mais ce sont les autres qui gèrent avec le stress qui va avec.

On pourrait penser qu'en compensation, quand un agent sédentaire se prend un pain, les conducteurs posent le sac aussi. Est ce souvent le cas?

Le deuxième point, c'est effectivement une augmentation du sentiment anti cheminot qui risque de perdurer plus de quelques heures chez certains excités qui constituent le vivier des prochains agresseurs.

Et puis si les hôpitaux s'arrêtaient de tourner à chaque agression d'infirmière ou de médecin, en particulier aux urgences mais pas que, on n'en finirait plus.

Et pour en revenir au moyen de pression et au dialogue social, c'est vrai que de ce côté là, la direction de la SNCF fait très XIXème siècle.

Je pense que le ras le bol d'un dialogue social de merde n'est pas pour rien dans les droits de retrait et dépasse le problème de l'insécurité.

En tant qu'usager, je demande quand même que l'on reconnaisse mon droit à râler dans ces circonstances. Droit que j'utilise ou pas.

Modifié par aldo500
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...