Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Bonjour à tous. Je me demandais quels étaient les critères pour définir une VUTR? (à quel moment une VU devient une VUTR?) Sachant que je ne suis pas du tout du métier. En fait je voulais savoir comment était classée la ligne qui a bercé mon enfance cad la ligne Livron-Die-Veynes

Modifié par BB67407
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 50
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Publications qui font réagir

VUTR : Sablé - Château-Gontier (31 km)   SNCF réseau réalise actuellement des travaux pour rénover la ligne Château-Gontier/Sablé. Ce qui va permettre de relancer, enfin, le transport de march

je te le fini...je l'avais depuis 1970 j'ai donc faits les rectifs moi même avec mes blanches mains..

Bonjour Jackv, Moi aussi j'ai conservé "religieusement" mon Règlement des lignes à voie unique à trafic restreint de 1939. Règlement qui m'a été remis à l'école "Transport-Mouvement" de l'anci

Images publiées

Bonjour,

Une voie unique à trafic restreint ne dispose pas ou de presque pas d'installations de sécurité (signalisation, cantonnement..). Par définition, il s'agit donc de lignes dont le trafic est très réduit : la réglementation actuelle n'autorise, sauf dérogation, que 4 sillons (tous sens confondus) par jour.

La réglementation précise qu'elle est "normalement fermée au service voyageurs".

Modifié par gilles_tagada
  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ligne Livron-Veynes d'après les RT:

De Livron à Crest: une voie banalisée en BAPR à compteurs d'éssieux. (17 km)

De Crest à Aspres-sur-Buëch: voie unique. (92 km)

De Aspres-surBuëch à Veynes-Dévoluy: double voie.

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Une voie unique à trafic restreint ne dispose pas ou de presque pas d'installations de sécurité (signalisation, cantonnement..). Par définition, il s'agit donc de lignes dont le trafic est très réduit : la réglementation actuelle n'autorise, sauf dérogation, que 4 sillons (tous sens confondus) par jour.

La réglementation précise qu'elle est "normalement fermée au service voyageurs".

... et c'est sur cette réglementation que joue SNCF pour transformer les VUSS, ayant perdues du trafic, en VUTR.

  • J'adore 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ligne Livron-Veynes d'après les RT:

De Livron à Crest: une voie banalisée en BAPR à compteurs d'éssieux. (17 km)

De Crest à Aspres-sur-Buëch: voie unique. (92 km)

De Aspres-surBuëch à Veynes-Dévoluy: double voie.

Pour Livron-Crest ne serait-ce pas parce qu'il y a un accès à la LGV un peu avant Crest?

Modifié par Roukmoute
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut-être, vu que l'accès à la LGV c'est la base d'Eurre qui est une gare télécommandée par le poste 2 de Livron. Gare temporaire normalement fermée et ouverte à l'initiative de la DCF (Direction de la Circulation Ferroviaire)

Modifié par Vérane12
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'un point de vue securité, une VU se transforme en VUTR par suppression des postes d'agents circulation chargés de veiller à l'exploitation de la ligne...

c'est tout "l'interêt" de la chose...imagine deux gares ouvertes en poste 2x8, ça représente des salaires... hop, supprimés....

la securité repose en VUTR sur le chef de ligne, bien souvent l'AC de la gare ouverte origine de la VUTR...

Les installations de securités sont peu nombreuses, sauf les PN, qui pour certains, peuvent être de type Franchissement Conditionnel. les aiguilles sont commandées à pied d'oeuvre, et cadenassées..

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et il y a quelque temps (je ne sais pas si cela a changé) sur les VUTR c'est encore la réglementation de 1939 qui s'applique

Je confirme ton poste JackV okok !!!

D'ailleurs, cela faisait hurler un DG d'une certaine EF :Smiley_04: :Smiley_40:, mais, hein, chut, je n'ai rien dit : SILENT : : CRAZY : ...

Modifié par Bearcat
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Texte de 1939 (IN 1528) repris par l'Epsf :

http://www.securite-ferroviaire.fr/recherche-pdf/IN%201528

sur l'IN 1528 c'est encore la signature du directeur general qui a signé le texte de 1939 (si il y a un coup dur de sa faute ,il ne doit plus risquer grand chose)

depuis 39 il y a eu 3 rectif

1 en mai 1977( a cause du S4A)

1 en 02 1974 (a cause du vocabulaire du SO)

1 en 07 84 pour les travaux ,trains travaux et draisines et pour les couvertures d'obstacle avec le S2B)

et c'est tout..

l'IN 1528 est un vrai cop/col

voici l'original

  • J'adore 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et il y a quelque temps (je ne sais pas si cela a changé) sur les VUTR

c'était encore une réglementation de 1939 qui s'appliquait

Bonjour Jackv,

Moi aussi j'ai conservé "religieusement" mon Règlement des lignes à voie

unique à trafic restreint de 1939.

Règlement qui m'a été remis à l'école "Transport-Mouvement" de l'ancien 7ème

arrondissement du Sud-Est (l'actuelle région SNCF de Chambéry) à l'occasion des

cours de préparation de l'examen donnant accès au grade de FMX (Facteur Mixte).

Grade de début qui permettait par la suite d'accéder aux grades de FEN2 (Facteur

enregistrant de 2ème classe), de FEN1 (Facteur enregistrant de 1ère classe), de

FENP (Facteur enregistrant principal), de FC2 (Facteur chef de 2ème classe), de

FC1 (Facteur chef de 1ère classe), SCG2 (Sous-Chef de gare de 2ème classe), . . .

Bonne fin de journée.

Amicalement.

Alexis.

Modifié par IGS4
  • J'adore 5
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et on nous l'a fait apprendre malgré que l'on était conducteur électricien et qu'il n'y avait aucune VUTR électrifiée à au moins 200km aux environ

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 mois plus tard...

Bonjour,

J'aime bien ces petites lignes, car elles donnent une ambiance ferroviaire à des villages qui n'ont pas forcément l'habitude de voir passer des trains. 

Pouvez-vous partager votre expérience ? Comment travaillez-vous sur les VUTR ("Voies Uniques à Trafic Restreint") en tant que cheminots ? 

Est-ce que vous découvrez la voie sur place ? Est-ce que vous devez emporter du matériel pour y circuler (par exemple : clefs pour les aiguillages, Radio pour les PN) ? Est-ce que vous avez des horaires ?

Est-ce que ce sont des agents de manoeuvres sur place qui font la navette, ou bien les conducteurs des lignes ?

Cdt.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

  Est-ce que vous devez emporter du matériel pour y circuler (par exemple : clefs pour les aiguillages) ?

Bonjour,

Prévoir d'emporter la sacoche de desserte avec au minimum des clés T1 et T2 pour la manœuvre
des appareils de voie : aiguilles, traversées, taquets dérailleurs, blocs dérailleurs (Bdr), . . .

Est-ce que vous avez des horaires ?

​Concernant les horaires, l'article 6 du Règlement des lignes à voie unique à trafic restreint de 1939
(Tirage de 1986) prévoit qu'un Programme de circulation doit être établi par le Chef de ligne.

vutr10.jpg

Modifié par IGS4
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je te le fini...je l'avais depuis 1970 j'ai donc faits les rectifs moi même avec mes blanches mains..

Texte très intéressant. Derrière la Règle, ce sont de vraies valeurs qui sont promues (respect et sécurité de tous). 

Je découvre qu'il existe "un état journalier de la circulation sur la ligne" (article 30). Sur le plan historique, ce point est très important pour les amateurs. Par exemple, est-il théoriquement possible de retrouver les trains qui ont circulé dans les années 1980-90, sur des lignes comme Bollwiller-Guebwiller ou Colmar-Ensisheim ?

 

Modifié par perplex
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Texte très intéressant. Derrière la Règle, ce sont de vraies valeurs qui sont promues (respect et sécurité de tous). 

 

​Sous entendrais tu que sur les autres lignes, on prend la sécurité par dessus la jambe ? Si c'est le cas, je ne peux cautionner de telles chose, la sécurité est partout des LGV où à trois20 aux VUTR ou VUSS. La sécurité est l'affaire de tous les cheminots.

  • J'adore 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JLChauvin

...

Sur le plan historique, ce point est très important pour les amateurs. Par exemple, est-il théoriquement possible de retrouver les trains qui ont circulé dans les années 1980-90, sur des lignes comme Bollwiller-Guebwiller ou Colmar-Ensisheim ?

 

​Il suffit "simplement" de retrouver les archives... facile!

Bon courage...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

​Sous entendrais tu que sur les autres lignes, on prend la sécurité par dessus la jambe ? Si c'est le cas, je ne peux cautionner de telles chose, la sécurité est partout des LGV où à trois20 aux VUTR ou VUSS. La sécurité est l'affaire de tous les cheminots.

Comme le fil concerne les VUTR, il est un peu normal que mon commentaire se limitait aux VUTR. Mais merci pour l’élargissement et la précision.

Maintenant, peu de gens au monde sont capables de produire un tel texte. Je suis intéressé par toutes les qualités que son auteur arrive à transmettre. D’ailleurs, les annales décrivent ce M. Robert Le Besnerais – premier directeur général de la SNCF  comme : « un homme de bien qui avait consacré à l'intérêt général les moyens remarquables dont il disposait : puissance de travail, intelligence lumineuse, mémoire extraordinaire, caractère et bonté, bon sens et droiture. Pour beaucoup il était le guide sûr, le conseiller simple et cordial, le chef bienveillant aux décisions rapides ». (http://www.annales.org/archives/x/lebesnerais.html)

 

 

Modifié par perplex
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 mois plus tard...

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...