Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Tarification "Grandes Lignes" de la SNCF


gpl

Messages recommandés

il y a une heure, TGV_13 a dit :

La première va rester sous le régime du yield et je crains que les prix n'explosent pour commencer la baisse ou le plafonnement de ceux de 2nde.

Tout dépendra de la demande, pas sur que ce soit une bonne idée de faire exploser les prix. Comme dans l'aérien on risque fort, au contraire, de chouchouter cette clientéle à haute contribution.

Et hors carte Avantage, la seconde reste aussi sous le régime du yield, avec les prix en cpnséquence.

Et je suis curieux, avec ce nouveau système, de voir comment ils vont remplirent les voitures de 1 ére en période estivale.

Attendons la fin de l'année pour faire un premier bilan

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 32 minutes, Laroche a dit :

Et je suis curieux, avec ce nouveau système, de voir comment ils vont remplirent les voitures de 1 ére en période estivale.

Attendons la fin de l'année pour faire un premier bilan

Avec des promos pour les encartés (1 ère au prix de la seconde par exemple) comme avant la covid. Le Yield est bien maitrisé.

La difficulté est, qu'il faut de nouveau faire des trains rentables pour voyage alors que le marché de l'après covid est une inconnue pour le monde du transport.

Pour l'instant le concurrence elle-même attend de voir.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ne pas oublier le bataillon de marketeux de talents qui savent remplir les trains depuis +20 ans.

A ce sujet, il y avait un precepte:

"si tu ne veux pas afficher un train complet 2e quelques jours avant le départ, et  remplir tes 2e classe au dernier moment, surclassent en 1ère quelques voyageurs dans les voitures de 1ère qui ne seront pas pleines (merci le Yield, il suffit de contingenter ce %) et il te restera les 2e à vendre quasiment jusqu'au départ du train".

Cela ne sert à rien de blinder les 2e en faisant rouler quasi à vide des voitures de 1ère: la souplesse du Yield permettait des remplissages miraculeux et garantissait le revenu du panier moyen.

Modifié par ZorbecLeGras
  • J'aime 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est peut-etre un moyen de soutenir les ventes dans la gamme pro et le nombre d'acheteurs de la carte Liberté. Avec le plafonnement, les TGV complets en 2nde vont probablement se multiplier en période de pointe, en dernière minute, il faudra alors acheter une place en 1ère au prix fort ou pouvoir faire un échange sur train complet en 2nde au tarif Liberté.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 7 heures, TGV_13 a dit :

Si je comprends bien, le seul avantage de ce remodelage est la possibilité pour les adultes d'être éligibles à la carte Avantage avec beaucoup moins de contraintes. Mais au final, ce sont les voyageurs de 1ère -ceux à fort surplus- qui vont raquer pour compenser les petits prix de la seconde. Le pari semble assez hasardeux ; je suis septique.

Ca c'est depuis bien longtemps, et pas que dans les trains, dans les avions ce sont les voyageurs Business et Première (quand elle existe) à haute ou très haute contribution qui subventionnent les prix cassés en classe Eco et font gagner de  l'argent à la compagnie...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, parisse a dit :

C'est peut-etre un moyen de soutenir les ventes dans la gamme pro et le nombre d'acheteurs de la carte Liberté. Avec le plafonnement, les TGV complets en 2nde vont probablement se multiplier en période de pointe, en dernière minute, il faudra alors acheter une place en 1ère au prix fort ou pouvoir faire un échange sur train complet en 2nde au tarif Liberté.

 

Le CP contient un chiffre intéressant, il y aurait actuellement 185 000 porteurs de carte Liberté contre plus de 2 millions de cartes Avantage.

Les annonces pour le marché Affaires, c'est pour septembre ou la fin d'année, d'ici là ils devraient avoir une idée de la dynamique de la reprise des déplacements pros en semaine, ces voyageurs accepteront-ils toujours de jouer les bonnes vaches à lait, là est la principale question.

Si ça ne repart pas, ils baisseront le prix du ticket d'entrée, comme lors du lancement de la carte Liberté. Mais dans de nombreuses boîtes, le poste peut être un sacré gisement d'économies.

A voir aussi quelle sera la conséquence du gel (tardif) des statuts GV pour neutraliser les effets de la crise sanitaire qui dure, et quels seront les voyageurs qui garderont l'accès aux salons.

 

 

 

Modifié par NEMO94
  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, NEMO94 a dit :

dans les avions ce sont les voyageurs Business et Première (quand elle existe) à haute ou très haute contribution qui subventionnent les prix cassés en classe Eco et font gagner de  l'argent à la compagnie...

Pas tout à fait. D'accord pour le Buisness. Discutable pour la First, et pour la classe éco, c'est le taux de remplissage (autour de 85 % pour les grandes compagnies et plus de 90 % pour les LC) qui fait que l'activité est à l'équilibre où même bénéficiaire. Sinon toutes lee Low Cost, qui n'ont pas de classe Buisness seraient en failitte, ce qui n'est manifestement pas le cas (avant crise Covid).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, Laroche a dit :

Ce n'est pas tout à fait cela. Rien de changé pour la 1 ére, mais en seconde c'est le volume qui doit génèrer le profit.

Au déla de la com, il ne faut pas se leurer, l'objectif est de faire remonter le taux d'occupation et éviter de transporter des sièges vides. Bref rien de bien nouveau, simplement un peu de ménage dans la jungle des cartes et tarifs. Au client de se montrer malin et de choisir la bonne formule entre la carte Avantage, et l'offre OuiGo

ou de prendre son Picasso, son SUV ou son vieux gaz oïl, parce qu'au final il n'est pas éligible au fin fond de sa campagne et que c 'est encore trop compliqué en terme de lecture/compréhension pour lui...

à moins que les régions se mettent au diapason et harmonisent leur conditions tarifaires ce qui est loin d'être gagné !

on en saura sans doute un peu plus après les régionales...qui sait ?

quant aux volumes générés par la seconde classe et ses nouveaux tarifs....bah va en falloir du volume pour remonter la pente....

puissent les algorithmes, qui ont calculé tout ça, ne se soient pas s'être trompés....on le saura assez vite.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, capelanbrest a dit :

à moins que les régions se mettent au diapason et harmonisent leur conditions tarifaires ce qui est loin d'être gagné !

Ce qui n'aurait pas été mal, c'est que monsieur tout le monde puisse prendre le T.E.R.: avec les tarifs régionaux si ce sont des trajets qui ne sortent pas de ce périmètre, ou au tarif S.N.C.F. (carte avantages, par exemple) car son emprunt est une correspondance avec un train grandes lignes. Il doit pouvoir être facile après de se répartir les charges de fonctionnement du T.E.R. au prorata de qui l'a utilisé: voyageur de la région, ou de la S.N.C.F. en complément d'un trajet grandes lignes.

 

Un autre truc qui serait le bienvenu, c'est de dépoussiérer les niveaux de voyageurs (grand voyageur, voyageur tout court, etc.).

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, E.T.G. a dit :

Ce qui n'aurait pas été mal, c'est que monsieur tout le monde puisse prendre le T.E.R.: avec les tarifs régionaux si ce sont des trajets qui ne sortent pas de ce périmètre, ou au tarif S.N.C.F. (carte avantages, par exemple) car son emprunt est une correspondance avec un train grandes lignes. Il doit pouvoir être facile après de se répartir les charges de fonctionnement du T.E.R. au prorata de qui l'a utilisé: voyageur de la région, ou de la S.N.C.F. en complément d'un trajet grandes lignes.

 

Un autre truc qui serait le bienvenu, c'est de dépoussiérer les niveaux de voyageurs (grand voyageur, voyageur tout court, etc.).

Exactement se serait une lecture plus facile et plus compréhensible  pour le voyageur lambda.

mais ça c 'est trop compliqué car contrairement à ce qui est clamé haut et fort,  le voyageur lambda occasionnel, c 'est pas la cible du moment...

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 21 heures, NEMO94 a dit :

A voir aussi quelle sera la conséquence du gel (tardif) des statuts GV pour neutraliser les effets de la crise sanitaire qui dure, et quels seront les voyageurs qui garderont l'accès aux salons.

Jusque septembre et l'arrivée des nouveaux statuts sur invitation du transporteur.

Il y a 13 heures, E.T.G. a dit :

Un autre truc qui serait le bienvenu, c'est de dépoussiérer les niveaux de voyageurs (grand voyageur, voyageur tout court, etc.).

Lire ci-dessus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 02/06/2021 à 15:03, TGV_13 a dit :

Ce que je voulais dire, c'est que toutes ces mesures ne s'appliquent qu'à la seconde. La première va rester sous le régime du yield et je crains que les prix n'explosent pour commencer la baisse ou le plafonnement de ceux de 2nde.

D'autant que ces derniers temps, il n'était pas rare que les 1ères soient régulièrement complètes et il reste de la place en 2nde (essentiellement dans les INOUI et dans les IC, surtout ceux entre Bordeaux Saint-Jean et Marseille Saint-Charles)

Modifié par Greg4546
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, la réforme du programme de fidélité c'est pour septembre,  sans doute tous les encartés Loisirs ou Business au premier niveau avec juste le cumul de points, mais à voir quelles seront les conditions pour accéder au second niveau ou s'y maintenir...

Le seuil GV Plus (carte grise) c'était 2200 EUR/an et le seuil GVLC (carte gold) c'était 3500 EUR/an, et seule la fameuse carte "T" des super VIP était attribuée selon des critères discrétionnaires.

2200 EUR/an ce sera hors de portée de la majorité des voyageurs Loisirs, mais largement accessible pour une majorité de la clientèle Affaires.

Pour les TER, les voyageurs non initiés n'ont pas encore compris que les régions font ce qu'elles veulent, et qu'elles peuvent à leur guise y accepter ou non les cartes de réduction nationales...

 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 16 heures, capelanbrest a dit :

le voyageur lambda occasionnel, c 'est pas la cible du moment...

Et pourtant c'est le plus gros marché potentiel !

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, PLANONYME a dit :

Et pourtant c'est le plus gros marché potentiel !

on est complétement d'accord mais visiblement il semblerait que SNCF n'ait pas encore tout à fait compris cela....ou plutôt feint de ne pas le comprendre dans le cadre de ses nouveautés que l'on vient de nous exposer.

un jour peut être, mais plus on tarde plus ce marché s'éloigne intellectuellement et pratiquement du train.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 11 heures, NEMO94 a dit :

Pour les TER, les voyageurs non initiés n'ont pas encore compris que les régions font ce qu'elles veulent, et qu'elles peuvent à leur guise y accepter ou non les cartes de réduction nationales...

 

Pour une majorité de voyageurs, notamment les réguliers (navetteurs/pendulaires), dès qu'il y a un dysfonctionnement, c'est la faute de la SNCF, et il ns ne cherchent à pas comprendre (surtout à accepter que ce sont les régions qui organisent et décident).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...
Citation

15/06 : NOUVELLE OFFRE BUSINESS PREMIÈRE SUR PARIS - LYON

NOUVEAUTÉ :

En exclusivité sur Paris-Lyon : À partir du 15 juin 2021 notre offre Business Première s’enrichit  !

Grand%20voyageur.PNG?h=5d14af2f&itok=WUs
 

Votre espace Business Première au Salon Grand Voyageur TGV INOUI de Paris Gare de Lyon

NOUVEAU: À Paris Gare de Lyon, appréciez le confort d’un espace Business Première qui vous est dédié au sein du salon Grand-Voyageur. Dès votre arrivée, profitez d’un accueil et d’un accompagnement privilégié. Un hôte dédié est présent du lundi au vendredi de 14h à 19h pour répondre à vos sollicitations. En dehors des horaires de présence de l’hôte, l’espace dédié reste accessible.

Business.PNG?h=54b3ba59&itok=fsjpBaPa
 

En exclusivité entre Paris et Lyon, de nouveaux services dédiés à Bord :

 

- Hôte Business Première : un(e) Hôte(sse) vous accueille et vous accompagne  tout au long de votre voyage dans un espace Business Première (6) dédié et calme.  

 

Encas et boisson offerts : une offre de bienvenue Business Première vous est offerte à bord. 

 

Livraison à la place de l’offre Bar : une petite faim ? Passez votre commande en ligne, votre Hôte(esse) Business Première aura le plaisir de vous livrer à votre place. 

 

Contact chef de bord via le Portail TGV INOUI : il fait un peu froid ? Un besoin particulier ? À tout moment, vous pouvez contacter votre chef de bord via l'assistant virtuel du Portail TGV INOUI pour qu’il vienne à votre rencontre.

 

Le chef de bord et l’ensemble de l’équipage Business Première sont aux petits soins pour rendre votre voyage plus agréable. Ils sont présents pour répondre à vos questions en cas de besoin.

 

Ces services seront déployés à partir du 15 juin jusqu’au 09 juillet puis de retour en septembre 2021. 

 

Message reçu en début de semaine, du 15 juin au 9 juillet ça ressemble à un test pour rôder les procédures, avant un vrai lancement en septembre.

Au sol l'espace dédié se trouve au 1er étage du nouveau salon, à l'écart, mais sans prestations supplémentaires proposées, à bord je suppose que l'espace réservé aux voyageurs Business c'est toujours la salle supérieure de la R1.

 

Modifié par NEMO94
  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...