Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Déshuntages X73500


Messages recommandés

Il y a 13 heures , Alexis60 a déclaré:

Alors que dans certaines régions, les X73500 circulent en UM ou en US en appliquant les mesures "qui vont bien" (échanges de dépêches entre les postes, pas de programmation d'itinéraires...).
 

Bonjour

en BAL, cela va nous faire une belle jambe que l'AC n'enregistre pas les itinéraires (et d'ailleurs comment être si certain que l'itinéraire est dégagé si il n'y a pas de vue en direct?) si le bestiaux ne ferme  pas les signaux derrière lu ? 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 7 minutes, Fred a déclaré:

Bonjour

en BAL, cela va nous faire une belle jambe que l'AC n'enregistre pas les itinéraires (et d'ailleurs comment être si certain que l'itinéraire est dégagé si il n'y a pas de vue en direct?) si le bestiaux ne ferme  pas les signaux derrière lu ? 

Il ne faut pas grossir non plus le trait jusqu'à un train qui n'apparaîtrait nulle part : on parle de déshuntage donc d'évènements ponctuels sur une circulation et pour ça les mesures des postes (en BAL ou ailleurs) semblent fiables pour la sécurité mais côté débit de la ligne là en revanche c'est carrément super plombant ?

Si quelqu'un s'y connait : en poste d'aiguillage informatisé ça doit être coton ? On bloque la programmation ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 37 minutes, assouan a déclaré:

Il ne faut pas grossir non plus le trait jusqu'à un train qui n'apparaîtrait nulle part : on parle de déshuntage donc d'évènements ponctuels sur une circulation et pour ça les mesures des postes (en BAL ou ailleurs) semblent fiables pour la sécurité mais côté débit de la ligne là en revanche c'est carrément super plombant ?

Si quelqu'un s'y connait : en poste d'aiguillage informatisé ça doit être coton ? On bloque la programmation ?

Moi je pensais que l'on prenait toujours le plus sécuritaire....

je ne dis pas qu'il ne va pas shunter en permanence mais si il s'arrête au mauvais endroit, il sera peut-être "transparent"

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 20 minutes, Fred a déclaré:

Moi je pensais que l'on prenait toujours le plus sécuritaire....

je ne dis pas qu'il ne va pas shunter en permanence mais si il s'arrête au mauvais endroit, il sera peut-être "transparent"

 

Honnêtement je ne sais pas (plus). Il faudrait que je retrouve tout ce qui touche à la circulation en catégories A et C...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut ,

La solution :

Je propose , à titre d'innovation , de faire circuler ces autorails avec un wagon plat , qui va assurer le retour des circuits de voie ; il y aura bien quelques manœuvres de retournement à assurer , et surtout bon nombre de wagons à modifier en ce sens ...

Bon mauvaise blague à part , on peut se demander pourquoi il s'est produit quatre incidents sérieux en octobre avec ce type matériel , et cela sur plusieurs endroits du réseau !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures , assouan a déclaré:

Si quelqu'un s'y connait : en poste d'aiguillage informatisé ça doit être coton ? On bloque la programmation ?

On enregistre pas d'itinéraire avec destruction automatique.

On trace l'itinéraire pour le train, puis on détruit l'itinéraire une fois le train passé.

On reforme éventuellement un autre itinéraire derrière ce train ( je crois même qu'il faut aller voir sur le terrain, si ce train a bien dégagé la zone avant de reformer un itinéraire derrière lui. A faire confirmer par d'autres membres du forum).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 29 minutes, Pascal 45 a déclaré:

On enregistre pas d'itinéraire avec destruction automatique.

On trace l'itinéraire pour le train, puis on détruit l'itinéraire une fois le train passé.

On reforme éventuellement un autre itinéraire derrière ce train ( je crois même qu'il faut aller voir sur le terrain, si ce train a bien dégagé la zone avant de reformer un itinéraire derrière lui. A faire confirmer par d'autres membres du forum).

Ca (enregistrement,  destruction automatique) ça ressemble bien à du PRS et je connais un peu (sur un PAR LGV)... mais je posais la question pour les purs PAI où la programmation est entrée au service annuel + adaptation quotidienne : comment fait l'opérateur : il bloque le lancement des itinéraires ? il supprime la prog pour tous ces trains ?

Modifié par assouan
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 4 minutes, assouan a déclaré:

Ca (enregistrement,  destruction automatique) ça ressemble bien à du PRS et je connais un peu (sur un PAR LGV)... mais je posais la question pour les purs PAI où la programmation est entrée au service annuel + adaptation quotidienne : comment fait l'opérateur : il bloque le lancement des itinéraires ? il supprime la prog pour tous ces trains ?

... désolé, j'ai pas pas travaillé sur ces postes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre
Il y a 9 heures , Roukmoute a déclaré:

De fait, dans ce cas précis, il n'y a même pas besoin de tout ça puisqu'on est sur une ligne à voie unique (je ne suis même pas sûr qu'il y ait du cantonnement par appareils). C'est vraiment un cas d'espèce de prétexte fallacieux.

Qui parlait de sécurité et aborde maintenant une exception d'échange de dépêches parce qu'on est en VU?

Flaugeac dit encore quelque chose ici?

Il y a 4 heures , assouan a déclaré:

Il ne faut pas grossir non plus le trait jusqu'à un train qui n'apparaîtrait nulle part : on parle de déshuntage donc d'évènements ponctuels sur une circulation et pour ça les mesures des postes (en BAL ou ailleurs) semblent fiables pour la sécurité mais côté débit de la ligne là en revanche c'est carrément super plombant ?

Si quelqu'un s'y connait : en poste d'aiguillage informatisé ça doit être coton ? On bloque la programmation ?

Le CAPI n'a-t-il pas été inventé en prenant en compte ce genre de chose?

Un train qui n'apparait plus nulle part, je connais un cas qui peut le vérifier aisément: Plus aucune roue sur les rails ou déraillement total...

On laisserait passer des circuls déshuntant régulièrement, sans échange de dépêches, à la "one again"?

Je ne monte plus dans un train, promis.

Même sur un touristique aussi simple que le Port aux Cerises, on avait créé une possibilité d'exploitation au bâton pilote pour éviter un face à face dès qu'on a eu 2 EM susceptibles de rouler ensemble...

Là, on roulerait sans respecter aucun règlement?

Je ne grossis aucun trait, je lis avec frayeur ce qui est écrit.

Il y a 1 heure , Pascal 45 a déclaré:

On enregistre pas d'itinéraire avec destruction automatique.

On trace l'itinéraire pour le train, puis on détruit l'itinéraire une fois le train passé.

On reforme éventuellement un autre itinéraire derrière ce train ( je crois même qu'il faut aller voir sur le terrain, si ce train a bien dégagé la zone avant de reformer un itinéraire derrière lui. A faire confirmer par d'autres membres du forum).

Et l'histoire du 72500 qui avait perdu le deuxième élément entre Brives et Capdenac, il y a dix quinze ans. L'élément de devant avait ses rouges au cul et celui qui s'était arrêté dans un vallon, sans conducteur, avait les tiens lui aussi, mais pas de freins serrés avec des passagers à bord.

A moins de refaire le trajet pour vérifier la libération effective des cantons, comment on fait si il se reproduit de tels trucs et d'autres autorails qui déshuntent et qu'on prend l'habitude de rouler avec ce genre d'évènements?

Vous me faîtes peur par vos réponses, réellement peur, tous...

Il y a 1 heure , Pascal 45 a déclaré:

On enregistre pas d'itinéraire avec destruction automatique.

On trace l'itinéraire pour le train, puis on détruit l'itinéraire une fois le train passé.

On reforme éventuellement un autre itinéraire derrière ce train ( je crois même qu'il faut aller voir sur le terrain, si ce train a bien dégagé la zone avant de reformer un itinéraire derrière lui. A faire confirmer par d'autres membres du forum).

Et l'histoire du 72500 qui avait perdu le deuxième élément entre Brives et Capdenac, il y a dix quinze ans. L'élément de devant avait ses rouges au cul et celui qui s'était arrêté dans un vallon, sans conducteur, avait les tiens lui aussi, mais pas de freins serrés avec des passagers à bord.

A moins de refaire le trajet pour vérifier la libération effective des cantons, comment on fait si il se reproduit de tels trucs et d'autres autorails qui déshuntent et qu'on prend l'habitude de rouler avec ce genre d'évènements?

Vous me faîtes peur par vos réponses, réellement peur, tous...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ne pas enregistrer ne veut pas dire qu'on fait n'importe quoi. Il y a vérification du train complet à chaque passage, comme sur un poste mécanique.

Je n'ai pas la réglementation précise en tête, c'est du domaine de l'exploitation.

En gros selon les aptitudes au shuntage d'un train il sera classé dans une catégorie. Selon la catégorie, un train bon shunteur, l'AS peut enregistrer ses itinéraires et laisser agir la destruction automatique (ce n'est pas spécifique au PRS), un mauvais shunteur l'AC reprend a main et doit vérifier le train lui-même et détruire-reformer les itinéraires lui-même également.

Si j'ai un peu de temps demain au bureau je regarderai les règlements qui vont bien à ce sujet.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures , Fred a déclaré:

Tout cela est un peu loin pour moi (et sans même evoquerles CCR) comment pratique un AC sur une aiguille distante de qq centaine de mètres ?

Ben justement ça dépend beaucoup du modèle de poste d'aiguillage ! (c'est pour ça que je pose la question pour les PAI)

En poste "à leviers" ce n'est pas bien compliqué : tu attends la confirmation de l'AC du poste suivant avant de bouger le moindre levier d'aiguille.

En PRS tu n'enregistres aucun autre itinéraire derrière ce train donc - en gros car il y a la problématique des "aiguilles en position de protection" - rien ne bouge jusqu'à ce qu'on ait l'assurance que le train a dégagé l'itinéraire (là aussi ça peut se faire par dépêche avec le poste suivant qui a vu le train).

En PAI : je ne sais pas.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

En PAI, et comme dans tout poste d'aiguillage (surtout les postes à commande d'itinéraires), tu dois être informé des circulations en catégorie A. (Soit par un avis à la gare de départ, soit par la présence de l'information sur OLERON - fiabilité très discutable à mon sens- , puis par dépêche de gares en gares)

Dès lors que tu as connaissance de cette information, il y a 2 possibilités :

- soit ce train n'existe pas dans ta programmation : tu le crées avec interdiction de destruction automatique.

- soit ce train existe déjà dans ta programmation : tu modifies la ligne de programmation en interdisant la destruction automatique.

L'interdiction de destruction supprime la destruction automatique de l'itinéraire qui reste alors formé jusqu'à ce que l'agent procède à la destruction manuelle après s'être assuré de la libération de la totalité de l'itinéraire (carré à carré en général) pendant au moins 5 secondes. Il se peut que cela crée de légers retards pour les circulations à l'espacement et cela nécessite un travail supplémentaire de l'AC qui en cas de PAI sur de longues distances doit détruire manuellement de nombreux itinéraires.

Petite info supplémentaire : pour minimiser le risque d'erreur ou de ratage de modifications, lors de la création du fichier de programmation, il est possible de ne pas faire apparaître dans la programmation les circulations susceptibles d'être en catégorie A, notamment les trains en 8xx xxx et les trains en 5xx xxx. Cependant, pour du matériel modifié inopinément, le fichier programmation du jour (ou fichier 2000) est déjà dans le système. Il faudra donc procéder à une modification de la ligne de programmation.

Les AGC sont considérés en catégorie A (du moins sur l'EIC Paris-Est) mais ils sont dispensés de mesures sur les voies les plus utilisées (2, 2bis, 1, 1 bis...). Par contre, dès qu'ils empruntent une voie autre, les mesures d'interdiction de destruction automatiques doivent être prises.

Pour les catégories C, c'est beaucoup plus contraignant car on considère que le shuntage n'existe pas. Il faut donc s'assurer que le train est réellement complet à chaque dégagement d'itinéraire. De plus cela pose de gros soucis pour les passages à niveau et autres installations de sécurité dépendant du shuntage.

 

Modifié par waouh_waouh
  • J'adore 8
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

sur prci ,tu as interdiction de programmer une circulation empruntant un autre itinéraire durant 5 sec..

Sur postes mistral ,la programmation est faite directement avec interdiction de destruction.Tu peux détruire l’itinéraire quand le train est protéger par le signal suivant (je crois qu'il y a aussi les 5 sec.,mais pas sur). Cela joue sur la régularité ,et l'AC doit être beaucoup plus attentif.

 

Le risque principal lors d'un deshuntage sur les postes informatiques,est que ,lorsque un itinéraire est programmé (soit sens contraire soit une autre voie) ,le train deshunte ,le système comprend que le train est passé ,et il modifie l’itinéraire pour le train suivant (ou il ouvre le signal du train d'en face sur voie unique) .Donc risque de déraillement (bivoie ) ou de nez a nez.

 

PS : le deshuntage de la semaine dernière sur Firminy a "disparu" de Durandal ..........(celui qui entraine un droit de retrait des conducteurs sur la région Loire)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Ce qui est "fabuleux", c'est que des engins "modernes" pareils aient pu être certifiés avec leurs problèmes congénitaux et qu'on les fasse circuler en catégorie dégradée, en laissant tout reposer sur les épaules des agents circulation obligés d'appliquer des procédures voisines du cantonnement téléphonique... pour du vieux matériel en fin de vie, ce serait à la rigueur tolérable, mais pas pour du matériel flambant neuf de plusieurs types. Sans compter les problèmes d'espacement posés en pleine voie par les signaux automatiques.

Et dire que d'aucuns se gaussaient du block manuel (unifié) par appareil peu sûr et à la merci d'un enchainement d'erreurs humaines, c'est bien la peine de prétendre que le block automatique est plus sûr si le matériel roulant n'est même pas adapté au plus basique et au plus commun des systèmes de sécurité, puisqu’en fin de compte c'est bien sur l'humain si faillible que repose entièrement la récupération des défaillances du matériel roulant si sophistiqué.

Les fondamentaux, les fondamentaux, en matière de sécurité ils nous rattrapent toujours...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures , Ae 8/14 a déclaré:

S'il n'y a rien dans Durandal, c'est qu'il ne s'est rien passé et ce droit de retrait est abusif.

Il n'a pas disparu, il y a juste eu reprise du service normal, il est donc classé dans l'historique.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour faire taire les mauvaises langues : eh non, cette affaire n'aura toujours pas permis d'avoir la peau de l'Aubrac. Il circule de nouveau au sud de Neussargues, mais la rupture de charge dans cette même gare est toujours d'actualité puisque c'est une Z2 qui s'y colle : http://www.trains-en-voyage.com/forum/forum/la-voie-des-infos/actualit%C3%A9s-discussions-observations/74351-sa-2015-intercit%C3%A9s-paris-clermont-aubrac-cevennes?p=777525#post777525

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un syndicat de cheminots accuse la SNCF de « jouer à la roulette russe » (www.20minutes.fr - 09/11/2015)

Début de citation :

" Trois syndicats de cheminots se sont alarmés ce lundi, à dix jours des élections internes à la SNCF, d'une "multiplication" d'incidents. La charge la plus forte est venue de la CGT-Cheminots.

Lors d’une conférence de presse, son secrétaire général, Gilbert Garrel, a accusé la SNCF de « jouer à la roulette russe avec la sécurité ». « Notre but n’est pas de créer de la peur mais d’alerter les citoyens » alors que la SNCF et l’autorité de tutelle « semblent rester de marbre », a-t-il justifié ...

Fin de citation

http://www.20minutes.fr/societe/1727443-20151109-securite-ferroviaire-syndicat-cheminots-accuse-sncf-jouer-roulette-russe

Pour la modération : "je n'ai plus le bouton citation dans la création d'un message", à voir !

Merci à jeandu02 pour cette info.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 10 minutes, 20 minutes a déclaré:

" Trois syndicats de cheminots se sont alarmés ce lundi, à dix jours des élections internes à la SNCF 

Et c'est quoi l'intérêt de cette précision, à part sous-entendre que, le reste du temps, les syndicats n'en ont rien à foutre ?

 

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 2 minutes, Roukmoute a déclaré:

Et c'est quoi l'intérêt de cette précision, à part sous-entendre que, le reste du temps, les syndicats n'en ont rien à foutre ?

J'avais pas fait gaffe à cette phrase. Tu as raison, je ne vois pas pourquoi les élections interviennent dans ce problème et dans cet article. 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Juste maintenant , Pascal 45 a déclaré:

 

Début de citation :

" Trois syndicats de cheminots se sont alarmés ce lundi, à dix jours des élections internes à la SNCF, d'une "multiplication" d'incidents. La charge la plus forte est venue de la CGT-Cheminots.

 

 

Juste maintenant , Pascal 45 a déclaré:

J'avais pas fait gaffe à cette phrase. Tu as raison, je ne vois pas pourquoi les élections interviennent dans ce problème et dans cet article. 

 

Raccourci de journaliste pour tout amalgamer...

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...