Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Les codes missions du RER, leur vie, leur œuvre, leurs perspectives


sdx

Messages recommandés

Miracle ! J, c'est Juvisy !!! 

ce qui m'étonne le plus c'est que ce système parti sur de si bonnes bases sur la TRG soit devenu aussi opaque. Il y avait A = Auster, J=Juvisy, R=Rungis, M=MassyPal, B = Brétigny, D = Dourdan, E = Etampes, Y, train à 2 tranches (E et D).

La RATP a copier sans comprendre, puisque sur la B sud, S n'est pas St-Rémy, mais Robinson, Massy-Kalaiseau est K,  P c'est la Province, L est  Orsay. C'est clair non ?

 

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures , CRL COOL a déclaré:

Bah.... Sur la D, faut s'attendre à tout!!!! Il y a des code mission NICE...... Mais tu ne vas pas à Nice..... Juste à Combs la Ville. Ca vend moins de rêve.... Beaucoup moins....

 

Oh là les NICE c'est fini... Sauf quand c'est le merdier.... C'est des NACO  ( pas des citernes jouef ) !

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure , 5121 a déclaré:

Miracle ! J, c'est Juvisy !!! 

ce qui m'étonne le plus c'est que ce système parti sur de si bonnes bases sur la TRG soit devenu aussi opaque. Il y avait A = Auster, J=Juvisy, R=Rungis, M=MassyPal, B = Brétigny, D = Dourdan, E = Etampes, Y, train à 2 tranches (E et D).

La RATP a copier sans comprendre, puisque sur la B sud, S n'est pas St-Rémy, mais Robinson, Massy-Kalaiseau est K,  P c'est la Province, L est  Orsay. C'est clair non ?

 

G = aulnay... I= mitry et E= roissy cdg

c'est d'ailleurs sur la B qu'ont été crées ces codes

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 32 minutes, jackv a déclaré:

G = aulnay... I= mitry et E= roissy cdg

c'est d'ailleurs sur la B qu'ont été crées ces codes

Objection votre honneur, c'est sur la A (RATP) qu'ils sont apparus en premier.
A l'origine seules les lignes RER devaient être concernées et ce n'est que progressivement qu'ils ont été appliqués à l'ensemble des circulations.
A noter également que les trains de la SNCF ont un code mission et un numéro alors que pour la RATP le code mission, associé à 2 chiffres, remplit cette fonction. Ce qui fait que lorsqu'il y a plus de 49 trains effectuant la même mission il faut créer un second code...et donc c'est contraire à l'idée de départ (un type de desserte=un code). En outre la dissociation code/numéro permet (théoriquement) d'appliquer le même code à des trains circulant sur des lignes différentes (j'ai le souvenir des TESA qui étaient dans ce cas).

 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures , pzorba75 a déclaré:

De toute manière, dès que l'on invente un code en voulant lui donner une signification et une facilité mnémotechnique, le code choisi finit toujours par "bloquer". Aussi bien avec a géographie qu'avec des procédures, surtout celles du monde informatiques où la longueurs des codes n'a cessé d'augmenter avec le temps.

Un exemple ancien chez les militaires, spécialistes ès codes toutes catégories, les ateliers d'armement A suivi des lettres de la ville  ARE Roanne, ATS Tarbes, ASS Salbris, APX Puteaux et AMX? 

Issy Les Moulineaux.

Modifié par ADC01
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures , jackv a déclaré:

c'est d'ailleurs sur la B qu'ont été crées ces codes

 

Il y a 11 heures , Inharime a déclaré:

Objection votre honneur, c'est sur la A (RATP) qu'ils sont apparus en premier.

ne vous battez pas ... c'est sur la C et c'est pour ça qu'ils y sont immédiatement compréhensibles, puisque l'espace des codes était encore vierge !!!:Smiley_24:

le K a été pris pour MassyPal par la  RATP parce que les MONA circulaient déjà, et, paraît-il, il y aurait eu confusion à St-Michel entre les M du C et les M du B  !!!! :Smiley_36:

comme de toutes façons, il y a plus de 26 destinations sur le réseau, les doublons sont maintenant inévitables, ce qui rend l'attitude de la RATP à l'époque aussi incompréhensible que les codes affichés.

J'ai été pris d'un doute, vu que le MS-61 est équipé d'origine pour cet affichage, mais il a été au début (et au moins jusqu'à la disparition des Z sur la B ) utilisé pour afficher seulement un numéro. Ce qui revenait au même pour les usagers qui, pour beaucoup, savaient que les 700 étaient St-Rémy, les 300, Massy et les 000 Robinson. Par la suite, à leur création, les Orsay ont été pris dans les 500, tandis que les 600 étaient les dessertes marchandises

Pour info complémentaire, l'installation du caisson de code mission sur les 5300 date d'octobre 1981. Cet afficheur a remplacé un dispositif placé derrière la fenêtre droite de cabine. J'ai sous les yeux des photos datant d'à peu près la même époque,  de MS-61 affichant bravement un numéro de train à 4 chiffres 

ceci écrit, je ne persiste pas et ne signe pas !!!

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures , 5121 a déclaré:

 

ne vous battez pas ... c'est sur la C et c'est pour ça qu'ils y sont immédiatement compréhensibles, puisque l'espace des codes était encore vierge !!!:Smiley_24:

le K a été pris pour MassyPal par la  RATP parce que les MONA circulaient déjà, et, paraît-il, il y aurait eu confusion à St-Michel entre les M du C et les M du B  !!!! :Smiley_36:

Pour info complémentaire, l'installation du caisson de code mission sur les 5300 date d'octobre 1981. Cet afficheur a remplacé un dispositif placé derrière la fenêtre droite de cabine. J'ai sous les yeux des photos datant d'à peu près la même époque,  de MS-61 affichant bravement un numéro de train à 4 chiffres 

ceci écrit, je ne persiste pas et ne signe pas !!!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Z_8100

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_B_du_RER_d'%C3%8Ele-de-France

(pour la B wiki me semble assez juste)

les caissons étaient montés  dés l'origine et utilisés sur les Z8100 de la B ....ils étaient même opérationnels sur les chaudrons des essais réalisés sur p nord, ormoy creil....

tout cela  a du se jouer a qq mois prés

28 mai 80 mise en service commerciale du 1er MI 79....

Le , la ligne est prolongée de Châtelet - Les Halles à la gare souterraine de Paris Gare du Nord. Aucun train n'est interconnecté

Juin 83 interconnexion avec inauguration avant par P Mauroy... donc c'est a cette date que sont apparus les codes sur la B ,avant les girouettes avaient une autre utilisation non normée ...

31 MI 79 A
RATP 1979 Z 8101/02
Z 8161/62
51 MI 79 A
SNCF 1979 Z 8163/64
Z 8263/64
Mise en service

MI 79 : 1980-1983

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Il y a 15 heures , Inharime a déclaré:

Objection votre honneur, c'est sur la A (RATP) qu'ils sont apparus en premier.
A l'origine seules les lignes RER devaient être concernées et ce n'est que progressivement qu'ils ont été appliqués à l'ensemble des circulations.
A noter également que les trains de la SNCF ont un code mission et un numéro alors que pour la RATP le code mission, associé à 2 chiffres, remplit cette fonction. Ce qui fait que lorsqu'il y a plus de 49 trains effectuant la même mission il faut créer un second code...et donc c'est contraire à l'idée de départ (un type de desserte=un code). En outre la dissociation code/numéro permet (théoriquement) d'appliquer le même code à des trains circulant sur des lignes différentes (j'ai le souvenir des TESA qui étaient dans ce cas).

 

Il y avait les missions Vick (Versailles sur la C et Villiers-le-Bel  sur la D)

Il y a 5 heures , 5121 a déclaré:

 

ne vous battez pas ... c'est sur la C et c'est pour ça qu'ils y sont immédiatement compréhensibles, puisque l'espace des codes était encore vierge !!!:Smiley_24:

le K a été pris pour MassyPal par la  RATP parce que les MONA circulaient déjà, et, paraît-il, il y aurait eu confusion à St-Michel entre les M du C et les M du B  !!!! :Smiley_36:

comme de toutes façons, il y a plus de 26 destinations sur le réseau, les doublons sont maintenant inévitables, ce qui rend l'attitude de la RATP à l'époque aussi incompréhensible que les codes affichés.

J'ai été pris d'un doute, vu que le MS-61 est équipé d'origine pour cet affichage, mais il a été au début (et au moins jusqu'à la disparition des Z sur la B ) utilisé pour afficher seulement un numéro. Ce qui revenait au même pour les usagers qui, pour beaucoup, savaient que les 700 étaient St-Rémy, les 300, Massy et les 000 Robinson. Par la suite, à leur création, les Orsay ont été pris dans les 500, tandis que les 600 étaient les dessertes marchandises

Pour info complémentaire, l'installation du caisson de code mission sur les 5300 date d'octobre 1981. Cet afficheur a remplacé un dispositif placé derrière la fenêtre droite de cabine. J'ai sous les yeux des photos datant d'à peu près la même époque,  de MS-61 affichant bravement un numéro de train à 4 chiffres 

ceci écrit, je ne persiste pas et ne signe pas !!!

Merci pour ces informations je m'étais toujours demandé d'où venait ces codes.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures , jackv a déclaré:

Juin 83 interconnexion avec inauguration avant par P Mauroy... donc c'est a cette date que sont apparus les codes sur la B ,avant les girouettes avaient une autre utilisation non normée ...

     
     
   

ceci me plaît bien, parce que ça correspond à mon ressenti mémoriel. Un an et demi  de décalage entre la C et la B.  Bien que les 23000 affichant leur grand n° de circulation, n'aient été liquidées qu'en 1988 (de mémoire), ce qui aurait pu repousser encore la mise en place des codes

Je précise que la SNCF a créé un caisson à 4 symboles sur le modèle des MS-61, mais pour des lettres, alors que sur les MS, on affichait les numéros des trains. Et sur les MI, il y avait d'origine la place pour 6 caractères.

sur cette photo d'origine inconnue, le MI pointe son nez, le MS affiche 0250.

Si l'auteur se reconnait, qu'il me le fasse savoir, j'indiquerai volontiers son nom, ainsi que la date

fratp07061980massypalaice6.thumb.jpg.b1a

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pour en revenir aux codes mission et non aux autres indications, genre chiffres ou non normées

dans l'ordre ce serait quelles ligne ?? et quelles dates ??

A/C/ B ?... C/A/B ?

 

j'ai trouvé cela ??? qu'en pensez vous

Le système des codes-missions a été instauré en 1979 sur la ligne C, puis à partir de 1981 sur les lignes A et B du RER en remplacement de l'ancienne numérotation

 Sur la ligne B sud, les trains portaient un numéro à 4 chiffres dont le premier indiquait la direction (0 = Robinson, 4 = Orsay Ville, 7 = St Remy les Chevreuses) depuis 1937.

Il a ensuite été adopté par les lignes D et E du RER, lors de leur création. Depuis, toutes les lignes du RER l'utilisent, et le dispositif est même étendu aux lignes Transilien non RER depuis 1998, le réseau nord ayant été le dernier à adopter le système, en 2004.

http://aurelienb.pagesperso-orange.fr/HTML/transports/codemission.htm

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pour moi, c'est C B A D. Mais je n'ai pas sous la main de documents pour le démontrer.

ce que tu viens de trouver donne la primauté à la C. Par contre, pour les dates, je suis plus perplexe. 1981 sur la B aurait laissé une dichotomie Z-23000/MS-61/MI-79 avec numéros à rouleaux à 3 chiffres sur les Z, indicateur à 4 symboles sur les MS, indicateur à 6 sur les MI.

bien qu'on soit un peu HS (mais c'est notre modératrice chérie qui a initié cette dérivation), par rapport au 1° chiffre des numéros sur la B sud, je ne saurais faire l'historique, mais il y a eu des évolutions en particulier lors de la création de la mission Orsay, puis le passage à la cadence de 10 mn (je cite dans le désordre). En particulier le passage des Massy de 3 dans mon jeune temps à 2 sur la photo du MS que j'ai postée.

j'épluche ma doc et je vous tiens au courant de mes trouvailles éventuelles

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

3 notes que je cite intégralement :
 

Citation

 

1°) schéma de desserte de la pointe du soir au service du 1.10.79. Sur ce schéma, j'ai noté les codes mission ROMI, MONA, CIME, BALI, DUFY, ELSA (direction du sud)

2°) 6.80 : Installation d'un indicateur de type de train sur les élts 5300 (reprend l'index à 4 lettres), derrière la votre de cabine droite

3°) 10.81 : mention inutilisé sur le commentaire précédent  et indicateur lumineux sur le toit comme pour MS-61 ( 1 Z à Vitry).  RGCF : l'indicateur sera commandé automatiquement par le système d'indexation du suivi des trains. Rajout : pour afficher les codes

 

ceci montre que les codes ont été utilisés très tôt sur les panneaux indicateurs sur les quais, bien avant qu'ils n'apparaissent sur les trains. (c'était un de mes souvenirs bien que confus)

par ailleurs, sur le n° spécial 33 Le train 1-2003 Paris et Ile-de-France tome 2 pages 24 et 25, deux photos, la 5403 en septembre 90 avec le caisson, et la 5381 en octobre 90 sans !!!   Soit presque 9 ans après la mise en place du  prototype , et 11 ans après l'apparition du code sur les quais et dans les documents !!!

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure , 5121 a déclaré:

3 notes que je cite intégralement :
 

ceci montre que les codes ont été utilisés très tôt sur les panneaux indicateurs sur les quais, bien avant qu'ils n'apparaissent sur les trains. (c'était un de mes souvenirs bien que confus)

par ailleurs, sur le n° spécial 33 Le train 1-2003 Paris et Ile-de-France tome 2 pages 24 et 25, deux photos, la 5403 en septembre 90 avec le caisson, et la 5381 en octobre 90 sans !!!   Soit presque 9 ans après la mise en place du  prototype , et 11 ans après l'apparition du code sur les quais et dans les documents !!!

 

pour la B des la mise en service des MI 79 , les ADC indiquaient souvent le terminus en abrégé ..les codes ont été mis en œuvre dés l'interconnexion,puisque tout été équipé et neuf..

cela fait 35 ans nous faisons un peu vieux radoteurs..

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

un vieillard qui s'éteint, c'est une bibliothèque qui disparaît.

Je n'ai aucune honte à radoter ce que les jeunes ne peuvent pas savoir et sont (pour certains au moins) contents d'apprendre.

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 9 heures , jackv a déclaré:

Le système des codes-missions a été instauré en 1979 sur la ligne C, puis à partir de 1981 sur les lignes A et B du RER en remplacement de l'ancienne numérotation

Sauf qu'en 1979 ça ne s'appelait pas encore "RER C"...

Les codes de la ligne C : http://malignec.transilien.com/2015/06/09/le-code-mission-des-trains-sur-la-ligne-c-en-route-vers-du-changement/

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Il y a 8 heures , cc27001 a déclaré:

Sauf qu'en 1979 ça ne s'appelait pas encore "RER C"...

si  m'sieur ! en fait  la dénomination TRG a cessé dès sa mise en service

je re-cite mes notes prises sur le moment :

27.4.79 : mise en service du 1500 V entre Invalides et Viroflay, desserte par 1 élt 4 caisses 5300 au lieu de 6 1400/1500

9.7.79 : remise en service de Viroflay-Versailles-RG

1.10.79 : mise en service d'Invalides-Orsay, mise en route officielle de la ligne C du RER avec terminus C2 C4 C6 et C5 (versailles-RG). terminus provisoire de certains trains à Invalides et Bd Victor. Au printemps 80, 4 semi-directs St-Quentin par heure

pour info, la liste des terminus prévus à ce moment là était :

C1 : Montigny-Beauchamp

C3 : Argenteuil

C5 : Versailles RG

C7 : St-Quentin

C2 : Massy-Palaiseau

C4 : Dourdan

C6 : Etampes

 

 

 

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A la fin des années 60 (désolé!) les Z de la ligne de Sceaux affichaient:  700 pour les "direct Antony, Massy-Palaiseau, omnibus de Massy-Palaiseau à Saint-Rémy", et de 0 à 200 et quelques pour les omnibus, qu'il soient Robinson (au passage gare située sur la commune de Sceaux) ou Massy. J'ai en particulier le souvenir d'une séquence à Luxembourg: 737 à 12h01 pour Saint Rémy, 139 à 12h05 pour Massy et 141 à 12h15 pour Robinson.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sur 29/1/2012 at 10:36 , 5121 a déclaré:

Et effectivement, pour les usagers occasionnels, c'est infiniment mieux

Ou pas : à l'époque où j’habitais à Paris, quand je devais expliquer à des gens quel train prendre pour venir chez moi, je leur disais "vous prenez tel code, tel code et tel code et surtout pas les autres (qui avaient pourtant la même destination dont ils n'avaient que faire de toute façon)".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y avait une différence importante à l'époque des Z : les dessertes étaient toujours les mêmes, ou du moins, elles changeaient une fois par décennie, pas dix fois par jour avec des semi-directs sautant une gare sur deux sur certains parcours.

PS: je suis allé me relire, ce qui est mieux, c'est l'alternance code mission/terminus en clair. Mais c'est vrai qu'un St-Rémy peut maintenant s'arrêter au Guichet .... ou pas, selon l'heure

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...

en rangeant mes affaires, je suis tombé sur cette 5300 avec l'affichage du code mission 1° mouture

5414.png

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...