Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Gares & connexion, Société Anonyme à capitaux publics


r2d2

Messages recommandés

Il y a 23 heures, capelanbrest a dit :

Thalis c 'est une boite dite "privée" ... Sncf n'est pa sur le Même modèle capitalistique ...ceci explique cela 🙂

Bonsoir Jean Marc.

Oui enfin Madame le 1 et ses filiales de droit privées n'ont rien à envier à Thalys et autre Eurostar.

Bruno.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 21/07/2021 à 20:45, capelanbrest a dit :

en facturant par exemple de 5€ symboliques

À 5 euros, le "symbole" ne se mouche pas du coude ! 🙄

  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 57 minutes, Roukmoute a dit :

À 5 euros, le "symbole" ne se mouche pas du coude ! 🙄

ça pourrait être 2 ou 3 ou 10 !  aux "marquetteux" de définir le niveau d'acceptabilité et de savoir, s'ils veulent favoriser le numérique ou pas. on appelle cela une politique commerciale...qu'on assume ou pas.

Bref à chacun son credo.. 🙂

 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 21/07/2021 à 20:45, capelanbrest a dit :

en facturant par exemple de 5€ symboliques,  les ventes guichets....(comme une prestation somme toute).

Eh bien, ce truc-là je l'ai vu présenté lors d'un séminaire sur la politique de distribution. C'était, de mémoire, un peu avant 2010. Il y avait même une petite équipe qui avait été créée au sein de la direction des ventes directes de Sncf Voyages pour étudier la manière de faire et surtout l'acceptation du public et au travers lui des pouvoirs publics.

De mémoire toujours, on était autour de 10 € pour l'achat d'un titre de transport en face à face à un point de vente (gare ou boutique). Les agences de voyages facturent déjà ce montant au moins pour un client individuel (la clientèle entreprise c'est un autre business avec des contrats d'affaires dans lesquels il y a bien déjà un coût correspondant au service rendu).

A distance au téléphone via Ligne Directe, autour de 5 €.

Sur un automate, quelques 3 €. 

Et le plus "économe" pour le client lambda, l'achat en ligne puisque c'est lui qui fait tout le boulot avec son propre équipement informatique et numérique et même ses consommables s'il imprime. Ça pouvait s'envisager "gratuit", mais les penseurs préconisaient quand même un euro histoire de bien souligner que les frais de distribution différenciés étaient comptés à part et nul ne peut prétendre que la vente en ligne n'a pas aussi  un coût pour l'entreprise. Euro qui dans un mécanisme de compensation interne pouvait être en tout ou partie reversé au réseau de vente en face en face puisqu'au final c'est lui qui récupère la rectification des erreurs du client internaute qui a pu s'emmêler dans ses dates, ses réductions, son parcours parfois et ne sait plus comment faire seul pour remettre tout ça d'équerre. Le seul avenir des guichets est d'ailleurs là : dans la reprise en mains du client pour rectification de ses commandes en ligne ! 

Ce mode de tarification dont le prix final varie selon les options de distribution (de mode de paiement aussi parfois) choisis par le voyageur, c'est déjà ce que pratiquent la plupart (sinon tous ?) des transporteurs... aériens.

Des "frais ancillaires" que ça s'appelle. 

Le problème n'est pas tant la faisabilité de l'affaire mais l'acceptation du grand public (titre en ouverture du journal télévisé garanti et les pigistes de BFM dans les gares, ou devant la gare si pas d'autorisation...) et ce qu'en diraient dans la foulée les pouvoirs publics !

Devant les Parlementaires, il a intérêt d'être solide le Ministre de tutelle ! Et puis, c'est le genre de truc pour lequel il faut trouver la bonne fenêtre de tir  pour le mettre en application dans une entreprise qui n'est finalement pas comme les autres (et personnellement je trouve ça très bien, pourvu que ça dure...). La meilleure fenêtre de tir, c'est la fin d'une mandature quand il n'y a plus personne qui prend des décisions au niveau de la tutelle. La Sncf dépose en effet à l'avance ses propositions (ce qu'elle nomme les Tarifs Voyageurs, ses conditions générales de vente et de service) et ses tutelles n'ont que 15 jours ou 3 semaines pour s'y opposer (à vérifier dans le Cahier des charges issu de la Loi d'Orientation des Transports Intérieurs) et, faute de réponse, c'est considéré comme validé.

On verra bien. J'en connais plus d'un(e) qui sont totalement prêts. Mais en très haut lieu, ce qui prédomine c'est qu'il est urgent d'attendre encore un peu.

 

  • J'aime 3
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'était préparé vers 2010 (il fallait du courage politique au moment où le SNCF bashing était devenu le marronnier des médias parisiens).

Et ce n'était pas si choquant pour la clientèle habituée depuis 1980 aux surtaxes locales aidant à payer les travaux en gares: au début on râle, puis on n'y fait plus attention au fur et à mesure de l'amélioration du service rendu (à l'époque, gare neuve ou très modernisée).

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Est-ce que nous pourrions tomber d'accord sur le fait que ces derniers échanges relèvent d'une politique tarifaire qui n'a rien à voir avec Gares & Connexions (juste le sujet ici) ? Ce sont des choix de transporteurs, pas ceux de l'exploitant de la gare (qui rêve de pouvoir louer et facturer des espaces de ventes, je dis ça je dis rien).

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 26/07/2021 à 22:24, assouan a dit :

Est-ce que nous pourrions tomber d'accord sur le fait que 

... le voyageur lambda (client, usager et contribuable) ne fait strictement pas la différence entre le "transporteur" et Gares & Connexions et qu'il est attaché à ce qu'il croit toujours être la SNCF une et indivisible ?

Alors, dans une gare SNCF il s'attend à trouver des... guichets pour acheter des tickets. Et il n'imagine pas que Gares & Connexions facture le m2 de guichet au prix de marché, c'est à dire celui des boutiques, commerces, restaurants... 

On pourrait se dire que c'est vertueux puisque l'argent que gagne Gares & Connexions est censé revenir à ces gares en tant qu'infrastructures utiles à tous les transporteurs (et donc au final à leurs clients) mais le modèle économique a de notoriété publique du plomb dans l'aile ou est difficile à affiner. 

Retour dans le sujet.  

 

Modifié par PLANONYME
  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, PLANONYME a dit :

... le voyageur lambda (client, usager et contribuable) ne fait strictement pas la différence entre le "transporteur" et Gares & Connexions et qu'il est attaché à ce qu'il croit toujours être la SNCF une et indivisible ?

(…)

Retour dans le sujet.  

 

Mais ce même voyageur lamda appelle, paraît-il, de tous ses vœux la concurrence donc la différence il va vite y être confronté.

(et merci de ne pas abuser des citations tronquées c’est assez moyen comme méthode pour répondre) 

  • Etonné 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, assouan a dit :

Mais ce même voyageur lamda appelle, paraît-il, de tous ses vœux la concurrence donc la différence il va vite y être confronté.

 

Eh bien il y sera confronté, puisque c'est inéluctable à court moyen terme.

il serait intéressant de regarder à l'échelle de l'Europe ce qui se passe, dés lors que certaines EF privées officient déjà sans que ça ne pose de réels problèmes (à ma connaissance) aux voyageurs lambda. 

Est ce compliqué pour les voyageurs allemands ou italiens ?

Pour avoir voyagé à plusieurs reprises avec Italo, je n'ai jamais eu de problème à trouver l'espace de vente dédié.

ça n'était pas plus compliqué, que de prendre un billet avec Trénitalia.

Les espace de vente étaient agréables, bien placés en gare, le personnel avenant...et les prix du même ordre au final que l'EF historique, à créneaux comparables.

ce fût juste pour moi un choix de circonstances du moment, en fonction de mon besoin et aucunement dogmatique.

Je ne vois donc pas pourquoi,  il faudrait pleurer avant d'avoir mal. Difficile d'imaginer par avance, ce qu'il en sera dans nos gares demain, avec l'arrivée potentielle de nouveaux entrants.

Qu'un cheminot y trouve à redire ça s'entend....pour tout un tas de raisons.

Mais pour l'utilisateur lambda, ça me semble prématuré 🙂

 

Modifié par capelanbrest
  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 11 heures, capelanbrest a dit :

Eh bien il y sera confronté, puisque c'est inéluctable à court moyen terme.

il serait intéressant de regarder à l'échelle de l'Europe ce qui se passe, dés lors que certaines EF privées officient déjà sans que ça ne pose de réels problèmes (à ma connaissance) aux voyageurs lambda. 

Est ce compliqué pour les voyageurs allemands ou italiens ?

Pour avoir voyagé à plusieurs reprises avec Italo, je n'ai jamais eu de problème à trouver l'espace de vente dédié.

ça n'était pas plus compliqué, que de prendre un billet avec Trénitalia.

Les espace de vente étaient agréables, bien placés en gare, le personnel avenant...et les prix du même ordre au final que l'EF historique, à créneaux comparables.

ce fût juste pour moi un choix de circonstances du moment, en fonction de mon besoin et aucunement dogmatique.

Je ne vois donc pas pourquoi,  il faudrait pleurer avant d'avoir mal. Difficile d'imaginer par avance, ce qu'il en sera dans nos gares demain, avec l'arrivée potentielle de nouveaux entrants.

Qu'un cheminot y trouve à redire ça s'entend....pour tout un tas de raisons.

Mais pour l'utilisateur lambda, ça me semble prématuré 🙂

 

tu es habitué a l'aérien ou depuis toujours plusieurs compagnies de transport cohabitent.. Pas sur que cela se face sans douleur en France pour le ferroviaire.. difficile de faire comprendre que gare et connex. c'est SNCF mais cela n'a pas de rapport direct avec les trains , que ce n'est pas la même chose que les TER , les TGV déjà malgré la déconnexion entre ces 2 banches depuis plusieurs années a part les habitués qui fait la différence ? c'est toujours SNCF ..

les Français appellent la concurrence pour le transport(train par lui meme) et pour avoir un meilleur service avec des prix plus bas, mais l'opération gare et connex , il s'en fout ,au niveau des gares ,ce qu'il veut c'est pouvoir être renseigner, acheter son billet le plus rapidement et le plus simplement du monde, le reste ce n'est pas son problème et cela ne doit pas lui en créer .....

Modifié par jackv
  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, jackv a dit :

tu es habitué a l'aérien ou depuis toujours plusieurs compagnies de transport cohabitent.. Pas sur que cela se face sans douleur en France pour le ferroviaire.. difficile de faire comprendre que gare et connex. c'est SNCF mais cela n'a pas de rapport direct avec les trains , que ce n'est pas la même chose que les TER , les TGV déjà malgré la déconnexion entre ces 2 banches depuis plusieurs années a part les habitués qui fait la différence ? c'est toujours SNCF ..

les Français appellent la concurrence pour le transport(train par lui meme) et pour avoir un meilleur service avec des prix plus bas, mais l'opération gare et connex , il s'en fout ,au niveau des gares ,ce qu'il veut c'est pouvoir être renseigner, acheter son billet le plus rapidement et le plus simplement du monde, le reste ce n'est pas son problème et cela ne doit pas lui en créer .....

Oui, mais sauf rare exception, tout est siglé SNCF, alors il ne fut pas s'étonner que le péquin voyageur il se moque  des subtilités de l'organisation actuelle.

Mais quand des EF entrerons sur le marché "open access", ils n'auront pas d'autre choix que de se plier aux régles de chaque  opérateur.

Pour les DSP (TER, Transilien, TET) cela ne changera rien, à part le logo de l'opérateur sur le matériel et peut etre la casquette du controleur.

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, jackv a dit :

tu es habitué a l'aérien ou depuis toujours plusieurs compagnies de transport cohabitent.. Pas sur que cela se face sans douleur en France pour le ferroviaire.. difficile de faire comprendre que gare et connex. c'est SNCF mais cela n'a pas de rapport direct avec les trains , que ce n'est pas la même chose que les TER , les TGV déjà malgré la déconnexion entre ces 2 banches depuis plusieurs années a part les habitués qui fait la différence ? c'est toujours SNCF ..

les Français appellent la concurrence pour le transport(train par lui meme) et pour avoir un meilleur service avec des prix plus bas, mais l'opération gare et connex , il s'en fout ,au niveau des gares ,ce qu'il veut c'est pouvoir être renseigner, acheter son billet le plus rapidement et le plus simplement du monde, le reste ce n'est pas son problème et cela ne doit pas lui en créer .....

Je le redis… encore une fois : les voyageurs Thello savaient très bien trouver la boutique « Thello » et le distributeur automatique « Thello » dans une gare estampillée Sncf. Arrêtons de prendre les gens pour des cons….

Modifié par assouan
  • J'aime 3
  • J'adore 1
  • J'aime pas du tout 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 9 heures, assouan a dit :

Je le redis… encore une fois : les voyageurs Thello savaient très bien trouver la boutique « Thello » et le distributeur automatique « Thello » dans une gare estampillée Sncf. Arrêtons de prendre les gens pour des cons….

Oj i'm shocking 🙂  

et surtout arrêtons de les infantiliser.....

Bien sur que les gens savaient trouver le distributeur Thello....comme moi j'ai su trouver l'espace Italo et/ou les distributeurs dans des gares comme Milan Naples Rome qui n'ont rien à envier à leurs homologues franco françaises....et je n'étais pas le seul....il y avait également une foultitude de gens parlant toutes sortes de langues, sauf l'Italien, et fait remarquable la pratique de l'anglais courant est une obligation aux guichets et à bord pour les salariés de Italo. ça fait partie des conditions non négociables de recrutement. (ce qui est une évidence dans un pays qui comme le notre, accueille chaque années des milliers de touristes venus du monde et ce qui peut contribuer à faire la différence au moment de choisir si l'on est japonais allemand  ou américain .... de ce point de vue là nos compagnies historiques (SNCF FS)ont encore du chemin à faire en terme de service/communication). Fin de l'aparté 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

mon message se basait surtout sur le vécu actuel et les problèmes d'orientation ou autres qu'éprouvent déjà actuellement les voyageurs du ferroviaire dans des gares . 

 j'ai peut être une tête de "bureau de renseignements verbaux " ou je suis trop souvent sur des quais ? mais voici qq exemples vus ou vécus régulièrement:

en gare du nord , combien de fois ne m'a t on pas demandé ,"c'est bien le train pour Charles de gaulle". en français ou en british,  pourtant ce sont des voyageurs de l'aérien , et c'est écrit partout même sur le RER ..

idem pour " ou se trouvent les voies 20 / 21 etc..(elles sont un peu planquées, là ,ce sont celles des TER )

bien souvent , ce sont aussi les agents des sociétés de sécurité privées ou les militaires de vigi pi. qui sont questionnés par les voyageurs pour aider a se repérer (en plus si on rajoute des difficultés supplémentaires)..

 a Montparnasse  ,c'est vers les voies a gros chiffres et les toilettes que l'on sert parfois d'indicateur .

A paris Lyon, pendant un certain temps les TGV  pour Grenoble et celui pour Annecy partaient du même quai , voies de part et d'autre de ce quai et dans des horaires proches , combien de fois ne m'a t on pas demandé c'est bien le train pour Grenoble , ou pour Annecy.. j'ai même vu 2 ou 3 fois des voyageurs genre cadres qui devaient prendre l'avion à st ex qui, pas de chance , étaient montés dans le TVG Annecy (lui c'était arrêt Macon) le st ex c'était Grenoble ..

quel ADC n'a pas été questionné par un voyageur pour l'aiguiller ou pour lui donner des assurances 

 thello , c'était l'exception , les voyageurs qui l'empruntaient avaient déjà du utiliser les moyens modernes pour se renseigner ,il étaient habitués a trouver une exception, ce n'étaient pas des voyageurs lambda  λ,

 alors , si dans une gare des voyageurs se retrouvent avec plusieurs EF grande lignes ainsi que d'autres différentes pour le TER voir TET , cela sera sûrement évident pour une majorité de voyageurs mais il y aura des difficultés pour pas mal d'autres.. 

 et je vous trouve très optimistes.. ceux qui ont déjà des difficultés a se repérer actuellement en gare  vont ils être plus performent si l'on multiplie les difficultés ou auront encore plus besoin d'etre materné ?

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, jackv a dit :

alors , si dans une gare des voyageurs se retrouvent avec plusieurs EF grande lignes ainsi que d'autres différentes pour le TER voir TET , cela sera sûrement évident pour une majorité de voyageurs mais il y aura des difficultés pour pas mal d'autres.. 

 et je vous trouve très optimistes.. ceux qui ont déjà des difficultés a se repérer actuellement en gare  vont ils être plus performent si l'on multiplie les difficultés ou auront encore plus besoin d'etre materné ?

Allez soyons fous et projettons nous en 2025

Sur le tableau des trains au départ:

17h 50    TGV InOui n° AAAA  à destination de Marseille    Voie 21

17h 55    Thello n° BBBB        à destination de Milan           Voie 24

18h 00    Renfe n° CCCC       à destination de Madrid        Voie 18

18h 05    TER BFC n° DDDD  à destination de Laroche       Supprimé

18h 10     TGV OuiGo n° EEEE à destination de Nice           Voie 16

Cela change quoi par rapport à aujourd'hui ? Les voyageurs angoisés, perdus ou inquiets seront toujours là et posserons des questions au premier péquin, même s'ils ont l'info sous les yeux.

  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Laroche a dit :

Allez soyons fous et projettons nous en 2025

Sur le tableau des trains au départ:

17h 50    TGV InOui n° AAAA  à destination de Marseille    Voie 21

17h 55    Thello n° BBBB        à destination de Milan           Voie 24

18h 00    Renfe n° CCCC       à destination de Madrid        Voie 18

18h 05    TER BFC n° DDDD  à destination de Laroche       Supprimé

18h 10     TGV OuiGo n° EEEE à destination de Nice           Voie 16

Cela change quoi par rapport à aujourd'hui ? Les voyageurs angoisés, perdus ou inquiets seront toujours là et posserons des questions au premier péquin, même s'ils ont l'info sous les yeux.

avec un petit plus a un moment ou a un autre s'il veulent acheter leur billet sur place..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Laroche a dit :

Allez soyons fous et projettons nous en 2025

Sur le tableau des trains au départ:

17h 50    TGV InOui n° AAAA  à destination de Marseille    Voie 21

17h 55    Thello n° BBBB        à destination de Milan           Voie 24

18h 00    Renfe n° CCCC       à destination de Madrid        Voie 18

18h 05    TER BFC n° DDDD  à destination de Laroche       Supprimé

18h 10     TGV OuiGo n° EEEE à destination de Nice           Voie 16

Cela change quoi par rapport à aujourd'hui ? Les voyageurs angoisés, perdus ou inquiets seront toujours là et posserons des questions au premier péquin, même s'ils ont l'info sous les yeux.

en 2025, tu suivras les derniers SMS sur ton smartphone qui t'indiquera le retard éventuel au départ, le quai et le prénom de  l'accompagnateur chargé de veiller au bien être de ton voyage.

La réalité augmentée sur lunette peut être autant grand public en 2025 que l'usage de trottinette électrique en 2021 pour les habitants des métropoles.

Avec l'imposition de la possession d'un smartphone depuis le Covid19 pour tout voyageur, je doute de l'usage d'un couteux tableau de départ en 2025.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 13 minutes, ZorbecLeGras a dit :

Avec l'imposition de la possession d'un smartphone depuis le Covid19

T'as lu ça où toi ????

 

Modifié par fabrice
  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, ZorbecLeGras a dit :

je doute de l'usage d'un couteux tableau de départ en 2025.

Quel que soit les supports utilisés il existera bien un tableau des trains au départ, et à l'arrivée, comme c'est déja le cas aujourd'hui.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quand on voit ce ce qu'est devenue la Galerie des Fresques par rapport à ce qu'il y avait il y a 25 ans (front de guichets + BIR) ou même 5 ans (espace ventes Estérel) on mesure en effet l'évolution.

Pognon pognon pognon.... Il y a 25 ans il n'y avait pas de vente par internet, mais il y avait 3615 SNCF !!!!

Ce n'est pas un hasard si Mme Dolveck vient du secteur bancaire, et d'autres de la grande distribution ou des foncières type Klépierre.

Il faudrait avoir des chiffres pour les grandes ou très grandes gares avec l'évolution du ratio m² utilisés pour l'activité ferroviaire (au sens large) vs m² utilisés pour des commerces ou des espaces concédés.

Des commerces dans les gares il y a toujours eu mais il faut faire une distinction entre le buffet ou le kiosque à journaux devenu Relais H puis Relay et toutes ces boutiques qui sont les mêmes que dans les centres commerciaux.

Modifié par NEMO94
  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 29/07/2021 à 14:38, jackv a dit :

mon message se basait surtout sur le vécu actuel et les problèmes d'orientation ou autres qu'éprouvent déjà actuellement les voyageurs du ferroviaire dans des gares . 

 j'ai peut être une tête de "bureau de renseignements verbaux " ou je suis trop souvent sur des quais ? mais voici qq exemples vus ou vécus régulièrement:

en gare du nord , combien de fois ne m'a t on pas demandé ,"c'est bien le train pour Charles de gaulle". en français ou en british,  pourtant ce sont des voyageurs de l'aérien , et c'est écrit partout même sur le RER ..

idem pour " ou se trouvent les voies 20 / 21 etc..(elles sont un peu planquées, là ,ce sont celles des TER )

bien souvent , ce sont aussi les agents des sociétés de sécurité privées ou les militaires de vigi pi. qui sont questionnés par les voyageurs pour aider a se repérer (en plus si on rajoute des difficultés supplémentaires)..

 a Montparnasse  ,c'est vers les voies a gros chiffres et les toilettes que l'on sert parfois d'indicateur .

A paris Lyon, pendant un certain temps les TGV  pour Grenoble et celui pour Annecy partaient du même quai , voies de part et d'autre de ce quai et dans des horaires proches , combien de fois ne m'a t on pas demandé c'est bien le train pour Grenoble , ou pour Annecy.. j'ai même vu 2 ou 3 fois des voyageurs genre cadres qui devaient prendre l'avion à st ex qui, pas de chance , étaient montés dans le TVG Annecy (lui c'était arrêt Macon) le st ex c'était Grenoble ..

quel ADC n'a pas été questionné par un voyageur pour l'aiguiller ou pour lui donner des assurances 

 thello , c'était l'exception , les voyageurs qui l'empruntaient avaient déjà du utiliser les moyens modernes pour se renseigner ,il étaient habitués a trouver une exception, ce n'étaient pas des voyageurs lambda  λ,

 alors , si dans une gare des voyageurs se retrouvent avec plusieurs EF grande lignes ainsi que d'autres différentes pour le TER voir TET , cela sera sûrement évident pour une majorité de voyageurs mais il y aura des difficultés pour pas mal d'autres.. 

 et je vous trouve très optimistes.. ceux qui ont déjà des difficultés a se repérer actuellement en gare  vont ils être plus performent si l'on multiplie les difficultés ou auront encore plus besoin d'etre materné ?

Eh oui, l'accueil, l'information et l'orientation des voyageurs en gare, c'est un métier, un vrai métier, que de nombreux cheminots ont exercé pendant tant d' années, dans les grandes gares un bureau accueil et information, des bulles accueil avec toujours un agent disponible.... Et ces cheminots, on était bien content de les trouver, visibles et disponibles en cas de rupture de correspondance, d'incident, de grève...

Mais maintenant tout ça c'est fini, les bulles accueil ont été démontées et supprimées, le bureau des renseignements est définitivement fermé, et l'information aux voyageurs en gare sous-traitée à des prestataires privés qui font ce qu'ils peuvent avec du personnel non formé, précaire et sous payé !

 

Modifié par NEMO94
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, NEMO94 a dit :

Eh oui, l'accueil, l'information et l'orientation des voyageurs en gare, c'est un métier, un vrai métier, que de nombreux cheminots ont exercé pendant tant d' années, dans les grandes gares un bureau accueil et information, des bulles accueil avec toujours un agent disponible.... Et ces cheminots, on était bien content de les trouver, visibles et disponibles en cas de rupture de correspondance, d'incident, de grève...

Mais maintenant tout ça c'est fini, les bulles accueil ont été démontées et supprimées, le bureau des renseignements est définitivement fermé, et l'information aux voyageurs en gare sous-traitée à des prestataires privés qui font ce qu'ils peuvent avec du personnel non formé, précaire et sous payé !

 

c'était déjà comme cela avant lorsqu'il n'y avait que des cheminots (qui étaient parfois ceux que l'on ne pouvait placer ailleurs ) , le problème ne vient pas de l'informateur mais de celui qui reçoit l'info

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En France, les voyageurs ne connaissant leur quai que 20 à 30 minutes à l'avance. Or, dans certains pays d'Europe, il est possible de le savoir la veille. "Rallonger ce délai serait un véritable atout pour les clients", affirme Marlène Dolveck. Pour autant, elle ne veut pas "faire courir le risque aux passagers d’un changement de quai à la dernière minute. Il y a un juste milieu à trouver".

https://www.leprogres.fr/transport/2021/08/01/la-sncf-veut-afficher-les-quais-des-trains-plus-rapidement

 c'est surtout psychologique pour le client , car les délais de mise a quai, compte tenu du trafic et du nombre de voies a certaines heures , ne changeront pas beaucoup..

Modifié par jackv
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 7 heures, jackv a dit :

Or, dans certains pays d'Europe, il est possible de le savoir la veille.

Et même au moins un pays, où le tableau des trains au départ est affiché avec le numéro du quai pour toute la durée du service, et pas que pour des petites gares à 2 quais 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 15 heures, jackv a dit :

En France, les voyageurs ne connaissant leur quai que 20 à 30 minutes à l'avance. Or, dans certains pays d'Europe, il est possible de le savoir la veille. "Rallonger ce délai serait un véritable atout pour les clients", affirme Marlène Dolveck. Pour autant, elle ne veut pas "faire courir le risque aux passagers d’un changement de quai à la dernière minute. Il y a un juste milieu à trouver".

https://www.leprogres.fr/transport/2021/08/01/la-sncf-veut-afficher-les-quais-des-trains-plus-rapidement

 c'est surtout psychologique pour le client , car les délais de mise a quai, compte tenu du trafic et du nombre de voies a certaines heures , ne changeront pas beaucoup..

Encore un gadget de dirigeant de branche en mal d'existence. Est-il si utile de savoir six mois à l'avance sur quel voie notre train est?

Si vingt à trente minutes avant le départ on dit que c'est voie 3, les voyageurs vont sur la voie 3; et si on leur dit que c'est voie 5 ils vont voie 5. Chacun a des problèmes plus importants auxquels penser plutôt qu'une malheureuse voie de départ connue en avance.

  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...