Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Accident de PN de Millas (66) le 14/12/2017


Messages recommandés

il y a 3 minutes, Mak a dit :

Tout à fait ! Dans les commentaires, j'ai vu une personne qui disait "pourquoi garder cette ligne dangereuse pour 20 voyageurs ?"

Un député LREM propose de faire gardienner tous les PN (enfin, ceux qui resteront, car une telle mesure plomberait pas mal de lignes...)

Je critique pas les journalistes, au passage ils disent parfois des choses intéressantes, je suis juste étonné qu'ils ne traitent qu'un aspect du problème...

Sans doute par manque de connaissances technique et réglementaire....en atednat une seule idée en tête faire le prime et assurer les vente les clics et compagnie !

la course aux chiffres pour leur canard  repsectif.....

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 17/12/2017 à 18:25, fabrice a dit :

Ah bon, parce que cela ressemble beaucoup au PN juste avant le quai des Coquettiers ( ligne Bondy Aulnay)  , enfin avant la modification de la ligne pour le tram

Je m'y suis encore arrêté ce matin, c'est bien le PN de Deuil. Comme son nom l'indique, l'un des plus accidentogene de France : (  

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à l’instant, NATman a dit :

c'est bien le PN de Deuil. Comme son nom l'indique, l'un des plus accidentogene de France : (  

aucun doute la dessus deuil et ...avant celui de franconville  ce n'était pas mal non plus.....ils ont valu des sueurs froides a beaucoup d'ADC

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Communiqué Préfet des Pyrénées orientales 20:10 Une sixième victime décédée

Le journal La Dépêche mentionne 5 pronostics vitaux restant toujours engagés

Le journal l'Indépendant a lancé une alerte contre les fake news sur les réseaux sociaux

http://www.lindependant.fr/2017/12/18/accident-de-millas-gare-aux-rumeurs-et-fausses-videos-qui-circulent-sur-les-reseaux-sociaux,3080770.php

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

beaucoup de pannes sont possibles onc difficile à répondre selon la panne réelle mais pour répondre à cette interrogation : une panne d’alimentation de longue durée (plus que le temps de secours batterie) aura pour effet de ne pas provoquer l'allumage des feux ni le tintement de la sonnerie mais ... dans le cas d'un SAL2 les deux barrières sont équilibrées à la fermeture et donc se fermeront par effet de la gravité (barrière plus lourde que le contrepoids). Dans le cas d'un SAL4 les deux demi barrières d'entrée se ferment et les deux de sortie (équilibrées à l'ouverure) restent ouvertes.

  • J'aime 2
  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour votre réponse.

Il me parait en effet très surprenant ( d' après les infos ...) qu' une conductrice habituée à son matériel, à sa ligne et à ses voyageurs ait franchit le passage avec les signaux visuels et sonores à 12 km/ h ...

Lorsqu' il m'est déjà arrivé de franchir un passage en autocar avec le début des signaux qui se déclenchent: je le dégage rapidement tout comme le début d' un jaune fixe sur un tricolore classique ... 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à l’instant, chronotachygraphe a dit :

 

Lorsqu' il m'est déjà arrivé de franchir un passage en autocar avec le début des signaux qui se déclenchent: je le dégage rapidement tout comme le début d' un jaune fixe sur un tricolore classique ... 

Encore faut il dans ce cas qu'il y ait sufffisamment d'espace libre après le PN.... 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à l’instant, chronotachygraphe a dit :

Merci pour votre réponse.

Il me parait en effet très surprenant ( d' après les infos ...) qu' une conductrice habituée à son matériel, à sa ligne et à ses voyageurs ait franchit le passage avec les signaux visuels et sonores à 12 km/ h ...

Lorsqu' il m'est déjà arrivé de franchir un passage en autocar avec le début des signaux qui se déclenchent: je le dégage rapidement tout comme le début d' un jaune fixe sur un tricolore classique ... 

Peut-être que, justement, quelquechose lui empechait de dégager rapidement le PN.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Mak a dit :

je suis juste étonné qu'ils ne traitent qu'un aspect du problème...

Pour marquer les esprits, l'actualité doit être anxiogène.
Des millions de français franchissent chaque jour un passage à niveau, alors un problème potentiel sur les barrières ça leur parle directement.
Mais si la conductrice était mise en cause ils ne se sentiraient pas concernés, puisque c'est bien connu que chaque français est un excellent conducteur, l'imprudent c'est toujours l'autre...

  • J'aime 1
  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, bien sûr concernant l' espace dégagé devant soi et correspondant au moins à la longueur du bus ou du car.

J' ai volontairement ( sûrement à tord...) écarté cette hypothèse car la base du métier, tout comme les VL d' ailleurs, aux abords du passage à niveau c' est: respect de la limitation de vitesse annoncée et vérifier si l' espace correspondant à son véhicule est libre avant de le franchir.

A moins qu' un un obstacle inopiné ...

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 29 minutes, x 2834 a dit :

Peut-être que, justement, quelquechose lui empechait de dégager rapidement le PN.

 

admettons

mais le code de la route, dans ce cas, t'interdit de t'y engager

et comme on a affaire à une "professionnelle aguerrie" (dixit son patron) .........

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Drame de Millas : un sixième enfant succombe à ses blessures
 
Le bilan du terrible accident survenu jeudi entre un TER et un bus scolaire à Millas s’est cruellement alourdi ce lundi.
 
Un jeune garçon, originaire de Saint-Feliu-d'Avall, a  malheureusement succombé à ses blessures au centre hospitalier de Perpignan où il avait été évacué en urgence. Le prénom du jeune Teddy vient s’ajouter à l’intolérable liste de ces collégiens dont le destin a été brisé le 14 décembre dernier.
 
L'indépendant du lundi 18 décembre 2017 (20h00).
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 14 heures, Pegase a dit :

J'a pris très souvent cette route et impressionnant le nombre d'inconscients  cul à cul sur ce PN.

La 1erè voiture s'arrête au stop et la seconde attends tranquillement sur le pn. 

Merci Pegase, je pense que tu as malheureusement bien résumé ce qui a pu se passer ce jour là,

aux heures de pointe ce PN est vraiment un piège mortel, les autorités locales ne devaient pas l'ignorer...

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

et comme on a affaire à une "professionnelle aguerrie" (dixit son patron) ......mais une professionnelle qui est dans l'entreprise que depuis avril 2017.... 

mais avec le bea, on va s'avoir si elle faisait déjà son métier avant, dans une autre entreprise, et si elle faisait ce trajet depuis longtemps, tous les jours de la semaine en période scolaire?

c,est étonnant que la conductrice du bus à parlé d'abord à son patron' avant les enquêteurs apres cet accident.

  • J'aime 2
  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, michel marseille a dit :

c,est étonnant que la conductrice du bus à parlé d'abord à son patron' avant les enquêteurs apres cet accident.

Pas tant que ça. J'irais même jusqu'à dire que c'est classique. En gros le patron n'attend qu'une chose savoir quoi dire aux infos car il sait qu'il sera interrogé par les médias. De plus la salariée a envie de lui répondre au plus vite car elle peut craindre pour son emploi. 

Avec cette communication anticipée les deux sont content (la conductrice se gagne également un soutien de plus)

 

De même qui te dit qu'elle a parlé à son patron avant les enquêteurs ? La seul chose qui s'est faite avant ici c'est la communication du patron avant celle du procureur

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Arandir60 a dit :

 

 

De même qui te dit qu'elle a parlé à son patron avant les enquêteurs ? La seul chose qui s'est faite avant ici c'est la communication du patron avant celle du procureur

Il a clairement été dit que la conductrice n'était pas en état de répondre aux enquêteurs et en même temps, on entendait le récit de ce qu'elle avait dit, par l'entremise de son patron.

Modifié par ADC01
  • J'aime 3
  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En attendant, une autre hypothèse pourrait expliquer l'abaissement rapide des barrières: c'est l'attaque de la zone courte et le non fonctionnement de la zone longue.

Mais est ce seulement possible, n'y a t'il pas en plus des pédales de zone longue, une zone longue de shuntage ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Arandir60 a dit :

En gros le patron n'attend qu'une chose savoir quoi dire aux infos car il sait qu'il sera interrogé par les médias.

Et bien, il aurait pu faire comme la SNCF, se taire, s'il n'avait rien à dire.

  • J'aime 2
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 4 minutes, Mak a dit :

En attendant, une autre hypothèse pourrait expliquer l'abaissement rapide des barrières: c'est l'attaque de la zone courte et le non fonctionnement de la zone longue.

Mais est ce seulement possible, n'y a t'il pas en plus des pédales de zone longue, une zone longue de shuntage ?

tiens étonnant que tu saches pas cela

Ayant du faire avec la zone courte avec un train travaux ( pour info j'en connais une tellement courte qu'on avait les tampons sur la route pour amorcer la séquence) , lors de l'attaque de celle ci, la séquence de fermeture est pas plus rapide, elle est "normale" , allumage des feux rouges cli, et abaissement. et à la vitesse de la collision, elle n'aurait pas eu le temps de s'abaisser

Il y a 10 heures, chronotachygraphe a dit :

Oui, bien sûr concernant l' espace dégagé devant soi et correspondant au moins à la longueur du bus ou du car.

J' ai volontairement ( sûrement à tord...) écarté cette hypothèse car la base du métier, tout comme les VL d' ailleurs, aux abords du passage à niveau c' est: respect de la limitation de vitesse annoncée et vérifier si l' espace correspondant à son véhicule est libre avant de le franchir.

A moins qu' un un obstacle inopiné ...

C'est plus qu'une base, c'est l'article 415-2 du code de la route

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour ma part, je suis curieux de connaître les rapports d'activité des brigades de gendarmerie jalonnant la ligne PERPIGNAN/VILLEFRANCHE.

-  fréquence de présence des patrouilles aux abords des passages à niveau notamment aux heures de passage des bus scolaires,

-  nombre de PV mis pour engagement du PN sans s'assurer de pouvoir dégager,

-  nombre de PV mis pour franchissement de feux rouge clignotants,

 

Les médias étant curieusement muets sur le sujet.

 

A l'heure du commencement de l'enquête, a-t'on tout mis en œuvre pour éviter cette catastrophe ?

 

  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...