Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Actualités ferroviaires en Italie


Messages recommandés

  • 2 mois plus tard...

L’opérateur ferroviaire Ferrovie dello Stato (FS), a révélé le 21 octobre mener avec l’entreprise énergétique Snam des tests pour remplacer les trains à combustibles fossiles par des trains à hydrogène.

https://siecledigital.fr/2020/10/27/italie-trains-hydrogene/

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...
Il y a 6 heures, capelanbrest a dit :

Campagne de test entre Milan Gênes et Vintimille pour le Tgv.

validation des certificats, reconnaissance de ligne...

https://www.ferrovie.it/portale/articoli/10004?fbclid=IwAR3L-Srjk5lwjezNbDcjGKT9hSsSepyX-UkoG4R6LiZ47HoskouFCYQZPj4

Donc il y a quelques années (2017 ou 2018) a stopper la desserte jusque Vintimille  en tgv, limiter à Nice (ou Menton sais plus) et la on certifie des tgv vintimille genes milan.
J'ai du louper quelquechose non ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Bibloc a dit :

surtout qu'il n'y a pas de LAV sur ce trajet ... c'est donc bien une  course "administrative" avec  le seul matériel actuellement autorisé (à part les 36300)

Surtout que les TGV (même badgés InOui) ne circulent pas sur LAV en Italie quelque soit l'itinéraire emprunté. Donc s'est effectivement une marche  "administrative" ou de validation sur un itinéraire potentiel de détournement. Rien de plus, et l'occasion de faire une photo dans un environnement inhabituel.

  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bilan de santé des FS Bonnes performances pour le groupe public FS Italiane

Citation

fsi_1.jpg?w=500&h=161

 

FS Italiane, dont on connait surtout une de ses filiales, Trenitalia, a enregistré une forte croissance au premier semestre de 2019, enregistrant une hausse de 2,2% de ses revenus d’exploitation, pour atteindre un total de 5,98 milliards d’euros.

Le chemin de fer italien, que l’on qualifiait encore de moribond il y a une vingtaine d’années, a opéré une mue impressionnante. Cet opérateur public, le plus ancien d’Europe avec sa nationalisation dès 1905, est maintenant une holding ferroviaire dont le statut est celui d’une société anonyme par actions au capital détenu en totalité par l’État italien. Cet ensemble est néanmoins organisé ‘à l’allemande‘, comme un groupe privé comportant des filiales :

  • Trenitalia, filiale la plus connue, est chargée d’exploiter les services de transport de voyageurs;
  • Mercitalia, filiale de transport de fret;
  • RFI ou Rete ferroviaria italiana, le gestionnaire du réseau ferré national italien;
  • Grandi Stazioni (grandes gares), le gestionnaire des 13 plus grandes gares italiennes;
  • Italferr, une société d’ingénierie ferroviaire.

L’organigramme complet permet d’appréhender le périmètre du groupe :

fsi_2.jpg?w=500&h=568

 

la suite et les explications ici : https://mediarail.wordpress.com/2019/10/09/bonne-performance-pour-le-groupe-public-fs-italiane/

  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bon résumé de la politique de développement mené par le groupe FS et Trenitalia entre autres.

Trenitalia veut aller à Paris, Berlin et Bruxelles

6a578-trenitalia-ntv.jpg?w=500&h=281

 

ce résumé en langue française, est réalisé à partir d'un article  très complet paru dernièrement dans l’hebdomadaire La Repubblica Affari & Finanza

une idée des envies de développement  de la compagnie historique, de nos voisins souvent décriés.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 08/11/2020 à 11:47, capelanbrest a dit :

on est d'accord....

en attendant l'article est intéressant  en terme de vision pour l'avenir...c'est en tous cas mieux qu'une vision nébuleuse.

Salut Jean Marc.

Toi qui à quelques "accointances Italiennes", penses tu que la crise sanitaire et financière, qui s'annonce pour le moins durable,  puisse mettre au "rebut" toutes formes de velléités expansionniste de nos amis Italiens? (du moins à moyen terme, contrairement à la SNCF qui se lance dès maintenant, chez nos amis Hispaniques).

Bruno.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, bruno a dit :

contrairement à la SNCF qui se lance dès maintenant, chez nos amis Hispaniques).

Les FS se lancent aussi sur le marché ibérique. Ils ont remportés un lot plus important que la SNCF et sur les mêmes relations. Ils rentrerons sur le marché ibérique quand les 25 ETR 400 commandés pour ce service, seront livrés. Ce qui semble démontré qu'ils n'ont pas grand chose de disponible pour aller sur d'autres marchés (Milan - Paris, Paris - Bruxelles, et Berlin - xxx)

Et les comptes présentés concernent le premier semestre 2019 ! Quid de la suite et surtout de 2020.

Mais ne négligeons pas nos amis italiens, ils peuvent etre trés bons, mais d'expérience, travailler pour une société italienne, c'est parfois un peu surprenant.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 7 heures, Laroche a dit :

Les FS se lancent aussi sur le marché ibérique. Ils ont remportés un lot plus important que la SNCF et sur les mêmes relations. Ils rentrerons sur le marché ibérique quand les 25 ETR 400 commandés pour ce service, seront livrés. Ce qui semble démontré qu'ils n'ont pas grand chose de disponible pour aller sur d'autres marchés (Milan - Paris, Paris - Bruxelles, et Berlin - xxx)

Et les comptes présentés concernent le premier semestre 2019 ! Quid de la suite et surtout de 2020.

Mais ne négligeons pas nos amis italiens, ils peuvent etre trés bons, mais d'expérience, travailler pour une société italienne, c'est parfois un peu surprenant.

 

Ceci étant ne généralisons pas...il est clair qu'il ya en matière d'affaires 2 Italie

celle du Nord qui n'a rien à nous envier et qui s'est fondue dans les règles disons de l'Europe occidentale, avec succès.

celle du Sud qui elle fait commerce et affaires différemment....avec des règles propres au Sud de l'Europe.... 🙂 

On va dire que la ligne de fracture se situe au nord de Rome et au sud de Rome ...

Pour répondre à bruno 

Citation

penses tu que la crise sanitaire et financière, qui s'annonce pour le moins durable,  puisse mettre au "rebut" toutes formes de velléités expansionniste de nos amis Italiens? (du moins à moyen terme, contrairement à la SNCF qui se lance dès maintenant, chez nos amis Hispaniques).

Je ne suis pas dans le secret des dieux et encore moins devin.

mais pour rejoindre Laroche je dirais que les italiens peuvent être surprenants .

une chose est sur ils ont entrepris la réforme de leur EF nationale il y a plus de 10 ans ....et concrètement au quotidien on peut en mesurer la différence. (en tous cas pour l'usager).

pour pratiquer régulièrement  Trenitalia d'aujourd'hui n'a absolument rien à envier à SNCF tant sur le plan du matériel que sur l'état du réseau.

cette époque là est belle et bien révolue.

ce qui manque aujourd'hui au pays c 'est la stabilité politique... et surtout sa durabilité (peu importe l'obédience) .

alors viendront ils à paris contrairement à Laroche moi je pense que oui... et mais peut être pas en "open access"....mais avec un accord entre SNCF et Trenitalia.

il paraitrait que c 'est ce qui se chuchote outre alpes ;)

 

Aprés le jeu de la com c 'est de bonne guerre... qui ne communique pas dans ce monde, n'existe pas.

à propos de la crise financière/pandémie : tant que les états soutiendront leurs EF Historique tout est possible et jouable.

si demain c 'était le marché qui prenait l'ascendant alors je donnerai pas tripette, ni à SNCF, ni a Trenitalia, même si je pense qu'à l'heure d'aujourd'hui Trenitalia est mieux préparée que SNCF face à cette très hypothétique "hypothèse" ne serait ce que par sa structure largement modernisée et son articulation nettement moins kafkaïenne que chez nous.(encore que parfois...).

bref ça n'est qu'un avis  ni plus ni moins qui n'engage que moi.

Modifié par capelanbrest
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois plus tard...

Systra en charge des études d’exécution de la LGV Naples-Bari

"La LGV Naples-Bari fait partie du programme HS/HC d’Italferr, pour High Speed/High Capacity (grande vitesse et grande capacité), l’un des plus importants investissements ferroviaires jamais entrepris dans la péninsule. Ce programme est lui-même l’un des corridors prévus par le réseau transeuropéen TEN-T (Tran-European Transport Network) financé par l’Union Européenne."

https://www.constructioncayola.com/rail/article/2021/01/19/131972/systra-charge-des-etudes-execution-lgv-naplesbari
 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • assouan changed the title to Actualités ferroviaires en Italie

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...