Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Accident à un PN dans les Ardennes (16/10/2019) et droit de retrait national


Messages recommandés

il y a 10 minutes, Pascal 45 a dit :

image.png.258a220fbc653c648e14fac3bf681062.png

" Allo allo je suis bien au 3117 ?

  C'est urgent, y-a quelqu'un ?

  Ben non, y-a personne !

  Y-a que des sièges vides ... "

Vraiment étonnante cette photo de présentation ...

:Smiley_40:  :Smiley_39:

art 152 du titre I

..ll doit en l'absence de téléphone.....ou en cas de dérangement du téléphone, s'efforcer d'entrer en communication avec un agent sédentaire qualifié , en réveillant au besoin le chef de gare

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si j'ai bien capté l'interphone ne sert qu'à "alerter" le conducteur qu'il y a un problème, donc il va être distrait dans sa conduite, alors que s'il y a un contrôleur directement relié à ce dispositif il peut alors intervenir  pour sinon régler le problème du moins faire en sorte de prévenir les "autorités compétentes" pour apporter une réponse correcte.  N.B. "l'autorité compétente" peut être le conducteur pour un problème technique sur la rame, et attention ceci ne peut être efficace que s'il y a un contrôleur dans chaque élément d'une unité multiple.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 46 minutes, black5 a dit :

Si j'ai bien capté l'interphone ne sert qu'à "alerter" le conducteur qu'il y a un problème, 

Tu parles de quel Interphone ? Je n'ai pas tout suivi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 51 minutes, ADC01 a dit :

Tu parles de quel Interphone ? Je n'ai pas tout suivi.

Il doit parler du SAI

 

Il y a 1 heure, black5 a dit :

Si j'ai bien capté l'interphone ne sert qu'à "alerter" le conducteur qu'il y a un problème, donc il va être distrait dans sa conduite, alors que s'il y a un contrôleur directement relié à ce dispositif il peut alors intervenir  pour sinon régler le problème du moins faire en sorte de prévenir les "autorités compétentes" pour apporter une réponse correcte.  N.B. "l'autorité compétente" peut être le conducteur pour un problème technique sur la rame, et attention ceci ne peut être efficace que s'il y a un contrôleur dans chaque élément d'une unité multiple.

Le SAI oui, en liaison avec le conducteur qui est plus apte à juger de la necessité de s'arreter et surtout le lieu de l'arret

Il est à noté que l'action sur un signal d'alarme a aussi une action sur la video surveillance

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

inquiétant dialogue de sourds à la SNCF

L’exaspération grandit chez les syndicats de cheminots. Très remontés contre leur futur ex-PDG Guillaume Pepy, ils doivent se réunir ce lundi..

Cette direction n'a rien compris, résume amer Didier Mathis, secrétaire général de l'Unsa........ Pour elle, la sécurité est assurée. » Et pourtant, selon les syndicats, on a frôlé la catastrophe. « En cas d'accident, la procédure prévoit de bloquer les portes du train pour éviter que les passagers déambulent sur les voies et se fassent percuter par un autre train, poursuit Didier Mathis. Mais pendant les quinze minutes où ils sont restés seuls, ils ont brisé les vitres et sont sortis. Et ça, le rapport ne le mentionne pas. Avec un contrôleur, ça ne serait jamais arrivé. »

http://www.leparisien.fr/economie/accident-de-ter-inquietant-dialogue-de-sourds-a-la-sncf-26-10-2019-8180925.php

pratique connue de management, on crée une situation plus que détestable et le suivant qui fait bonne figure qui lâche un peu de lest a minima, passe pour le sauveur..

Modifié par jackv
  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, jackv a dit :

« En cas d'accident, la procédure prévoit de bloquer les portes du train pour éviter que les passagers déambulent sur les voies et se fassent percuter par un autre train, poursuit Didier Mathis. Mais pendant les quinze minutes où ils sont restés seuls, ils ont brisé les vitres et sont sortis. Et ça, le rapport ne le mentionne pas. Avec un contrôleur, ça ne serait jamais arrivé. »

De quel rapport parle M. Mathis ?

Dans le rapport public de la Direction générale de l'audit et des risques il est écrit que lorsque le conducteur quitte la cabine de conduite, il voit -déjà !- les voyageurs sortir du train de leur propre initiative.

 

 

Selon un tract, les voyageurs se seraient blessés en descendant du train. 

On entend et on lit beaucoup de choses...

 

 

Souvenir personnel des années 90 : environ 150 voyageurs qui descendent d'un train arrêté à 1 kilomètre de son terminus. Bah oui, «on a des correspondances» !

La foule a cheminé sur la piste jusqu'aux quais au vu et au su du conducteur du train, du poste d'aiguillage et des autres circulations (aucun train n'avait été arrêté).

Le contrôleur, dépassé, était resté à bord.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 25 minutes, Christophe a dit :

De quel rapport parle M. Mathis ?

Dans le rapport public de la Direction générale de l'audit et des risques il est écrit que lorsque le conducteur quitte la cabine de conduite, il voit -déjà !- les voyageurs sortir du train de leur propre initiative.

 

 

https://www.sncf.com/sites/default/files/press_release/Rapport-denquete-DAS-Collision-PN70-Boulzicourt.pdf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 22 heures, jackv a dit :

inquiétant dialogue de sourds à la SNCF

L’exaspération grandit chez les syndicats de cheminots. Très remontés contre leur futur ex-PDG Guillaume Pepy, ils doivent se réunir ce lundi..

Cette direction n'a rien compris, résume amer Didier Mathis, secrétaire général de l'Unsa........ Pour elle, la sécurité est assurée. » Et pourtant, selon les syndicats, on a frôlé la catastrophe. « En cas d'accident, la procédure prévoit de bloquer les portes du train pour éviter que les passagers déambulent sur les voies et se fassent percuter par un autre train, poursuit Didier Mathis. Mais pendant les quinze minutes où ils sont restés seuls, ils ont brisé les vitres et sont sortis. Et ça, le rapport ne le mentionne pas. Avec un contrôleur, ça ne serait jamais arrivé. »

 

"ils ont brisé les vitres et sont sortis. "

Parce que tu crois que de rester sagement assis dans un train déraillé et qui risque à tout instant d'être percuté par un train croiseur est la meilleure conduite à tenir ?

Que ferais tu si tu étais dans cette situation en tant que voyageur ?

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 9 minutes, Mak a dit :

Que ferais tu si tu étais dans cette situation en tant que voyageur ?

Très bonne question ?

 

il y a 10 minutes, Mak a dit :

Parce que tu crois que de rester sagement assis dans un train déraillé et qui risque à tout instant d'être percuté par un train croiseur est la meilleure conduite à tenir ?

Exactement.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 28 minutes, Mak a dit :

Que ferais tu si tu étais dans cette situation en tant que voyageur ?

Inapplicable, etant agent, on sait ce qu'il faut faire et si evacuation necessaire, de quel coté le faire

 

il y a 28 minutes, Mak a dit :

 

Parce que tu crois que de rester sagement assis dans un train déraillé et qui risque à tout instant d'être percuté par un train croiseur est la meilleure conduite à tenir ?

 

 

Encore faut-il s'en rendre compte et sortir du bon coté, pas dans l'entrevoie, et comme coté entrevoie c'est moins haut,  rappelles toi le cas à Villeneuve Prairie,  ce qui argumente la présence du 2eme agent

Modifié par fabrice
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 11 minutes, ADC01 a dit :

Parce que tu crois que de rester sagement assis dans un train déraillé et qui risque à tout instant d'être percuté par un train croiseur est la meilleure conduite à tenir ?

Très bonne question ?

 

Exactement.

On parle d'un train déraillé qui engage le gabarit et dont le conducteur est soit sonné par le choc, soit parti prévenir les secours ou à la protection.

Ce train est en très grand danger d'être percuté, donc pour sauver sa peau il faut le quitter au plus vite !

Ca veut pas dire qu'on doit se mettre encore plus en péril et marcher sur les voies !

On est dans le même cas de figure que la voiture arrêtée sur la BAU de l'autoroute, il est préconisé de ne pas rester dedans et de se mettre derrière la barrière de sécurité, de préférence à un endroit ou on ne risque pas d'être blessé par un débris si le véhicule est percuté...

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 7 heures, Mak a dit :

On parle d'un train déraillé qui engage le gabarit et dont le conducteur est soit sonné par le choc, soit parti prévenir les secours ou à la protection.

Ce train est en très grand danger d'être percuté, donc pour sauver sa peau il faut le quitter au plus vite !

Ca veut pas dire qu'on doit se mettre encore plus en péril et marcher sur les voies !

 

 tout a fait d'accord avec toi , bien que les voyageurs ne savent pas s'ils vont etre percutés ou pas ils ignorent si les trains croiseurs existent ou pas et s'ils sont arrêtés ou pas ...... et de quelle coté les portes ont été ouvertes par les voyageurs pour descendre ? coté entrevoie ou coté piste la en queue c'était coté piste mais qui dit qu'ils ne seraient pas aussi sorti coté entre voie.....( les fenêtres coté piste et la 1ere porte étaient endommagées et bloquées par le camion) ?

 toujours assez facile de refaire le film après..sans tenir compte des facteurs humains  et des phénomènes de groupe...

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

« En cas d'accident, la procédure prévoit de bloquer les portes du train pour éviter que les passagers déambulent sur les voies et se fassent percuter par un autre train, poursuit Didier Mathis. Mais pendant les quinze minutes où ils sont restés seuls, ils ont brisé les vitres et sont sortis. Et ça, le rapport ne le mentionne pas. Avec un contrôleur, ça ne serait jamais arrivé. »

Je te rappelle que pour Didier Mathis on a frôlé la catastrophe parce que des voyageurs, de leur propre chef « ont brisé les vitres et sont sortis. » alors qu’avec un contrôleur, ça ne serait jamais arrivé .. »

Car, ils seraient sagement restés assis à bord de l’épave (à attendre qu’un train vienne les percuter ? 

De quelle catastrophe parle M Mathis ?

D’un voyageur frondeur qui marche sur la voie dans le sens de la marche et se fait percuter par un train croiseur, que le conducteur parti à la protection n’a pas pu arrêter ?

Dans ce cas que va-t-il arriver aux voyageurs qui sont restés sagement assis dans le train , qui va  également être percuté par le train croiseur (qui vient d’écraser le voyageur indiscipliné)

Par ailleurs briser les vitres n’est pas un acte anodin comme ouvrir une porte, même réservée au service , si les voyageurs ont brisé cette vitre c’est qu’ils se sentaient en grand danger à bord, pas sûr qu’un contrôleur aurait pu les en dissuader surtout si on a un « leader » dans le train qui va imposer un autre point de vue !

Selon M.Mathis on a frôlé la catastrophe, il pense probablement à des voyageurs sur la voie percutés par un train croiseur, mais là aussi il bâtit un scénario :

·        qui nous dit que le train croiseur n’aura pas été arrêté auparavant par le courageux conducteur

·        qui nous dit que les voyageurs sur les voies au lieu de continuer dans la direction de leur train, ne se dirigent pas au contraire sur les voies en arrière, où le risque est très faible d’être percutés par un train suiveur en marche à vue

·        qui nous dit que les voyageurs d’instinct ne se sont pas réfugiés ailleurs que sur les voies, il n’y a pas besoin d’être cheminot pour savoir que marcher sur une voie est dangereux.

Enfin un autre scénario que celui de M.Mathis  est tout aussi plausible :

celui des voyageurs bons élèves qui restent sagement à bord et sont gravement blessés ou tués par un train croiseur qui percute l'épave engageant le gabarit, alors que les voyageurs indisciplinés qui ont bravé l’interdiction de sortir sont, eux, indemnes...

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à la suite de je ne sais quoi, les voyageurs d'une rame plantée en gare sur la voie 1bis ont ouvert les portes et sont descendus sur les voies, en particulier sur la 2bis sur laquelle est arrivé un train à bonne vitesse (> 100), et comme la gare est en courbe, c'est par miracle qu'il n'y a pas eu de morts sur la centaine de personnes se trouvant là

Modifié par Bibloc
  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Mak a dit :

Selon M.Mathis on a frôlé la catastrophe, il pense probablement à des voyageurs sur la voie percutés par un train croiseur, mais là aussi il bâtit un scénario :

·        qui nous dit que le train croiseur n’aura pas été arrêté auparavant par le courageux conducteur

·        qui nous dit que les voyageurs sur les voies au lieu de continuer dans la direction de leur train, ne se dirigent pas au contraire sur les voies en arrière, où le risque est très faible d’être percutés par un train suiveur en marche à vue

·        qui nous dit que les voyageurs d’instinct ne se sont pas réfugiés ailleurs que sur les voies, il n’y a pas besoin d’être cheminot pour savoir que marcher sur une voie est dangereux.

Enfin un autre scénario que celui de M.Mathis  est tout aussi plausible :

celui des voyageurs bons élèves qui restent sagement à bord et sont gravement blessés ou tués par un train croiseur qui percute l'épave engageant le gabarit, alors que les voyageurs indisciplinés qui ont bravé l’interdiction de sortir sont, eux, indemnes...

 

il y a 39 minutes, Bibloc a dit :

à la suite de je ne sais quoi, les voyageurs d'une rame plantée en gare sur la voie 1bis ont ouvert les portes et sont descendus sur les voies, en particulier sur la 2bis sur laquelle est arrivé un train à bonne vitesse (> 100), et comme la gare est en courbe, c'est par miracle qu'il n'y a pas eu de morts sur la centaine de personnes se trouvant là

et avec la vidéo pour compléter..

c'est bien pour cela que  je pense que des voyageurs livrées a eux mêmes sur les voies sont plus en danger que ceux restés dans la rame alors que l'ADC est parti a la protection comme c'est le cas dans notre sujet..

 

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 42 minutes, jackv a dit :

 

et avec la vidéo pour compléter..

c'est bien pour cela que  je pense que des voyageurs livrées a eux mêmes sur les voies sont plus en danger que ceux restés dans la rame alors que l'ADC est parti a la protection comme c'est le cas dans notre sujet..

 

C'est sur qu'à VSG, les voyageurs n'étaient pas en danger dans la rame car elle n'était pas déraillé en engageant le gabarit de la voie voisine, on ne peut pas comparer ces 2 cas qui ne sont aucunement comparables.

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 37 minutes, ADC01 a dit :

C'est sur qu'à VSG, les voyageurs n'étaient pas en danger dans la rame car elle n'était pas déraillé en engageant le gabarit de la voie voisine, on ne peut pas comparer ces 2 cas qui ne sont aucunement comparables.

si on reste dans les faits , avec l'ADC parti a la protection, le risque était aussi limité dans la rame..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, jackv a dit :

si on reste dans les faits , avec l'ADC parti a la protection, le risque était aussi limité dans la rame..

Ah bon, avec déraillement et engagement du gabarit et si un train  survient alors que l'ADC vient juste de partir à la protection, bingo, jackpot et strike.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, ADC01 a dit :

Ah bon, avec déraillement et engagement du gabarit et si un train  survient alors que l'ADC vient juste de partir à la protection, bingo, jackpot et strike.

si on part dans les suppositions avec des si on peut envisager tous les scenarii... si le voyageurs descendent a contre voie  c'est pire , s'il y a un contrôleur et qu'il est assommer ? si le contrôleur est enfermé dans la 1ere voiture avec des portes bloquées  et que pendant se temps  les voyageurs de la deuxieme descendent a contre voie ...avec des si on refait l'histoire.. c'est de la securité dans l'espace hors terrain...  (as tu remarqué que je n'ai pas évoqué si ma tante ......)

et dans notre cas en plus le train croiseur  n'avait plus de courant et était en M à vu depuis qq km ..."Le conducteur constate une première disjonction, se renseigne avant le Bâtiment Voyageurs de Poix-Terron auprès de l’Agent Circulation d’Amagne qui ne dispose pas encore d’information.Il constate deux disjonctions, repart en marche à vue et constate une troisième disjonction entre Poix-Terron et le pont de l’autoroute. Il s’arrête."

 n’empêche qu'il y a bien un probleme de plus en plus souvent avec les Pn,  avec ce matériel et la radio, en plus en banlieue pas de torches sur beaucoup de matériel, , après ACT  oui si cela peut rassurer , en plus il faut qu'il soit opérationnel  et en état, mais ce n'est pas une solution miracle meme si parfois cela peut aider ..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...