Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Accident à un PN dans les Ardennes (16/10/2019) et droit de retrait national


Messages recommandés

Il y a 3 heures, ADC01 a dit :

 Les agents d'escale chargé de donner le départ, ou autrement dit en ancien franc le chef de service.

Les ADC seraient alors seuls (avec l’éventuel ASCT) à "donner" le départ ?

Cela est-il dérangeant sachant que cela se fait déjà dans certaines gares/ certains trains ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 1 minute, thomas33 a dit :

Les ADC seraient alors seuls (avec l’éventuel ASCT) à "donner" le départ ?

Cela est-il dérangeant sachant que cela se fait déjà dans certaines gares/ certains trains ?

Oui, un peu, mon neveu, on supprime encore une boucle de rattrapage avec la suppression de l'agent sur le quai, il peut se passer un tas de chose entre la fermeture des portes et la mise en mouvement, voir entre la mise en mouvement et le dégagement du quai par le train, bref c'est dans la continuité de la politique  du risque calculé mené"e depuis des années et dénoncée par les agents SNCF, les instances représentatives du personnel et des OS.

  • J'aime 2
  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 11 minutes, thomas33 a dit :

Les ADC seraient alors seuls (avec l’éventuel ASCT) à "donner" le départ ?

Cela est-il dérangeant sachant que cela se fait déjà dans certaines gares/ certains trains ?

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 11 minutes, thomas33 a dit :

Les ADC seraient alors seuls (avec l’éventuel ASCT) à "donner" le départ ?

Cela est-il dérangeant sachant que cela se fait déjà dans certaines gares/ certains trains ?

Déjà pratiqué sur Eurostar notamment sur les dessertes vers Marseille, aucune intervention d'agent d'escale SNCF 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Traitement médiatique du conflit :

 Les mouvements sociaux " des privilégiés du rail " , provoquent très souvent les foudres de la bien-pensance médiatique , et avec une présentation en première page des journaux TV  , on pouvait donc s'attendre au pire . Le traitement du sujet est resté relativement neutre à presque favorable vis à vis "' des fauteurs de troubles " , et même la rédaction de TF1 s'est fendue d'un article du code du travail , allant dans le sens des salariés , c'est à marquer d'une pierre blanche . Est-ce peut être le rapport de force conséquent qui s'applique à la vision de ce conflit ou la volonté  " de ne pas rajouter de l'huile sur le feu " , qui motive cette présentation  assez contenue des médias , où seuls gouvernement et direction jouent leur rôle ...

 

Modifié par zoreglube
correction du texte
  • J'aime 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

et ça rend d'autant plus abjects les appels à la répression lu ici de la part de certains.  Il est temps que l'on réalise que sans soupape de sûreté, la cocotte minute va  exploser.  Cheminots, pompiers, urgentistes, GE Alstom, gilets jaunes,  il faut être aveugle pour ne pas voir que le temps se gâte  !

 

Modifié par Bibloc
  • J'aime 5
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 17 minutes, Bibloc a dit :

et ça rend d'autant plus abjects les appels à la répression lu ici de la part de certains.  Il est temps que l'on réalise que sans soupape de sûreté, la cocotte minute va  exploser.  Cheminots, pompiers, urgentistes, GE Alstom, gilets jaunes, si ce ne sont pas des avertissements sérieux !

Et d'ajouter les forces de l'ordre , qui ne comptent plus les dégradations de leurs conditions  de travail , tant horaires que matérielles , et à jouer à ce jeu là , le gouvernement risque de ne pas trop compter sur eux , déjà que certaines brigades n'ont pas trop admis certains ordres  passés ; on  s'éloigne certes un peu du sujet qui prévaut dans cette partie du forum , mais nous trouvons en point commun à presque tout conflit , l'étincelle qui déclenche le mouvement social ,  et pourvu que certains en haut n'allument pas la mèche , pourtant ils sont bien partis pour ...

Modifié par zoreglube
  • J'aime 4
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le problème pour  les autorisation de Mouvement , c’est que les départs avec le CARRE fermé au bout du quai va se généraliser.

si c’est pour avancer de 100 mètres, puis rester 10 minutes à l’arret, avec des voyageurs qui veulent rentrer dans le train alors que les portes sont fermées...pas très logique...(grandes gares comme RENNES, Saint Nazaire, Angers, Le Mans)

 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 13 minutes, Mecanoss a dit :

Le problème pour  les autorisation de Mouvement , c’est que les départs avec le CARRE fermé au bout du quai va se généraliser.

si c’est pour avancer de 100 mètres, puis rester 10 minutes à l’arret, avec des voyageurs qui veulent rentrer dans le train alors que les portes sont fermées...pas très logique...(grandes gares comme RENNES, Saint Nazaire, Angers, Le Mans)

 

Et ceux qui énervés, vont tirer la guiche pour aller en fumer une

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La justice tranchera entre grève surprise, grève sauvage, grève sans préavis, et droit de retrait, mais les propos du premier ministre ne peuvent que motiver les troupes pour continuer, et si ça finit par se tasser, lancer un mouvement reconductible dur en décembre...

Vu de l'extérieur (avis semble-t-il partagé par les contributeurs non cheminots ici) il y a manifestement un gros ras le bol et un malaise social profond, avec un fossé que ne cesse de se creuser entre la base et quelques dirigeants hors sol.

 

 

Modifié par NEMO94
  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 24 minutes, Mecanoss a dit :

Le problème pour  les autorisation de Mouvement , c’est que les départs avec le CARRE fermé au bout du quai va se généraliser.

Cela arrivait déjà avec un chef de service, je l'ai vécu plusieurs fois.

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 22 minutes, ADC01 a dit :

Cela arrivait déjà avec un chef de service, je l'ai vécu plusieurs fois.

Surtout que la refermeture du carré sans prévenir l’ADC semble devenu banale d’après mes espions. 

Modifié par aldo500
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 26 minutes, aldo500 a dit :

Surtout que la refermeture du carré sans prévenir l’ADC semble devenu banale d’après mes espions. 

 

il y a une heure, Mecanoss a dit :

Le problème pour  les autorisation de Mouvement , c’est que les départs avec le CARRE fermé au bout du quai va se généraliser.

si c’est pour avancer de 100 mètres, puis rester 10 minutes à l’arret, avec des voyageurs qui veulent rentrer dans le train alors que les portes sont fermées...pas très logique...(grandes gares comme RENNES, Saint Nazaire, Angers, Le Mans)

 

On va relativiser : d’abord l’evolution des autorisations de départ n’a rien à voir avec l’accident de PN qui nous intéresse ici ?

Ensuite, cela fait bien longtemps que des mécanos partent en marche à vue jusqu’a voir le signal et que -par ailleurs - les postes doivent fermer en urgence les signaux : rien de nouveau sous le soleil.... 

On revient au sujet ? Svp.!

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 6 minutes, assouan a dit :

On revient au sujet ? Svp.!

Bof, tout a été dit. Nous vivions dangereusement depuis des années, mais demain, grace à nos vaillants "droits de retrait", tout cela sera du passé, nous aurons dans chaque train, un conducteur avec un aide, une équipe de contrôleurs, un bar ambulant, une allege postale et départ sera donné dans toutes les gares par un cheminot avec une belle casquette et le célèbre guidon.:Smiley_17:

 

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour, je ne sais pas s'il s'agit d'un "droit de retrait" légitime ou d'une "grève surprise", je n'ai pas les éléments suffisants.
Je suis tombé sur cette analyse d'une décision de la Cour de Cassation prise à la suite d'un précédent en 2014 à la SNCF : https://www.preventica.com/actu-chronique-retrait-individuel-droit-greve-surete.php

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, Laroche a dit :

Bof, tout a été dit. Nous vivions dangereusement depuis des années, mais demain, grace à nos vaillants "droits de retrait", tout cela sera du passé, nous aurons dans chaque train, un conducteur avec un aide, une équipe de contrôleurs, un bar ambulant, une allege postale et départ sera donné dans toutes les gares par un cheminot avec une belle casquette et le célèbre guidon.:Smiley_17:

 

Je suppose que si tu avais été dans l'agc qui a cartonné, tu ferais moins le malin et aurais une autre analyse...

Et sinon faudra m'expliquer pourquoi il y avait un tas de personnel dispo ces derniers jours et pourtant un max de train a été supprimé?! J'ai bien ma petite idée, mais on va me traiter de complotiste...

Modifié par yienyien89
  • J'aime 1
  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, assouan a dit :

On va relativiser : d’abord l’evolution des autorisations de départ n’a rien à voir avec l’accident de PN qui nous intéresse ici ?

Ensuite, cela fait bien longtemps que des mécanos partent en marche à vue jusqu’a voir le signal et que -par ailleurs - les postes doivent fermer en urgence les signaux : rien de nouveau sous le soleil.... 

On revient au sujet ? Svp.!

Bonjour,

Nouveau sujet ouvert ici :

https://www.cheminots.net/forum/topic/45870-départ-des-trains-en-france-nouvelles-procédures/

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Concernant la gestion de l'incident, un point m'interpelle :

qu'en est il de l'avis à l'AC du secteur ou bien au régulateur qui, en prenant connaissance de l'accident au PN et de l'engagement du gabarit de la voie contiguë, aurait stoppé une éventuelle circulation en approche et donc éviter de fait le sur-accident ?

Est ce que l'ADC n'a pas déclenché le SAR en voyant qu'il y avait obstacle sur le PN ?

Après la collision, mettons que la radio est HS, le SAR interrompu et que l'ADC n'a plus son téléphone pro, ne pouvait il pas aviser l'AC du secteur via le téléphone du PN plutôt que de procéder à la couverture de l'obstacle ?

Bref il y a plusieurs éléments à prendre à compte pour cet incident et le fait que le train circule en EAS ne change pas les procédures qui se doivent d'être appliquées.

J'aimerai bien connaitre l'avis d'ADC en fonction pour connaitre leurs opinions.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 33 minutes, Daëgan a dit :

Est ce que l'ADC n'a pas déclenché le SAR en voyant qu'il y avait obstacle sur le PN ?

Il fut suivre, il est dit que la radio était HS suite au choc.

il y a 36 minutes, Daëgan a dit :

Bref il y a plusieurs éléments à prendre à compte pour cet incident et le fait que le train circule en EAS ne change pas les procédures qui se doivent d'être appliquées.

Justement, la procédure veut que si aucun agent sédentaire n'est avisé, c'est protection d’obstacle, EAS ou pas mais dans le cas de l'EAS, les voyageurs restent seuls sans présence d'agents SNCF pour les assister, tu trouve cela normal ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...