Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Espagne - arrivée de la Sncf sur le marché de la grande vitesse


Messages recommandés

  • 1 mois plus tard...
  • 2 mois plus tard...

La SNCF déploiera ses Ouigo en Espagne le 10 mai

" ... Ce sont les TGV lowcost Ouigo qui seront mis en place sur la ligne Madrid-Saragosse-Tarragone-Barcelone.
Au total, cinq trajets par jour sont prévus avec le lancement d’une rame inaugurale le 7 mai prochain,comme prévu
par le contrat
, signé en avril 2020 entre la SNCF et le gestionnaire public des voies ferrées espagnoles, l’Adif.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-sncf-deploiera-ses-ouigo-en-espagne-le-10-mai-1401206

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, BB 15063 a dit :

avec le lancement d’une rame inaugurale le 7 mai prochain,comme prévu
par le contrat

On va ne pas chipoter, mais, sauf erreur, le lancement du service était prévu pour fin 2020, puis mars 21. Mais je ne doute pas que suite à la situation actuelle, le contrat a certainement été modifié. Mais souhaitons bonne fortune à Ouigo Espagne

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonne nuit. Les éssais, sans mauvais jeux de mots, vont bon train. Les marchés à blanc sont déjà en cours, sauf Covid, tout devrait suivre son cours. Ce que je peux déjà vous dire c'est que, mis à part AVLO, il est proposé des billets à 19 Euros sur les AVE classiques. Comme quoi...

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, Bauvilla a dit :

Bonne nuit. Les éssais, sans mauvais jeux de mots, vont bon train. Les marchés à blanc sont déjà en cours, sauf Covid, tout devrait suivre son cours. Ce que je peux déjà vous dire c'est que, mis à part AVLO, il est proposé des billets à 19 Euros sur les AVE classiques. Comme quoi...

Bonjour Bernard.

C'est quoi AVLO?

Bon dimanche.

Bruno.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 10 minutes, bruno a dit :

Bonjour Bernard.

C'est quoi AVLO?

Bon dimanche.

Bruno.

https://www.lindependant.fr/2019/12/17/en-train-aussi-il-faudra-bientot-payer-pour-une-valise-supplementaire,8610783.php

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Citation

Le montant tout compris des investissements de Ouigo Espagne est de plus de 600 millions d’euros.

Nous avons recouru à l’emprunt et avons donc été financés en partie par le marché. Donc l’investissement est moitié moindre pour la SNCF,
" a expliqué Hélène Valenzuela, directrice générale de Ouigo Espagne.

Si l'offre se veut de 50% inférieure aux prix pratiqués par la RENFE, l'opérateur local, celui-ci va très rapidement lancer une offre concurrente. La RENFE arrivera le 23 juin avec son train AVLO, inspiré de Ouigo.
 

600 M€ tout de même, pas trop chère la danseuse espagnole....

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 34 minutes, NEMO94 a dit :

600 M€ tout de même, pas trop chère la danseuse espagnole....

 

Les notions de coût ont beaucoup évolué depuis quelque temps, et pour une entreprise dont l''actionnaire est l'Etat, nous sommes vraiment de le domaine de l'argent de poche 😉

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En gros c'est le budget d'Auchan pour rénover la Gare du Nord et disposer d'un bail de près de 50 ans sur les emprises de SNCF. Il faut ramener la dépense à la durée de l'amortissement et au montant des profits qui arriveront. 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 49 minutes, ZorbecLeGras a dit :

600 M€ avec le bordel créé par le covid, la chute du trafic et peut-être la fin des voyages affaires, surtout quand on reçoit des aides de plusieurs milliards € pour survivre,

c'est....indécent 

Le projet Ouigo Espagne a certainement été lancé et financé avant la crise Covid, aujourd'hui la question est plutôt j'arrete tout et je mets les 600 M€ dans la colonne pertes et profits, somme qu'il faudra certainement revoir à la hausse pour remettre les rames au type SNCF et solder les contrats engagés en Espagne (contrats entretien et maintenance et personnel local), où poursuivre le projet en souhaitant que le retour sur investisement couvre les frais engagés.

Et là nous n'avons pas les élèments qui nous permettent de juger de la pertinance de continuer le projet Ouigo Espagne, mais pour moi, il est clair que dans un contexte d'arrivée de nouveaux opérateurs, SNCF s'est clairement positionnée dans le camp des "offensifs"

L'avenir nous dira si ce choix sera payant, mais on ne pourra pas reprocher à SNCF de se faire manger la laine sur le dos, sur son marché domestique, sans réagir.

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ce ne serait pas la première fois que perte et profit cache un échec marketing et le covid permettait de se retirer tête haute, quitte à réorienter les sommes empruntées aileurs ou rembourser des aides d'Etat offertes à cause de la crise sanitaire qui a rebattu toutes les cartes.

Ici on a l'impression qu'un sous-bureau d'une branche de l'organigramme agit tout seul, indépendamment des problèmes du groupe ferroviaire: personne pour sonner la fin de la récré ou du moins une suspension _couteuse_ du projet? 

Et qui te dis que RENFE préparait une blitzkrieg ferroviaire pour conquérir le marché français sur les terres de OuiGo, SNCF SA, Thello, ... ?

C'est une attitude inamicale qui peut générer des rancoeurs futures tenaces.

Modifié par ZorbecLeGras
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Parce que chez elle dame SNCF a bien verrouillé le marché de la GV en lançant suffisamment tôt Ouigo sur les quelques routes sur lesquelles cette offre (hors crise sanitaire) permet de gagner de l'argent...

Et il n'y a pas de place pour 2 en France sur ce segment du voyage à petit prix avec suppléments, quand au segment Business la demande s'est effondrée, et mettra sans doute des mois voire des années à revenir, et là, même sur les routes "vache à lait" un nouveau venu sans effet fréquence ne peut que se rétamer....

Pour les trains classiques en open-access le faux départ de Flixtrain laisse le grand-père tranquille pendant un moment.

Ouigo Espagne il était sans doute trop tard et trop coûteux de faire marche arrière, mais ça peut finir à la Ouibus si l'activité est très déficitaire, un jour l'ordre vient d'en haut d'arrêter les frais et de solder les pertes....

Modifié par NEMO94
  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 5 minutes, ZorbecLeGras a dit :

qui te dis que RENFE préparait une blitzkrieg ferroviaire pour conquérir le marché français sur les terres de OuiGo, SNCF SA, Thello, ... ?

C'est une attitude inamicale qui peut générer des rancoeurs futures tenaces.

Rien en effet, mais le marché du transport ferroviaire des voyageurs est désormais ouvert à la concurrence. Et c'est l'Etat espagnol qui a mis sur le marché les lots qu'a obtenu SNCF et Treinitalia. Et une fois de plus, à mon humble avis, il aurait été suicidaire de regarder les trains passer.

Bref que l'on soit d'accord ou pas, les régles ont changé et il n'y a pas trente six solutions, soit tu fais partie du jeu (et tu vas jouer sur le terrain des petits copains), soit tu te fais bouffer. Perso je prefere que SNCF tire la première.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Batir des châteaux ferroviaire en Espagne ont déjà couté trop cher.

Perservez à grande vitesse est stupide car cela va attirer tous les anti-SNCF sur un dossier déjà brulant, notamment sur la surestimation du trafic, un rapport de la Cour des Comptes (2014) et une mise en liquidation judiciaire d'un concessionnaire (TP Ferro?)

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/territoires-europeens-regions-etats-union/rte-t/lgv-nimes-barcelone

et on ne peut dire que le fret ferroviaire Espagne/France décollé exponentiellement

https://www.senat.fr/questions/base/2010/qSEQ100714458.html

Dans les médias espagnols ou français, ce sera très facile de mettre en parallèle les aides d'état justifiées de plusieurs milliard € et ces 600M€ investis hors de France. Indéfendable juridiquement au niveau européen et SNCF SA risque de se tirer une balle dans le pied.

Modifié par ZorbecLeGras
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne vois pas trop le lien avec la déconfiture (très largement prévisible) de TP Ferro.

Et en France, RENFE c'est pas pour tout de suite, et je doute fortement que Trenitalia démarre les Paris/Milan le 1er juin.

Le réseau à GV français n'est pas le réseau espagnol et les radiales sur lesquelles il y la possibilité pour 2 EF de gagner de l'argent se comptent sur la moitié des doigts d'une seule main...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 30 minutes, ZorbecLeGras a dit :

Batir des châteaux ferroviaire en Espagne ont déjà couté trop cher.

Perservez à grande vitesse est stupide car cela va attirer tous les anti-SNCF sur un dossier déjà brulant, notamment sur la surestimation du trafic, un rapport de la Cour des Comptes (2014) et une mise en liquidation judiciaire d'un concessionnaire

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/territoires-europeens-regions-etats-union/rte-t/lgv-nimes-barcelone

Dans les médias espagnols ou français, ce sera très facile de mettre en parallèle les aides d'état justifiées de plusieurs milliard € et ces 600M€ investis hors de France. Indéfendable juridiquement au niveau européen et SNCF SA risque de se tirer une balle dans le pied.

Là tu fais un joyeux mélange entre les aides d'Etat (pas d'aide pour Renfe ?), la liaison LGV France Espagne (en cours de construction côté français, à petite vitesse 😒, le tunnel GV (TP Fero) et des services domestiques espgnols ouverts à la concurence par l'Etat espagnol.

Il faut mettre un peu d'ordre dans tout cela, sinon ce fil va partir en sucette (HS)

  • J'aime 1
  • Triste 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 41 minutes, ZorbecLeGras a dit :

Dans les médias espagnols ou français, ce sera très facile de mettre en parallèle les aides d'état justifiées de plusieurs milliard € et ces 600M€ investis hors de France. Indéfendable juridiquement au niveau européen et SNCF SA risque de se tirer une balle dans le pied.

Il me semble que pour l'instant, il n'y a aucune aide en direction de SNCF de la part de l'Etat français pour compenser les pertes de la branche Voyages.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 15 minutes, TGV_13 a dit :

Il me semble que pour l'instant, il n'y a aucune aide en direction de SNCF de la part de l'Etat français pour compenser les pertes de la branche Voyages.

Allons soyons un peu objectifs. Toutes les entreprises sont actuelement aidées par l'Etat, entre les reports de charges et de cotisations sociales, des PGE, de la prise en charge du chomage partiel, ...

Et les pertes de Voyages sont bien remontées à la SA SNCF donc à l'Etat. Donc tout cela n'est que de la sémantique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...