Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Plan de relance ferroviaire (2020)


Messages recommandés

Bref.... ça ne va jamais.

Comme dit et redit, expliqué et re-expliqué plus haut dans le sujet : c'est le xième "plan pour le fret ferroviaire". Chacun(e) se fera son idée.

  • J'aime 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 289
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Publications qui font réagir

Et la seule annonce concernant les territoires, c'est la nomination de 11 guguses. Bref les lignes fines du territoire et les trains du quotidien, c'est pas pour demain, ni aprés demain  Et dans u

En Allemagne également des opérateurs privés utilisent des EM ex DB parfois repeints ou conservés en livrée d'origine La 110.262.3 La 151.073.4 Photos de juillet 2020 a Gemu

Toujours cette vieille rengaine française d'opposer rail (l'ange) er route (le diable), et même la FNAUT, qui était jusqu'à présent plutôt modérée et objective sur le sujet, s'y met... En quoi ce

Images publiées

Il y a 4 heures, assouan a dit :

Bref.... ça ne va jamais.

Comme dit et redit, expliqué et re-expliqué plus haut dans le sujet : c'est le xième "plan pour le fret ferroviaire". Chacun(e) se fera son idée.

exactement et dés lors que nous ne sommes que spectateurs(société civile hors corporation)  ou exécutants(personnels directement concernés)  on fera bien comme on pourra.....

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 semaines plus tard...

Fret, nouvelles lignes, trains de nuit… les pistes de la relance ferroviaire

Le rail pourrait être le grand bénéficiaire du projet de relance de l’économie française à forte tonalité environnementale que le gouvernement doit dévoiler le 25 août. Le transport de marchandises par train a été décrété, fin juillet, par M. Castex « première étape dans la reconquête ferroviaire ».

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/08/18/fret-nouvelles-lignes-trains-de-nuit-les-pistes-de-la-relance-ferroviaire_6049190_3234.html

Le but : doubler la part du transport ferroviaire de marchandises en France en la faisant passer de 9 % à 18 % (Suisse, Autriche et Allemagne étant plutôt autour de 30 %).

 

autre problème il me semble que selon des entreprises ferroviaire regroupée en 4F , les besoins de modernisation atteignent les 14 milliards d’euros, dont 11 milliards pour le seul réseau....qui va payer ??? les regions vont elles remettre au pot ,

Modifié par jackv
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, jackv a dit :

Le but : doubler la part du transport ferroviaire de marchandises en France en la faisant passer de 9 % à 18 %

Ça sent le réchauffé, cette annonce, je l'ai déjà entendue il y des années quand quelqu'un a décrété vouloir faire une politique de volume.

  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, jackv a dit :

Fret, nouvelles lignes, trains de nuit… les pistes de la relance ferroviaire

Le rail pourrait être le grand bénéficiaire du projet de relance de l’économie française à forte tonalité environnementale que le gouvernement doit dévoiler le 25 août. Le transport de marchandises par train a été décrété, fin juillet, par M. Castex « première étape dans la reconquête ferroviaire ».

Attention aux effets d'annonce, ce gouvernement, comme ceux précédents nous ont habitué (lassés) avec des paroles rarement suivis de faits concrets.

D'autant que la présidentielle se rapproche, certains se sont dores et déjà placés en pré-campagne... :ninja:

  • J'aime 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, jackv a dit :

Fret, nouvelles lignes, trains de nuit… les pistes de la relance ferroviaire

Le rail pourrait être le grand bénéficiaire du projet de relance de l’économie française à forte tonalité environnementale que le gouvernement doit dévoiler le 25 août. Le transport de marchandises par train a été décrété, fin juillet, par M. Castex « première étape dans la reconquête ferroviaire ».

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/08/18/fret-nouvelles-lignes-trains-de-nuit-les-pistes-de-la-relance-ferroviaire_6049190_3234.html

Le but : doubler la part du transport ferroviaire de marchandises en France en la faisant passer de 9 % à 18 % (Suisse, Autriche et Allemagne étant plutôt autour de 30 %).

 

autre problème il me semble que selon des entreprises ferroviaire regroupée en 4F , les besoins de modernisation atteignent les 14 milliards d’euros, dont 11 milliards pour le seul réseau....qui va payer ??? les regions vont elles remettre au pot ,

 

  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, ADC01 a dit :

Ça sent le réchauffé, cette annonce, je l'ai déjà entendue il y des années quand quelqu'un a décrété vouloir faire une politique de volume.

C'était à l'époque de Gayssot et de Rol Tanguy comme directeur fret (années 90), il s'agissait de brader le prix pour avoir plus de volume à transporter et il y a eu effectivement une forte augmentation, mais au prix d'un accroissement spectaculaire du déficit d'exploitation.
L'approche actuelle est un peu différente puisqu'elle vise avec l'abaissement des péages ferroviaires à redonner une pertinence économique au transport ferroviaire, on n'est plus dans la subvention directe d'une activité déficitaire comme à l'époque de Gayssot et de Rol Tanguy , mais dans un renoncement de l'Etat de percevoir des péages élevés, ce n'est pas tout à fait la même chose !
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 54 minutes, CGO a dit :

on n'est plus dans la subvention directe d'une activité déficitaire

mais dans la subvention directe de l’exploitation déficitaire du réseau.

 

Ce n'est pas forcément un mal, mais ça ne me paraît pas très différent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, TER200 a dit :

mais dans la subvention directe de l’exploitation déficitaire du réseau.

 

Ce n'est pas forcément un mal, mais ça ne me paraît pas très différent.

c 'est juste un élément qui au final ,n'influera que peu sur le résultat.....voir pas du tout !

si jouer sur une ligne suffisait à rétablir une situation comptable ça se saurait....

un plan en général ça se décline méthodiquement...en jouant sur tout les tableaux....et parfois sur divers scénari ...ça peu (doit) être également glissant....

sa mise en œuvre demande du courage, de la transparence et un minimum d'adhésion des acteurs, pour produire les résultats potentiellement escomptés....

n'importe quel chef d'entreprise sait ça et sait aussi que s'il n'a pas l’œil averti au quotidien avec des bilans intermédiaires plus espacés....et des réactions adaptées....il pourra potentiellement devoir déposer le bilan.

rien de tout cela dans l'affaire qui nous concerne....juste des déclarations d'intentions destinés aux médias et à ceux qui veulent bien les prendre pour argent comptant...

dés lors que les intérêts sont divergents entre l'EF sa tutelle, les politiques et les principaux acteurs au seins même de l'entreprise, la montagne ne peut qu'accoucher d'une souris....à défaut d'être en capacité de déposer le bilan.

on attend donc avec impatience la publication des orientations, les objectifs qualitatifs et quantitatifs, les obligations de moyens et les obligations de résultats....

autant dire, rien que des gros mots dans ce secteur pour ceux qui sont à l’œuvre(les décideurs).....qui préfèrent ouvrir le parapluie et rester observateurs de l'agonie de l'entité concernée, depuis des années.

bien sur ils doivent prier le bon dieu quotidiennement pour que rien ne change jusqu'à leur départ en retraite, salaire compris...et de ne surtout pas être débarqués avant.

bref une gestion de fin de règne....avant tôt ou tard le grand chambardement.... ;)

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, capelanbrest a dit :

c 'est juste un élément qui au final ,n'influera que peu sur le résultat.....voir pas du tout !

Je ne suis pas très complaisant avec le gouvernement, mais je dois bien reconnaître que la baisse des péages fret est une décision concrète, qui va dans le bon sens !
ASSOUAN nous rappelait plus haut que les péages ne rentrent que pour 10 à 15 % dans les charges, oui mais pour les trains qui survivent, c'est à dire les trains complets lourds ! Comme ces péages sont indépendants du tonnage, ça veut dire qu'ils peuvent représenter 30 à 40 % des charges d'exploitation pour des projets de dessertes par trains plus courts, autrement dit ces trains étaient inenvisageables à ce niveau de péage et deviennent envisageables avec le nouveau taux réduit.


C'est pas difficile à comprendre !


Donc oui, ce n'est pas le grand chambardement et même avec ce taux réduit de péages, il y a encore beaucoup de dessertes qui resteront économiquement irréalisables par train (ne serait ce que par ce que reconstruire les installations stupidement détruites reviendrait trop cher)


Donc c'est pas la révolution, mais ça va quand même dans le bon sens, sous réserve que cette baisse soit pérennisée et que dans l'avenir on  n'aura pas un nouveau VIDALIES ( probablement agent d'un lobby) pour revenir à des péages prohibitifs !
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, CGO a dit :

C'est pas difficile à comprendre !

Si car dans la mesure où avant que les péages soit mis en place, c'était déjà la bérézina au niveau fret, le déclin du fret ne date pas de la mise en place des péages.

 

il y a 22 minutes, CGO a dit :

Donc oui, ce n'est pas le grand chambardement et même avec ce taux réduit de péages,

Tu parles comme si c'était fait, c'est pourtant loin d'être le cas. Tu t'emballes un peu trop en y croyant sur paroles.

Modifié par ADC01
  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, ADC01 a dit :

Si car dans la mesure où avant que les péages soit mis en place, c'était déjà la bérézina au niveau fret, le déclin du fret ne date pas de la mise en place des péages.

Oui mais ça n'a pas du arranger les choses

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, CGO a dit :

Comme ces péages sont indépendants du tonnage,

Ce n'est pas parce que tu le répètes sans arrêt que c'est vrai, bien au contraire. Il me semble qu'on te l'a déjà dit sur ce forum. Il ne te reste plus qu'à t'appliquer ta phrase :

il y a une heure, CGO a dit :

C'est pas difficile à comprendre !

 

  • J'aime 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, CGO a dit :

 Comme ces péages sont indépendants du tonnage,
 

non le tonnage est un des éléments qui intervient dans le coût ,en plus de la ligne, du type d'armement , de l'Energie.. etc....

https://www.sncf-reseau.com/sites/default/files/drr_horaires/drr_2020/fr/DRR2020M-annexe-6-2.pdf

636239645_Screenshot_2020-08-19DRR2020M-annexe-6-2pdf.thumb.png.258da64b2b0c115df56000ca9f0e8654.png

 

 

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Gom a dit :

Ce n'est pas parce que tu le répètes sans arrêt que c'est vrai, bien au contraire. Il me semble qu'on te l'a déjà dit sur ce forum. Il ne te reste plus qu'à t'appliquer ta phrase :

Ca revient quand même plus cher en péages, demandes de sillons, droits d'accès de faire rouler 4 trains de 500 T plutôt qu'un seul de 2000 t, ce qui est d'ailleurs tout à fait normal, puisque les 4 trains ont plus pénalisants pour SNCF-R en terme de travail administratif, gestion des circulations, encombrement du réseau...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, CGO a dit :

Ca revient quand même plus cher en péages, demandes de sillons, droits d'accès de faire rouler 4 trains de 500 T plutôt qu'un seul de 2000 t, ce qui est d'ailleurs tout à fait normal, puisque les 4 trains ont plus pénalisants pour SNCF-R en terme de travail administratif, gestion des circulations, encombrement du réseau...

que des lapalissades.....on a certes aps fait sup de Co ou science Po....mais bon ton analyse relève de l'évidence.....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, CGO a dit :

Je ne suis pas très complaisant avec le gouvernement, mais je dois bien reconnaître que la baisse des péages fret est une décision concrète, qui va dans le bon sens !
ASSOUAN nous rappelait plus haut que les péages ne rentrent que pour 10 à 15 % dans les charges, oui mais pour les trains qui survivent, c'est à dire les trains complets lourds ! Comme ces péages sont indépendants du tonnage, ça veut dire qu'ils peuvent représenter 30 à 40 % des charges d'exploitation pour des projets de dessertes par trains plus courts, autrement dit ces trains étaient inenvisageables à ce niveau de péage et deviennent envisageables avec le nouveau taux réduit.


C'est pas difficile à comprendre !


Donc oui, ce n'est pas le grand chambardement et même avec ce taux réduit de péages, il y a encore beaucoup de dessertes qui resteront économiquement irréalisables par train (ne serait ce que par ce que reconstruire les installations stupidement détruites reviendrait trop cher)


Donc c'est pas la révolution, mais ça va quand même dans le bon sens, sous réserve que cette baisse soit pérennisée et que dans l'avenir on  n'aura pas un nouveau VIDALIES ( probablement agent d'un lobby) pour revenir à des péages prohibitifs !
 

Tout le monde est bien gentil avec tes radotages alors que tu as eu plein d’exemples,  de références et de sources officielles ici et dans d’autres sujets... Puisqu’il le faut...

Avis de la modération : merci d’arrêter de répéter à longueur de sujets des affirmations qui sont lassantes (car régulièrement démenties) et de passer à des échanges constructifs et - surtout - novateurs. 

 

  • J'aime 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tant que :

1) les remorques neuves de poids lourd ne sont pas OBLIGATOIREMENT ferroutable (possible avec le renouvellement du parc année après année)

2) le trafic de transit internationnal poids lourd interdit = ferroutage OBLIGATOIRE

3) trafic poids lourd interdit pour distance de plus de 400 km

4) l attelage automatique généralisé

5) trafic interdit par ferrys polluants 100 km de part en part du tunnel sous la manche

6) utilisation obligatoire de  l autoroute (interdiction de lutilisation des nationales parallèle)

sinon, le retour du fret , c est un voeu pieu

  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tes mesures sont bien sympa Paulolau, j'adorerais !


Mais entre nous ce sont des rêveries de ferrovipathes, parce que politiquement, elles sont inapplicables et seront taxées d'écologie punitive.


On peut obtenir le même résultat sans rien interdire, simplement en visant le porte monnaie : un peu moins d'aide pour la route, un peu plus pour le rail.


(D'ailleurs chacune des mesures phares de ton plan sera accompagnée d'un mouvement social style Bonnets rouges qui remettra le plan en question, alors que la modification de la répartition rail/route des subventions peut se faire en douceur et progressivement)
 

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord avec CGO, c'est franchement utopique

Il y a 10 heures, paulolau a dit :

2) le trafic de transit internationnal poids lourd interdit = ferroutage OBLIGATOIRE

Tu peux faire du trafic international sur quelques km de part et d'autre d'une frontière, donc ça pose déjà un soucis

Il y a 10 heures, paulolau a dit :

3) trafic poids lourd interdit pour distance de plus de 400 km

c'est une idée intéressante mais la distance me parait bien trop courte, essaye de faire un transport par le rail de Briançon a Aurillac ...

Il y a 10 heures, paulolau a dit :

4) l attelage automatique généralisé

Rien que ce point n'est pas pret de se réaliser, il faudrait que tous les pays Européen soit d'accord, et progressent simultanément dans son application plus le cout ( le matériel actuel est-il transformable ?)

Il y a 10 heures, paulolau a dit :

5) trafic interdit par ferrys polluants 100 km de part en part du tunnel sous la manche

Avec le Brexit comment va évoluer le trafic entre le continent et la Grande Bretagne  ? De plus, le jour où il y a un gros problème dans le tunnel forçant sa fermeture pour un délais long comment faire (voir le tunnel du mont blanc) ? les ferry auront soit été déarmés soit déployés ailleurs

Il y a 10 heures, paulolau a dit :

6) utilisation obligatoire de  l autoroute (interdiction de lutilisation des nationales parallèle)

en terme de pollution ça change quoi ?

ET pour le rail aucune obligation ? du style ;

  • etre plus réactif
  • plus souple et plus rapide qu'actuellement
  • etre plus fiable (garantir les délais et limiter les jours de grève)
  • permettre l'arrivé de nouvelles compagnies ferroviaires (la concurrence est un moteur économique énorme et il faut donc le faire jouer)
  •  
Modifié par Albert-00
  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Albert-00 a dit :
  • permettre l'arrivé de nouvelles compagnies ferroviaires (la concurrence est un moteur économique énorme et il faut donc le faire jouer)
  •  

Ce qui a eu pour conséquence une coupe sévère dans les  trains non rentables et un effondrement du trafic fer, elle est belle la concurrence.

  • J'aime 1
  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, ADC01 a dit :

Ce qui a eu pour conséquence une coupe sévère dans les  trains non rentables et un effondrement du trafic fer, elle est belle la concurrence.

Donc le rail doit systématiquement être subventionné par des impôts ....

Le trafic fret a commencer a régresser bien avant l'arrivée de la concurrence sur les rail. On en revient a la fiabilité des délais, des délais courts, et un manque de souplesse, en gros tout ce que la route a su fournir aux chargeurs et tant qu'on ne cherchera pas a progresser sur ces points la route continuera a acheminer la majeur partie du fret

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 53 minutes, Albert-00 a dit :

Le trafic fret a commencer a régresser bien avant l'arrivée de la concurrence sur les rail.

Certes, j'aurais du préciser que l'ouverture à la concurrence a accélérer sa chute par l'abandon de tous ce qui n'était pas rentable voir pas assez rentable

  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, ADC01 a dit :

Certes, j'aurais du préciser que l'ouverture à la concurrence a accélérer sa chute par l'abandon de tous ce qui n'était pas rentable voir pas assez rentable

Ce qui prouve bien que l'ouverture à la concurrence n'est pas la solution miracle pronée par le monde dit "libéral", pas plus d'ailleurs que le retour au système d'avant libéralisation car le mode ferroviaire actuel est, encore moins qu'à l'époque, capable de satisfaire la demande.

Mais attendons le 25 aout, et à partir de ce fameux plan de relance, nous pourrons faire de nouvelles projections.

Modifié par Laroche
  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...