Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

il y a 3 minutes, ADC01 a dit :
il y a 10 minutes, CGO a dit :

l y a une petite subtilité, à priori en marche en manœuvre, la voie doit être libre et on ne doit pas rencontrer d’autre train,

Pas du tout, quand tu fais une mise en tête, et que tu es en marche en manœuvre tu fais comment si la voie doit être libre ?

J'aurais dû préciser" et on ne doit pas rencontrer d’autre train,, sans en être averti"

Donc, le chef de la manoeuvre, t'averti :"tu vas tout au bout de la voie 18, et après la courbe tu tombes sur un wagon que tu récupéreras"

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, CGO a dit :

J'aurais dû préciser" et on ne doit pas rencontrer d’autre train,, sans en être averti"

Donc, le chef de la manoeuvre, t'averti :"tu vas tout au bout de la voie 18, et après la courbe tu tombes sur un wagon que tu récupéreras"

Euh jamais entendu cette phrase, mais plutot, tu vas sur voie  XX occupée, même par un seul véhicule. Il arrive que pour travaux, à Woippy, les machines soient garées sur 1 ou plusieurs voies du faisceau reception, dans ce cas, on est avisé juste que cette voie sert de dépot, à nous de nous adapter

en pancarte MV, j'ai connu Vaires où il y en avait, s'était pour remonter en contre sens une voie dite de circulation, en sens normale elle était limitée à 30, mais avec signalisation classique de BAL, en sens inverse juste un CV au bout

Sur Woippy ( et Hausbergen) , les voies dites de circulation sont limitées à 40 et ont une signalisation classique de BAL.( donc pas de pancarte MV)

  • J'aime 6
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, CGO a dit :

J'aurais dû préciser" et on ne doit pas rencontrer d’autre train,, sans en être averti"

Ah, voila le petit détail qui change tout.

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, CGO a dit :

Il y a une petite subtilité, à priori en marche en manœuvre, la voie doit être libre et on ne doit pas rencontrer d’autre train, d’ailleurs lorsque deux trains doivent manœuvrer sur la même voie, les chefs de manœuvre doivent délimiter les parcours avec des jalons.

 

Merci CGO,
J'ai finalement compris, la voie doit être libre et si ce n'est pas les chefs de manœuvre doivent marquer les autres voitures avec des jalons. Donc, dans tous les cas, vous devez obéir aux signaux de manœuvre. Il est donc de la responsabilité du chef de manœuvre de marquer l'obstacle et de l'ADC de obéir aux signaux de manœuvre.

En marche à vue, il est de la responsabilité de l'ADC tambien de voir et tambien de s'arrêter à les obstacles. 

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 24 minutes, wladimiro gaiotti a dit :

J'ai finalement compris, la voie doit être libre et si ce n'est pas les chefs de manœuvre doivent marquer les autres voitures avec des jalons

Pas forcément, dans la plupart des cas quand tu es en marche en manoeuvre, tu es seul sans chef de manœuvre

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, ADC01 a dit :

Pas forcément, dans la plupart des cas quand tu es en marche en manoeuvre, tu es seul sans chef de manœuvre

c'est très compliqué...,
alors cela signifie-t-il que la voie doit être libre, ou êtes-vous averti où seront les obstacles, comme vous l'avez dit pour la mise en tête, ou sont-ils indiqués. Est ça?
Parce que si vous devez voir les obstacles vous-même, revenons à une marche à vue 
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, wladimiro gaiotti a dit :
c'est très compliqué...,
alors cela signifie-t-il que la voie doit être libre, ou êtes-vous averti où seront les obstacles, comme vous l'avez dit pour la mise en tête, ou sont-ils indiqués. Est ça?
Parce que si vous devez voir les obstacles vous-même, revenons à une marche à vue 

Bonjour, 

On ne circule pas avec un engin moteur comme si on allait cueillir les champignons ou de la propre initiative du conducteur. 

Si on déplace un engin moteur, c'est sous l'ordre d'un agent qui aura donc indiqué au conducteur le pourquoi de ce déplacement et des éventuels dangers qu'il pourrait rencontrer lors de ce déplacement sur la voie.

 

 

 

  • J'aime 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Pascal 45 a dit :

Bonjour, 

On ne circule pas avec un engin moteur comme si on allait cueillir les champignons ou de la propre initiative du conducteur. 

Si on déplace un engin moteur, c'est sous l'ordre d'un agent qui aura donc indiqué au conducteur le pourquoi de ce déplacement et des éventuels dangers qu'il pourrait rencontrer lors de ce déplacement sur la voie.

 

 

 

Par conséquent, vous devez toujours être informé de l'emplacement des obstacles.
Chez nous, les règles sont un peu plus simples: il y a la marche normale et la marche à vue et c'est tout. Dans la manœuvre, il y a la marche a vue (et évidemment dans marche a vue, les signaux manuels sont également respectés).
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, wladimiro gaiotti a dit :

Par conséquent, vous devez toujours être informé de l'emplacement des obstacles.
Chez nous, les règles sont un peu plus simples: il y a la marche normale et la marche à vue et c'est tout. Dans la manœuvre, il y a la marche a vue (et évidemment dans marche a vue, les signaux manuels sont également respectés).
 

Si l'obstacle est connu, ... oui.

Sinon un obstacle peut surgir à tout moment. C'est pour cela qu'il faut respecter la marche en manœuvre. 

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, wladimiro gaiotti a dit :

c'est très compliqué...,

Pour une personne lambda, mais pas pour quelqu'un du métier formé à la réglementation ferroviaire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, ADC01 a dit :

Pour une personne lambda, mais pas pour quelqu'un du métier formé à la réglementation ferroviaire.

Je voulais dire qu'il est plus complexe que le cas italien que je connais le mieux. Plus généralement, la réglementation française me paraît plus complexe que la nôtre. Ce qui le rend plus intéressant. 🙂
 

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, wladimiro gaiotti a dit :

Je voulais dire qu'il est plus complexe que le cas italien que je connais le mieux. Plus généralement, la réglementation française me paraît plus complexe que la nôtre. Ce qui le rend plus intéressant. 🙂
 

C’est aussi le poids de l’histoire et la réglementation de plusieurs compagnies indépendantes à l’origine... 

  • J'aime 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, ADC01 a dit :

Définition de la marche à vue:

 La marche à vue  impose à un conducteur de s'avancer avec prudence, compte tenu de la partie de voie qu'il aperçoit devant lui, de manière à pouvoir s'arrêter avant une queue de train, un signal d'arrêt ou un obstacle. En outre, il ne doit pas dépasser la vitesse de 30 Km/h.

 

Définition de la marche en manoeuvre:

L'obligation de marcher en manoeuvre impose au conducteur de s'avancer avec prudence sans dépasser la vitesse de 30Km/h en se tenant prêt a obéir aux signaux qu'il pourrait rencontrer ou qui pourrait lui être fait
Lorsque le conducteur est en tête du mouvement ou refoule un véhicule, la vitesse doit être réglée en tenant compte du nombre de véhicule de la circulation, du freinage réalisé éventuellement réduit au seul freinage de l'engin moteur et du profil de la voie pour être en mesure de s'arrêter au point indiqué ou si nécessaire dans la partie de voie libre visible."

Tiré d'un autre sujet sur le disque:

<< N'oublions pas que la limitation à 30km / h de la marche à vue ne date que du début des années 80, auparavant il n'y avait pas cette notion de vitesse limite >>.

 Il se peut que la raison des différences entre les deux définitions de marche à vue et marche en maneouvre soit aussi que la marche à vue ayant à l'origine principalement sur les voies principales, n'avait à l'origine aucune limitation de vitesse, tandis que la marche de manœuvre, se déroulant en les triages, oui?

Et donc deux définitions distinctes ont été faites?

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

On résume (parce que la conversation devient franchement compliquée) :

I. Peuvent être désignées voies de circulation :

     - des voie principales ;

     - des voies de service.

 

II. Comment le personnel sait-il qu’il qui circule sur une voie de circulation ?

Par consultation du LMTr, parfois c’est indiqué sur le terrain par un panneau (je ne parle pas d’une pancarte « MV », mais d’une pancarte qui peut être  « V67 circulation »).

 

III.  Y a-t-il des règles particulières à observer par les conducteurs (je ne connais pas la partie exploitation) ?

Sur voie principale : non. On obéit à la signalisation (et à l’éventuelle pancarte « MV » si les règles d’exploitation l’exigent -comme ça tout le monde est content-).

Sur voie de service : oui. Un train reçu sur voie de service désignée voie de circulation peut poursuivre sa marche lorsque le signal correspondant l’autorise (je n’ai toujours pas consulté la réglementation mais la phrase doit à peu près être rédigée ainsi).

 

IV. Concernant la signalisation :

   - sur voie principale : signaux de voie principale ;

   - sur voie de service : signaux de voies de service.


P.S.

Il y a 7 heures, fabrice a dit :

Sur Woippy ( et Hausbergen) , les voies dites de circulation sont limitées à 40 et ont une signalisation classique de BAL.( donc pas de pancarte MV)

À Hausbergen, la voie de circulation est assez particulière. Elle relie 2 gares (HN et STC) et, de tête, elle est dessinée comme une VP dans le LiLi mais s’aborde différemment selon l’endroit d’où on vient (par ex. tableau G depuis la V1bis).

À Woippy, la voie de circulation (V67) est clairement une voie de service (j’ai assez roulé dessus dans les 2 sens avec des EVO ou des trains pour en être sûr). Elle s’aborde avec un feu blanc (+ G dans un sens).
 

 

 

Modifié par Christophe
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 24 minutes, Christophe a dit :

P.S.

À Hausbergen, la voie de circulation est assez particulière. Elle relie 2 gares (HN et STC) et, de tête, elle est dessinée comme une VP dans le LiLi mais s’aborde différemment selon l’endroit d’où on vient (par ex. tableau G depuis la V1bis).

À Woippy, la voie de circulation (V67) est clairement une voie de service (j’ai assez roulé dessus dans les 2 sens avec des EVO ou des trains pour en être sûr). Elle s’aborde avec un feu blanc (+ G dans un sens).
 

 

 

T'en oublie

WPY  ( 1 Bis S  Voie principale prévu pour le stockage en ligne avant acces reception VL 30, comme la voie 1M (VL 70), j'étais passé par là avec du TER en commercial)

            1Bis T, 1T et 2T

           Pour la voie 67, on y entre après un blanc, donc ......

HN  comme tu dis 1 bis, 1 Ter  et 2 bis, meme si la vitesse est réduite, ce sont des voies principales, bon la 1 Ter, on y passe pas souvent,mais ca a été le cas quelques mois quand il avaient fermé la 1 bis entre Vendemheim et Hausbergen)

      il y a aussi 1 M et 2M à 40 ( 2M on y passe en ce momment car ils sont en travaux entre l'aiguille de Cronembourg coté Koenigshoffen et le relais pair ( fermé aussi)

Modifié par fabrice
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Fabrice,

Si on s’en tient à la règle qui dit qu’une « voie de circulation » est repérée au LMTr, j’en n’oublie aucune.

WPY voie 67, HN voie C ; ce coup-ci j’ai vérifié dans les LiLi.

 

De toutes façons le seul cas où il est important, pour un conducteur en tête d’un train, de savoir qu’il est sur une voie de circulation est lorsque ladite voie est une voie de service.

 

Modifié par Christophe
Orthographe + complément
  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...