Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Devenir des facilités de circulation


Messages recommandés

il y a 25 minutes, Pascal 45 a dit :

Sauf erreur de ma part, tu fais fausse route. Ce n'est pas la faute de la direction SNCF, on lui impose de le faire.

Exact et je reste persuadé que la direction ne tient pas a bouleverser à bouleversé ces  FC en profondeur, elle sait très bien que c'est un sujet sensible et en optant pour une certaine de statu quo, elle achèterai la paix sociale.  105 millions d'euros estimé de manque à gagner ne veut pas dire 105 millions d'euros de plus dans les caisses, combien de voyages ne seront pas fait par ces cheminots et ayant-droit si jamais,  tout ou partie du billet deviendrai payante ?  Et puis 105 millions sur un chiffre d'affaire de 30  milliards, c'est une paille, pas de quoi en faire un plat.

Modifié par ADC01
  • J'aime 4
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, black5 a dit :

On oublie la tarification ultra avantageuse d'EDF pour ses agents,

Les EDF payent des charges sur cet avantage

Il y a 4 heures, NEMO94 a dit :

, dans plein de secteurs les gens ont des avantages en nature, et pour rester dans le secteur du transport, jamais vu un comparatif objectif entre les FC des cheminots et les GP des compagnies aériennes...

Et oui, Même la machine à café au bureau, que ce soit une cafetière mise à dispo ou du distributeur ou la direction paye une partie

 

Il y a 3 heures, ZorbecLeGras a dit :

 

Imagine-t-on un salarié Peugeot achetant une Dacia par les automobiles Peugeot sont trop chères ?

 

Ben oui, y en a comme certains ont des BMW ou Audi

 

 

  • J'aime 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 37 minutes, ADC01 a dit :

Exact et je reste persuadé que la direction ne tient pas a bouleverser à bouleversé ces  FC en profondeur, elle sait très bien que c'est un sujet sensible et en optant pour une certaine de statu quo, elle achèterai la paix sociale.  105 millions d'euros estimé de manque à gagner ne veut pas dire 105 millions d'euros de plus dans les caisses, combien de voyages ne seront pas fait par ces cheminots et ayant-droit si jamais,  tout ou partie du billet deviendrai payante ?  Et puis 105 millions sur un chiffre d'affaire de 30  milliards, c'est une paille, pas de quoi en faire un plat.

Oui, mais à lire à droite et à gauche, ce serait plus symbolique qu'autres choses.

Par contre ce qui est sur, c'est qu'en payant mon billet, je deviens un voyageur lambda donc en cas de problème en ligne, je ferais le chien, ils peuvent toujours courir pour avoir mon aide

Modifié par fabrice
  • J'aime 8
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, ADC01 a dit :

Cela va être difficile de prendre le treizième mois vu qu'il n'y en a pas à la SNCF, tu confonds comme beaucoup avec la PFA qui ne ressemble pas du temps à un treizième mois au niveau montant

Oui, bon, c'était façon de parler. D'autant que la PFA est principalement composée du traitement de base mensuel et de l'indemnité de résidence.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si la police peut voyager gratis à la SNCF les agents SNCF vont pouvoir emprunter les voitures de police pour se rendre plus rapidement et facilement sur le lieu de leur travail, non ? échange de bons procédés

  • J'adore 1
  • Haha 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, ADC01 a dit :

Exact et je reste persuadé que la direction ne tient pas a bouleverser à bouleversé ces  FC en profondeur, elle sait très bien que c'est un sujet sensible et en optant pour une certaine de statu quo, elle achèterai la paix sociale.  105 millions d'euros estimé de manque à gagner ne veut pas dire 105 millions d'euros de plus dans les caisses, combien de voyages ne seront pas fait par ces cheminots et ayant-droit si jamais,  tout ou partie du billet deviendrai payante ?  Et puis 105 millions sur un chiffre d'affaire de 30  milliards, c'est une paille, pas de quoi en faire un plat.

attention ce n'est pas 105 millions € à débourser mais uniquement les charges Sécurité Sociale sur la partie excédent 30% de ristournes par rapport au prix de vente le plus bas  et non le prix brut comme le suggéraient des dirigeants machiavéliques anti syndicaliste que j'ai croisé il y a +15 ans.

 

Par exemple, pour l'OD Paris-Marseille en TGV de +600 km, le prix d'appel tourne autour de 17€ et avec -30% 12€ , le moins cher souvent à 11€ et -30% 7,7€,  mais le plein pot +150€ et -30% 100€.

Et le calcul Usrsaaf/SS se fait sur 7,7€, 12€ et 100€: c'est bigrement complexe à traiter et sauvegarder à chaque voyage d'un agent et coutera très cher en traitement informatique (surtout pour les 7,7€ pour +600km en train).

Au doigt mouillé, je pense que la soulte est plus proche de 25 millions € max et encore l'ursaff ferait du bénèf et SNCF SA économiserait des couteux programmes informatiques à développer, maintenir pour des sommes souvent ridicules % informatique déployée.

La solution envisagée pour plomber l'avantage est de simplifier en considérant un tarif de référence (OD Paris Marseille _+600km_ #125€) forcément prohibitif par rapport à une offre commerciale accessible par tous cheminot compris. C'est le piège.

Par contre si remise en cause ursaff/ss, gros nuages à l'horizon pour les déplacements métropolitains (rer, et TER). si mal négocié, certains paieront des abonnements de travail. Et là cela devient politique car cela descend au niveau régional, un bon argument  pour obtenir des voix de jaloux aigris au moment de l'élection présidentiel ( = ou alors, si tu bouges, je met le dossier FC sur le tapis avant janvier 2022).

Modifié par ZorbecLeGras
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 20 minutes, ZorbecLeGras a dit :

attention ce n'est pas 105 millions € à débourser mais uniquement les charges Sécurité Sociale sur la partie excédent 30% de ristournes par rapport au prix de vente le plus bas  et non le prix brut comme le suggéraient des dirigeants machiavéliques anti syndicaliste que j'ai croisé il y a +15 ans.

 

Par exemple, pour l'OD Paris-Marseille en TGV de +600 km, le prix d'appel tourne autour de 17€ et avec -30% 12€ , le moins cher souvent à 11€ et -30% 7,7€,  mais le plein pot +150€ et -30% 100€.

Et le calcul Usrsaaf/SS se fait sur 7,7€, 12€ et 100€: c'est bigrement complexe à traiter et sauvegarder à chaque voyage d'un agent et coutera très cher en traitement informatique (surtout pour les 7,7€ pour +600km en train).

Au doigt mouillé, je pense que la soulte est plus proche de 25 millions € max et encore l'ursaff ferait du bénèf et SNCF SA économiserait des couteux programmes informatiques à développer, maintenir pour des sommes souvent ridicules % informatique déployée.

La solution envisagée pour plomber l'avantage est de simplifier en considérant un tarif de référence (OD Paris Marseille _+600km_ #125€) forcément prohibitif par rapport à une offre commerciale accessible par tous cheminot compris. C'est le piège.

Par contre si remise en cause ursaff/ss, gros nuages à l'horizon pour les déplacements métropolitains (rer, et TER). si mal négocié, certains paieront des abonnements de travail. Et là cela devient politique car cela descend au niveau régional, un bon argument  pour obtenir des voix de jaloux aigris au moment de l'élection présidentiel ( = ou alors, si tu bouges, je met le dossier FC sur le tapis avant janvier 2022).

Belle démonstration, mais actuelement les cheminots et ayants droits, paient rien (0€) hors résa, et je n'ai pas connaissance que l'Ursaf/SS réclame quelque chose ?

Et en cas de disparition des FC, l'entreprise peut trés bien prendre à sa charge le cout du trajet Domicile / travail en cas d'utilisation des TC. Et je pense que tu serais surpris de voir le pourcentage des cheminots qui utilisent leur véhicule personnel pour se rendre sur leur lieu de travail

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Laroche a dit :

je n'ai pas connaissance que l'Ursaf/SS réclame quelque chose ?

L'URSSAF exige et reçoit son dû, en l'état des calculs actuels nécessairement approximatifs faute de suivi individuel.

image.png.217049f86bfc49a2ce598952924a12b3.png

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 10 heures, jackv a dit :

si la police peut voyager gratis à la SNCF les agents SNCF vont pouvoir emprunter les voitures de police pour se rendre plus rapidement et facilement sur le lieu de leur travail, non ? échange de bons procédés

Oui, mais il faudra porter un flingue. 😇

  • J'aime 3
  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures, PLANONYME a dit :

L'URSSAF exige et reçoit son dû, en l'état des calculs actuels nécessairement approximatifs faute de suivi individuel.

image.png.217049f86bfc49a2ce598952924a12b3.png

Oui, mais c'est SNCF qui paie, pas les cheminots. Et pas besoin de calculs détaillés, un simple sondage sur un échantillon et on applique un coeficient multiplicateur en fonction du nombre d'employés.

Méthode largement appliquée pour le controle des notes de frais, et là aussi, sauf trés rare exception, c'est l'entreprise qui régale.

Modifié par Laroche
  • J'aime 1
  • Etonné 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 20 heures, ADC01 a dit :

Cela va être difficile de prendre le treizième mois vu qu'il n'y en a pas à la SNCF, tu confonds comme beaucoup avec la PFA qui ne ressemble pas du temps à un treizième mois au niveau montant

La PFA est bien un 13e mois, non ?

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 18 heures, ADC01 a dit :

Exact et je reste persuadé que la direction ne tient pas a bouleverser à bouleversé ces  FC en profondeur, elle sait très bien que c'est un sujet sensible et en optant pour une certaine de statu quo, elle achèterai la paix sociale.  105 millions d'euros estimé de manque à gagner ne veut pas dire 105 millions d'euros de plus dans les caisses, combien de voyages ne seront pas fait par ces cheminots et ayant-droit si jamais,  tout ou partie du billet deviendrai payante ?  Et puis 105 millions sur un chiffre d'affaire de 30  milliards, c'est une paille, pas de quoi en faire un plat.

Je ne sais pas comment ont été calculé ces 105 millions, mais il sera difficile d'avoir une somme exacte.

En effet, entre un train à moitié plein (zéro coût de rajouter une personne) et un train complet, le coût du cheminot n'est pas le même !

Après, ça reste à comparer au coût  que représente une voiture de fonction, bien plus élevé, et dont beaucoup d'employés disposent dans pas mal de boites...

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le "manque à gagner" des FC bénéficiant aux cheminots dans les trains à réservation obligatoire est à mon avis complexe à évaluer, en partie à cause du yield management.

Si le cheminot bénéficiaire de FC avait été un voyageur payant, doit on considérer qu'il "prend la place" d'un client qui aura payé un petit prix (assorti de nombreuses contraintes) ou bien d'un client Business qui peut payer plein pot ?

Pas simple, ça dépend de la relation concernée, du jour de circulation, du taux de remplissage !

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 52 minutes, NEMO94 a dit :

Le "manque à gagner" des FC

105 millions comparés au chiffre d'affaire de l'ordre de 35 milliards, on est une nouvelle fois dans le domaine de la masturbation intellectuelle.

La "tentative" de suppresson des FC est tout simplement une occasion donnée à l'UTP de montrer au monde cheminot, que la fete est finie et où est le "patron". Mais encore une fois, on va plus vite que la musique et tant que de nouveaux entrants ne sont pas à l'oeuvre sur des services TER, avec des cheminots transferés, et il sera temps de négocier une petite subvention pour compenser cet "avantage" (à 400€ le cheminot transferé cela ne va pas chercher bien loin)

  • J'aime 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Yellow a dit :

entre un train à moitié plein (zéro coût de rajouter une personne) et un train complet, le coût du cheminot n'est pas le même !

Bien vu. Le vrai débat en interne, celui qui est ou sera sur la table des négociations (c'est d'ailleurs déjà dans les tuyaux depuis plusieurs mois), c'est l'éventuel contingentement des places obtenues dans le cadre des facilités de circulation. Pour justement, aux yeux de la Direction, qu'elles ne viennent pas hypothéquer une place qui aurait pu être vendue à un client au "juste" prix.

Avec le système actuel, il n'y a pas de contingentement (bien que je lise régulièrement ici ou là dans des groupes de discussion de cheminots certains qui soutiennent mordicus qu'il y en a un, en voilà au moins indirectement acquis à la cause...).

Par contre il y a une incitation à ne pas occuper les places dans les trains les plus demandés et donc susceptibles de partir complets avec trop de cheminots et ayants droits à leur bord. Cette incitation passe par la réservation avec supplément spécifique pour les TGV du moins classés "période de pointe" (9 € de supplément en 2ème classe ; 13,90 € en première versus la résa à 1,60 €).

Un sou étant un sou, il est probable que l'incitation remplit son office. Personnellement, lorsque j'ai le choix je préfère à 1,60 € à 13,90 €, même si sur mon compte j'ai encore quelques dispenses de paiement de réservation (D.P.R.) à utiliser comme joker

Chacun verra donc qu'il y a plusieurs angles de négociation (pour la partie interne à la Sncf) : le contingentement, l'acquisition et l'utilisation des D.P.R., la tarification résiduelle des F.C. (qui pourrait dépasser la résa à 1,60 € qui ne couvre même pas les frais d'émission surtout lorsque le cheminot s'échine à vouloir venir les acheter à un guichet... pour sauver l'emploi croit-il !). 

Le sujet ministériel a surtout été lancé à l'occasion de la question qui se poserait pour les agents Sncf transférés à d'autres opérateurs et... les salariés directs de ces opérateurs. 

Le Ministre ayant chiffré l'avantage à quelques 400 € annuels par tête de pipe, on voit bien que la solution n'est pas économiquement et socialement intenable pour les nouveaux opérateurs : qu'ils versent 400 €  à la Sncf, au titre de leur contribution à ces facilités de circulation universelles et le problème est réglé !

Reste quand même la question de l'arrière grand mère, du grand père, des parents le cas échéant... ce que le Ministre a qualifié de périmètre (historique) un peu large.  Reste aussi sans doute la question des retraité(e)s. Personnellement, je surveille depuis longtemps comme le lait sur le feu nos négociateurs, y compris ceux de ma propre organisation syndicale !

Pour l'histoire, le voyage gratuit des ascendants c'était initialement un aller-retour sur un parcours précis à demander. La simplification et l'harmonisation de la gestion des F.C. a conduit à transformer ce billet aller retour en fichet de voyages 4 cases (permettant au moins deux allers retours). Est-ce que revenir à un aller retour strict mettrait le feu aux poudres sociales ? 

Toujours pour mettre en perspective avec l'histoire sociale, ce billet gratuit pour les ascendants se justifiait par l'éloignement du cheminot lambda de sa famille. L'argument a plusieurs fois été utilisé en justification et en défense devant la Direction. Chiche ! Billet gratuit des ascendants uniquement sur le parcours ferroviaire vers le lieu de résidence domiciliaire de l'agent ouvrant droit.

Mon propos (personnel) ici vise à démontrer qu'il y a certainement des marges de négociation, qu'on le veuille ou non, et que les cris de vierge effarouchée venant de la citadelle assiégée, ne sont pas forcément la meilleure attitude défensive.

Mais il est comme ça le cheminot ! Il râle d'abord. Il réfléchit après (parfois, pas toujours). Le problème c'est qu'avec des organisations syndicales affaiblies et donc plus facilement réfugiées dans des postures, la partie ne soit pas forcément gagnante pour le corps social. Car au jeu du "signez-là, sinon vous n'aurez plus rien ! ", il est arrivé, au moment où il faut sortir le stylo pour un engagement réciproque au moins pour un temps, qu'il soit préféré : rien !

 

 

 

 

  • J'aime 6
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si un nouvel opérateur verse 400 €/an  et par agent pour le maintien au titre du droit du grand-père des FC des cheminots transférés, ça fait pas cher la paix sociale en effet...

Et si les FC sont soumises à un vrai contingentement, on se rapprochera des règles de gestion (qui ont aussi évolué au fil du temps) des GP dans l'aérien !

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, PLANONYME a dit :

(...)

Le sujet ministériel a surtout été lancé à l'occasion de la question qui se poserait pour les agents Sncf transférés à d'autres opérateurs et... les salariés directs de ces opérateurs. 

(...)

 

Ca c'est une vraie question, je comprends qu'elle se pose.

Pour le reste, on ne changera pas ma conviction depuis de longues années (le sujet a été ouvert en... 2007 tout de même) : il ne se passera rien ou pas grand chose. Le sujet fait les choux gras de la presse régulièrement mais personne n'a d'intérêt à monter au créneau là-dessus. 

  • J'aime 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, PLANONYME a dit :

qu'ils versent 400 €  à la Sncf, au titre de leur contribution à ces facilités de circulation universelles et le problème est réglé !

C'est bien le vrai problème, car ni les nouveaux opérateurs (via l'UTP), ni les AO organisatrices n'ont l'intention de verser quoi que ce soit à la SNCF. Et leur intention est plutot de recupérer de l'argent pour les agents SNCF circulant avec FC, sur les réseaux delégués a des opérateurs autres que SNCF.

Cette histoire de FC c'est du billard à trois bandes et comme Assouan, je ne pense pas qu'il se passe grand chose du coté SNCF, mais plutot du coté des cheminots transsférés.

  • J'aime 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il manque une communication offensive de la part de la direction SNCF en copiant les FC d'Air France, avec 2 tarifs R1 (max 30% réduction avec réservation donc départ voyage garanti) et R2 plus avantageux et sans publicité de % de réduction (99% ?) et qui ne représentent aucun manque à gagner car il s’agit d’invendus.

(5 AR/an pour parents, beaux-parents, retraités)

et personne ne gueule sur des zavantakis scandaleux ruinant l'entreprise.

Pas compliqué de préparer un contre-feu médiatique en pompant la copie d'Air France

 

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 10 heures, ZorbecLeGras a dit :

il manque une communication offensive de la part de la direction SNCF en copiant les FC d'Air France, avec 2 tarifs R1 (max 30% réduction avec réservation donc départ voyage garanti) et R2 plus avantageux et sans publicité de % de réduction (99% ?) et qui ne représentent aucun manque à gagner car il s’agit d’invendus.

(5 AR/an pour parents, beaux-parents, retraités)

et personne ne gueule sur des zavantakis scandaleux ruinant l'entreprise.

Pas compliqué de préparer un contre-feu médiatique en pompant la copie d'Air France

Vous avez raison, et je me demande bien comment on est arrivé à cette différence de perception dans le grand public : beaucoup d'entreprises accordent pourtant des avantages à leurs salariés. Pourquoi seuls ceux accordés aux cheminots (et dans une moindre mesure aux gaziers électriciens) font-ils les gros titres? Pourquoi n'y a-t-il que ceux-là qui sont considérés comme des "zavantakis scandaleux ruinant l'entreprise"?

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vais aller m'acheter une boule de cristal : la direction a communiqué en interne, pour ce qui regarde le personnel Sncf : rien ne change. A venir : alignement de l'entreprise sur les demandes fiscales mais statuquo sur les facilités de circulation.

Modifié par assouan
  • J'aime 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, gilles_tagada a dit :

Vous avez raison, et je me demande bien comment on est arrivé à cette différence de perception dans le grand public :

Ben les soit disants avantages des cheminots sont connus, et compte tenu du nombre de cheminots (actifs + retraités) pratiquement chaque français connait un cheminot. C'est un peu différent pour les boites du secteur privé où les avantages sont, bien souvent, réservés aux fonctions dites supérieures, et les bénéficiaires bien plus dicrets que les cheminots.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Au delà de ce sujet des FC, il est possible que l'ouverture du marché au TER et au voyageurs rebatte les cartes du jeux en distinguant désormais 2 cas :

Dans le cadre Professionnel :

Aujourd'hui, l'acheminement du personnel SNCF "EV" se fait via les trains SNCF, ou taxis.

Dans le cadre Personnel :

Les FC sont utilisées dans le cadre de ce que la presse annonce. ( aux exagérations près des journalistes)

 

Demain, SNCF va t elle payer un billet à THELLO/ Transdev / Railcoop / Keolys ou un autre.... , pour un EV de

ses agents ou alors tout le monde (toutes EF) vont trouver un arrangement pour le cadre professionnel / voir personnel ?

A ce jour les déplacements des EF privées se font en train (sans FC) , en voiture ou Taxis.

  • J'aime 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 06/09/2021 à 14:49, PLANONYME a dit :

Bien vu. Le vrai débat en interne, celui qui est ou sera sur la table des négociations (c'est d'ailleurs déjà dans les tuyaux depuis plusieurs mois), c'est l'éventuel contingentement des places obtenues dans le cadre des facilités de circulation. Pour justement, aux yeux de la Direction, qu'elles ne viennent pas hypothéquer une place qui aurait pu être vendue à un client au "juste" prix.

Du coup quel est l'argument de la gratuité pour les FDO ?

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...