Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Les mécaniciens et les chauffeurs du temps de la vapeur


Messages recommandés

Que disaient les règlements du 19ième et début du 20ième siècle sur les fonctions et attributions des mécaniciens et chauffeurs?

https://cheminot-transport.com/2021/06/les-mecaniciens-et-les-chauffeurs-au-19ieme-et-au-debut-du-20ieme-siecle.html

La photo d'illustration a été tirée de la revue Notre Métier du 06 avril 1948 ANMT fonds Henri Petiet 1993 124 28.  Photo vue à l’exposition les « Gens du rail » présentée aux Archives Nationale du Monde du Travail de Roubaix que je vous invite vivement à visiter (jusqu’au 31 août 2021). Cette jeune et jolie demoiselle était « Miss SNCF ». La légende nous apprend qu’elle se faisait « montrer les rouages et les leviers de commande d’une locomotive »

ANMT fonds Henri Petiet 1993 14 28.JPG

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 34 minutes, alpha3175 a dit :

Que disaient les règlements du 19ième et début du 20ième siècle sur les fonctions et attributions des mécaniciens et chauffeurs?

https://cheminot-transport.com/2021/06/les-mecaniciens-et-les-chauffeurs-au-19ieme-et-au-debut-du-20ieme-siecle.html

La photo d'illustration a été tirée de la revue Notre Métier du 06 avril 1948 ANMT fonds Henri Petiet 1993 124 28.  Photo vue à l’exposition les « Gens du rail » présentée aux Archives Nationale du Monde du Travail de Roubaix que je vous invite vivement à visiter (jusqu’au 31 août 2021). Cette jeune et jolie demoiselle était « Miss SNCF ». La légende nous apprend qu’elle se faisait « montrer les rouages et les leviers de commande d’une locomotive »

ANMT fonds Henri Petiet 1993 14 28.JPG

 

 

pour les photos  des foyers dans les années  20 il en restait encore pas mal dans le même état dans les années 60 /70..

cette photo ma fait penser aux chambres du foyer d'Achères en 1970  et en plus a Achères il y avait 3 lits dans certaine chambre car un mécanicien sur certain trajet "usait" 2 chauffeurs

995113536_Screenshot_2021-06-02Lesmcaniciensetleschauffeursau19imeetaudbutdu20imesicle-CheminotTransport.png.0fd98bfa358182b58743e681534bc8f8.png

 

une première avancée importante a eu lieu avec la grève de 1986 aprés cette date progressivement  les lits étaient fait et ou il n'y avait plus besoin d'emporter son "sac a viande"

un chambre a Bobigny en 1990

1467772208_bob(25).jpg.2100f730c164c686ccb2f284d4790665.jpg

 

 pour les réfectoires les grandes tables (6 ou 8 adc) ont perduré aussi très longtemps , mais les adc en RHR étaient plus nombreux  et les grandes tables étaient utiles pour la belotte ..ou les repas en groupe d'un même ET..

 une chose qui n'est pas évoquée "les chambres a coupures" jusque la grève de 1969 il pouvait y avoir dans une journée de travail , des coupures dans la période de nuit , pour se reposer  existaient des chambres réservées aux coupures avec 6 à 8 lits recouverts de moleskine verte  et ou on s'allongeait en tenue de travail pour essayer de faire un somme , accompagné par les odeurs ,humaines , de la machine, de l'huile ,du gazole, et par les bruits des dormeurs et des machines a proximité..

 

Modifié par jackv
  • J'aime 6
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les corps de garde n'avaient en effet pas beaucoup évolué dans les années 70. En 1974/75 j'ai dormi dans le corps de garde de Luchon dans une chambre de 4 lits (il n'y avait pas que celle-là d'autres étaient à 1 et 2 lits) et à Montréjeau dans une chambre à 3 lits.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...