Aller au contenu
Le Web des Cheminots

[X 4300 / 4500 / 4630 / 4750 / 4900] Photographies


IGS4

Messages recommandés

Oui.

J'en profite pour donner la signification de P.S.P.: Pétrole Sans Paraffine.

J'ai aussi entendu le nom de C.S.P.: Combustible Sans Paraffine.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'élément automoteur X4537-XR8367, dont on dira pour rester polis qu'il n'est plus très frais, vient d'arriver en septembre 1996 en gare de Nice-Ville (06) en provenance de Breil-sur-Roya. Ses voyageurs sont descendus, le mécanicien a changé de bout et il va rentrer au dépôt de Saint-Roch. Le triste état de cet engin ne l'empêchera pas d'être proposé aux clients pendant encore presque trois ans...

Boris.Deshayes.8414-14-611.jpg

 

Et c'est avec un de ces éléments X4500 toutefois bien courageux vu le profil de la ligne, que nous montons en direction de Breil avec en premier une vue du tunnel de Bon Voyage:

Boris.Deshayes.8481-01-613.jpg

C'est ici que se terminent les installations de Nice-Saint-Roch comprenant un plateau de garage, le dépôt, et un chantier multimodal rail-route. Toutefois, la voie reste électrifiée sur encore quelques centaines de mètres, jusqu'à l'embranchement Gerland, qui n'était déjà plus utilisé, et sur lequel il y a eu une desserte de trains d'hydrocarbures, qui avaient motivé de tirer la ficelle jusqu'à ses emprises incluses, sous forme de caténaire légère façon trolley.

 

Nous desservons ensuite l'Ariane-La Trinité:

Boris.Deshayes.8482-02-613.jpg

 

...puis franchissons un petit pont métallique:

Boris.Deshayes.8483-03-613.jpg

En 1993, lorsque j'ai découvert la ligne, la vitesse de franchissement de ce pont était réduite avec un taux de 30 km/h si je me souviens bien). Il y avait à droite entre ce pont et un pont routier supérieur suivant un embranchement particulier de ce qui devait être un ferrailleur et sur lequel étaient garés à l'état d'épaves deux locotracteurs Y6200 en livrée habituelle verte à bandes jaunes.

 

Sur la dernière vue, nous longeons le Paillon en amont de Drap-Cantaron:

Boris.Deshayes.8484-04-613.jpg

Modifié par E.T.G.
Mise en page.
  • J'aime 4
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non non, il s'agit bien du 4537. J'en profite d'ailleurs pour préciser que j'ai commis une faute de frappe qu'une relecture n'a pas suffi à démasquer malgré que j'ai la plupart des combinaisons motrices-remorques dans la tête et que j'ai souvent pratiqué ou rencontré cet engin, même après sa radiation: sa remorque était la 8368 et non 8367.

Le 4567 était en bien meilleur état, j'en ai d'ailleurs des photos sur lesquelles on le voit à peu près à la même époque en gare de Laon, que je posterai un peu plus tard (elles ne sont pas encore prêtes).

Voici deux autres photos du 4537 (et moi avec mon inséparable magnétophone) dont une sur laquelle il est parfaitement identifiable, prises au cours de la même virée, en gare de Nice également. Tu pourras comparer avec ses retouches de peinture avec la photo précédente.🙂

 

Boris.Deshayes.8503-23-613.jpg

Boris.Deshayes.8504-24-613.jpg

  • J'aime 3
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci. La 4567 est actuellement et provisoirement arrêtée suite à un problème mécanique, mais l'association qui la préserve est décidée à la réparer le plus vite possible. Nous pourrons utiliser vos photos?

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 12 minutes, gilles_tagada a dit :

Merci beaucoup! L'association peut les utiliser?

Of course !

Envoi moi une adresse mail en MP et j'enverrai la version HD

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le X4316-XR8312 de Tours-Saint-Pierre disposant encore d'un potentiel de vie suffisant pour recevoir certains équipements de sécurité tels que K.V.B., D.A.A.T. et R.S.T. vient de sortir de l'E.I.M.M. de Nevers-Machines (58) où il en a été équipé, en juin 1997.

Il se trouve sur le grill de sortie autorails du dépôt en vue de son acheminement pour rentrer chez lui, et il a été placé en tête d'une U.M. avec le X4386-XR8539 qui est, lui, un local. Ils assureront un train en charge qui les mènera à Bourges, où ils se sépareront, le X4316 continuant son chemin et le X4386 revenant à Nevers ou descendant plus probablement sur Montluçon.

Boris.Deshayes.9673-33-642.jpg

Boris.Deshayes.9674-34-642.jpg

C'est l'occasion de continuer de décortiquer la dotation en Caravelles de ce dépôt et nous allons justement voir comment l'affectation de X4300 y a été judicieuse.

En effet, là où des X2200 étaient pressentis pour être affectés à Nevers et prendre la relève des X3800 sur les lignes du Morvan, la S.N.C.F. soucieuse de montrer qu'il n'y a pas de chemin de fer à deux vitesses préfère en affecter neuf à Tours-Saint-Pierre pour la desserte de Paris - Tours par Châteaudun, de façon à "fluidifier", comme il serait dit maintenant, les négociations avec le Conseil Général du Loir-et-Cher au sujet du projet de T.G.V. Atlantique alors qu'il entrait en phase de construction.

A la place, Nevers se verra confier des X4300 à partir du 01 avril 1986 avec comme premier arrivé le 4329 depuis Tours.

Mais cette affectation de X4300 n'est pas anodine, elle répond à un autre objectif: elle va enfin permettre de faciliter les mutations d'E.A.D. entre tous les centres gérants au gré de leurs besoins au fil des services, tout en préservant une certaines homogénéité et surtout en évitant un éparpillement des séries, pour des raisons évidentes de rationalisation. Expliquons-en le mécanisme: lorsque par exemple Tours-Saint-Pierre, qui ne possède que des X4300 en a deux redondants, mais que dans le même temps Marseille-Blancarde, qui ne possède que des X4500, a besoin de deux éléments supplémentaires, on procédera à un jeu de chaises musicales: Tours envoie deux X4300 à Nevers, qui dégage deux X4630 à Longueau, qui rétrocède à Marseille les deux X4500 dont ce dernier a besoin. Cette stratégie sera abondamment utilisée. On parviendra même par ce jeu et associé à une recomposition de roulements dans lesquels il faudra désimbriquer les trains nécessitant l'aptitude à 140 km/h des autres à ajuster quand il le faut les parcs entre les "grandes roues" (X4750, aptes à 140 km/h) et les autres séries à deux caisses, toutes aptes à 120 km/h.

Le fait de ne pas avoir eu de X2200 a permis à Nevers de disposer d'un parc de X4300 plus important et plus à même de permettre ces mutations. Toutefois, ils ne fallait pas non plus qu'ils y soient trop nombreux car les E.A.D. de Nevers circulent en Auvergne sur des lignes dont les rampes sont supérieures à 20 mm/m, sur lesquelles de ce fait les X4300 sont interdits, sauf s'ils sont en U.M. avec un X4900, ce qui n'avait aucune chance d'arriver dans cette région (de plus ils sont aussi, comme les X4500, interdits de triplette comportant sept caisses mais vu l'absence de X4900 dans cette région, donc, ce point est résolu).

Le fonds de commerce des X4300 à Nevers sera donc principalement orienté sur des lignes qui leur sont sans difficulté particulière, comme la desserte des lignes du Morvan, du Bourbonnais et de la Bourgogne d'une façon générale, avec des incursions vers Bourges voire Vierzon, Montluçon, Commentry ou encore autour de Clermont-Ferrand, mais comme précisé plus haut sur les lignes dont les rampes ne dépassent pas 20 mm/m. De plus, ils ont aussi circulé sur La Ferté-Alais - Malesherbes ainsi qu'avec ceux de Metz sur la ligne Saint-Florentin - Troyes.

Les X4630 continueront eux à assurer la desserte des lignes sur lesquelles les X4300 ne doivent pas être engagés et se mélangeront à eux sur les autres, en en assurant en quelque sorte la réserve, puisque ne souffrant pas des restrictions que connaissent les X4300: qui peut le plus peut le moins.

Bien qu'ayant en parc des boîtes de vitesses De Dietrich avec les X4300 et le moteur Saurer SDHR des X4630, on se refusera pour le moment de confier à Nevers des X4500 qui cumulent la boîte De Dietrich et le SDHR. Il est vrai que quelques rares pièces leur demeurent spécifiques, comme le coupleur de 26 pouces au lieu de 23 pour les X4300, etc. Les X4500 reviendront toutefois à Nevers en 1999, mais nous continuerons dans un épisode ultérieur l'histoire de ses E.A.D. en repartant de l'arrivée des X4300...

Modifié par E.T.G.
Mise en page.
  • J'aime 3
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'Escarène (06), septembre 1996, ambiance tranquille lors du croisement de deux trains, l'un assuré par les X2203 et 04 encadrant la XR6112 et l'autre assuré par l'élément automoteur X4521-XR8614.

Boris.Deshayes.8536-16-614.jpg

Boris.Deshayes.8537-17-614.jpg

  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 03/04/2021 à 07:10, gilles_tagada a dit :

Ce ne serait pas plutôt la 4567? En zoomant, j'ai l'impression que la boucle remonte dans l'ombre de la prise et qu'il s'agit plus d'un 6 que d'un 3

Tiens, en voici déjà une que j'ai retrouvée en fouinant dans mes scans.

Cambrai (59), en avril 1995.

Boris.Deshayes.4847-07-522.jpg

  • J'aime 4
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'élément automoteur diésel X4901-XR8901-X4902 en U.M. avec un élément X4790 va démarrer du Mans (72) pour Caen en mai 1996.
Cet élément, outre qu'il est baptisé Veynes-Dévoluy, présente la particularité d'avoir ses trumeaux situés entre les persiennes moteur et les vitres du fourgon peints en gris plutôt qu'en blanc.

Boris.Deshayes.7476-36-587.jpg

  • J'aime 4
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pensons aux amateurs de grands-mères, avec une de celles des E.A.D., ici l'élément X4301-XR8301. "une" car il faut rappeler que l'élément X4501 est sorti d'usine simultanément, si ce n'est que la XR8301 lui était alors accouplée, la 4301 l'étant elle avec la 8501. Ces éléments furent pris dans les nombreuses recompositions d'E.A.D., ce qui fit que si la 8301 se retrouva sur la 4301 qui donnait sa 8501 à la 4394, la 4501, de son côté, récupérait la 8503 de la 4303.
Bref, nous voyons notre belle dame qui a ici en gare du Mans (72) en mai 1996 encore fière allure, alors qu'elle est en U.M. avec le X4370-XR8355.
Notons que si côté droit la remorque s'appelle seulement "8301", elle s'appelle conformément "XRABx8301" côté gauche.

Boris.Deshayes.7448-08-587.jpg

Boris.Deshayes.7449-09-587.jpg

Boris.Deshayes.7452-12-587.jpg

Boris.Deshayes.7453-13-587.jpg

Boris.Deshayes.7447-07-587.jpg

Boris.Deshayes.7451-11-587.jpg

  • J'aime 5
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Septembre 1996, l'élément X4537-XR8368 arrivé de Breil-sur-Roya attend l'ouverture du carré en gare de Nice-Ville (06) pour rentrer au dépôt de Saint-Roch. Le temps de laisser passer un train de nuit tracté par la BB26175 venant d'arriver avec moult retard vue l'heure (milieu de matinée)...
En bonus, une photo d'ambiance prise depuis l'élément quittant la gare de Peille avec notamment la vue d'une grue, inutilisée depuis longtemps.

Boris.Deshayes.8415-15-611.jpg

Boris.Deshayes.8416-16-611.jpg

Boris.Deshayes.8417-17-611.jpg

Boris.Deshayes.8411-11-611.jpg

Modifié par E.T.G.
  • J'aime 5
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ignore sous quelles jupes vous aimez regarder. En ce qui me concerne, j'aimais bien regarder sous celles des E.A.D., et y sentir les bonnes odeurs si le moteur tournait.
Nous voyons ici en mai 1997 l'élément automoteur X4623-XR8433, qui sera le dernier de sa série en rouge et crème à rouler douze ans plus tard, en visite de maintenance au dépôt de Marseille-Blancarde (13) dans le hangar avec voies sur fosses pour autorails et automoteurs.
Il est dans un état impeccable, pour avoir été pris en R.L. ou R.G. l'année précédente à Nevers. Il était initialement prévu au Mans en 1995, mais Marseille, qui l'avait mis de côté pour l'y envoyer a, une fois ce garage fait, oublié de l'expédier! Lorsque Le Mans s'est inquiété de ne pas le voir arriver, le temps que Marseille s'aperçoive de sa mégarde et propose son envoi immédiat, Le Mans ne pouvait plus le prendre car il avait pris en main un autre engin à la place. Heureusement, notre Caravelle n'avait pas complètement épuisé son potentiel précédent et put tenir quelques mois le temps qu'elle soit programmée de nouveau!

Boris.Deshayes.9264-24-632.jpg

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'élément automoteur X4643-XR8655 pimpant attend le départ pour Cholet en gare d'Angers-Saint-Laud (49), en juillet 1994.
Il fait partie des six éléments modernisés en 1991-1992 afin d'éliminer les derniers rouges et crème de la région Nantaise et n'ayant donc pas été "Ambulance".

Boris.Deshayes.3547-27-489.jpg

  • J'aime 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un matériel peu illustré, et pour cause!
Avril 1996, les éléments automoteurs X94750, autrement appelés "Rap", comme Rames Automotrices Postales, et des E.T.G. sont entassés au Mans (72).
Nous voyons ici l'élément XP94754-XRP98754 ainsi que la remorque XRP98757 garés sur des voies du triage voisin de leurs Ateliers Directeurs, qu'elles auraient sinon encombré. Elles sont en attente d'être reconditionnées en matériel à voyageurs, en ce qui concerne les motrices. La XP94757 ayant laissé veuve la 98757 est assez proche physiquement et surtout plus très loin de sa sortie sous le numéro 4797, au moment de la prise de ces photos.
Sur celle sur laquelle figure la XRP98757 et le demi E.T.G. T1508-TR21008, ces deux matériels ne peuvent pas cacher qu'ils sont de même conception. Cet attelage est resté sans être remanié de 1995 à 2009, quand ces caisses ont été découpées, non loin de là. Les E.T.G. avaient été également préservés, partiellement, dans l'hypothèse d'un reconditionnement, projet qui a pour sa part avorté.
Je reviendrai sur ces projets dans de prochaines publications.

Boris.Deshayes.6903-23-573.jpg

Boris.Deshayes.6893-13-573.jpg

Boris.Deshayes.6899-19-573.jpg

Boris.Deshayes.6891-11-573.jpg

  • J'aime 4
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'autres photos faites sous le soleil en juin 1994, dans l'enceinte même des Ateliers du Mans (72), avec l'élément XP94757-XRP98757 qui attend une réutilisation éventuelle, dont les hypothèses, mesures, chiffrages et devis seront fait par les Ateliers à partir de l'examen de cet élément, qui a encore bonne mine, contrairement à d'autres...

Boris.Deshayes.3222-22-481.jpg

Boris.Deshayes.3237-37-481.jpg

Boris.Deshayes.3239-39-481.jpg

  • J'aime 4
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les éléments X4644-XR8656 et X4634-XR8646 modernisé Bourgogne attendent leur prochain service sur le grill de sortie du dépôt de Nevers (58) en juin 1997.
Remarquez que l'élément modernisé est pour être peint depuis quelques années maintenant dans une couleur salissante est pourtant dans un état plus qu'impeccable. On croirait même qu'il vient juste de sortir de révision.
 
Poursuivons l'analyse de la dotation E.A.D. de Nevers. Nous en étions arrivés à l'affectation de X4300 en 1986.
Cette dotation sera constituée en première étape et par touches successives par 17 éléments, qui permettront malgré le dégagement de X4630 au profit de Longueau et Lyon-Vaise d'atteindre le 27 septembre 1987 son parc maximal d'E.A.D. qu'aura eu Nevers en simultané: 63 éléments: les 17 X4300 donc avec les X4303 à 05, 07, 29, 33, 34, 37, 46, 61, 79, 83, 90, 99, 4400, 12 et 13 et 46 X4630: 4631 à 4634, 38 à 41, 44, 45, 47 à 55, 57 à 61, 63 à 67, 713, 15, 25, 28 à 31, 33 à 42.
Pour peu de temps puisqu'en fait la réception des derniers X4300 de Nantes permet de lui envoyer dès le lendemain six X4630. Ces six éléments auront la tâche de pourvoir au remplacement des X2100 de ce dernier, regroupés à Rennes pour continuer l'éradication des X2400 et remorques Decauville, qui cessent de facto de circuler en région nantaise.
Différents échanges de lots de X4300 avec Metz auront lieu avec l'envoi de quatre au 02 novembre 1988, puis la réception de six le 24 septembre 1989, en liaison avec les regrettables coupes sombres opérées sur plusieurs lignes vosgiennes. Cela permet à Nevers de se dessaisir de X4630 au profit de Longueau et Lyon-Vaise, dans le cadre de mouvements tournants visant à forcir le parc X4630 de ce dernier pour faire face aux besoins induits avec les renforcements de desserte sur Lyon - Bourg-en-Bresse et l'année suivante par la réouverture de la branche de Brignais sur l'Ouest Lyonnais.
A partir du 01 avril 1991 et jusqu'au 20 avril 1995, Nevers va devenir à son grand dam une véritable plaque tournante des X4300 et 4630: ce sont ses engins qui seront prélevés sur son effectif car justiciables d'une opération périodique, afin alimenter les chaînes de modernisation des Ateliers du Mans. Nevers finira d'ailleurs par se plaindre auprès de la Direction du Transport: ses engins s'en vont puis les dépôts les recevant en sortie de modernisation ne lui rétrocèdent un élément en compensation qu'à ce moment-là, privant Nevers de plusieurs d'entre eux simultanément. Dès lors, de nouvelles règles seront édictées: les dépôts devant recevoir de modernisation un élément d'ailleurs devront lui adresser l'engin destiné à compenser son parc au bout de deux mois que celui-ci est entré en chantier au Mans, ces deux mois correspondant à la durée d'une révision sans modernisation, ce qui fait qu'en l'espèce Nevers est censé subir les immobilisations que le simple passage en révision de ses engins implique. Le dépôt prenant en sortie de modernisation supportant l'absence d'un élément pour le surplus de durée correspondant à la modernisation, soit un mois. Cette compensation ne résoudra toutefois pas tous les problèmes car les éléments qui lui sont adressés en compensation étant eux-mêmes souvent proches de leur prochaine opération périodique, Nevers doit donc continuer à y envoyer ses engins plus souvent qu'à son tour!
 
Nous poursuivrons l'étude avec l'arrivée début 1992 du premier engin modernisé Bourgogne, dont pour souligner le contraste avec le paragraphe précédent nous signalerons que seul un engin sur les sept traités est arrivé d'ailleurs, Nevers ayant fourni sur son propre parc les autres concernés.

Boris.Deshayes.9672-32-642.jpg

  • J'aime 3
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Laon (02), août 1995. Une R.R.R. Picardie attend une prochaine mission tandis qu'un X4630 en U.M. avec un X4500 non modernisé vont démarrer pour Paris.

Boris.Deshayes.5854-14-547.jpg

  • J'aime 2
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures, E.T.G. a dit :

Laon (02), août 1995. Une R.R.R. Picardie attend une prochaine mission tandis qu'un X4630 en U.M. avec un X4500 non modernisé vont démarrer pour Paris.

Boris.Deshayes.5854-14-547.jpg

baygon vert et baygon rouge... et c'est bien un ciel de Picardie.. s'il n'a pas plu , s'il ne pleut pas, c'est qu'il va pleuvoir..

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En mai 1997 l'U.M. formée par les éléments automoteurs X4558-XR8572 et X4566-XR8585 entre en gare de Busigny (59) où elle va croiser une autre U.M., formée elle avec les X4574-XR8412 et X4578-XR8417.
On notera l'erreur de lettrage de la motrice X4574, indûment indicée XAD lors de sa dernière R.L. ou R.G. à Nevers, alors qu'elle est XBD (salle voyageurs de seconde classe mais pas de première). Elle a le lettrage caractéristique en petits caractères des engins traités en R.L. ou R.G. à Nevers mais a contrairement à d'autres conservé ses glissières supérieures de portes de fourgon en deux couleurs, et la découpe de peinture au niveau du rouge et du crème sur la face frontale est conforme au plan peinture normal: Nevers avait sur beaucoup d'éléments un rouge plus enveloppant au dessus des blocs optiques (continuation plus longue de la séparation horizontale depuis les faces latérales, puis "plongeon" plus abrupt vers le bas, mais il faut avoir l'oeil pour distinguer la différence), tandis que les glissières supérieures de portes de fourgon passaient entièrement au rouge.
J'illustrerai la différence de découpe rouge et crème en face frontale dans une prochaine publication.
Par ailleurs, elle possède encore ses cendriers (salle voyageurs fumeurs), qui seront déposés plus tard en corrélation avec l'interdiction totale du tabac dans les trains, et les pictogrammes "fumeurs" seront recouverts par d'autres "non fumeurs".

Boris.Deshayes.9358-38-634.jpg

Boris.Deshayes.9359-39-634.jpg

Boris.Deshayes.9361-01-635.jpg

Boris.Deshayes.9362-02-635.jpg

Boris.Deshayes.9357-37-634.jpg

  • J'aime 3
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...