Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Train "des primeurs" Rungis-Perpignan


Messages recommandés

Il y a 7 heures, assouan a dit :

Mais... puisque ces wagons devaient être remplacés (périmés quoi) pourquoi se battre pour les conserver ? Je n’y comprends rien... 

bah peut être parcequ'il faut passer par un appel d'offre pour la destruction.....et qu'il faut prendre le temps de le mener à terme.

ça n'est pas parceque l'on annonce une destruction, que cela se fait dans les 15 jours suivants....sinon y a bien longtemps que la plupart des engins garés à Sotteville et ailleurs auraient disparu du paysage.....

Ceux qui ont fait cette annonce l'on sans doute fait pour relancer le sujet.....ni plus ni moins.

Quel tamtam pour des wagons censément arrivés en bout de course....par contre bonne occasion de reparler de ce genre de trafic condamné à court terme....de la com .

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 23 heures, jackv a dit :

les fruits et legumes adaptés au transport cela n'est pas une nouveauté

dejà ver s1913

 

:) Bon, là ce sont des poissons et des fruits de mer, mais en 1877 le Médoc avait déjà son TGV pour le transport de denrées.

1846654620_01aout1877.thumb.jpg.74d3c7cc380e26477a3e89270ec77940.jpg

    (le 01 août 1877)

 

 

  • J'aime 3
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est une légende le coup des Romains qui faisaient venir des huîtres de Bretagne à Lutèce en charrettes ? Tant qu'à faire l'historique du transport de produits frais....

Modifié par assouan
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 10 heures, assouan a dit :

C'est une légende le coup des Romains qui faisaient venir des huîtres de Bretagne à Lutèce en charrettes ? Tant qu'à faire l'historique du transport de produits frais....

Certainement, parce qu'à l'époque des Romains le plus rapide c'était le fluvial.

Il n'est pas impossible qu'ils faisaient venir des huîtres de Bretagne Normandie à Lutèce via la Seine...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 11 heures, assouan a dit :

C'est une légende le coup des Romains qui faisaient venir des huîtres de Bretagne à Lutèce en charrettes ? Tant qu'à faire l'historique du transport de produits frais....

[mode Humour ON]

 

Non non, bien de Lutèce voir plus loin , on a des preuves

 

735.thumb.jpg.c037517fc6e1e5b1bd82486591b2e011.jpgAsterix34AnniversaireRep-1024x468.thumb.jpg.65f927f6844f12653883a848c9345169.jpg

[mode Humour OFF]

 

:Smiley_32:

  • J'aime 3
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 16 heures, assouan a dit :

C'est une légende le coup des Romains qui faisaient venir des huîtres de Bretagne à Lutèce en charrettes ? Tant qu'à faire l'historique du transport de produits frais....

surtout que c'était l'inverse, ce sont  les gaulois qui eux faisaient venir leurs poissons de Lutèce par respect du client "c'est bien connu" ,( peut être par wagons réfrigérés les mêmes qui sont donc maintenant trop vieux)

La-Grande-Traversee.thumb.jpg.2d6a0623042999db6658ea65f321b310.jpg

 

Modifié par jackv
  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 semaines plus tard...
  • 1 année plus tard...
il y a 10 minutes, assouan a dit :

Qu'est ce qu'il y a comme primeurs en octobre, les châtaignes, les pommes,même pas les patates 😂

  • Haha 2
  • Triste 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, assouan a dit :

C'est exactement la réflexion que je me suis faite en voyant cela.

Mais il me semble que les wagons de l'ancien service avaient été promptement envoyés en démolition. Si ça a bien été le cas, je me demande d'où sortent les wagons pour le nouveau.

Il y a 2 heures, Grandao a dit :

Ils se sont pas dits qu'il ne pouvait pas développer le concept à d'autres min. Je sais que celui de Rouen 2e de France n'attends que ça ...

D'autant que depuis la région de Perpignan s'il faut livrer des quantités moindres que sur le M.I.N. de Rungis on pourrait très bien imaginer un train à tranches, genre Perpignan - Rouen et Perpignan - est de la France, tranches jumelées jusqu'à Valenton ou Villeneuve.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, E.T.G. a dit :

C'est exactement la réflexion que je me suis faite en voyant cela.

Mais il me semble que les wagons de l'ancien service avaient été promptement envoyés en démolition. Si ça a bien été le cas, je me demande d'où sortent les wagons pour le nouveau.

D'autant que depuis la région de Perpignan s'il faut livrer des quantités moindres que sur le M.I.N. de Rungis on pourrait très bien imaginer un train à tranches, genre Perpignan - Rouen et Perpignan - est de la France, tranches jumelées jusqu'à Valenton ou Villeneuve.

Je croyais qu'il fallait consommer "local" et "circuit court". Encore une contradiction entre les promesses et les réalisations effectives. 

  • J'aime 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, zorba a dit :

Je croyais qu'il fallait consommer "local" et "circuit court". Encore une contradiction entre les promesses et les réalisations effectives. 

Enfin à l'échelle du monde, être à Rouen et consommer un produit qui vient de Perpignan c'est un produit local 

Au passage le bilan carbone du circuit court est mauvais (exclusivement du camion) 

Pour les wagons il y a une entreprise en Normandie qui produit des wagons réfrigérés

Modifié par Grandao
  • J'aime 4
  • J'adore 1
  • Etonné 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, E.T.G. a dit :

Mais il me semble que les wagons de l'ancien service avaient été promptement envoyés en démolition. Si ça a bien été le cas, je me demande d'où sortent les wagons pour le nouveau.

Le train de primeurs supprimé utilisait des wagons frigorifiques, le nouveau ce sont des portes-conteneurs avec des containers frigos.

Des portes-conteneurs, ça se trouve assez facilement en location chez des loueurs comme AAE, par exemple...

  • J'aime 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, Grandao a dit :

Enfin à l'échelle du monde, être à Rouen et consommer un produit qui vient de Perpignan c'est un produit local 

Peut être mais il faut savoir ce que l'on veut, manger local et de saison implique de manger ce qui se cultive à proximité de chez soi en fonction de la saison,; manger des fraises à Paris en janvier est une aberration, par exemple.

Modifié par ADC01
  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 21 minutes, NEMO94 a dit :

En cas de relance, il n'avait pas été envisagé l'achat de nouveaux wagons frigo ?

La solution des containers frigorifiques posés sur des wagons adaptés est sans doute plus simple et moins chère.

 

Ca se discute ! Les conteneurs sont transbordés à Valenton et acheminés via la très saturée A86 en camions diesels à Rungis.
Donc un coût de transbordement + brouettage par camion à rajouter, sans compter un bilan écologique pas terrible...

  • J'aime 1
  • Triste 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, ADC01 a dit :

Peut être mais il faut savoir ce que l'on veut, manger local et de saison implique de manger ce qui se cultive à proximité de chez soi en fonction de la saison,; manger des fraises à Paris en janvier est une aberration, par exemple.

Oui après tout dépend de ce que t'appelles local. 

On pourrait facilement imaginer que du cidre descende de Rouen jusqu'à dans le sud et du vin remonte vers Rouen. Et là ça sera du local. 

Un jean 100% fabriqué en France c'est local. Et ce à n'importe quel endroit que tu l'achètes en France. Bon là on est plus dans l'alimentaire mais après tout rien n'empêche de charger des marchandises autre que des aliments.

En tout cas le MIN de Rouen peut avoir un embranchement ferroviaire

 

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 10 minutes, Grandao a dit :

Oui après tout dépend de ce que t'appelles local. 

Il est communément dit que la consommation local se situe entre 160 et 200 km pour l'alimentaire, voir sur le net.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 10 minutes, ADC01 a dit :

Il est communément dit que la consommation local se situe entre 160 et 200 km pour l'alimentaire, voir sur le net.

Donc vaut mieux un aliment qui vient de 800km de chez soi en train ou péniche plutôt qu'un autre qui vient de 200km.

Là encore on voit bien le poids du lobby routier qui va même jusqu'au définition du mot local...

Surtout que si l'on prend du bio, le producteur aura tout fait pour que ça pollue le moins possible et le transport routier détruira tout ce bénéfice.

Modifié par Grandao
  • J'aime 2
  • J'aime pas du tout 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Grandao a dit :

Donc vaut mieux un aliment qui vient de 800km de chez soi en train ou péniche plutôt qu'un autre qui vient de 200km.

Mais qu'est que tu racontes, je n'ai jamais dit cela, et c'est quoi le rapport avec mon message que tu as cité ? C'est quoi cette manie de m'attribuer des propos que je n'ai jamais tenu.  j Je répète puisque tu ne sembles pas avoir compris, consommer local au niveau alimentaire, c'est choisir un produit qui provient de 160 à 200 km maxi, 

Modifié par ADC01
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 17 minutes, CGO a dit :

Moins la distance est grande, plus ça a de chances de venir par la route !

Oui, mais dans le cas du Perpignan - Valenton - Rungis, si on fait le parcours final entre Valenton et Rungis en camion, alors que le MIN de Rungis est embranché, et que, si je ne raconte pas de betises, une bonne partie des produits transportés sont en réalité des produits espagnols qui arrivent à Perpignan par la route, on montre bien que la route est partout présente.

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 11 minutes, Laroche a dit :

Oui, mais dans le cas du Perpignan - Valenton - Rungis, si on fait le parcours final entre Valenton et Rungis en camion, alors que le MIN de Rungis est embranché, 

Deux bonnes raisons à ça :
- il n'y a probablement pas de place à Rungis pour un chantier de transbordement avec reach staker
-on trouve facilement des wagons porte container en location, sans doute plus facilement que des wagons frigos et le transbordement à Perpignan est plus facile en conteneurs que par déchargement rechargement de palettes  camion frigo/wagon frigo..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...