Aller au contenu

Teddyfissil

Membre
  • Compteur de contenus

    8
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

6 Doux

À propos de Teddyfissil

  • Rang
    Aérotrain

Infos Personnelles

  • Ville
    Paris

Infos Métier

  • Entreprise
    Sncf
  • Métier & Lieu
    Cheminot paris

Visiteurs récents du profil

664 visualisations du profil
  1. Bonjour Faustine et merci pour ta réponse . Effectivement j'ai reçu un premier "titre de pension " du montant énoncé plus haut , qui a par la suite été revaloriser. Un problème informatique empêchait le calcul exact de ma pension . Elle a été revaloriser à hauteur du minimum légal pour un réformé de catégorie 1 . J'ai donc été quelques peu medisant , reconnaissant que l'entreprise , la cpr , paie ce qu'elle doit Salut à tous
  2. bonjour a tous, je m'excuse , j'avais perdu mes identifiant , et j'ai donc crée un autre compte ( ragnarock), ou vous pourrez trouver la suite de mes pérégrination... j'ai bien reçu un message me demandant d'apporter mon aide, mais j'avoue ne pas avoir de connaissances en matière juridique , j'ai eu et j'ai toujours a ce jour de grandes difficultés a obtenir quelques informations que ce soit, (a titre d'exemple je suis réformé depuis plusieurs semaines je ne sais toujours pas si j'ai un droit au chômage, ni le montant de mon stc) , sachez que je ferais toujours de mon mieux pour répondre, dans la limite de mes compétences... alors pour résumer ma situation a ce jour , voila mon parcours : - 12 ans d'ancienneté - prise d'un poste puis inaptitude au bout de deux jours, retour sur ancien poste impossible -des avis médicaux , avis du médecin du travail non respectés, placement a l'établissement sans fonctions a regarder les mouches voler. -médecine du travail , inaptitude a tout postes, reclassement -8 mois apres , aucune proposition de l'entreprise , contrôles médicaux quasi mensuel , fatigué de me battre seul , le sentiment d’être coupable de ma situation , le médecin du travail demande un placement en ald , inaptitude a tout postes dans l'entreprise -6 mois après "demande de mise a la réforme a l'initiative de l'entreprise " -6 mois encore, puis réformé par l’entreprise , liquidé 3 mois après.... voici mon parcours dans les grandes lignes, comme je le disais précédemment , la moindre information est difficile a avoir , quand celle ci ne se trouve pas simplement inexacte aujourd'hui réformé , voici a titre indicatif mes indemnités : réformé catégorie 1 une pension de réforme : Impossible d'en connaitre exactement le montant avant de recevoir son "titre de pension" , le simulateur demande des informations non a disposition, il m'a d'abord été annoncer par la cpr, une rente de 920e , immédiatement rectifié a 580e pour que finalement, mon dit titre de pension fasse état d'un montant de ... 407euros.... oui oui pour 12 années de service , alors je ne m'attendais pas au million mais quand même un peu plus que le rsa... - a cela s'ajoute : l'équivalent d'un mois de salaire de la part de la cpr. -la liquidation des congés , rq ru par l'entreprise sous forme de stc je n'ai eu aucun suivit, a ce jour je ne sais même pas si j'ai un quelque droit au chômage , je ne vais pas aller loin avec 407 euros et 1 mois de salaire ... 12 années de service , des positions prise au mérite , l'arrivé d'un duo et de dpx arriviste , 407 euros merci et au revoir , voila comment la sncf remercie d'avoir investi une partie de sa carrière, de sa vie, en compromettant sa réussite , son avenir .
  3. Merci à toi de ton soutien je pense que tu as parfaitement raison , l'arrivisme du a la jeunesses sait se faire calmer par la sagesse , je suis certain que ma situation expliqué en détail aurait pu être débloquée en un tour de main par qui le pourrait , mais je ne connais personne je ne suis personne tout cela n'est que de l'ego mal placé , a mes dépend ... Signé Calimero .
  4. Pour vous répondre , l'avis de mon medecin du travail ( celui parti en retraite ) etait qu'effectivement je me trouvais dans une situation s'apparentant à du harcèlement , que ma hiérarchie bloquait la situation et que le mieux pour moi etait de changer d'établissement , d'où son 1033 apte " a changer d'urgence d'établissement " et auquel je ne me suis pas du tout opposé il m'a dès lors demander un courrier de mon medecin traitant afin d'étayer sa décision ma RDUO m'a expliqué que c'était une démarche fastidieuse que de changer d'établissement et depuis l'émission de ce 1033 novembre , je n'ai eu aucunes propositions allant dans le sens de celui-ci . Entre temps mon medecin du travail est parti en retraite , et comme je vous l'expliquais , le nouveau medecin du travail lui , sans émettre d'avis ( à ma connaissance ) mais en tenant un discour des plus inquiétant . Je dois reprendre bientôt et je dois avouer que quelque peu inquiet , je voulais me rendre à cet entretien en sachant a peu près de quoi nous allions parler et ce que cela impliquais Je sais grâce a vous que je peux et vais répondre par la négative a toute proposition de rupture conventionnelle ou de réforme , Enfin je n'ai aucun desiderata particulier , à part celui de changer d'établissement , pouvoir choisir un poste et oublier tout ces problèmes
  5. Bonsoir à vous J'ai effectivement contacté mon organisation syndicale , ils m'ont soutenu tout le long mais malgré leurs interventions , la situation ne peut se débloquer qu'en ma présence , ils m'ont indiqué qu'aucunes décisions ne serait prises tant que mon arrêt perdurerais ce que je comprend parfaitement . Je ne sais pas si j'ai le droit à la présence d'un délégué du fait que l'entrevue avec ma drh n'a pas pour but une sanction .
  6. Bonsoir à vous et merci pour vos réponses . J'ai commis un erreur , effectivement je parlais de 2x8 Il est vrai que je n'ai pas exposé toute la situation , vous l'écrire en détail prendrait plusieurs pages et je vous l'avoue également la crainte de me mettre un peu plus en porte à faux avec ma hiérarchie avec laquelle j'ai toujours un mince espoir de solutions . Pour vous répondre , mon médecin traitant n'a émis qu'un avis que sur demande de mon précédent medecin du travail ( parti en retraite ) Qui lui avait émis un 1033 . " apte " " a changer d'urgence d'établissement " mais jamais appliqué Lors d'un entretien de pré reprise , j'ai rencontré mon nouveau medecin du travail , celui ci m'a expliqué que le précédent 1033 était inaplicable en le sens que je ne pouvais être apte et a changer d'établissement , que je ne pouvais n"être qu'inapte . Il m'a ensuite expliqué avoir rencontré mon DUO et avoir convenu de ne pas mettre de restriction médicale sur l'UO du fait du peu de poste qu'il comportait et au motif que chacun ne pouvait pas travailler à la carte . Enfin il m'a suggéré la réforme au motif que ma demande était trop difficile à mettre en place ( travail en extrême soiree ) Il m'a parlé de rupture conventionnelle de contrat , m'a expliqué que c'était une solution a envisager. Enfin il m'a dit rencontrer mon DRH début mars , qu'il allait lui parler de mon cas et m'a demandé la permission de parler de rupture conventionnelle (ce que j'ai refusé ) il m'a dit de ne pas reprendre le travail avant ... Je suis sorti de cet entretien ébahi , il n'a pas émis de 1034 ( à ma connaissance ) , ma Cps m'ayant également suggérer de prendre des congés devant ma demande de reprise , j'ai fai fi de leurs demande devant l'étrangeté de la situation . J'ai des lors contacté mon DUO qui m'a expliqué qu'un rendez vous était pris entre moi et ma DRH afin d'une solution . Et du fait qu'il n'y avait plus de poste pour moi sur leur UO Mes questions portaient sur la réforme et le départ volontaire car je suis certain que cela va être evoqué lors de cet entretien . J'envisage toutes les solutions ce jour car j'en ai assez de ces histoires . Votre reponse m'indique la marche à suivre , surtout pas de réforme ^^ Je passerais , sans solutions par le Rh00281. Encore merci
  7. Bonjour à tous , ,nouveau sur le site , je suis heureux de rejoindre votre communauté. Peut être saurez vous répondre a mes interrogations car je l'avoue , je suis un peu dans le flou . Je suis agent commercial depuis 2005 , en arrêt depuis novembre et sous traitement médical lourd , J'ai exprimé mon souhait de reprendre le travail et ai donc été recu par le médecin du travail . Je lui ai exprimé que du fait de mon traitement , je ne pouvais pas travailler en 3x8 provisoirement ( prescription médicale de mon médecin traitant ) . Le médecin m'a expliqué avoir vu avec mon duo , celui ci n'ayant que des postes 3x8 , elle me déclarait en inaptitude . Elle m'expliqua également que du fait de cette restriction , une réforme allait être envisagée. De retour sur poste , j'ai rencontré mon Rduo qui m'a proposé un poste en réserve 3x8 , et m'a dit n'avoir que cela a proposer , pas de choix , pas de mobilité possible . Il m'a enfin évoquer le départ volontaire . Je suis fatigué de me battre avec ces gens , toutes les portes sont fermées dans cette entreprise , aussi mes questions sont Avec 10 ans d'ancienneté , quels seront environs mes indemnités sachant que je gagnais 1700 euros en moyenne ? Si je suis réformé , à quoi ai je droit ? Pension de réforme , indemnités ou rien ? Quelle serait finalement la meilleure façon de quitter l'entreprise ? Mon texte est un peu long , je m'excuse et vous remercie tous par avancés pour vos réponses A bientôt
×
×
  • Créer...