Jump to content

lgvest

Membre
  • Content Count

    47
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

6 Doux

About lgvest

  • Rank
    Talgo III
  • Birthday 05/18/2002

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Moi j’ai surtout pensé à des situations où - après une rupture d’attelage - la partie de train séparée est encore en mouvement. Si - après entré de la première partie en gare - je circule sur sémaphore avec un autre train en sens inverse du train juste entré, n’y a-t-il pas de risque que ses véhicules séparés soient encore en mouvement, et se dirigent donc vers moi (avec le risque d’un nez-à-nez). Dommage qu’aucun AC n’ait répondu jusqu’à présent...
  2. C’est à cause de ça que j’ai des doutes quant à la signalisation d’arrière... suppose-t-on que le conducteur surveille lui même l’intégralité de son train?
  3. Salut, j’aimerais vous poser la question comment on obtient l’assurance qu’un intervalle d’IPCS est bien libre en cas de dérangement. Si par exemple, après circulation d’un train à contre-sens, l’enclenchement de contre-sens est dérangé et que le poste d’entrée à sens normal ne parvient à établir le sens normal, il faut une procédure de demande de voie. Supposant que les contrôles d’occupation de l’intervalle signalent une occupation et que l’intervalle est donc à priori présumé occupé, il faut identifier par dépêche le dernier train ayant été expédié à contre-sens. Pour constater le dégagement de l’intervalle par ce dernier, faut-il observer la signalisation d’arrière ou suffit-il de constater que ce train soit entré en gare sans observation de la signalisation d’arrière (par occupation subséquente des zones)? Je pose la question car dans les pays germaniques, dans un cas pareil, il faut toujours observer la signalisation d’arrière (à cause de l’éventualité d’une rupture d’attelage) et car je ne connais pas la situation en France. Merci en avance pour toute réponse pertinente, lgvest
  4. Si je sais ce que j’en ai pu apprendre jusqu’à présent (informations publiques)...
  5. Je ne pouvais pas savoir... Donc je l‘appelle tout simplement changement de sens de marche en pleine voie (banalisée)...
  6. Le c représente le comment de la marche arrière. Pour tout le reste, j'ai compris, mais si je pose une question pour laquelle la réponse n'est pas comprise dans un document public, ce serait quand-même sympa d'avoir une réponse (c'est pour ce genre de questions qu'un forum existe entre autre)... Quand j'ai posé des questions sur les enclenchements des postes d'aiguillage, les réponses étaient en fait aussi "confidentielles", mais on m'a répondu quand-même!
  7. Je ne fais pas obsession, je sais comment ça marche en Allemagne et au Luxembourg, et je veux seulement savoir comment c'est réglé en France. Si vous ne voulez pas me le dire, je vais demander à un formateur du centre de formation des CFL (si je reçois une réponse ou non est juste une question de complaisance)...
  8. Et comment le découvrir si je n'ai pas d'accès au documents qu'il faut pour faire cela?
  9. Ok. Et quelle règle interdit au conducteur (juste comme exemple) de s'arrêter en pleine voie/ligne (je ne connais pas le terme exacte, voie située en dehors d'une gare), de changer de cabine et de redémarrer dans l'autre sens sans avoir la permission de l'agent-circulation? C'est juste pour voir si des sujets comma ça sont traités dans les documents compris dans le tableau.
  10. Je me corrige... même si les textes EPSF sont dans le tableau, je me demande s’ils doivent être appliqués, car en générales juste la documentation d’exploitation émanant de SNCF Réseau a valeur réglementaire...
  11. Selon cette page, les documents EPSF ne sont pas réglementairement opposables, donc SNCF Réseau a la possibilité d’appliquer d’autres prescriptions plus restrictives... Si une mesure n’est pas consignée dans le tableau, est-ce que ça veut dire que SNCF Réseau fait appliquer le MAC tel qu’il a été publiée par l’EPSF?
  12. Si c'est une table d'équivalence, pourquoi n'y a-t-il par exemple pas le document rfn-cg-se-02-c-00-num-009.pdf, qui traite l'autorisation de mouvement des trains (même s'il pas encore applicable, il doit avoir un équivalent applicable en cet instant)?
  13. Ok, mais c’est exactement ce que je cherche... et aucune chance d‘y accéder? Car chez les allemands c‘est accessible (Ril 408)...
  14. Ceux n'accessibles qu'aux cheminots ne sont-ils pas aussi essentielles pour la sécurité? Car dans ce cas, le tableau ne serait pas complet...
×
×
  • Create New...