Aller au contenu

FRANCOIS19

Membre
  • Compteur de contenus

    5
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

16 Doux

À propos de FRANCOIS19

  • Rang
    Aérotrain

Visiteurs récents du profil

322 visualisations du profil
  1. Je ne sais ce qu'est devenu Technicentre qui a lancé ce sujet... S'il est vraiment motivé je pense qu'il retrouvera une structure (association ou autre... ) où il pourra donner cours à sa passion. Je "tiens" dans une association de voie de 60 depuis plus de 25 ans, il y a des hauts et des bas et il faut souvent composer. J'ai peur des gens qui disent "on ne lâche rien" car cela peut mener au conflit et aux claquements de porte. On n'est pas dans une entreprise et même si on doit respecter certaines règles, il faut savoir lâcher quelquefois, attendre un meilleur moment ... par exemple, j'ai depuis quelque temps une idée, mais le collègue dont l'aide m'est indispensable pour la réaliser me dit que ce n'est pas possible. Mêmesi je suis persuadé que c'est possible, je n'en parle plus maintenant, un jour viendra peut-être... Mon association (attention le "mon" ne veut pas du tout dire qu'elle m'appartient !) fonctionne en ce moment plutôt bien, justement parce qu'elle "n'appartient" à personne en particulier, elle est gérée par un groupe d'administrateurs qui savent qu'ils sont là par la volonté de l'Assemblée Générale (bien aidée certes par leur engagement) mais rien de plus. Je crois d'ailleurs que beaucoup d'élus ont tendance à oublier ce qu'est un mandat électif et pas seulement dans les associations ! Je parlais de "hauts et de bas" et beaucoup d'associations en ont connus ou en connaissent, et si les choses vont bien, une nouvelle équipe arrive à prendre les rênes et l'ambiance et l'efficacité peuvent alors s'améliorer, même si cela passe par des départs... mais s'accompagne aussi parfois du retour de certains que la situation précédente avait fait partir. Il faut savoir accueillir et intégrer les nouveaux, détecter leurs compétences, les placer en situation de les exploiter et si possible de les étendre. Mais il faut aussi un "staff" capable de fédérer tous les membres autour de chantiers dûment répertoriés, hiérarchisés, priorisés, faire comprendre à chacun la nécessité des règles, (notamment de sécurité, un domaine où là on ne lâche rien car il en va de la survie de la structure quand ce n'est pas des personnes) pour le reste, on doit se rappeler que la motivation du bénévolat passe par l'intérêt que chacun y trouve. Même en voie de 60, le chemin de fer nécessite une action collective, une équipe suffisamment nombreuse et soudée est donc indispensable! Ne connaissant pas les tenants et les aboutissants du problème de Technicentre, je ne sais que lui conseiller d'analyser les causes de sa rupture avec son association et sur la base de ses conclusion, de voir s'il ne peut pas trouver son bonheur dans une association fonctionnant sur des bases différentes de celle qu'il a dû quitter, mais surtout surmonter sa déconvenue et ne pas persister à "mettre tout le monde dans le même sac" !
  2. Pas vraiment un rond-point, pas vraiment une locomotive... mais pas tellement loin du sujet: à la sortie de Saint Pourçain sur Sioule en direction de Clermont Ferrand: https://www.google.com/maps/@46.3011417,3.296217,3a,45.5y,68.56h,93.11t/data=!3m6!1e1!3m4!1su1Z3-W988PKnd8KPvJYuFg!2e0!7i13312!8i6656
  3. Bonjour, Je suis un particulier, moi aussi à la recherche d'une locomotive à vapeur à acheter, mais le but serait de la remettre en état de fonctionnement... La recherche porte uniquement sur du matériel en voie de 60, mes moyens ne me permettant pas d'envisager plus gros... et les réseaux en voie métrique sont trop loin de chez moi. Il y a bien sur des ronds points des machines qui ne sont pas encore complètement tombées en morceaux à cause de la rouille et que certaines collectivités rêvent de passer au chalumeau ou quelqu'un (particulier, association, industriel...) a-t-il dans le fond d'un hangar un engin pour lequel il n'a plus de projet... J'ai été récemment déçu d'apprendre qu'une telle machine avait été vendue en Angleterre faute d'un acheteur en France! MERCI DE VOTRE AIDE, AMIS CHEMINOTS . François
  4. Ce ne sont pas les soupapes de la chaudière Decauville d'origine mais des soupapes neuves posées lors de la mise en service de la chaudière fabriquée par la SECAT du Mans. Elles ont effectivement le gros défaut de se déclencher brutalement (et bruyamment). Leur retarage a été fait lors de l'épreuve décennale de la chaudière en 2013, elles n'étaient donc plus "neuves" à ce moment-là, donc tout le monde a raison. La réutilisation des soupapes de la chaudière d'origine aurait peut-être été possible, mais administrativement compliquée, par contre, la Bouillote (020 Decauville présente aussi aux Chanteraines), a toujours sa chaudière et ses soupapes d'origine dument plombées. Sur la 030 O&K, le réemploi des soupapes d'origine aurait nécessité de les faire tarer en place sur la chaudière, ce qui est techniquement très compliqué, j'ai donc choisi des soupapes progressives (Autexier) qui donnent entière satisfaction.
  5. J'ai participé à la fête, quel plaisir ! Encore merci à l'AMTP pour son invitation.
×
×
  • Créer...