Aller au contenu

Monribot

Membre
  • Compteur de contenus

    42
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

37 Chaleureux

À propos de Monribot

  • Rang
    Talgo III

Visiteurs récents du profil

535 visualisations du profil
  1. Monribot

    Monribot

  2. Monribot

    1915 1916 1917.jpg

    Les impossibles ... les Introuvables 1915, 1916, 1917 !!!!!!!!
  3. Monribot

    1 argent.jpg

    Bonjour Il n’est pas aisé de trouver une étude approfondie sur la médaille d’honneur des chemins de fer. Avant de renter dans les détails je désire adresser un grand merci à ceux qui ont dégrossi sa généalogie en publiant sur le NET ses décrets, ses dates, et ses types qui ont parsemé sa longue carrière de 1913 à nos jours. J'aimerais partager avec vous une de mes constatations, faites sur le premier modèle d’Oscar Roty 1913 / 1939, concernant la composition de sa matière, laquelle m'a décidé à scinder ce premier modèle en deux types dont le premier comprend un sous-type. Le premier type qui aura cours de l'année 1913 à 1921 se retrouve nommé "A" comme Argent, il est matérialisé par un poinçon sur la tranche au titre de 950/1000 sous la graphie de « 1ARGENT » entre deux cornes d’abondance alors que son sous-type titré à 850/1000 est matérialisé sous la graphie de« 2ARGENTS » toujours entre deux cornes d’abondance, avec une distribution qui s’échelonnera de l'année 1922 à celle de1926 quant à sont deuxième Type il se voie nommé "B" comme bronze de 1926/27 à 1939 il est matérialisé par la graphie « Bronze » ou par les lettres « BR ». Les dates ci-dessus délimitant la matière utilisée peuvent changer en fonction de la disponibilité des stocks.
  4. Monribot

    1913.jpg

    Médaille d’honneur rétroactive Une autre interrogation en suspend est celle qui concerne l'attribution de la médaille d’honneur à Mr Roy millésime 1913 a-t-elle était remise à partir du 14 juillet 1913 ou en 1914 avec un millésime rétroactif ? Cordialement
  5. Monribot

    bronze3.jpg

    Bonjour Il n’est pas aisé de trouver une étude approfondie sur la médaille d’honneur des chemins de fer. Avant de renter dans les détails je désire adresser un grand merci à ceux qui ont dégrossi sa généalogie en publiant sur le NET ses décrets, ses dates, et ses types qui ont parsemé sa longue carrière de 1913 à nos jours. J'aimerais partager avec vous une de mes constatations, faites sur le premier modèle d’Oscar Roty 1913 / 1939, concernant la composition de sa matière, laquelle m'a décidé à scinder ce premier modèle en deux types dont le premier comprend un sous-type. Le premier type qui aura cours de l'année 1913 à 1921 se retrouve nommé "A" comme Argent, il est matérialisé par un poinçon sur la tranche au titre de 950/1000 sous la graphie de « 1ARGENT » entre deux cornes d’abondance alors que son sous-type titré à 850/1000 est matérialisé sous la graphie de« 2ARGENTS » toujours entre deux cornes d’abondance, avec une distribution qui s’échelonnera de l'année 1922 à celle de1926 quant à sont deuxième Type il se voie nommé "B" comme bronze de 1926/27 à 1939 il est matérialisé par la graphie « Bronze » ou par les lettres « BR ». Les dates ci-dessus délimitant la matière utilisée peuvent changer en fonction de la disponibilité des stocks.
  6. Monribot

    2 argent.jpg

    Bonjour Il n’est pas aisé de trouver une étude approfondie sur la médaille d’honneur des chemins de fer. Avant de renter dans les détails je désire adresser un grand merci à ceux qui ont dégrossi sa généalogie en publiant sur le NET ses décrets, ses dates, et ses types qui ont parsemé sa longue carrière de 1913 à nos jours. J'aimerais partager avec vous une de mes constatations, faites sur le premier modèle d’Oscar Roty 1913 / 1939, concernant la composition de sa matière, laquelle m'a décidé à scinder ce premier modèle en deux types dont le premier comprend un sous-type. Le premier type qui aura cours de l'année 1913 à 1921 se retrouve nommé "A" comme Argent, il est matérialisé par un poinçon sur la tranche au titre de 950/1000 sous la graphie de « 1ARGENT » entre deux cornes d’abondance alors que son sous-type titré à 850/1000 est matérialisé sous la graphie de« 2ARGENTS » toujours entre deux cornes d’abondance, avec une distribution qui s’échelonnera de l'année 1922 à celle de1926 quant à sont deuxième Type il se voie nommé "B" comme bronze de 1926/27 à 1939 il est matérialisé par la graphie « Bronze » ou par les lettres « BR ». Les dates ci-dessus délimitant la matière utilisée peuvent changer en fonction de la disponibilité des stocks. Bonjour Il n’est pas aisé de trouver une étude approfondie sur la médaille d’honneur des chemins de fer. Avant de renter dans les détails je désire adresser un grand merci à ceux qui ont dégrossi sa généalogie en publiant sur le NET ses décrets, ses dates, et ses types qui ont parsemé sa longue carrière de 1913 à nos jours. J'aimerais partager avec vous une de mes constatations, faites sur le premier modèle d’Oscar Roty 1913 / 1939, concernant la composition de sa matière, laquelle m'a décidé à scinder ce premier modèle en deux types dont le premier comprend un sous-type. Le premier type qui aura cours de l'année 1913 à 1921 se retrouve nommé "A" comme Argent, il est matérialisé par un poinçon sur la tranche au titre de 950/1000 sous la graphie de « 1ARGENT » entre deux cornes d’abondance alors que son sous-type titré à 850/1000 est matérialisé sous la graphie de« 2ARGENTS » toujours entre deux cornes d’abondance, avec une distribution qui s’échelonnera de l'année 1922 à celle de1926 quant à sont deuxième Type il se voie nommé "B" comme bronze de 1926/27 à 1939 il est matérialisé par la graphie « Bronze » ou par les lettres « BR ». Les dates ci-dessus délimitant la matière utilisée peuvent changer en fonction de la disponibilité des stocks.
  7. Monribot

    14-01-2008_11-11-37_0003.jpg

    Médaille d’honneur en vermeil avec barrette locomotive 231 en vermeil. Mis à part l’énigmatique forme ronde de l’accroche de la bélière, reliant la médaille à son ruban, une forme qui m’interroge sur sa provenance. Par méconnaissance de la description officielle de la médaille de vermeil 1919, j'essaie de m’imposer l’hypothèse de deux autres attributions possibles, celle décernée par le réseau secondaire des chemins de fer ou celle de la corporation des traminots, toutes les deux cousines. La question est posée.
  8. Monribot

    img185.jpg

  9. Monribot

    img184.jpg

  10. Monribot

    img183.jpg

×
×
  • Créer...