Aller au contenu
Le Web des Cheminots

COBALT

Membre
  • Compteur de contenus

    7
  • Inscription

  • Dernière visite

Infos Métier

  • Entreprise
    sncf
  • Service
    inf

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

COBALT's Achievements

  1. Bonjour , je ne suis pas venu posté depuis un petit moment , et beaucoup de choses se sont passées depuis , aujourd'hui j'ai repris le travail et j'exploite au maximum les perspectives de changement d'emploi pour la suite , je me laisse le temps de décider en fonction des propositions de postes qu'on me fait et je postule dans ce qui m'interesse véritablement .. je ferai dans quelques jours un point plus détaillé si certains le souhaite pour voir comment s'est passé mon retour et les démarches entreprises pour semaphore ; je t'ai adressé un MP , garde le lien ici car parler finit toujours par payer et faire avancer les choses et il ne faut en aucun cas rester isolé dans un cas comme ça à tous les autres , encore une fois merci pour les témoignages je reste également à disposition de ceux qui pourraient avoir besoin ne serait ce que parler et si je peux apporter mon aide suite à mon expérience personnelle je le ferai avec plaisir
  2. cette semaine j'ai rencontré le médecin du travail , j'ai également refait un pas vers un de mes collègues qui connaissaient la situation et vers les représentants du personnel qui ont alerté au niveau RH et à ce niveau là le retour est bon , je ne suis toujours pas prêt à retourner travailler mais je m'y prépare du mieux que je peux en ce moment ...on m'a ouvert la porte avec la proposition de passer par un reclassement car aujourd'hui et pendant quelques temps encore je pense que ça va être difficile de pouvoir gérer certaines situations où je peux être mis en position de stress mais c'est vrai que je vois une issue à tout ce qu'il s'est passé pour moi ces derniers mois alors aujourd'hui je reprend un peu confiance ....en accord avec mon médecin , la médecine du travail et mon psychiatre je devrais reprendre d'ici peu en mi temps thérapeutique (début Octobre vraisemblablement) dans un premier temps car j'ai réellement besoin de retravailler au plus vite et au mieux car j'en ai besoin pour retrouver mes capacités et que le travail fait partie intégrante de notre vie et nous en avons besoin pour notre épanouissement personnel , donc en ce moment c'est un peu comme une phase de convalescence que je vais essayer de mettre à profit au maximum pour retrouver mes capacités et des compétences même si c'est dans un autre domaine ... effectivement tintinGV cela peut arriver à n'importe qui et j'étais comme toi avant en me sentant d'une certaine façon indestructible , mais quand la machine craque on maîtrise plus rien ...je suis passé par des phases où jamais je n'aurais cru tombé et où jamais je ne veux retomber merci encore à ceux qui suivent ce post depuis le début , j'ai reçu pas mal de témoignages de sympathie et ça fait plaisir de voir que l'esprit cheminot et solidaire perdure malgré tout ce que l'on doit endurer parfois ...
  3. Merci , je vais de mon côté essayer aussi de communiquer le plus régulièrement possible ici afin de vous faire partager l'évolution de tout ça d'un côté et pour que ça puisse servir aussi peut être à d'autres ....je sais à quel point ça peut être difficile d'autant qu'aujourd'hui je ne me reconnais plus , j'ai parfois l'impression qu'un autre "MOI" a fait irruption dans ma vie alors qu'avant ça rien ne me paraissait insurmontable et je croyais avoir une confiance et une force de caractère à toute épreuve ...... comme vous pouvez le constater à l'heure tardive , ce soir encore c'est une petite nuit qui s'annonce ,encore des moments de récupération perdus car le mal prend le dessus et les baisses de moral du soir sont souvent difficile à gérer , bien sur les antidépresseurs aident un peu mais souvent pas assez , cela fait des mois maintenant que je ne me suis pas réveillé avec la sensation d'avoir bien dormi ou d'avoir simplement récupéré un peu d'énergie suffisante pour appréhender la journée qui s'annonce , nouvelles journées trop souvent remplies d'angoisse dès le réveil , je n'imaginais pas à quel point un état dépressif pouvait vous clouer au lit et vous enfoncez à tel point de n'avoir plus envie de rien ... mardi après midi je vais rencontrer pour la première fois le psychiatre qui m'a été indiqué suite à ma TS , j'ai hâte et j'attends beaucoup de ce rendez vous en espérant que les choses se passent bien entre lui et moi pour envisager une thérapie bénéfique
  4. Je suis effectivement suivi par mon médecin traitant depuis le début , j'ai également été suivi en parallèle par une psychologue , pendant cette période mon médecin a établi un protocole de soin , lequel protocole a été accepté par la caisse de prévoyance et j'avoue que par manque d'information j'ai été un peu largué par tout ce qui concernait les paperasses et comme j'étais largué aussi par ce qui m'arrivait et par mon état.....à partir de cette semaine je vais être suivi par un psychiatre et je vais rencontrer également dès demain un représentant du personnel qui j'espère saura me guider et m'assister dans certaines de mes démarches notamment pour ce qui est d'ordre maladie professionnel et ce que je peux éventuellement envisager comme futur dans la boite .... Pour ce qui est du reste ma situation s'est dégradé petit à petit sous la pression quotidienne de la "sécurité" , des horaires décalés et de cette nouvelle effectivement que je qualifierai aujourd'hui de mise au placard ;il a été décidé sans me consulté bien entendu qu'on allait m'enlever de mes postes actuels pour me donner un poste sans intérêt par rapport à ce que je fais aujourd'hui avec en effet une situation hiérarchique tendue comme si on voulait me faire payer quelquechose que je n'ai pas fait , une sorte de règlement de compte personnel et personne n'est jamais venu me le dire en direct alors que ça fait un an que tous le monde est au courant des changements qui m'attendaient .Après tout ça chaque jour passé m'angoissait un petit plus à chaque fois et comme j'étais déjà fragilisé ça ne m'a pas aidé , jusqu'à en arrivé à des malaises , vomissements et crises d'angoisses et également des sortes de tremblements à l'intérieur du corps , comme si j'allais sortir de ma peau , ces tremblements sont d'ailleurs constamment là à plus ou moins grande échelle depuis 4 mois environ ,je suis rentré dans une phase où j'ai culpabilisé pendant longtemps alors que comme m'a dit la psy je n'vais pas de quoi puisque dans le cadre de mon travail je n'avais rien à me reprocher .Pas évident de décrire certains symptômes encore aujourd'hui mais petit à petit j'arrive à expliquer ce qui m'arrive et à dater plus précisément l'évolution grâce au travail accompli avec la psychologue ... pour ce qui est de la déclaration de maladie professionnelle , je ne sais pas du tout comment ce passe ce genre de déclaration mais ce que je sais aujourd'hui c'est que je suis incapable de reprendre mon ancien poste , ce serait totalement maso je pense d'aller vers ce qui fait que j'en suis là aujourd'hui et ce qui me fait tant de mal ,d'autant que pour l'instant pour être franc je n'ai pas totalement réalisé mon geste et les idées noires et suicidaires sont encore là parfois , et je ne sais pas quand je serai suffisamment solide et apte déjà à entreprendre certaines choses normales du quotidien donc effectivement je suis conscient que tout ceci je dois le dire au médecin du travail car ce qui m'importe aujourd'hui c'est surtout d'aller mieux et d'envisager un avenir proche plus paisible ..... merci encore à ceux qui m'ont répondu et témoigné ces marques d'affections , ça m'aide au moins quelques minutes à oublier le reste ...
  5. Merci à vous pour ces encouragements et votre soutien .... @ rigolo : je veux bien effectivement le numéro de téléphone de soutien psychologique , je sais que je l'avais mais à cette époque je pensais ne pas en avoir besoin ....ça pourra répondre à certaines de mes questions que je me pose maintenant quand à ma visite de reprise avec le médecin du travail car c'est pas toujours évident de dire certaines choses dans ce cas là ...
  6. Tout d'abord bonjour à tous , je lis ce forum depuis quelques temps et j'ai décidé de m'inscrire aujourd'hui ..... Je ne sais pas trop par où commencer car je vis depuis quelques mois une période difficile ...je suis cheminot depuis un peu plus de 10 ans , et depuis 3 mois je suis tombé dans la dépression , tout d'abord diagnostiqué pour burn out sur mes premiers arrêts mon "mal être" s'est révélé être effectivement associé au travail mais était plus grave et plus profond que ça et j'en mesure aujourd'hui de jour en jour les conséquences sur la vie quotidienne etc ... il y a donc maintenant 3 mois et demi j'ai été pris par des crises d'angoisses inhabituelles et une fatigue plus conséquente que d'habitude et j'ai donc consulté mon médecin traitant habituel , pour moi je mettais le compte sur la fatigue et je me disais que je serai vite sur pied ...pendant la visite , il me pose un tas de questions sur le travail , ma vie actuelle et diverses choses puis me prescrit un antidepresseur , difficile à croire pour moi au début qu'un antidépresseur soit adapté à ma fatigue mais j'ai pris conscience un peu plus tard de ce qui était en train de se passer ....il s'avérait que je plongeais bel et bien depuis quelque temps dans la déprime et la dépression , je suis aujourd'hui donc anxio dépressif réactionnel et tout ceci à cause de mon travail , de son rythme , de la pression que je ne supporte plus et d'une réaffectation qui m'attendait , cette dernière chose n'a rien arrangé à mon état du moment ... Les premiers symptomes étaient apparus environ 1 an auparavant mais je continuais de bosser sans vouloir les voir et surtout en essayant de ne pas montrer mon "mal être" aux autres collègues alors que je vivais déjà continuellement sous pression et que mes jours de repos ne suffisaient plus à me reposer , et je ne compte plus les nuits d'insommnies ...... et il s'avère que aujourd'hui je dois vivre avec cet état permanent d'angoissé et récemment j'ai fait une tentative de suicide car mon état était pour moi insupportable et que je ne voyais plus aucune issue puisque en quelques mois mon état ne s'était pas amélioré et que les rechutes étaient fréquentes et plus sévères à chaque fois et aujourd'hui je dois vivre encore en plus avec l'idée de ce geste que j'ai été capable de faire ... pendant cette période j'ai bien entendu été suivi par une psychologue et cette semaine je vais démarrer un suivi plus approfondi avec un médecin psychiatre depuis ma TS ... je voulais partagé ça avec vous ici en me disant tout d'abord que ça me ferait peut être un peu de bien et aussi pour dire que malgré que l'on se croit fort ou autre tout ceci peut arriver à n'importe ... je dois rencontrer prochainement le medecin du travail pour ma visite de reprise , bien sur je ne me sens pas prêt à reprendre car certaines choses sont encore trop fraiches mais il est nécessaire que j'en parle car le but est avant tout d'aller mieux et de retrouver au mieux une activité même si il y a encore du chemin à faire ...
×
×
  • Créer...