Aller au contenu
Le Web des Cheminots

INFOS RETRAITES Mardi 11 Décembre 2007


Messages recommandés

Régimes spéciaux:

la CGT lève son préavis de grève

Par JeanMarie Godard AP - PARIS -

La fédération CGT des cheminots a annoncé mardi soir qu'elle levait son préavis de grève contre les modalités de réforme des régimes spéciaux déposé pour jeudi à la SNCF,

tandis que la CGT-RATP, tout en maintenant le sien pour mercredi dans les transports parisiens, incite à des actions les moins gênantes possibles.

La CGT-Cheminots (majoritaire) était la dernière organisation syndicale à appeler à la grève à la SNCF pour jeudi 13 décembre, après le retrait du préavis de la CFE-CGC mardi en fin d'après-midi.

"La fédération CGT, qui avait déposé son préavis de grève pour peser sur les négociations, décide, notamment au vu de la détente du calendrier (de négociations), de lever son préavis de grève" déclare l'organisation syndicale dans un communiqué diffusé mardi soir.

La CGT précise que, selon elle, les négociations sur les compensations à la réforme vont "se dérouler (...) jusqu'en janvier et février 2008", alors qu'elles devaient se terminer le 18 décembre.

"Pour autant", la CGT "considère" que ces négociations "doivent rester sous la mobilisation et le contrôle des cheminots".

Du côté de la RATP mardi, la direction tablait pour la journée de mercredi sur 80% du trafic assuré dans le métro, un trafic légèrement perturbé sur la ligne A du RER (interconnexion assurée à Nanterre), 60% des trains sur la ligne B (pas d'interconnexion à Garde du Nord) et 90% des bus et des tramways en service.

La CGT a maintenu son préavis, tout en demandant dès lundi soir aux agents de mener les actions les moins perturbantes possibles, notamment des arrêts de travail "locaux" ou "d'une heure", ou encore de se contenter de distribuer des tracts.

La CGT-RATP considère en effet que "des réponses" ont été apportées par la direction sur le niveau des pensions, la mise en oeuvre d'un "minimum vieillesse", ou encore "la détente du calendrier de négociations" sur les compensations à la réforme "avec la tenue d'une séance supplémentaire le 17 ou 18 décembre", alors que la conclusion des discussions était initialement prévue ce mardi.

A la SNCF, si la CGT a levé son préavis, d'autres organisations menacent d'en déposer pour la semaine prochaine sur fond de cacophonie syndicale.

La fédération FO des cheminots, opposée aux principes mêmes de la réforme, propose ainsi une réunion interfédérale dans ses locaux à Paris mercredi à partir de 16h en vue d'une "action unitaire".

Sans attendre, Sud-Rail a pris les devants mardi en fin d'après-midi annonçant dans un communiqué qu'il proposerait le dépôt d'un préavis de grève reconductible à compter du 18 décembre, se joignant ainsi à celui déposé par la CFTC-Cheminots à partir du 17 au soir et qui pourrait être levé dans les jours qui viennent, selon la fédération CFTC des Transports.

De son côté, la CFDT appelle à des arrêts de travail de 59 minutes à la SNCF au moment des prises de service le 20 décembre, un mot d'ordre qui "a de grande chance d'être levé lors de notre conseil national du 17 décembre", selon son secrétaire général Arnaud Morvan. AP

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

SNCF: pas de grève jeudi, CGT et CFE-CGC lèvent leurs préavis

Par Par Gérard DUBUS AFP - PARIS (AFP) -

La SNCF ne connaîtra pas jeudi son troisième conflit de l'automne sur la réforme des régimes spéciaux de retraite, après la levée mardi des préavis de grève déposés par la CGT et la CFE-CGC, qui ont obtenu l'allongement du calendrier de négociations jusqu'en février.

Ces évolutions sont survenues au lendemain de la décision de la CGT de la RATP de renoncer pour mercredi à une grève perturbant fortement le trafic.

A la SNCF, CGT et CFE-CGC avaient déposé chacun un préavis de grève pour la journée du jeudi 13 décembre à partir du 00H00 afin de "peser" sur la fin des négociations sur la réforme du régime spécial de retraite des cheminots et obtenir une rallonge du calendrier des discussions, qui devaient en principe s'achever le 18 décembre.

Reçues séparément mardi après-midi en audience de conciliation à la SNCF, la CFE-CGC, syndicat très minoritaire dans l'entreprise puis la CGT, majoritaire, ont finalement annoncé qu'elles levaient leur préavis de grève.

La CGT a déclaré avoir obtenu des avancées, notamment "la détente du calendrier des négociations" et "l'engagement d'une augmentation de la prime de travail au 1er janvier 2008".

Le syndicat a précisé que les négociations "qui vont désormais se dérouler jusqu'en janvier et février 2008, doivent rester sous la mobilisation et le contrôle des cheminots".

Auparavant la CFE-CGC avait indiqué avoir "obtenu des avancées significatives de la part de l'entreprise sur le calendrier et aussi la pénibilité".

La grève initialement prévue jeudi aurait été la troisième de l'automne 2007, après le mouvement "historique" unitaire du 18 octobre (73,5% de grévistes) et celui reconduit 10 jours de la mi-novembre.

"Trois grèves en trois mois, c'est LA grève inutile", avait réagi lundi la présidente de la SNCF Anne-Marie Idrac à l'annonce des préavis déposés par les deux syndicats.

Lundi soir, Laurent Russeil (CGT) avait déjà relevé les "petites avancées" obtenues lors de la quatrième table ronde avec la direction, consacrée aux avantages familiaux et conjugaux.

Sud-Rail (2e syndicat à la SNCF), a toutefois indiqué mardi qu'il allait proposer mercredi aux autres syndicats une grève reconductible à partir du 18 décembre car selon lui "rien n'a avancé" dans les négociations.

La CFTC a déjà également appelé à une grève reconductible à compter du lundi 17 décembre à 20H00, tandis que la CFDT a déposé un préavis symbolique "de 59 minutes" pour le 20 décembre.

Les annonces de la CGT et de la CFE-CGC pourraient toutefois modifier les intentions des autres syndicats.

A la RATP, le PDG Pierre Mongin a estimé mardi à l'issue d'une nouvelle séance de négociations sur les retraites que le "climat social de l'entreprise est apaisé" et a annoncé qu'un "relevé de décisions" sera officialisé "le 20 décembre".

La veille, lundi, la CGT avait également décidé de ne plus appeler à une grève de l'ensemble du personnel, mercredi, mais à des "actions" perturbant faiblement le trafic comme des débrayages d'une ou deux heures ou des remises de pétitions.

Premier syndicat de la Régie, la CGT a pris sa décision après avoir obtenu des "réponses" de la direction et notamment la "+détente+ du calendrier de négociations avec la tenue d'une séance supplémentaire".

Elle "invite" toutefois les agents à mesurer les avancées obtenues et à mettre en oeuvre les formes d'action les plus adaptées localement".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

http://www.cheminots.net/forum/index.php?showtopic=10806

Compte-rendu CGT table ronde du Lundi 10 décembre 2007

relevé de conclusion audience du 11 décembre 2007 (préavis de grève)

Communiqué "mobilisation sociale" du mardi 11 décembre 2007

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

http://www.cheminots.net/forum/index.php?s...c=10789&hl=

Temps Réel 150

relevé de conclusion sncf table ronde du lundi 10 décembre 2007

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...