Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Service Public ou Entreprise libérale


michael02

Messages recommandés

Alain 01 a dit :Le statut (...) des fonctionnaires ou des salariés d'entreprise publiques telles que la SNCF (...) est le statut idéal pour le salarié (....).

Si les statuts publics ont certains points forts, ils on aussi un certain nombre d'inconvénients : niveau modéré des salaires, prime de fin de carrière inexistante ...

Malheureusement, l'expérience prouve qu'une économie qui ne fonctionne qu'avec ce type d'entreprise produit beaucoup moins de richesses qu'une économie de type libéral. Les faits sont là, il ne sert à rien de se voiler la face et de nier l'évidence.

La quasi-totalité des pays a donc choisi la voile libérale. Il y a concurrence féroce entre les salariés du monde entier. Il faut se "défoncer" tout simplement pour pouvoir garder son emploi.

Allons bon... le patrimoine constitué par EDF, par la SNCF, par la Poste, par la sidérurgie... ne sont pas des richesses ? Ce qui est vrai, c'est que les entreprises du secteur public n'ont engraissé aucune fortune personnelle. En revanche que laissent à la collectivité nationale les entreprises privées, à part des friches industrielles polluées, après avoir nourri des générations de capitalistes?

Certes elles ont fourni du travail salarié, mais peut on parler de richesse ? Et qu'a t on fait, que fait on des salariés lorsque le capital récupère ses billes ?

Le transport ferroviaire (comme le transport routier et le transport aérien) est soumis progressivement au système concurrentiel, cela ne me choque pas.

Maintenant, sommes nous plus heureux avec toutes ces richesses produites ? Le libéralisme est un système très performant pour produire des richesses car les individus sont amenés à se surpasser pour produire toujours plus. Mais produire toujours plus pour quoi ? Nous épuisons les ressources naturelles de notre planète et nous allons dans le mur. Pour moi, le débat public/privé que tu évoques est dépassé. Il faut penser "développement durable" en proposant un type de société compatible avec les ressources de notre planète et remettre l'homme au coeur de nos préoccupations.

Le libéralisme performant ? pour qui au juste ? sans compter effectivement la fuite en avant du fric pour le fric, et la planète que l'on détruit ... La crise actuelle marque bien les limites d'un tel système : depuis un an combien de richesses spéculatives se sont volatilisées ?

Il existe également le secteur de l'économie sociale, qui produit de la richesse utile, au service du plus grand nombre : mutuelles, fondations, coopératives de production ... Très complémentaire du secteur public, l'économie sociale est sans doute une alternative, s'il n'est pas trop tard, à l'économie libérale associée aux puissances financières.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...